RELIGIONS ET CROYANCES

L’ignorance est un crime !


Dans la même rubrique:
< >

Il n’y a rien de plus logique (ou de plus facile) que de dire cela mais cette phrase est tellement vraie. Mais quand je parle d’ignorance, je parle d’ignorance dans tous les sens du terme. Un ignorant pour moi peut très bien être un scientifique qui ignore les conséquences d’une de ses inventions. Un ignorant peut aussi être un politicien qui déclenche une guerre sans savoir concrètement ce qu’est une guerre. Et ce sont les ignorants qui sont cause de nombreux problèmes sur terre, l’ignorions-nous ? Et bien nous devrions car le règne de l’ignorance est l’un des plus grands maux qui rongent notre monde.


cybermoine3000@yahoo.fr
Samedi 6 Décembre 2008

Un constat inquiétant

Je discutais l’année passée avec mon oncle qui me faisait part de son désarroi quant aux jeunes de cette génération. Beaucoup de jeunes en effet ne s’intéressent qu’aux innombrables distractions de cette société de consommation. Ce qui agace mon oncle est que nous disposons avec Internet d’un outil remarquable pour acquérir la connaissance (outil dont il ne disposait pas quand il avait notre âge), malheureusement ce n’est pas cet aspect là qui attire les jeunes. Et moi-même quand je discute avec beaucoup de jeunes (même qui ont à peu près mon âge) ils me considèrent comme une encyclopédie ! Point de vue étrange puisque moi-même je me considère comme étant un grand ignorant. Cela est d’autant plus navrant qu’ils me considèrent un peu comme un professeur qui doit leur apprendre des choses, or moi je ne me vois pas du tout occuper une telle position. Certes j’aime partager mes connaissances, donner mes documents et ce sans rien attendre en retour. Je trouve indécent d’être rémunéré pour partager les informations, mais je comprends que notre monde demande ça. Donc beaucoup ne se posent pas de questions jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Moi je considère qu’il faut constamment se remettre en question histoire de ne pas être désagréablement surpris un jour. Je pense aussi qu’il faut avoir l’esprit ouvert à des manières de penser différentes et ne pas hésiter à débattre. Car ce sont les débats qui vous enrichissent surtout quand vous faites preuve d’une grande honnêteté lors de ces confrontations intellectuelles. Mais certains pensent qu’ils n’ont plus rien à apprendre et c’est bien là que commencent les problèmes. D’autres ne voient pas l’utilité d’apprendre beaucoup de choses, car disent-ils cela est fatiguant. Mais j’ai appris une chose d’un professeur de mon collège, un organe qui n’est pas utilisé s’atrophie. Un cerveau peu utilisé se ramollit ! Malheureusement je vois que nous sommes dans une société qui fait tout pour que nous n’utilisions pas nos cerveaux. Une société qui joue constamment sur l’émotion.


L’émotion, un outil si utile

Nous commençons par des « évènements » tels le téléthon qui visent à recueillir des fonds pour une cause. On va donc montrer des personnes qui souffrent de maladie pour émouvoir les téléspectateurs et les pousser à donner de l’argent. On va envoyer quelques docteurs très photogéniques si possibles (faisant grand savant) qui vont dire que ça va servir leurs recherches et patati et patata. Recherches qui bien sûr n’avancent pas beaucoup et nécessitent (constamment) d’importants investissements. Nous avons l’exemple de Sarkozy qui pour faire passer des lois n’hésitent pas à mettre en avant des cas particuliers. Nous avons l’exemple sordide de cette jeune femme qui fut brûlée dans le bus) qu’il a tenté de récupérer. Il part toujours de cas particuliers et essaie de généraliser, quelques fois le propre des gens qui pensent petit (sans vouloir bien sûr généraliser). Et là la grande masse des « ignorants » (dans le sens où ils ignorent les stratégies de manipulation) le suit comme un seul homme. La publicité aussi joue sur le registre de l’émotion en essayant d’éblouir les sens et d’émerveiller les gens. Nous remarquerons que maintenant les pubs sont adressés à l’enfant qui est nous quand elles ne sont pas adressés directement à nos enfants. L’émotion provoque une réaction immédiate et irréfléchie et c’est bien ce que recherchent certains personnes. Il ne faut pas que la raison rentre en ligne de compte ! Et cette technique de manipulation marche parce que nous avons une grande masse d’ignorants. Les manipulateurs ont compris que l’image a un pouvoir inégalée, pouvoir que n’a ni le son, ni aucun autre des outils à leur disposition. Un candidat comme Barak Obama l’a lui aussi compris, pour probablement notre plus grand malheur. Hitler a quant à lui mis en avant son symbole nazi (dont beaucoup de personnes ignorent l’origine) sur un fond blanc, le tout entouré de rouge. Le rouge est une couleur qui attire l’attention et le symbole sur fond blanc a un effet hypnotique. Le but est donc d’hypnotiser la personne qui regarde afin qu’elle n’ait plus accès à sa capacité de réflexion. Ceci est le propre des illusionnistes qui ensuite peuvent vous faire croire qu’ils ont toute sorte de pouvoir. Bush a lui usé encore et encore de cet outil (l’émotion) multipliant les références aux attentats du 11 septembre. Usant de cet évènement tragique il a empêché les américains de voir clair dans ces « guerres illégales ». Ce n’est qu’un autre choc qui a réveillé certains américains, notamment voir des jeunes revenir de la guerre et entendre Bush reconnaître à demi-mot qu’il avait menti. Mais il faut toujours un choc pour faire réagir la plupart des gens, on se demande pourquoi ?


L’ignorance explique-t-elle tout ?

L’ignorance peut-elle expliquer certains comportements idiots comme ceux des hooligans ? Je ne le crois pas même si je sais par expérience que quand la plupart des gens n’ont pas été confrontés à un type de situation ils ont du mal à en imaginer les conséquences. Par exemple au Maroc, j’ai plusieurs fois vu des jeunes qui lançaient des pierres sur le train. Mais ce qui m’a sidéré c’est que des adultes dans le train disaient en voyant les enfants lancer les pierres : « c’est de leur âge » ! Un jour un de ces jets de pierre a fait exploser une vitre et a blessé un bébé ! « C’est de leur âge ? », Hein ? On croit rêver ! Moi j’aurais fait comprendre à ces jeunes ce que ça fait que de recevoir une pierre ! Le Maroc étant un pays musulman j’ai demandé à ces adultes est-ce qu’il savait qui on lapidait en islam. Ils m’ont dit oui le diable, alors pourquoi vous laissez des jeunes lapider des personnes leur ai-je demandé. Je dis ça parce que moi et plusieurs amis noirs de peau avons été lapidés au Maroc ! Et là ils n’ont pas eu de réponses intelligentes à me donner. A chaque fois on trouvait des excuses soit que ces jeunes sont jeunes (donc irresponsables), soit à des « fous » qui avaient des comportements désobligeants. On déniait à ces personnes toute responsabilité ! Probablement c’est une forme d’ignorance que de ne pas voir le mal apparaître et grandir ! C’est aussi une forme de lâcheté, un refus de prendre ses responsabilités ! On se dit que ce n’est pas notre problème jusqu’au jour où ce petit feu que nous n’avons pas voulu éteindre (alors que nous en avions la capacité), devienne un incendie qui va tout ravager même notre maison. Il faut avoir vu une étincelle devenir un incendie pour comprendre qu’il faut souvent agir pendant qu’il est encore temps. Les actes que j’ai décrits sont des symptômes d’un mal qui se développe et qu’il faut stopper rapidement. Il y a en effet plusieurs formes d’ignorances et l’ignorance des choses de la vie est sans doute une des pires de toute. Mais attention repérer un petit feu ne veut pas dire qu’il faille foncer sans réfléchir à comment l’éteindre comme le croient certains américains (je ne parle pas des dirigeants qui eux ont sans aucun doute leur propre agenda) qui pensent par exemple qu’à coups de bombes ils vont éradiquer le terrorisme. Il ne s’agit pas de vouloir éteindre le feu et d’allumer par inadvertance d’autres foyers d’incendies. Non il faut du bon sens et de l’intelligence, car sans ces deux éléments la connaissance n’est rien.


Intelligence et bon sens !

L’intelligence est l’aptitude à résoudre un problème et résoudre un problème nécessite de bien le comprendre. On ne peut dire d’une personne qu’elle est intelligente si elle cherche à résoudre un problème sans l’avoir convenablement étudié, ou alors elle a un but tout autre que de résoudre le problème et se sert de ce problème pour faire avancer son agenda. Résoudre un problème nécessite déjà de voir ce problème et en la matière l’expérience peut être d’une grande utilité. Le bon sens lui requiert d’être prudent, car vous êtes confrontés à une situation que vous n’avez jamais vue vous devez prendre du recul pour analyser. Une analyse poussée peut vous montrer que c’est peut-être un cas de figure auxquels d’autres ont été confrontés avant vous. Si d’autres y ont été confrontés avant vous leur expérience vous sera fort utile. Evidemment si vous n’avez de bon sens vous n’aurez pas cette démarche. Le bon sens n’est pas forcément lié à l’expérience, car il n’est pas rare de voir des gens plein d’expérience qui ont une grande arrogance. Le bon sens au contraire requiert une grande humilité et une acceptation de ses limites. Ce dont souffre notre monde est un problème de bon sens ! Dans un certain sens un homme qui manque de bon sens est un ignorant qui refuse d’accepter son ignorance. Ça peut-être par peur de ce que les autres vont penser. Mais que penseront-ils si par votre faute vous causer des centaines de morts. N’est-ce pas mieux de reconnaître son ignorance que d’avoir des morts sur sa conscience ? Mais comme vous l’avez sans doute remarquer l’ignorance s’accompagne souvent d’une grande arrogance.


L’ignorance est bien un crime
Oui l’ignorance est bien un crime quand nous n’avons pas l’intelligence et la décence de la reconnaître. Ne pas le reconnaître est pour moi un gros problème de personnalité. Pour le mouvement behavioriste, la personnalité est une somme de comportements réductibles aux rapports entre stimuli et réponses. C’est ceux qui n’ont une faible personnalité, une faible aptitude à penser par eux-mêmes qui se laissent entraîner par la masse. Un autre mot pour décrire ce genre de personnes, ce sont des moutons. « Les ignorants sont bénis » disait Cypher dans le film « Matrix ». Oui car les ignorants n’ont pas de responsabilité à assumer ! Ils n’ont pas de pas de décisions importantes à prendre, en ce sens ce ne sont pas des citoyens.
Comme disait Edgar Morin : «La première ignorance, c’est l’ignorance qui s'ignore, la deuxième ignorance est l’ignorance qui se sait ignorante. » (Avec Edgar Morin à propos de "La Méthode". Edisud, 1980, p. 46)
Malheureusement l’ignorance qui s’ignore est très (trop) courante de nos jours !
Et Jean ROSTAND : « Je mesurerais volontiers la profondeur d'un esprit à la détresse de son ignorance. » (Inquiétudes d'un biologiste. Paris, Stock, 1967, Le Livre de Poche, p. 95)
Je pense qu’avec cette dernière citation tout est dit !


Samedi 6 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par Aigle le 06/12/2008 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Plein de bon sens ....Et effectivement on excuse souvent la LACHETE par l'ignorance ( plutot feinte que reelle )

2.Posté par xray le 09/12/2008 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Il sera toujours plus facile de fabriquer des cohortes de croyants que quelques penseurs.
La pensée sur un sujet précis nécessite les moyens de la réflexion du sujet.
Inversement, croire évite de réfléchir sur tout sujet. Il n’y a qu’à répéter ce que l’on a appris.

On ne s’étonnera donc pas que l’enseignement public, asservie aux curés, produise des contingents d’individus gavés d’imaginaire, de rêves, de croyances, d’ignorance et de mensonges.


L’hypocrisie religieuse

La secte

Depuis 5 000 ans ! Quoi de neuf ?


3.Posté par Thanatos le 09/12/2008 17:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je conçois l'éducation comme apprendre aux gens à réfléchir et à penser par eux-mêmes aux conséquences de leurs actes. Comme le dit le scientifique Christian Velot, les scientifiques ont besoin de philosophie pour prendre du recul par rapport à leur travail, je suis aussi de cet avis. Mais je pense que l'on a tendance à fabriquer des "robots" programmés pour des tâches précises, on les enferme mentalement dans des petites cases et ils ne doivent pas en sortir. Un dicton japonais dit ceci : "Ne sois pas le clou qui dépasse où tu seras le premier à recevoir le coup de marteau", cela s'applique tant et tant de fois que l'on croirait que nos politiques adorent ce dicton et toute la cohorte d'idiots utiles qui les suit aussi.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires