Palestine occupée

L’immigration vers 'Israël' est toujours en baisse



Mardi 19 Août 2008

L’immigration vers 'Israël' est toujours en baisse
Notre Etat est en manque. Le Bureau central (israélien) des statistiques vient de publier de nouvelles données. Elles confirment que le nombre de gens qui ont quitté le pays est beaucoup plus grand que celui de nouveaux immigrés, durant la même année de 2006.

Déjà, l’été dernier, le journal (hébreu) Yediot Ahronot a écrit dans son article principal qu’en 2005 et 2006, la balance de l’immigration est négative. Les nouvelles données officielles du Bureau central des statistiques ne font effectivement que confirmer cette réalité. En 2007, cette tendance était pire.

Tout Israélien quittant le pays pour vivre ailleurs pendant plus d’un an sera considéré comme un émigré. Et le nombre de ceux-là est de l'ordre de 2,3 pour mille.

D’autres experts ne considèrent cependant pas ceux qui s’absentent du pays pour une période de plus d’une année comme étant des émigrés. Pour eux, il y a des Israéliens qui sont à l’étranger pour des études, ou pour représenter des entreprises israéliennes ou même l’Etat. Ils ont certainement l’intention de revenir dans quelques années, croient-ils.

Le Bureau central des statistiques vient de préciser que ses données concernent les gens qui étaient restés aux pays au moins quatre-vingt-dix jours. On ne parle alors pas de ces Israéliens qui habitent à l’étranger et qui viennent pour visiter "Israël".

A partir des données du Bureau central des statistiques, concernant l’année 2006, on peut comprendre que la balance entre le nombre d’Israéliens quittant le pays et ceux qui sont revenus est négative, de l’ordre de 12.800 personnes. Ce nombre était de 11 mille seulement en 2005.

Le Bureau central des statistiques vient également de confirmer que depuis la création d’"Israël" et jusqu’à la fin de l’année 2006, 653 mille Israéliens avaient quitté le pays pour vivre à l’étranger pendant plus d’un an. Ce nombre contient les Israéliens qui meurent à l’étranger.

Tout cela signifie qu’environ entre 530 et 558 mille Israéliens vivent aujourd’hui à l’extérieur de l’Etat. Ce nombre ne prend pas en compte les enfants nés de parents israéliens vivant à l’étranger.
Article paru dans le journal hébreu Yediot Aharonot, le 15 août 08
Traduit et résumé par le CPI, à titre d’information

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Mardi 19 Août 2008


Commentaires

1.Posté par auxaguets le 19/08/2008 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Les juifs croyant ne sont pas dupe!. Ils connaissent ces criminels qui prétendent agir pour le bien des juifs. Les sionistes ont intégrés les croyant juifs (bien qu'il n'ont rien à voir avec ces derniers) et agissent dans leurs dos (tels des traitres), répandant les crimes inhumains.

voici un lien en exemple, et sachez que dailymotion, youtube, et autres sont pleins de vidéo accusant d'un mal vivre en terre assassine.
A VOIR ABSOLUMENT (sous-titre français)

lien vidéo

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires