Politique Nationale/Internationale

L'occident, la Russie et la Conférence de Munich



Lundi 9 Février 2009

L'occident, la Russie et la Conférence de Munich
Les relations entre l'Occident et la Russie constituaient le principal sujet des discussions des dirigeants américains et européens au deuxième jour de la conférence internationale sur la sécurité à Munich. Le vice-président américain, Joe Biden a expliqué à la tribune les positions de la nouvelle administration américaine à l'égard de Moscou. A la Russie avec qui, les relations se sont dégradées en raison du bouclier antimissile, du Kosovo et de la Géorgie, Joe Biden estime le moment venu de sortir d'une dangereuse dérive.

Sur le bouclier antimissile qui suscite un rejet de Moscou, le vice-président américain cultive l'ambiguïté. Les Etats-Unis, a-t-il dit, vont continuer à développer leur défense antimissile. Bref, le style change, mais le fond de la politique ne change pas. Comme si les choix de la précédente administration, incarnation parfaite du complexe militaro-industriel, continuent à s'imposer.

Le SG de l'Otan Jaap de Hoop Scheffer, le PM tchèque, Mirek Topolanek, dont le pays assume la présidence par exercice de l'UE et le Premier ministre polonais Donald Tusk, présents à Munich, ont apporté leur soutien aux propos de Joe Biden. Le haut représentant de l'UE pour la politique extérieure, Javier Solana, a toutefois, indiqué que, les Etats-Unis et l'Union européenne (UE) devraient prendre au sérieux les propositions de la Russie sur la restructuration d'un accord de sécurité européenne. La chancelière allemande Angela Merkel a estimé que l'Union européenne devrait être de loin engagée dans des discussions de désarmement et doit associer la Russie dans la nouvelle structure sécuritaire européenne.

Le président français Nicolas Sarkozy a de son côté affirmé lors de la conférence de Munich que la Russie n'était pas une menace pour l'Union européenne (UE) et l'Alliance de l'Atlantique Nord (OTAN). Toutes ces déclarations tempérées sur Moscou, montrent que l'Europe dépend fortement des importations d'énergie en provenance de la Russie. Outre les considérations économiques le rôle de Moscou comme grande puissance européenne avec ses ressources énergétiques immenses et ses capacités militaro-nucléaires prend toute son importance sur l'échiquier politique et sécuritaire en Europe.

Cela dit, les positions exprimées par les Occidentaux à Munich montrent que ces derniers n'ont pas réussi à arriver à un consensus sur les modalités de leurs relations avec Moscou. Plus de deux décennies après l'effondrement de l'ex-URSS, l'Occident et la Russie, la conférence de Munich, le prouve, n'arrivent toujours pas à se mettre d'accord sur une coopération durable en matière de sécurité.

La raison, il faut la chercher dans le manque de confiance entre la Russie et l'Occident. Même si Occidentaux et Russes ont annoncé la fin de la guerre froide avec l'effondrement du bloc communiste, cependant, les relations bilatérales demeurent, elles, toujours froides. Les déclarations de l'administration américaines soutenues par certains pays de l'Europe de l'Est, qui rejette le plan russe pour la sécurité de l'Europe et l'insistance sur la poursuite du projet de bouclier anti-missile, montrent que Washington soutenu par ses alliés européens, tente de garder la Russie à l'écart des questions liées à la sécurité européenne.

Même une éventuelle participation russe aux projets de sécurité en Europe est évoquée de manière conditionnelle et sans droit de veto. Les analystes estiment que l'utilisation du levier des droits de l'Homme par la nouvelle administration américaine en vue d'obtenir des avantages politiques, ainsi que d'autres questions comme l'extension de l'Otan et le projet du bouclier anti-missile en Europe pourraient être un frein à l'évolution des relations entre l'Occident et la Russie, en dépit des déclarations de bonne intention de part et d'autres.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Lundi 9 Février 2009


Commentaires

1.Posté par Ryszard le 09/02/2009 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous ca signifie que Unions Des Republique Fascistes apple Unions Europeen est conditione par le crime organise, des professionnel des crime, magnats et tenancier des bordels, des Nazis et Neo nazis, qui s'appel les deomcratie. Ryszard

2.Posté par Guy le 09/02/2009 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui change surtout c'est que les USA avaient tout à dire avant (c'est à dire le cinéma) et qu'aujourd'hui

le réalisme( celui qui est la réalité) commence à prendre importance!

Enooorme progrès...

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires