Politique Nationale/Internationale

L'intensification des pressions américaines sur le gouvernement irakien


Simultanément à la mise en avant, dans les milieux politiques et militaires, d'un changement de stratégie des Etats-Unis, en Irak, les pressions de Washington sur le gouvernement de Nouri Al-Maliki ont redoublé. Le Président américain, George W. Bush, a déclaré qu'il n'avait pas l'intention de retirer les forces américaines de l'Irak, mais qu'il parlerait avec ses généraux d'un changement de stratégie. L'objectif de Bush, par la mise en avant d'un changement de stratégie, en Irak, est de diriger la situation, en Irak, dans le droit fil des intérêts américains.


irib
Samedi 21 Octobre 2006



C'est pour cette même raison que les autorités américaines parlent de la nécessité de la fixation d'un ultimatum, à l'adresse du gouvernement de Nouri Al-Maliki, pour qu'il mettre un terme aux violences. D'autre part, le Pentagone est en train de mettre à exécution un nouveau plan pour mettre l'armée irakienne face aux groupes irakiens qui s'opposent à l'occupation. L'autre programme de Washington, en Irak, est de montrer incompétent le gouvernement irakien et de préparer le terrain à un changement, à la tête du pouvoir irakien, à tel point que les médias américains et européens ont, largement, fait écho du plan américain contre le gouvernement de Bagdad. Le journal londonien, "Guardian", a fait état, dans son numéro d'aujourd'hui, de l'une des options américaines qu'est le remplacement de Nouri Al-Maliki par un autre. L'intensification des ingérences américaines, dans les prises de décisions du gouvernement irakien, l'augmentation du nombre des effectifs américains, à Bagdad, et la vaste propagande américaine, pour montrer incompétent le gouvernement irakien, sont des signes de l'exécution de la nouvelle stratégie américaine, en Irak. C'est, peut-être, pour cette même raison, que les hommes d'Etat américains ont fixé un délai au gouvernement d'Al-Maliki, pour qu'il mette un terme à l'insécurité. Mais, en fait, c'est le gouvernement Bush, qui n'a pas beaucoup de temps, pour régler les problèmes irakiens, car son inquiétude est suscitée par l'impact que pourrait avoir la situation irakienne sur les Primaires américaines. La mise en avant du changement de stratégie américain, en Irak, ainsi que l'intensification des pressions, sur le gouvernement irakien, sont un effort supplémentaire, pour oblitérer les critiques accrues de la politique de Bush, en Irak. En tout état de cause, si le Pentagone ne parvient pas à ses objectifs, par ce plan, il est fort possible qu'il envisage l'option du coup d'Etat et le démenbrement de l'Irak.


Samedi 21 Octobre 2006


Commentaires

1.Posté par Laïd DOUANE le 23/10/2006 07:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La finalité de cette horrible chose étasuniène sera le triomphe des forces vives du peuple irakien. Le pétrole ne profitera jamais au peuple américain. Les Irakiens qui ont accepté l'ingérence américaine pour éliminer l'hégémonie de Saddam ne sont pas prêts pour accepter celle des Américains. En fait, nous l'avons dans le sang et nous l'avons appris: Notre ennemi ne doit pas connaitre le répi tant que son animosité opère contre nous. C'est dans ces cas que nous chérissons la "violence" que nous détestons à l'origine. Que les Américains sachent qu'ils ne connaistront jamais la paix tant qu'ils occupent un seul mètre carré de nos terres. Nous les combattrons avec tous les moyens dont nous disposons.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires