Politique Nationale/Internationale

L'intégralité du discours du Président iranien à l'Assemblée générale de l'ONU (totalité)


Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad a affirmé que la réforme de la structure de l’ONU est le seul moyen permettant d’éradiquer l’injustice, l’oppression et de l’hégémonie dans le monde. Selon l’Agence FARS, le Président iranien a souligné que la production sans cesse des armes atomiques, microbiennes et chimiques, l’occupation des pays, l’extension des conflits, le mépris pour les droits des membres des organisations internationales qui caractérisent les comportements de certaines puissances, y compris les Etats-Unis et la Grande Bretagne, sont devenus les principaux défis du monde d’aujourd’hui. « Ces crimes résultent du fait que certains pays disposent de grandes prérogatives au sein de l’ONU, notamment dans son Conseil de Sécurité » a-t-il affirmé, indiquant que tant qu’il n’y aura pas une réforme de la structure de l’ONU, on assistera à l’injustice, à l’oppression, et à l’hégémonie dans le monde. Le Président iranien a expliqué, dans son discours à l’Assemblée générale, à New York, les points de vue de la République Islamique d’Iran pour remédier aux problèmes actuels du monde. En voici le texte intégral du discours du Président iranien.


IRIB
Jeudi 21 Septembre 2006

L'intégralité du discours du Président iranien à l'Assemblée générale de l'ONU (totalité)

Au Nom de Dieu clément et miséricordieux


Le Président honoré de l’Assemblée générale

Les Présidents honorés des pays, les chefs honorés des délégations,

Excellences, Mesdames et Messieurs

Je remercie Dieu clément et miséricordieux d’avoir trouvé cette occasion pour m’adresser à la communauté mondiale au nom du grand peuple iranien.

Je remercie, également, Dieu pour ce réveil grandissant des nations et leur présence courageuse sur diverses scènes internationales.

L’enthousiasme pour le juste, la spiritualité, la justice et la défense de la dignité humaine, tel est, aujourd’hui, le cri des nations du monde. Le rejet de l’hégémonie et de l’agression, et la défense des opprimés et des militants de la paix, sont les caractéristiques des autres nations du monde, en particulier des jeunes générations qui souhaitent un monde, débarrassé de souillures, d’agressions, et d’injustice et plein d’amour et d’affection. Les jeunes et les adolescents ont raison d’avoir un esprit de justice et de bâtir leur avenir selon la base de l’affection, de l’amour et de la sérénité. Et je remercie, aussi, Dieu pour ce grand bienfait.

Madame la Présidente, excellences

Ce qui arrive, aujourd’hui, à l’humanité, n’est pas digne de la grandeur humaine. Dieu n’a pas crée l’homme pour que les uns oppressent les autres.

Certains déclenchent des guerres et des conflits pour piller les ressources, faire des fortunes et élargir leur domination et certains subissent la misère, les souffrances et les douleurs qui en résultent. Certains recourent à la force et à la menace pour gouverner le monde et certains vivent sous le spectre de la menace et de l’insécurité.

Certains occupent les territoires des autres qui se trouvent des milliers de kilomètres de leur pays et s’ingèrent dans les affaires des autres et font main basse sur les ressources pétrolières et non pétrolières des autres et certains subissent, quotidiennement, des bombardements et leurs enfants meurent chaque jour dans les rues et leurs maisons sont détruites.

Ce genre de comportements n’est pas digne de l’humanité et ne correspond pas au juste, à la justice et à la dignité humaine. La question essentielle qui se pose, dans les conditions actuelles est de savoir chez qui devront se plaindre les opprimés du monde? Qui ou bien quelle organisation défend les droits des opprimés et remette à leur place les oppresseurs? Où se trouve l’équité internationale?

Pour apporter une clarification à ce sujet, il vaut mieux de mentionner certains exemples et de passer en revue ce qui se passe, actuellement, dans le monde.

A- La prolifération constante des armes atomiques, microbiennes et chimiques

Certaines puissances produisent la deuxième et la troisième génération des armes atomiques. Pourquoi, elles produisent ce genre d’armes? Est-ce que la production de ces armes meurtrières et leur stockage sont destinés à développer la paix et la démocratie? Ou Bien ces armes ne sont que les instruments pour menacer les Etats et les nations? Jusqu’à quand, les populations mondiales devront vivre sous le spectre des menaces des bombes atomiques, microbiennes et chimiques? Quels sont les engagements de ces puissances et comment elles devront rendre compte devant la communauté internationale? Est-ce que les peuples de ces pays sont contents de voir qu’on dépense leurs capitaux pour produire ce genre d’armes? Est- ce on peut pas s’appuyer sur la justice, la morale et la raison que sur les armes meurtrières? Si la raison, la morale et la justice régissent, les racines de l’oppression et de l’agression et de toutes les menaces seront éliminées et il ne restera plus aucune raison pour les conflits.

Toutes les nations s’adonnent à la justice et sont prêtes à se sacrifier pour l’établissement de la justice. La question qui se pose est de savoir si les puissances mondiales seraient beaucoup plus populaires avec l’instauration de la justice, de l’affection et de la paix ou bien avec la prolifération des armes atomiques et chimiques? Nous avons devant nous l’expérience du recours à la menace et de l’usage de l’arme atomique. Mais, est-ce que cela a eu d’autre résultat que l’augmentation de la haine et de l’animosité des nations contre ses auteurs?

La seconde partie de l'interview du Président Ahmadinejad devant le Sommet de l’Assemblée générale des Nations unies

B- L'occupation des pays et l'expansion d’affrontements:

L'occupation s’est produite en Irak et elle se poursuit, il y a maintenant trois ans. Le massacre fait partie du quotidien de ce pays où sont tuées, chaque jour, des centaines de personnes.

Les occupants y sont incapables de rétablir la sécurité.

En dépit de la formation du gouvernement et du parlement, il y a dans les coulisses, des mains secrets et manifestes qui font tout leur possible pour répandre l'insécurité et accentuer les différends dans la société irakienne, avec pour objectif de faire sombrer l’Irak dans la guerre civile.

Il n'existe aucune preuve ou document venant à l'appui qui pourrait démontrer que les occupants y ont rétabli la sécurité.

De nombreux terroristes ont été arrêtés par le gouvernement irakien mais les occupants les ont libérés pour différentes raisons.

Il semblerait que l'escalade des violences et du terrorisme soit une justification à la présence des forces étrangères en Irak.

Dans de telles conditions, à qui doit-il s’adresser le peuple irakien? Et à qui le gouvernement irakien doit-il porter plainte?

Qui garantirait la sécurité en Irak? L'insécurité en Irak a eu des impacts négatifs sur toute la région. Le Conseil de sécurité pourra-t-il jouer un rôle pour y rétablir la paix et la sécurité, et cela dans des conditions où les occupants sont eux-mêmes membres permanents du Conseil de sécurité? Le Conseil de sécurité pourra-t-il prendre une décision équitable à ce sujet?

Regardez le territoire palestinien.

Les questions palestiniennes datent de la Seconde Guerre mondiale. Sous prétexte de soutenir une partie des résidus de la guerre, le territoire palestinien a été occupé, on y a déclenché la guerre, on a bafoué sa souveraineté et on a jeté sur les chemins de l’exode ses millions d'habitants. Ce territoire a été mis à la disposition des résidus, une population venue du monde entier, ceux dont la Seconde Guerre mondiale n'avait pas trop d’importance, ensuite un Etat y a été mis en place, un Etat planté dans le territoire d’autrui, avec une population venue du monde entier et hors de la Palestine, mais tout cela au prix de la mise en errance des millions d'habitants, les véritables propriétaires de ce territoire.

Ceci est une tragédie sans pareille dans l'Histoire.

Les réfugiés vivent toujours dans des camps provisoires et certains d'entre eux ont quitté le monde ici-bas avec l'espoir de rentrer un jour à leur pays natal.

Existe-t-elle une logique, une loi ou un raisonnement juridique pour justifier un tel événement?

Aucun des membres de l'ONU accepterait-il qu’un tel événement se produise dans son pays?

Le prétexte de la fondation du régime usurpateur de Qods est si faible que ceux qui l’avancent, n'autorisent à personne d'en parler.

Car avec la révélation de la réalité, la philosophie de l'existence de ce régime sera anéantie, si bien qu'elle est à présent anéantie.

La tragédie ne se limite pas seulement à la restauration d'un régime dans le territoire des autres ; malheureusement depuis le premier jour de sa fondation, ce régime n’a été qu’un facteur de menace au sein de la région du Moyen-Orient, avec pour objectif de déclencher la guerre et de massacrer les individus, d'empêcher le progrès des pays de la région, et dans ce sens il a été utilisé par certaines puissances en tant que facteur de discorde, de menace et de pression.

Il est possible que certains protecteurs de ce régime ne soient pas contents d'entendre le passé mais c'est la réalité et non pas un mythe, car l'histoire est devant nous.

Mais le point le plus important se concrétise dans les soutiens illégaux à ce régime.

Constatez ce qui se passe en Terre de Palestine, dans les maisons des Palestiniens, les gens y sont la cible de bombardements quotidiens, leurs enfants sont tués dans les rues mais aucune instance légale, même le Conseil de sécurité de l’Onu n'est pas capable de les défendre. Pourquoi?

D'autre part, un gouvernement s'est formé avec la voix directe du peuple et de manière démocratique dans une petite partie du territoire palestinien, par contre ceux qui se disent les défenseurs de la démocratie au lieu de les soutenir, font en sorte que leurs ministres et députés soient arrêtés et transférés en prison devant les yeux du monde entier.

Quel conseil ou quelle organisation soutient ce gouvernement opprimé?

Pourquoi le Conseil de sécurité n’entreprend aucune démarche à ce sujet?

Ici c'est le moment de parler du Liban.

Au Liban pendant 33 jours le peuple a été sous les raids aériens, les bombardements, les obus de canon et près d'1, 5 millions de personnes ont dû quitte leur foyer. Un certain nombre de membres du Conseil de sécurité font tout pour baliser le terrain à l’agresseur pour qu’il commette en toute tranquillité tout ce qu’il souhaite pour arriver à ses fins.

Nous avons vu pratiquement que le Conseil de sécurité de l'ONU sous pression de certaines puissances n'a pas été capable d'adopter une résolution censée instaurer le cessez-le feu, aux premiers jours de la guerre.

Le Conseil de sécurité regarde passer les jours, les scènes atroces des attaques contre le Liban ; les tragédies de Cana se répètent à maintes reprises. Pourquoi?

Dans tous ces cas, la réponse est claire. Tant que l’origine d’affrontements est un membre permanent du Conseil de sécurité, comment donc ce Conseil pourra-t-il bien agir?

C- L’irrespect du droit des membres des organisations internationales:

Excellences,

Ici, je vous parle d'une partie de l'oppression dont le peuple iranien a été sujet et de son droit bafoué:

La R.I.I. est membre de l'AIEA et elle s'est engagée à mettre en application le TNP.

Toutes nos activités atomiques sont bien manifestes, pacifiques et à l'exposition de la vue des inspecteurs de l'Agence.

Pourquoi la loi s'oppose à notre droit légal? Quels sont les états qui manifestent leur opposition à notre égard?

Ceux qui utilisent eux-mêmes le cycle de production du combustible et de l'énergie nucléaire.

Certains d'entre eux utilisent la technologie nucléaire au service des visées non pacifiques comme la fabrication de bombes atomiques, ces pays ont aussi un mauvais passé car ils ont utilisé la bombe atomique contre l'humanité.

Quelle instance et quel conseil doit examiner de telles injustices?

Le Conseil de sécurité se trouve-t-il dans une place pour pouvoir examiner ces inégalités?

Est-ce qu'il est capable de ne pas permettre que les droits certains des pays ne soient pas violés et empêcher certaines puissances de ne pas faire abstraction aux progrès scientifiques d'autres pays?

Profiter du Conseil de sécurité en tant que moyen de menace est chose très inquiétante.

Un certain nombre de membres permanents du Conseil de sécurité qui dans les conflits internationaux constituent une partie du conflit, menacent facilement les autres par le biais du conseil de sécurité et annoncent même au préalable la condamnation de l'autre partie de la part dudit conseil.

La question qui se pose est de savoir: quelle justification aura l'utilisation du Conseil de sécurité en tant qu'instrument? Est- ce que le Conseil ne perdra pas de son efficacité et est-ce que son prestige ne sera pas affecté?

Excellences,

Une révision sur les cas déjà cités nous conduit vers cette réalité que malheureusement la justice a été victime de force et de violation.

De nombreuses relations mondiales sous pression de certaines puissances sont basées sur l'irresponsabilité, l'iniquité et la discrimination.

Menacer de bombe atomique et d'armements par certaines puissances a pris la place du respect du droit des nations, la sauvegarde et l'expansion de la paix.

Prétendre soutenir les droits de l'Homme et la démocratie pour certaines puissances est valable tant que l'on peut utiliser comme un outil pour exercer de pressions et humilier d'autres nations mais lorsque la question se retourne vers ceux qui prétendent ces choses là, des termes comme la démocratie, le droit du choix des nations, le respect du droit et la conception du peuple, le droit international et la justice n'auront aucune valeur et importance.

Tout comme ce que nous avons constaté à l'égard du gouvernement élu de Palestine ou le soutien au régime sioniste.

Si le peuple est tué, mis en errance, arrêté, emprisonné et assiégé, cela n'a aucune importance et les droits de l'Homme n'ont subi aucun dommage.

Les pays ne sont pas égaux dans l'utilisation des prérogatives prévues dans les lois internationales et le fait d'en bénéficier dépend de la volonté de certaines grandes puissances.

Apparemment, le Conseil de sécurité n’est utile que pour assurer la sécurité et le droit de certaines grandes puissances, mais si les opprimés sont attaqués, le Conseil de sécurité doit observer rester muet et il ne doit même pas adopter une résolution censée mettre en vigueur un cessez-le feu.

A votre avis ceci n'est pas une tragédie historique pour le Conseil de sécurité qui doit assurer la sécurité des pays?

L'ordre régnant aujourd'hui sur les relations est de manière à ce que certaines puissances imposent leur décision sur celles de 180 pays du monde en considérant elles-mêmes comme équivalent à la Communauté mondiale.

Elles se considèrent comme les propriétaires du monde et d'autres nations viennent en second lieu...

Excellences,

La grande question consiste à savoir si l’administration américaine ou le gouvernement britannique, qui figurent parmi les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, agressaient autrui ou occupaient les territoires des autres ou bien violaient les droits internationaux, laquelle des instances de l’Onu serait-elle compétente pour examiner leur faute ? Ce Conseil dont ils sont les membres privilégiés, pourrait-il s’en charger ? A-t-on déjà vu un tel événement ?

Or, à l’inverse, nous avons, à maintes reprises, constaté dès qu’ils ont un problème avec un quelconque gouvernement ou nation, ils n’hésitent pas à renvoyer son dossier au Conseil de sécurité ; ils sont à la fois plaignant, procureur, juge et exécuteur de ce tribunal.

Est-il équitable un tel ordre ? Y a-t-il une discrimination aussi flagrante ? L’acharnement de certains pays hégémoniques à imposer leur unilatéralisme aux instances internationales, dont le Conseil de sécurité des Nations unies, a, malheureusement, jeté le discrédit sur l’Onu, suscité la suspicion de l’opinion publique mondiale envers cette instance, et mis en cause l’efficacité de ce plus haut organisme censé assurer l’ordre sécuritaire collectif.

Excellences,

Jusqu’à quand une telle situation peut-elle perdurer dans le monde. Vous pouvez constater comment la conduite de certaines puissances s’est transformée en le plus grand défi des Nations unies, de ses organisations et de son Conseil de sécurité. La structure et le statu quo gérant le Conseil de sécurité ne sont plus à la hauteur des attentes de la nouvelle génération et des besoins de l’homme contemporain. Il s’agit des héritages de la Seconde Guerre mondiale.

Aujourd’hui, c’est une réalité évidente qu’efficacité et légitimité sont les mots d’ordre Conseil de sécurité pour garantir son existence. Il faut donc reconnaître tant que cet organisme est inapte à agir au nom de toute la communauté internationale de manière transparente, équitable et démocratique, il ne sera ni légitime ni efficace. D’ailleurs, c’est un fait indéniable que la chute libre de légitimité et d’efficacité du Conseil de sécurité est directement liée à la hausse des abus du droit de veto. Tant que la structure et le statu quo du Conseil ne seront pas réformés, il ne faut pas s’attendre que l’injustice, l’arrogance et la tyrannie soient éradiquées du monde.

Le monde d’aujourd’hui mérite bien de ne plus dépendre des décisions prises, il y a 60 ans. L’actuelle génération et celles du futur n’ont-elles pas le droit de décider elles-mêmes du monde où elles vivent ? De nos jours, des réformes sérieuses dans la structure et le statut quo du Conseil de sécurité s’avèrent plus que jamais nécessaires.

L’équité et la démocratie exigent que le rôle de l’Assemblée générale des Nations unies, cette pierre de touche de l’instance, soit respecté, et que, sur la base d’une définition appropriée de son mécanisme, cette Assemblée décide des réformes au sein de l’Onu, notamment dans son Conseil de sécurité, pour l’émanciper d’une telle situation. Sinon, d’envisager au moins pour chacun du Mouvement des Non-alignés, de l’Organisation de la Conférence islamique et du continent africain, un siège permanent, doté du droit de veto, au Conseil de sécurité afin d’éviter par cet équilibre que le droit des nations soit bafoué.

Monsieur le Président, Excellences,

N’oublions pas aussi la morale et la spiritualité, qui devront occuper la place qui leur revient dûment. Dans un monde sans morale ni spiritualité, deux facteurs essentiels qu’alimentent les enseignements des messagers divins, il serait impossible de garantir l’équité, la liberté et les droits de l’homme. La solution à tous les problèmes de l’homme contemporain réside dans la morale, la spiritualité et la souveraineté des hommes probes. Si le respect aux droits de l’homme s’avère un principe de base, injustice, immoralité, guerre et agression perdront de sens.

Les hommes sont, tous, créatures du Seigneur et tous méritent respect. Personne n’est supérieure à l’autre, personne ou aucun gouvernement ne peut se sentir privilégié, aucun Etat ne peut négliger les droits d’autrui, et en s’infiltrant dans les instances internationales se faire passer l’équivalant de la communauté mondiale.

Les citoyens asiatiques, africains, européens, américains sont tous égaux ; plus de six milliards d’âme de la population mondiale sont tous égaux et respectables. Equité et le respect de la dignité humaine sont les deux piliers de la paix durable et de la sécurité dans le monde. Ce que prône d’ailleurs notre sunna : la paix durable dans le monde ne sera possible que sur la base de l’équité, la spiritualité, la morale, l’affection, et le respect de la dignité humaine.

Paix, progrès et sécurité sont les droits inaliénables de tous les peuples et Etats.

Nous sommes tous membres de la communauté mondiale et nous avons tous le droit de souhaiter une ambiance imbibée d’affection, d’amour et d’équité.

Tous les membres des Nations unies ont vécu chacun pour sa part, les vicissitudes du monde d’aujourd’hui. Des prises de décisions logiques et catégoriques nous permettront d’ouvrir la voie sur un monde meilleur pour les générations actuelle et futures. C’est par la coopération que nous parviendrons à sécher les causes et les origines des amertumes et des échecs et, à leur place, offrir le bonheur à nos peuples en prônant la morale, la spiritualité, la justice.

Forts de leur nature divine, les nations sont constamment en quête du bien, de la perfection et la beauté. Et nous, en nous appuyant sur les desiderata de nos peuples, nous parviendrons à franchir des pas de géants dans ce sens et baliser le terrain à la perfection de l’humanité. Que si nous le voulions ou pas, la volonté divine instaurera tôt ou tard, l’équité, la paix et le bien dans le monde entier. L’important est que nous ayons notre part dans l’instauration de la paix et de la justice.

Clément et miséricordieux, Dieu le Tout-puissant est le créateur du monde, qui Lui appartient tout entier. C’est Lui qui exige l’équité, c’est Lui qui recommande à Ses serviteurs d’être solidaires entre eux, sur la base du bien et à ne pas se soutenir dans la corruption et la dépravation.

Il appelle Ses serviteurs au bien et à la bienfaisance et prohibe le mal. Tous les prophètes divins d’Adam à Moïse, de Moïse à Jésus, et de Jésus au vénéré Mohammad (SA) se sont fait écho en appelant l’humain au monothéisme, à l’équité, à la fraternité, à l’amour et à l’affection.

Ne pourrait-on pas bâtir un monde meilleur sur la base du monothéisme, de l’équité, de l’amour et du respect aux droits des hommes et transformer la haine à l’amitié ?

J’annonce à haute voix que le monde d’aujourd’hui a plus que jamais besoin d’hommes probes, épris du juste et de l’humanité et par excellence de l’homme réformateur et parfait, au Sauveur authentique, celui qui est le Salvateur de toutes les nations et le restaurateur de la paix, de la fraternité et de l’équité.

O Seigneur ! Tu appelles Toi-même à la guidance et au salut de ces hommes qui sont Tes serviteurs. Fais don l’homme parfait, le Salvateur promis à toutes les nations, à l’humanité assoiffée d’équité et accorde-nous le privilège de figurer parmi ceux qui œuvrent pour sa parousie et son mouvement.


Vendredi 22 Septembre 2006


Commentaires

1.Posté par Laïd DOUANE le 21/09/2006 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n'y a rien à dire; C'est parfait, c'est clair, c'est net et c'est précis!
Relisez-moi ça:
"Certains déclenchent des guerres et des conflits pour piller les ressources, faire des fortunes et élargir leur domination et certains subissent la misère, les souffrances et les douleurs qui en résultent. Certains recourent à la force et à la menace pour gouverner le monde et certains vivent sous le spectre de la menace et de l'insécurité.
Certains occupent les territoires des autres qui se trouvent des milliers de kilomètres de leur pays et s'ingèrent dans les affaires des autres et font main basse sur les ressources pétrolières et non pétrolières des autres et certains subissent, quotidiennement, des bombardements et leurs enfants meurent chaque jour dans les rues et leurs maisons sont détruites."


2.Posté par Oscar Fortin le 21/09/2006 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je trouve cette intervention posée et très raisonnable. Dommage que nos medias canadiens ne lui aient pas assuré une plus grande diffusion. J'ai rarement entendu un "diable" parlé autant de justice, de respect, de paix... Pour un représentant de l'AXE DU MAL, ce n'est pas si mauvaais. Il me semble que M. Bush devrait consulter de nouveau son dieu pour comprendre comment un tel représentant peut avoir d'aussi nobles pensées.

3.Posté par Wahid le 21/09/2006 20:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il est vraiment tres etonnant que les medias français ne rapporte au sujet des discours de Ahmedinejad que la phrase "il faut rayer Israêl de la carte" qui en plus à été transformée apres traduction. Tout le reste, ils n'en parlent jamais ! Je ne suis pas un admirateur du regime des mollah mais là c est vraiment trop. Un conseil de sécurité au service des USA et d'Israël des médias à leur bottes. Elle est belle leur democratie ! appelons un chat un chat, c'est du FASCISME déguisé pour nous faire avaler qu'ils représentent la justice et les droits de l'homme. Quelle mascarade ! Mais bon nous savons tous que la vie est régie par la loi de cause à effet. Leur arsenal ne leur servira à rien le jour où ils auront à payer l'addition et leur arrogance disparaitra comme neige au soleil. Pour nous simple mortel le temps nous parait extrement long devant cette injustice mais au regard de l'histoire, c'est un empire (les usa) bidon qui ne durera que quelques décenies et qui laissera un souvenir minable en matière de progrès de l'humanité. Quant à Israël, au lieu de profiter de cette occasion unique d'avoir un pays pour le peuple juif, ils en veulent toujours plus en occupant de nouveaux territoires, persuadés d'avoir à faire à des sous hommes qu'ils vont mater par leur puissance militaire et le soutien de leur puissant allier americain. Quelle vue à court terme pour un peuple qui a donné tant de prix nobels. Au lieu de chercher à tout prix à s'intégrer au moyen orient par la paix, non ils se servent par les armes. Ils n'ont même pas cherché à saisir l'opportunité que lui ont proposé les pays arabes dans leur totalité, d'echanger la reconnaissance et la paix contre les territoires occupés (conférence de Beyrouth en 2002) persuadés dans leur orgueil et leur arrogance qu'avec leur arsenal et les soutiens occidentaux, ils écraserons toute rebellion. Shimon Peres lui même disait l'autre jour : comment peut on envoyer des F16 d'une valeur de plusieurs million de dollar pour neutraliser un palestinien avec un lance missile artisanal de quelque dizaines de dollars. Ils sont peut être en train de se reveiller ? En tout cas mille merci au Hezbollah qui a foutu en l'air leur assurance et leur arrogance et nous fait du bien à nous musulmans des 4 coins de la planète qui n'en pouvons plus de voir les palestiniens se faire massacrer impunément. Eh oui les choses commencent à changer et la pression commence à s'abattre sur Israël parceque les occidentaux surtout les européens sont en train de réaliser qu'ils seront les premiers à payer les conséquences de ce qui se passe labas surtout si le busher et ses acolytes israeliens décident d'attaquer l'Iran. IL y a trois mots qui caracterise ce binome épouvantable et leur caniche londonien : Avidité, colère et ignorance. Avec ça comme valeurs, ils ne vont pas aller tres loin !!!

4.Posté par sam2000 le 22/09/2006 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M.Ahmadinejad (que Dieu le protege) a fait cette remarque CONSTERNANTE concernant les grandes puissances du conseil de securité de l'ONU:

"ils sont à la fois plaignant, procureur, juge et exécuteur de ce tribunal. "

tout est dit.




5.Posté par kiomars le 23/09/2006 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aligner des belles phrases et faire de beau discours est une choses que tous hommes politiques font grace à leur conseillers et redacteurs de leur textes. La seule condition de la veracité est ce que ces hommes font dans la pratique. Le droit de l'homme en Iran est dans une situation catastrophique. Lisez Shirin Ebadi, prix Nobel de la Paix. Regardez la situation des femmes en Iran. Ou se trouve la liberte de la pensée et parole en Iran ? Ne nous amballons pas si vite. Beau discours, c'est gratuit. Bush aussi en fait, les autres aussi. REGARDEZ LES ACTES.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires