RELIGIONS ET CROYANCES

L’islamologue et ancien ministre de l’enseignement supérieur algérien Mustapha Chérif reçu en audience privée par le Pape Benoît XV


Dans la même rubrique:
< >


Al Jazeera



Traduit par Ahmed Manaï et révisé par Fausto Giudice


Al Jazeera
Lundi 13 Novembre 2006

L’islamologue et ancien ministre de l’enseignement supérieur algérien Mustapha Chérif reçu en audience privée par le Pape Benoît XV
L’ancien ministre algérien de l’enseignement supérieur et universitaire Mustapha Chérif a été reçu le 11 novembre, à sa demande, en audience privée par le pape Benoît XV, au Vatican et ce dans une tentative de dresser les ponts du dialogue entre l’islam et le christianisme après les déclarations du pape qui avaient lié l’islam et la violence A l’issue de cette audience d’une demi- heure, dans le bureau privé du pape et que le Vatican n’a pas rendue publique, l’universitaire algérien a déclaré qu’il était touché par l’accueil du pape, par sa bonté et son attention et qu’il y a eu un véritable échange. M. Chérif d’ajouter « qu’il avait demandé cette audience depuis des mois, bien avant les déclarations du pape en Allemagne qui avaient provoqué des remous » précisant que « l’essentiel de l’entrevue a été consacré à ces déclarations parce qu’il voulait répondre aux questionnements émis par ce dernier et relatifs notamment « à la liberté, la pensée et la violence dans le Coran ». Le Coran et l’Evangile Pour M. Chérif « le Coran, tout comme l’Évangile, appelle les croyants à être patients, tolérants et magnanimes et la déclaration du Djihad ne se fait qu’au cas où il y a agression, à l’instar de ce que dit Saint-Augustin. Selon M. Chérif, le pape lui a déclaré que l’islam était une grande religion et que « nous devions tous affirmer ensemble la dimension religieuse de l’existence ». Dans son blog, l’universitaire musulman écrit qu’il n’avait pas rencontré le pape pour lui apprendre quoique ce soit qu’il ne connaisse déjà, mais juste pour lui rappeler en toute humilité que « l’islam représente une haute spiritualité, une voie authentique de Dieu, comme en témoignent les croyants et leur civilisation depuis 15 siècles, ajoutant que cette religion, révélée et universelle, proche du christianisme et du judaïsme, est le troisième rameau monothéiste, ultime étape de l’histoire du Salut. Rappelons que le pape avait donné une conférence à Ratisbonne en Allemagne le mercredi 20 septembre où il avait cité un empereur byzantin du XIVe siècle, liant islam et violence. La foi et la sincérité Mustapha Chérif a publié quelques temps après, un article sur le journal Le Monde [Dialoguons au nom de la raison éclairée par la foi] rappelant que « Notre responsabilité de croyants exige que nous pratiquions l’interconnaissance, que nous témoignions de la foi qui nous habite et que nous fassions tout pour empêcher les dissensions entre les fils d’Abraham ». La propagande du choc et des amalgames ne doit pas l’emporter. S’adressant au Pape, il écrit : « Vos propos récents sur l’islam ont choqué les musulmans, nombre de chrétiens et de citoyens du monde. Cette situation est nuisible pour tous dans le contexte dramatique des relations internationales. « L’islam est méconnu. Depuis toujours, il a été injustement déformé. L’Occident classique a été judéo-islamo-chrétien et gréco-arabe : non pas seulement judéo-chrétien et gréco-romain. L’accueil par l’Islam de la pensée grecque n’est pas fortuit. Et sans cette rencontre, il n’y aurait pas eu de renaissance européenne ». A propos des accusations de violence lancées contre l’islam, l’auteur avait rappelé que le mot islam est de la même racine que le mot Paix, ce beau nom de Dieu. Le Coran précise, non pas à la Mecque au début de la prédication mais à Médine en position de force : « Nulle contrainte en religion ». La notion de conversion forcée est étrangère à l’Islam, tous les historiens le savent. La volonté libre et la sincérité du coeur sont les conditions de sa validation. Al Jazeera Blog de Mustapha Chérif Traduit de l'arabe en français par Ahmed Manaï et révisé par Fausto Giudice, membres de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft pour tout usage non-commercial : elle est libre de toute reproduction, à condition de respecter son intégrité et de mentionner auteurs et sources. URL de cet article : http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=1518&lg=fr


Lundi 13 Novembre 2006

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires