Proche et Moyen-Orient

L’occupation israélienne change le visage de la sainte ville d’Al-Quds


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:29 THERESE MAY ET LES ROITELETS DU C.C.G



Mercredi 27 Janvier 2010

L’occupation israélienne change le visage de la sainte ville d’Al-Quds
Depuis leur occupation de la sainte ville d’Al-Quds, les Israéliens ont établi beaucoup de changements, dans la ville voire dans sa structure démographique, sociale et culturelle. Des centaines d’hectares de terre ont été confisquées. Quelque dix-neuf colonies ont été bâties comportant environ 60 unités résidentielles où habitent plus de 160 mille colons.
 
En 1948, les israéliens ont occupé la partie occidentale de la sainte ville d’Al-Quds. Et en 1967, ils ont occupé sa partie orientale.
 
En 1980, la Knesset, le parlement israélien, l’a déclarée comme capitale de l’Entité sioniste, en dépit du refus de la communauté internationale.
 
Mais encore..
 
Le maire israélien de la ville, Nir Barakat, a révélé  l’existence de plans mis en place pour construire encore plus d’unités résidentielles pour les colons dans la partie orientale de la ville d'Al-Quds, après avoir mis complètement la main sur sa partie occidentale.
 
Dans ses déclarations de presse, Barakat avait déclaré que s’il y a des problèmes de prix d’appartements du côté juif de la ville d'Al-Quds, pourquoi on n’en construirait pas dans le côté oriental, puisque les terrains sont sous la mainmise du gouvernement israélien. Il prétend que les terrains sont la propriété des Juifs, et non des Arabes.
 
Cette campagne coloniale menée par les autorités de l’occupation israélienne contre la ville d'Al-Quds fait peur aux Palestiniens qui représentent 34% des habitants de la ville.
 
Les occupants israéliens se sont déjà activés à changer la carte démographique de la ville d'Al-Quds, dès la fin du premier congrès sioniste tenu dans la ville de Bâle, à la fin du mois d’août en 1897. A partir de cette date, le nombre de Juifs n’a pas cessé de grimper. Et après la déclaration de Balfour en 1917, précisément entre 1917 et 1948, lorsque la Grande-Bretagne avait laissé grande ouverte la porte de la Palestine pour une intense immigration des Juifs.
 
 
Les milices sionistes de Shtern, d’Itsel et de Haganah ont chassé plus de cent mille Palestiniens de la partie occidentale de la ville d'Al-Quds.
 Et durant la guerre de 1967, les occupants israéliens ont chassé plus de 15 mille Palestiniens de sa partie orientale, explique Khalil Tokmachi, expert de la colonisation.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 27 Janvier 2010


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires