Politique Nationale/Internationale

L’islam est une religion politique


Quatorze siècles après la perfection de l’Islam en Arabie, de nombreux intellectuels musulmans, surtout ceux spécialement endoctrinés dans les institutions occidentales, n’acceptent l’Islam que quand il est séparé de la politique !


ghyslaineroc@yahoo.co.uk
Dimanche 1 Juin 2008

L’islam est une religion politique

La pensée politique et le comportement des Musulmans sous le colonialisme

L’islam est une religion politique

Dr Kalim Siddiqui leader du Parlement Musulman de Grande Bretagne

Prix Nobel Lord Bertrand Russel

« L’Islam, au contraire, fut, dès le tout début, une religion politique. Mahomet se fit gouverneur des hommes, et les califes qui lui succédèrent continuèrent ce leadership jusqu’à la fin de la Grande Guerre [1914-1918]. La différence entre l’Islam et le christianisme est typique, du fait que le calife réunissait sous son gouvernement l’autorité tant temporelle que spirituelle, entre laquelle le Mahométan ne fait aucune distinction, alors que le christianisme, de par son caractère non politique, donna naissance à deux politiques opposées l’une à l’autre, le Pape et l’Empereur, dont le premier fonda sa revendication à un pouvoir temporel sur l’insignifiance d’un gouvernement séculier.” (ESO 16-7)
LE DICTIONNAIRE MIND, MATTER & MORALS DE BERTRAND RUSSELL, édité, avec une introduction, par Lester E. Denonn, A Citadel Press Book, USA, First Carol Publishing Group Edition 1993, Copyright 1952, page 115.


Je voudrais citer aussi deux paragraphes de l’ouvrage du Dr Kalim Siddiqui « À la Poursuite du Pouvoir de l’Islam », pages 257-258. Dr Kalim Siddiqui est l’un des plus grands et plus courageux analystes politiques musulmans des temps modernes. Auparavant, Dr Kalim travaillait pour le Guardian, l’un des plus prestigieux quotidiens nationaux de Grande Bretagne.


La pensée politique et le comportement des Musulmans sous le colonialisme

Dr Kalim Siddiqui leader du Parlement Musulman de Grande Bretagne

Le Qur’an décrit la biographie (Seerah) de Muhammad, l’Ultime Prophète de Dieu, sur qui la paix, comme le uswah hasanah [Al-Qur’an 33:21]. Que cela soit la position du Prophète en Islam est le point de vue unanime des Musulmans à travers l’histoire ! Dans la Ummah il n’y a aucun désaccord aujourd’hui, il n’y en a eu aucun dans le passé, et il ne peut jamais y avoir de désaccord à l’avenir quant à la position centrale qu’occupe le Prophète de l’Islam.

[Consultez mon ouvrage sur Integration and disintegration in the politics of Islam and kufr, 1983].

La Seerah est, comme le Qur’an, partie intégrante et inséparable du ‘Grand Paradigme’ de l’humanité qu’est l’Islam. Ceci étant, comme l’indique Hamid Enayat, ‘vu que l’accomplissement majeur de Muhammad fut d’établir les fondations d’un État basé sur les enseignements islamiques, les Musulmans ont le devoir de suivre son exemple (de continuer son œuvre) dans ce domaine aussi.

[Hamid Enayat, Modern Islamic Political Thought, London: Macmillan, 1982, p.2]


« L’accomplissement majeur » ne peut donc être autre que celui que le Prophète s’était donné pour tâche d’accomplir ou le but final vers lequel il se dirigeait, pas à pas, guidé par Allah subhanahu wa ta’ala. Il s’ensuit donc que chacun des mouvements du Prophète et de la petite communauté de Makkah se faisait dans la direction de l’établissement d’un État Islamique. Une fois à Madinah chacun des actes du Prophète et de la Ummah fut consacré à la consolidation et à la défense de l’État Islamique.

Dans un verset mecquois ultérieur le Qur’an met l’emphase sur un pouvoir politique. [Al-Qur’an 17:80] Allah octroie le pouvoir politique dans un but bien précis qu’Il énonce sublimement en de termes combien généreux : à la seule condition que Son Ummah ‘enjoigne le bien et prévienne le mal’.’ [Al-Qur’an 3:104; 3:110]

Le Qur’an décrète de nombreux autres devoirs collectifs [Al-Qur’an 24:2; 5:38] qui ne peuvent être accomplis à moins que les Musulmans n’aient au préalable établi un État Islamique avec des pouvoirs constitutifs [Al-Qur’an 8:60] et un gouvernement central dont l’autorité provient de l’obéissance à Allah et au Prophète [Al-Qur’an 4:59].

Que tous les actes (bons) en dehors de cette structure s’avèrent de ce fait inutiles est indiqué dans une sourate médinoise antérieure [Al-Qur’an 47:33]”.

Dr Kalim Siddiqui, In Pursuit of the Power of Islam, Major writings of Dr Kalim Siddiqui compiled & edited by Zafar Bangash, 1996, pages 257-258.

BarâkAllâh Fîk
Ghyslaine ROC

La Voix des Opprimés, 2 mai 2002, et représenté de nouveau lundi 19 mai 2003 à l’occasion du YAUM UN NABI. (La liberté d’expression, je l’ai connue à stcom.net, ce qui m’a encouragée à écrire.)

ALTERINFO SAMEDI 31 MAI 2008


Dimanche 1 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par Zorro bobo killer le 01/06/2008 13:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ghyslaine Roc vous semblez une caricature fascislamiste, votre acharnement (tout récent) à défendre des opinions très contre-productifs pour les musulmans laisse rêveur.Vous ne vibrez pas, vous appliquez.Ridicule, inepte, affligeant.Bref à votre image.

2.Posté par souad le 01/06/2008 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elle veut quoi la dame ? J'ai rien compris ?

3.Posté par bounouh le 01/06/2008 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DE toute les facons , tel qu'il est et tel qu'il est defendu maintenant , l' ISLAM
n'est qu'un allié objectif de l'mperialosionisme . A observer de pres les positions
des etats arabes comme l'egypte l'arabie seoudite et les autres cretins de la
region sur la question palestinienne on a plus de doute sur la nature des regimes
corronpus , pourris a l'extreme , il y a plus de 40% de chomage dans ces pays
alors qu'ils ont pleins de dollars ????Tout ça au nom de l' islam. EN plus
le prix nobel Bertrand Russel c'est bien connu .???

4.Posté par Népios le 01/06/2008 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bounouh, j'applaudis chaleureusement ce que vous dites là. Quant à cette Ghyslaine, je n'ai pas saisi où elle voulait en venir non plus...

5.Posté par Roland le 01/06/2008 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben justement le coté "lislam est une religion politique" (caracère en commun avec le judaisme non ?) si aux yeux de certains s'est une qualité pour moi non, c'est justement ce que je lui reproche. C'est aussi pourquoi je préfère ses courants "anarchistes" et non sociaux, comme le soufisme.
Je préfère largement le non- politisme ("mon royaume n'est pas de ce monde") du christianisme; et dans l'histoire de celui-ci ça a toujours été une régression et une perversion quand il est devenu politique (Constantin, etc, il y des exemple récents aussi)
Après on peut faire de la politique en étant poussé par des valeurs chrétiennes (la théologie de la libération, Correa, etc) mais c'est autre chose, ça n'est pas intrinsèquement partie de la religion.

6.Posté par kaddourkardio le 01/06/2008 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je viens de lire cet article et avec autant d'interet les commentaires; et là permettez-moi de faire une critique sur ces commentaires;
d'abord que l'ISLAM soit une religion politique est un fait incontestable, ceci n'est ni une qualité ni un defaut juste une particularité à cette religion qui se veut globale,justement le "fait politique" qui se fait au nom de l'ISLAM doit strictement dans le cadre de ‘enjoigne le bien et prévienne le mal' cité plus haut, càd ce que Montesquieu appelle "la vertue republicaine" ,
j'ai aussi noté un amalgame entre islam, pays musulmans (egypte; arabie....) je pense qu'un moment de reflexion suffirait à balayer ces meprises.
merci de lire cette petite reflexion. salam a tous et a toutes

7.Posté par bounouh le 01/06/2008 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si vous comprenez queques choses a la politiques vous devriez
savoir que l'administration, la gestion d'une societé surtout quand
elle est basée sur les principes d'une economie liberale comme
le sont les pays arabes et musulmans ,il ne sera jamais possible
de continuer de vivre si les deux corps ne sont pas separer,c a d
religion et politique . vous allez me reprocher que je me base sur
l'histoire de la societé occidentale , et bien c'est comme cà et c'est inevitable parceque on ne peut pas faire autrement.

Vous vous dites scientifiques, de quelle science s'agit il ?? Moi je pense que vous n'avez rien compris aux problèmes du monde occidental Contemporain et au système démocratique en phase final de son érosion. En effet tout ce tapage médiatique contre l'islam n'est qu'un élément de
la grande stratégie imperialosioniste dont les chefs d'orchestre sont les USA et Israël . Mais il est nécessaire d' affiné l ' analyse , car il ne s'agit pas simplement de rivalité religieuse et de croyance , mais il s'agit surtout et avant tout du système économique ultra libéral avec comme support le système monétaire et financier international décadent et a bout de souffle que les classes dirigeantes sentent qu'il est menacé et par conséquent pourrait entraîner leur disparition . Bien sur qu'il faut faire la parallèle avec le terrorisme que les gringos ont créaient pour ensuite lui déclarer la guerre afin de justifier leurs interventions sanguinaires et l' occupation de territoires de peuples et pays souverains. Dites vous bien messieurs les scientifiques que c'est exactement la même chose avec avec les insultes a la religion musulmane . Ce capitalisme financier débridé est dans une grave panne , les population des pays de l'Europe ont compris qu'on veut les occuper et détourner leur attention de vrais problèmes . Les états arabes et musulmans doivent comprendre qu' il ne faut pas tomber dans les pièges tendus par les bourgeoisies mafieuses des pseudos démocraties . Ils doivent poser les problèmes économiques qui se posent actuellement a leur population 40 % de chômage et qui sont dans une large mesure dépendant du système économique mondialisé que encore une fois les peuples souverains n ' ont pas choisi . Ils faut dire en conclusion que les classes dirigeantes des pays arabes et musulmans n' ont pas tellement de problèmes avec le christianisme , VOLTAIRE disait ," quand il s'agit d 'ARGENT on a tous la même religion".


8.Posté par Népios le 02/06/2008 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre opinion est la mienne, Roland. C'est tout de même rassurant de lire des commentaires équilibrés là où on constate tellement de débordements et d'interventions ordurières.

9.Posté par msawri le 02/06/2008 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quant on se met à expliquer ou interpréter un thème dont on ne connaît pas le fond, on s’aventure dans des idées et discours tout à fait naïfs, ridicules et totalement inutiles. Ghysane a bien raison en soutenant que l’islam a toujours été une religion politique. Aucune séparation n’est possible du fait que l’évolution d’une religion monothéiste n’a pour objectif que de démontrer que la parole de Dieu swt est la plus haute et toujours la meilleure. Constantin, esprit impérialiste, a osé spolier la souveraineté divine pour assouvir ses ambitions soumettant à sa volonté les peuples. En revanche, les leaders musulman n’axent leurs efforts que pour faire triompher le bien au détriment du mal en n’ayant en vue que l’agrément du Seigneur swt. Tous les participants intervenus jusqu’ici ont été séduits par les stratèges trompeurs du colonialisme datant de l’époque de l’occupation et qui continuent plus virulents de nos jours. Il y a la souveraineté divine et il y a la politique des hommes cupides. Les plaisirs éphémères terrestres ont fait que nous nous sommes écartés de la première et nous applaudissons les seconds. Vous êtes trompés par la modernité à outrance, revenez à l'histioire, elle vous apprendra à discourir sans emphase.


10.Posté par Népios le 02/06/2008 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si vous dites que ce sont nous les naïfs, Msawri, je veux bien vous croire. C'est vrai que le fait que "les leaders musulman n'axent leurs efforts que pour faire triompher le bien au détriment du mal en n'ayant en vue que l'agrément du Seigneur swt" m'avait quelque peu échappé... C'est vrai que le résultat est éloquent...

11.Posté par MINOU99 le 02/06/2008 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dois-je rapeller à la sommité que représente le prétentieux Népios la participation de l'église catholique au fascisme du XX Siècle, le massacre de la st-barthélemy, la guerre de cents ans, et j'en passe. Vous semblez avoir la mémoire courte ou alors serais-ce de la similation de votre part pour chercher le bouc émissaire éternel, petit pied noir sans envergure qui fait de la propagande pour une campagne d'évangélisation en Algérie. Fais-en de même pour le compte d'Enrico Macias, le petit pied noir de Constantine.
L'Islam est omniprésent pour remettre les pendules à l'heure et corriger les aberrations du christianisme ou des imbéciles d'exegetes chrétiens, par le biais de l'inspiration divine auraient déclaré une soixantaine d'évangiles apocryphes, y compris l'authentique BARNABE qui annonce l'avenement de l'islam. Seulement Népios le petit pied noir ne le sait pas et se complait à se perdre dans des conjectures.

12.Posté par Népios le 02/06/2008 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tiens, voilà le p'tit chat qui vient me faire un cours d'histoire... Le pied noir est né en Normandie et crois bien qu'aucun de ses ancêtre n'aient foulé le sol algérien... Ne cherchez pas à deviner, petit chat, vous avez l'esprit trop confus pour ce type d'exercice. Contentez vous de jouer avec vos pelotes de laines.

13.Posté par msawri le 02/06/2008 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Napios, vous avez très bien que vous respecte alors que je viens à peine de vous connaître. Personne ne peut enlever de la tête, même vous, que vous avez de bons principes pour souhaiter la paix à toute l’humanité. Quoi ? Voulez-vous évoluez partout dans tous les domaines, sans opposition ni contradictions ? On peut très bien être naïf en traitant un sujet, et fort brillant dans un autre. Cette fois-ci, vous vous immiscer avec des critiques acerbes dans les principes immuables d’une grande religion qui a donné ses preuves pendant 14 siècles. Dommage que vous ne voyez pas clair au point de provoquer le courroux à jute titre de quelques uns de nos amis dont bounouh et minou 99. Je commence à douter que vous faites du prosélytisme, mais pour cette tendance, je ne vous blâme point. Vous le droit comme chacun de défendre vos convictions par la force de persuasion, sans chercher à détraquer la croyance des autres jusqu’à arriver à un échange d’insultes qui dérangent et ne plaisent à personne. Soyons tolérants entre nous et respectueux. Une telle entente ne peut que nous faire que profiter de vos réflexions bénéfiques et fructueux. Gardons le bon et ignorons le mauvais. Napios nous appartenons à deux mouvances différentes, des chocs d’idées ne peuvent être éviter entre nous.







14.Posté par Népios le 02/06/2008 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah mais je veux bien de l'opposition et de la contradiction d'autrui, Msawri...! C'est l'insulte que je déteste. Pied noir (quoi que tous ne soient pas mauvais), ancien de l'OAS (à mon âge, ce serait difficile...), promoteur de l'évangélisation du Maghreb (ça, ça m'a fait rire...), que sais-je encore... Vous me voyez comme cela, vous, Msawri ? Pardonnez moi de m'être un peu défendu mais ce chat méritait bien quelques rebuffades, je trouve, qui sont au demeurant restées très correctes par rapports aux insultes proférées... Effectivement, nous n'éviterons pas quelques chocs, mais qu'ils restent respectueux ! Et que nous nous souvenions au moins que nous avons des ennemis en commun. Me trompé-je ? Cordialement.

15.Posté par Ghyslaine ROC le 07/06/2008 03:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


1.The Political Thought of Ibn Taymiyah [1263-1328] by Professor Qamaruddin Khan, 1992

2.The Reconstruction of Religious Thought in Islam by Allama Muhammad Iqbal [1887-1938] and published by his son Javed in 1988

3.Iqbal in quotes by Sarif Baqa, Waltham Forest Race Relations Unit, UK, 1993

4.Complaint and Answer of Iqbal translated by A.J.Arberry, 1997

5.In Pursuit of the Power of Islam, Major writings of Dr Kalim Siddiqui compiled & edited by Zafar Bangash, 1996

According to R.I.Winton and Peter Garnsey, “The Greek created politics: they also created political theory…”

[The Legacy of Greece edited by M.I. Finley, Oxford at the Clarendon Press 1981, page 37].

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires