RELIGIONS ET CROYANCES

L’islam expliqués aux nuls!


Dans la même rubrique:
< >

La supériorité de Mahomet est d'avoir fondé une religion en se passant de l'enfer, remarqua Napoléon. Les défauts de nos hommes de religion d'aujourd'hui est de prêcher la même religion tout en se passant du paradis. Le contraste est saisissant. Et c'est là que tout le mal réside


Cide
Dimanche 3 Octobre 2010

L’islam expliqués aux nuls!
Cette réflexion sur le rôle des hommes de religion dans les sociétés
musulmanes est uniquement motivée par le souci d'aider à enrichir le débat
sur une question rarement évoquée malgré qu'elle est d'une importance
capitale, car elle est à l'origine de beaucoup de maux des musulmans.

Yusuf Islam, ou Cat Stevens pour les mélomanes, avait, comme d'autres
convertis, tout résumé par sa célèbre phrase " Heureusement que j'ai connu
l'Islam avant de connaître les musulmans", je ne peux qu'aller dans son sens
et dire " Heureusement que j'ai connu l'Islam avant de connaître les Imams,
les Marabouts, les Cheikhs, les Maîtres soufis, les islamistes, etc. etc.".

A comprendre par les islamistes tout ce beau monde qui s'autoproclame
secrétaire particulier de Dieu, qui s'arroge le droit de légaliser ou
d'interdire, de tuer ou de laisser vivre. Le ton étant donné, allons, alors,
directement dans le vif du sujet : l'Islam, le vrai, est maintenant en
Occident, et les idoles, les grandes, sont chez nous, les musulmans. Et cela
n'est pas seulement parce que le souffle fondateur des lois occidentales est la
justice sociale, mais aussi parce que l'individu y est respecté, ses droits y
sont conservés et il n'y est point contraint dans ses croyances.  

Ces trois principes, qui sont des buts suprêmes dans l'islam, sont
aujourd'hui bafoués dans toutes les sociétés musulmanes. Tandis qu'ils
sont, par contre, garantis dans la majorité des sociétés occidentales. D'où
le secret de la fascination exercée, aujourd'hui, par l'Occident sur les
masses musulmanes. La même fascination que les occidentaux d'antan ont eu à
l'égard de l'islam. Spécialement ceux dits des lumières, comme Voltaire,
Lamartine, Hegel, et la liste est longue. Tous les esprits éclairés, en
occident, ont eu, en effet, de l'admiration pour les enseignements de l'Islam,
sa justice, sa simplicité, son authenticité ainsi que sa révulsion pour les
idoles ainsi que pour l'idolâtrie.  

Ce qui donne raison, en fin de compte, à Adonis qui affirmait que l'homme :
" est plus proche de la lumière lointaine que de la proche obscurité“. Car,
à leur époque, pour ces hommes des lumières, les lointaines lumières furent
bien celles de l'Islam comme elles les sont, aujourd'hui, pour bon nombre de
musulmans, les valeurs de justice et de liberté occidentales. Quant à
l'obscurité, si elle était jadis occidentale force est de reconnaître
qu'elle est, malheureusement, aujourd'hui notre.

Elle est, en effet, aggravée et entretenue par une caste d’hommes de
religion qui, par ignorance ou par incompétence, tire ses ouailles vers
l'abîme de l'ignorance et de la superstition. Les enseignements du prophète
de l'Islam sont, ainsi, faussés par des hommes hostiles à la réflexion, à
la contemplation, au rappelle, ainsi, même, qu'à l'universalité de l'Islam
. Ce même prophète qui, dixit Lamartine, fascine, guide, oriente, rappelle et
appelle. Des hommes qui, parasitant la marche, inversent l'ordre de priorités
et se trompent sur l'essentiel.  

A les entendre, l'Islam est un index d’interdits. Ils le réduisent,
injustement, à sa jurisprudence, qui ne représente, aussi importante
soit-elle, que 228 versets parmi les 6236 versets que compte le Saint-Coran. Pis
encore, de ce 228 versets, ils se focalisent sur la trentaine qui traite du code
pénal, soit 0,05 % de tout le Coran. La méprise, arithmétiquement parlant,
est flagrante. L'islam l'esprit, le message, la civilisation est, lui, et à
défaut d'être compris, laissé aux oubliettes.  

Du coup, tout est interdit, tout est châtiment, tout est répression et
persécution.  
En somme, pour ces hommes de religion, les flammes de l'enfer sont plus
présentes dans leurs discours que les fleuves du paradis. La supériorité de
Mahomet est d'avoir fondé une religion en se passant de l'enfer, avait dit
Napoléon. Les défauts de nos hommes de religion d'aujourd'hui est de
prêcher la même religion tout en se passant du paradis. Le contraste est
saisissant. Et c'est là que le mal, tout le mal, réside.



Dimanche 3 Octobre 2010


Commentaires

1.Posté par LESEVENTIZ le 03/10/2010 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je cite "les islamistes tout ce beau monde qui s'autoproclame
secrétaire particulier de Dieu, qui s'arroge le droit de légaliser ou
d'interdire, de tuer ou de laisser vivre."
Le problème est que ces gens là ne se rendent pas compte que seul Dieu peut se faire justice soit même , qu'il est seul maître et qu'il a la mesure des choses. Et que la justice humaine (même au nom de Dieu ) , n 'a rien a voir avec la justice divine. Je me suis toujours demander pourquoi certains cheikhs et Imans prêchent l'inverse de leur religion et même avec une lecture littérale ,ils finissent par transgresser la parole divine.
On pourrait penser que dès que l'on devient exigent pour soit même , on devrait devenir sévère et inflexible envers ceux qui transgressent par ignorance , mais il en est tout autre en suivant Mohamed , exigeant pour lui même(il passait ces nuits à prier et demandait pardon à Dieu 70fois par jours, 100fois suivant le hadith) mais il était pardonneur , compatissant envers ses compagnons et tolérant envers les autres êtres humains .
Je pense que le jour ou les pays musulmans donneront l'exemple (non pas celui de l'absence de liberté d 'expression,de la corruption et du manque d'ouverture ) , on ne trouvera plus rien à dire contre la religion . L'islam est une façon de réformer sa vie .

2.Posté par NnL le 03/10/2010 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très bonnes petite analyse, je suis tout a fait d'accord avec vous.A les entendre on dirait que l'Islam n'est qu'une collection d'interdits et de règles.

3.Posté par Saber le 03/10/2010 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Nos anciens musulmans ont offert à l'occident le fruit délicieux de l'Islam et ont gardé les pelures pour la oumma en général sous le joug d'un despotisme aveugle importé.
Et comme une calamité ne vient pas seule, les gouvernants musulmans entourés des pires ignorants en langue arabe du noble coran, ils se sont mis à avoir pour objectif l'idolâtrie envers les arbres de noël comme les anciens païens
Dans un pays musulman il est interdit de réfléchir et de porter à la lumière les travers de la nouvelle jahiliya (ignorance ) et l'occident ne doit pas non plus se vanter de sa fausse démocratie car dans la vraie, logiquement les lobbys ou groupes de pression n'ont pas d'influence sur le fonctionnement des institutions puisque le pouvoir revient au peuple pour le peuple.

Mr ADONIS vous avez raison, c'est effrayant d'ignorance et d'injustice qu'est devenu l'islam confisqué par les borgnes.

4.Posté par Diego le 03/10/2010 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Explication de l'islam pour les nuls, je comprend le titre, une " analyse" completement nul sans fondement, sans sense Bref...
"Du coup, tout est interdit, tout est châtiment, tout est répression et
persécution."
--- Ah bon ?
Finalement, ne merite pas plus de commentaires

5.Posté par Ramsès le 03/10/2010 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"La supériorité de Mahomet est d'avoir fondé une religion en se passant de l'enfer, remarqua Napoléon. "

J'avoue que je ne comprends pas cette phrase, l'enfer est pourtant bien présent dans le Coran, non ? Comment expliquez-vous cela alors ? Je suis juste curieux.

6.Posté par salahdine le 03/10/2010 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un excellent article , excellent (hassan )

7.Posté par Le Kabyle le 03/10/2010 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette lumière (Islam) est l'unique rempart contre l'obscurantisme laico-maçonnique qui tend à pervertir le dessein de l'humanité !

8.Posté par Azuma le 03/10/2010 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a effectivement des dérives chez certains musulmans peu instruits ou malhonnêtes. Toutefois cet article, véritable apologie de la société occidentale et de son droit est tout à fait léger et dénote d'une certaine méconnaissance de l'Islam.

"A comprendre par les islamistes tout ce beau monde qui s'autoproclame
secrétaire particulier de Dieu, qui s'arroge le droit de légaliser ou
d'interdire, de tuer ou de laisser vivre."

Pourriez-vous me citer ces gens qui s'autoproclameraient secrétaires particuliers de Dieu ou s'arrogeraient le droit de légaliser à partir d'une source autre que la Chari'a? Le fait de juger quelqu'un en conformité avec la législation islamique ce n'est pas se prendre pour Dieu. Dieu est le seul juge et chaque musulman sait que TOUT LE MONDE sera jugé le jour de la résurrection. Chacun sera jugé pour toutes ses actions, bonnes et mauvaises, et Dieu sera seul Juge pour décider du sort de cette âme.
Toutefois il y a des peines prescrites par la Chari'a que Dieu a donné aux hommes afin de s'organiser et d'organiser la société. Ces peines sont extrêmement encadrées, et le fait pour un juge (qui a des années d'études de Chari'a, de Fiqh, d'Uçul al Fiqh , de Hadith et de Tawhid) de juger un individu pour un acte puni par la Chari'a, n'en fait pas un égal ou un rival de Dieu.
Les peines prévues par la Chari'a ne concernent que des actes nuisibles à la société et encore une fois je prendrai deux exemples pour illustrer mon propos: la consommation d'alcool et la consommation de porc.
-La consommation d'alcool est interdite dans l'Islam. Elle entraîne une peine, peine qui vise non pas à faire "expier" un quelconque péché mais à dissuader ceux qui seraient tentés de le faire. Mais l'individu sera tout de même jugé au jour de la résurrection comme tout le monde.
-La consommation de porc est interdite dans l'Islam. Elle n'entraîne toutefois aucune peine. Mais l'individu sera tout de même jugé au jour de la résurrection comme tout le monde.
Quelle différences entre ces deux interdits? Pourquoi l'un d'eux est-il sanctionné d'une peine et l'autre non?
On remarque à travers ces deux exemples que la Chari'a ne sanctionne pas le péché pour le péché, ou le caractère moral de la transgression mais sanctionne ce qui peut causer du tort à une société.
La consommation de porc bien qu'interdite, ne concerne que les seuls individus et n'a aucun impact sur les autres et sur les sociétés, alors que l'alcool ne concerne pas que les seuls individus dans la mesure où il entraîne tout un tas de comportements dangereux (violences, accidents...). Le problème de l'alcool dans les sociétés occidentales est assez probant avec les accidents de la route qui y sont liés ou les acte de délinquance.
Donc dire que juger un individu reviendrait à se prendre pour Dieu est quelque chose d'absurde qui montre une méconnaissance de l'Islam. Tout musulman sait que nous serons tous jugés par Dieu mais la vie en société impose des règles, pas n'importes lesquelles, des règles données par Dieu à son messager et Prophète (PBSL) pour organiser la société.
Sinon ce serait l'anarchie et la loi du plus fort! Et pour un musulman quelles meilleures lois que les lois de Dieu? Même si parfois il se peut que nous n'en saisissions pas toute la sagesse et les jugions un peu trop hâtivement comme étant "barbares" ou "moyenâgeuses"

@ annis.zender
Un commentaire digne d'un enfant mal élevé de 5 ans...ou d'un adulte décérébré...
Et puis apprends à écrire correctement le français avant de l'utiliser pour commenter un texte dont tu n'as sûrement compris que la moitié.

9.Posté par Amine le 04/10/2010 05:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonne analyse, d'autant que le premier verset révélé du Coran est '' Lis ! Lis au nom de ton Dieu qui a Créé, ....lis, ton Dieu est Le Plus Généreux !......mais l'homme peut devenir offenseur.... ''
Hélas, on plonge dans les interdits et les châtiments sans considérer les émules d'humainitaires et leurs récompenses illimitées, tout est Paradis dans l'Islam !

10.Posté par Moi le 04/10/2010 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Petite" rectification, c'est MOhammed et non MAhomet.
Cordialement.

11.Posté par Darktech le 04/10/2010 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour cette article, j'avais la même discutions avec mon voisin musulman dernièrement.

Comme j'aimerais parfois que cette sagesse arrive au oreille des gamins de mon cartier, on vivrait mieux tous ensemble ...

12.Posté par machiavélamitiés le 04/10/2010 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'adhère entièrement aux réflexions contenues dans votre commentaire Azuma, post 8; Je voudrais ajouter aussi que l'article autour duquel nous discutons semble faire abstraction d'un grand phénomène dans les sociétés musulmanes d'aujourd'hui ou plutôt dans les Etats dits musulmans, à savoir LE POLITIQUE . Si l'article en question ne fait que se focaliser sur les dires de ceux qu'il qualifie de secrétaires particuliers de Dieu sans faire le lien avec le modèle de gouvernement qui leur sert de réceptacle, l'analyse serait, me semble-t-il, incomplète voire tronquée. En effet, on semble oublier que dans les oulémas en Islam, il y a les oulémas du soltane (oulémas du Prince) ces thuriféraires qui sont là pour servir, non pas la religion et partant, la société dans laquelle ils vivent, mais bien le Prince, pourvoyeur de leur confort matériel; aussi, leurs prêches ne se limitent-ils qu'à " réprimer " les petites gens par tous ces sermons culpabilisateurs; alors que le vrai Alem, l'authentique, s'adresse d'abord au Gouvernant, le montre du doigt et l'invite à se ressaisir; dans ces cas là, il arrive souvent que le Prince lui coupe la tête; c'est pourquoi, un Alem véritablement pieux, récite toujours sa CHAHADA et emporte dans ses effets, son linceul, son suaire, étant convaincu que ce qu'il fera entendre au Prince qui le convoque, les choses qui plaisent à Dieu et déplairont à coup sûr au Gouvernant, qu'il ne reviendra pas chez les siens; et avec ça, on est complètement dans le registre du Politique . Et dans ce domaine, on peut dire sans se tromper, que la main de l'occident guerrier et exploiteur, y est pour beaucoup; peu importe l'application fidèle des préceptes de la religion dans tel ou tel pays dit musulman, pourvu que le Prince qui gouverne serve les intérêts de ses soutiens étrangers. Résultats, que les fidèles remplissent les mosquées, fassent leur pélerinage à la mecque mais surtout qu'on leur interdise de parler et surtout de faire de la politique, en interne et en international; cela s'apelle de l'abrutissement.

13.Posté par voixlibre le 04/10/2010 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Azuma
Tout à fait d accord avec toi. L islam n a pas besoin qu on le déforme; qu on en fasse une pseudo-religion pour plaire aux autres( les occidentaux). La liberté sans limites n a fait que foutre leurs sociétés en l air. L Islam est à prendre en entier ou à laisser. Néanmoins, l article reste juste dans sa critique à l envers des musulmans, notammant des oulemas; non pas parcequ ils parlent de la jurisprudence en Islam; mais parce qu ils ne parlent parfois QUE DE CELA.

14.Posté par machiavélamitiés le 05/10/2010 00:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Prière corriger la fin de mon post 12 : cela s'appelle de l'abrutissement . merci pour les très pointilleux ; mais ce sont simplement des " lapsus " de clavier .

15.Posté par Azuma le 05/10/2010 21:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Machiavélamitiés
Je suis absolument d'accord avec vous, l'exemple typique est celui de l'Arabie dite "Saoudite" où certains (beaucoup trop malheureusement) Ulémas sont inféodés au "Roi" et se servent de la religion pour justifier son pouvoir et le protéger d'éventuelles remises en cause ou contestations. Or quand on sait que le comportement du "Roi" et de la famille "royale" en général est aussi éloigné de l'Islam que possible, il y a de quoi se poser de sérieuses questions. Mais encore une fois, et vous l'avez rappelé, dans ces cas là ce n'est pas l'Islam ni la Chari'a le problème, mais certains musulmans qui l'utilisent dans un but essentiellement politique au service d'un pouvoir particulier ou de leurs intérêts personnels.

16.Posté par machiavélamitiés le 06/10/2010 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Azuma : c'est triste et malheureux tout ça . Pour compléter le fond de ma pensée, lire mon commentaire post 11 sur la vidéo " nouvelle attraction de l'armée d'occupation sioniste" . Quand on a compris les mécanismes de fonctionnement de ce type de pouvoir, l'horizon s'obscurcit à cause de l'impasse en vue et de l'absence de perspectives radieuses. Mais encore une fois, il ne faut désespérer de rien, le réveil est entrain de prendre corps.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires