Actualité en ligne

L'impasse afghane



IRIB
Mercredi 7 Novembre 2007

Ce ne sont que quelques morts de plus, mais ils ‎serviront, peut-être, à remettre sous les feux des ‎projecteurs le trou noir de l'information qu'est redevenu ‎l'Afghanistan: 40 personnes, dont six députés, ont été ‎tuées, et 120, blessées, dans l'attentat-suicide le plus ‎meurtrier commis, mardi, contre des parlementaires, en ‎visite, dans une usine du nord du pays. Cet Afghanistan, ‎que l'Amérique et ses alliés brandissent à tout bout de ‎champ, comme exemple du succès de la "stratégie ‎préventive", mérite, pourtant, qu'on en parle davantage: ‎les commentaires les plus prudents font état d'une ‎moyenne de dix morts, par jour, sans compter toutes les ‎victimes indirectes de la guerre. La reconstruction ‎promise attend toujours des jours meilleurs, sans parler ‎de la « Démocratie » dénaturée par les soins de ceux qui ‎prétendent l'avoir installée en une véritable fusillocratie! ‎Quant à la culture du pavot, de la production et du trafic ‎de drogue, le pays vient de battre ses propres records ‎passés : avec une hausse vertigineuse de 32%, en l'espace ‎d'un an, l'Afghanistan a produit, rien que depuis le début ‎de l'année en cours, quelques 8.200 tonnes de différentes ‎espèces de drogues. Au niveau administratif, comme le ‎souligne, sans cesse, le Président Karzaï, la corruption et ‎la bureaucratie sont endémiques, laissant peu de chance ‎de succès à une gestion efficace des affaires courantes. ‎Et il serait un peu facile, dans le cas de cette débâcle ‎flagrante, de ne s'en prendre qu'aux Talibans. La ‎situation afghane fait écho, en effet, aux errances ‎présentes et passées des puissances occidentales, qui ‎entretiennent, depuis bientôt trente ans, la spirale ‎infernale, dans laquelle s'enfonce le pays, en l'occurence, ‎depuis l'invasion soviétique de 1979. Entre le soutien aux ‎Talibans, pour contrer le péril rouge, puis le rabibochage ‎avec d'autres alliés, pour casser ces mêmes Talibans, ‎depuis qu'il a fallu entrer en guerre contre le ‎‎"terrorisme", l'Occident n'a jamais poursuivi de politique, ‎à long terme, si ce n'est celle du pire. Et le pire continue: ‎selon les informations, des négociations secrètes seraient, ‎actuellement, en cours entre les émissaires américano-‎britanniques et les Talibans, à Ghaleh Moussa Khan, en ‎vue de tisser de nouvelles alliances. Bref, que de ‎mauvaises choses en perspective, à l'aune desquelles ‎l'Afghanistan risque de rester, encore, pour longtemps, la ‎patrie de toutes les batailles. Une seule question se pose: ‎n'est-il pas grand temps que les Afghans tournent, ‎définitivement, le dos aux étrangers et tendent la main ‎aux Etats et aux populations qui partagent avec eux une ‎même histoire, les mêmes valeurs, et une même ‎destinée? Vu la tournure que prennent les évolutions ‎afghanes, la réponse semble aller de soi.


Mercredi 7 Novembre 2007


Commentaires

1.Posté par Ferlinpimpim le 07/11/2007 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo.

Ces peuples extraordinaires qui vivent dans ce pays sont le jouet des puissances coloniales...

Quelle honte....mais quelle HONTE!!!

J'en entends penser lâchement..."Mais on s'en fout, c'est loin..." (Je l'ai entendu dire autour de moi)

Ces gens là se demanderont pourquoi leur fille de 20 ans à une leucémie, comme ça...

Ce pays, comme tant d'autres, est bombardé d'Uranium Appauvri (Serbie, Kosovo, Irak...) Et les particules de ces bombardements se trimbalent dans l'atmosphère... Tellement, que les experts pensent qu'elles sont désormais partout présentes sur Terre...

Mais pensons avant tout à ces peuples libres... Pauvres mais libres.

N'est ce pas cette liberté qui a fait se déchainer ces décennies infernales sur eux?

Et parceque, surtout, ils sont sur un carrefour stratégique de l'énergie?...

Soyez contents, Français, de ne pas avoir de pétrole, pas beaucoup de liberté et très peu d'idées...

2.Posté par LEILA ARA le 14/11/2007 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce pays et pour moi depuis 2ans une grand découverte car je suis tomber amoureuse d'un jeune homme afghan nous nous aimont et en cemoment japrend sa culture le persan aussi et la religion c'est cette homme qui ma donner envi de tout ca il me parle souvent de sont pays des probléme il me dit souvent que sont pays lui manque je le comprend je l'aime et c'est malheurex de voir dans qu'elle état et venu se pays et ces fille si malheureuse deplus ses famille sont tré pauvre donc nous francais nous navons pa a nous plaindre oooo que non nous avons assez de chanse méme se qui n'ont rien en ont car nous n'avons pas la guerre ici et jesper quelle ne viendra jamais ici car se qui lise se que je vien décri conprendront pourquoi je di sa et quest que la misére un jour merçi atous redaafis ditont en afghan pour dir aurevoir

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires