Palestine occupée

L’occupation interdit la conférence du pacte et de la promesse pour la protection des lieux saints


La police israélienne dans la ville occupée d’Al-Quds a ordonné, hier matin, le mercredi 28/2, la fermeture de l’hôtel "le Comodor" dans la ville d’Al-Quds pour empêcher le déroulement d’une conférence de plusieurs personnalités religieuses, musulmanes et chrétiennes dans le but de signer un pacte de promesse pour la protection d'Al-Quds, la mosquée d’Al-Aqsa ainsi que tous les autres lieux saints musulmans et chrétiens.


palestine-info.com
Vendredi 2 Mars 2007



Les éléments de la police israélienne sont arrivés à l’hôtel dès les premières heures du matin et avant la tenue de la conférence en informant les propriétaires de l’hôtel que la police israélienne a décidé sa fermeture.

La police a affirmé que cette conférence a été nterdite car le mouvement du Hamas a pris l'initiative de son organisation et à cause de la participation du président du mouvement islamique, Cheikh Raed Salah, en prétendant qu'il est l'une des personnes qui a organisé cette conférence.

Il était prévu que plusieurs grandes personnalités religieuses prennent la parole dans cette conférence comme le Mufti général de la ville d’Al-Quds, Cheikh Mohammed Hussein, le président du Haut Organisme islamique en Palestine, Cheikh Ekrima Sabri, le président du mouvement islamique dans les territoires occupés en 1948, Cheikh Raed Salah ainsi que l’évêque Ata Allah Hanna.

De son côté, l’office d’Al-Aqsa a condamné, dans un communiqué de presse dont le Centre Palestinien d’Information a reçu une copie, cette décision des autorités de l'occupation pour empêcher le déroulement de cette conférence.

L’organisation a démenti les déclarations de l'inspecteur général de la police israélienne qui a prétendu que l'organisation de cette conférence était une initiative du Hamas. Elle a ajouté qu'elle garde son droit d'organiser une conférence de presse dans n'importe quel lieu dans la ville d’Al-Quds.

Des sources palestiniennes ont déclaré que l’organisation tient à organiser une conférence de presse dans un autre hôtel, en soulignant que la police a déployé de grands nombres de leurs éléments aux portes de plusieurs hôtels pour empêcher la tenue de cette conférence.

D’autre part, Cheikh Raed Salah a dit que ces ordres d’interdiction montrent l'attachement des autorités de l'occupation à l'exécution de leur plan pour détruire une grande partie de la mosquée d’Al-Aqsa.



Vendredi 2 Mars 2007

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires