Economie et pouvoir financier

L’industrie financière, le Veau d’or (redécouvert)



Vendredi 15 Juillet 2011

L’industrie financière, le Veau d’or (redécouvert)

Nous vivons un changement des valeurs sociologiques qui est fondamental dans sa complexité et qui fera époque. Il a finalement formé la société permissive. La prétendue maladresse politique est pourtant sans doute à cent pour cent une sombre défaillance politique. Dans le désordre on énumère ci-après des développements érronés de ces dernières années: Tendance à se détourner des religions monothéistes, perte de modèles, barrières contre d’autres cultures, agressivité au lieu d’harmonie, de façon imagée pauvreté contre richesse, destruction de l’environnement …
De tels points de repère, issus de la sociologie, mènent à des symboles de pouvoir qui sont nouveaux et fascisants de par leur structure. Comme toujours dans les périodes en perte d’orientation, un modèle s’offre, qui est en soi connu, mais qui a traversé ces derniers temps de grandes transformations. Dans notre cas, il s’agit de la faisabilité qui prétendument sous-tend la nouvelle théorie financière. La signification et l’emploi traditionnels de l’argent comme moyen de conservation de la valeur, le gain de temps (report de consommation), la solvabilité de l’emprunteur et du débiteur, la puissance sans armée, la simplification du commerce … voient leur fonction traditionnelle élargie, deviennent un dérivé, un substitut, un produit artificiel sans règles, souvent dépourvu de sens, qui se compose de différents instruments financiers, dont une partie sont de nouveaux instruments titrisés. Avec pour seul but de pouvoir s’adonner au commerce de l’argent de mille façons et sans bornes. Et cela toujours avec la tricherie par derrière, laissant croire que tous les besoins peuvent être assouvis et que la sécurité est totale. Ainsi naît, à cause de premiers succès prétendus, un fascisme financier qui non seulement influence comme une pieuvre la pensée et l’action politique, mais qui marque son empreinte et mène aux fausses allocations connues. Mais une telle fiction devenue nécessité a toujours mené à la destruction. Quand des politiciens sauvent après coup par exemple leurs banques, ils détruisent des monnaies et ainsi également la confiance des citoyens dans la politique et «l’establishment». Une conséquence à laquelle le profane ingénu se voit directement confronté. Le programme inhérent à chacun de nous entraîne chaque génération à répéter toujours et encore les mêmes erreurs. Malheureusement, si l’on fait allusion à des solutions, c’est seulement dans les universités. Et tout à la fin, bonjour la destruction, les pertes et l’amère réforme monétaire! La conclusion: on a déjà tout vu.
Les lecteurs intéressés aux finances et qui ont une bonne mémoire en histoire le savent: les guerres causent chez les partis en guerre toujours d’énormes problèmes financiers …

C.L., juin 2011

1618–1648     

la guerre de trente ans

1642–1649

la guerre civile anglaise

1775–1783

la guerre d’indépendance américaine

1789–1799

la révolution française

1861–1865

la guerre civile américaine

1870/71

la guerre franco-allemande

1914–1918

la Grande Guerre

1936–1939

la guerre civile espagnole

1939 – 1945

la Seconde Guerre mondiale

1946 – 1975

les guerres du Viêt Nam

1950 – 1953

la guerre de Corée

1980 – 1988

la première guerre du Golfe (Irak/Iran)

1990

la deuxième guerre du Golfe

…    


http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=2767 http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=2767



Vendredi 15 Juillet 2011


Commentaires

1.Posté par Saber le 16/07/2011 02:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tendance à se détourner des religions monothéistes, perte de modèles, barrières contre d’autres cultures, agressivité au lieu d’harmonie, de façon imagée pauvreté contre richesse, destruction de l’environnement …

Nous avons dans le model du prophète Mohammed ( asws) la solution à tous les problèmes de l’existence avec en plus la promesse du paradis.
Souvenez-vous des prouesses de l’Andalousie , d'où est partie la dynamique heureuse pour éclairer un monde plongé dans l'obscurantisme comme celui d'aujourd'hui

Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances

Publicité


VIDEO
algerie-focus.com | 01/10/2014 | 4254 vues
00000  (0 vote) | 8 Commentaires
1 sur 175


Commentaires