PRESSE ET MEDIAS

L’histoire secrète d’Arthur, ou Jacques Essebag, La Honte ?


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective



Jeudi 4 Mai 2006
 



L'histoire secrète d'Arthur, ou Jacques Essebag, La Honte ?
 
 

En avril 2001, un évènement national va tout changer devant lequel personne ne pourra réellement faire front.

La pieuvre

L'arrivée d'une future "pieuvre dont les tentacules recouvrent une grande partie du PAF", selon le journal Télé 2 semaines (T2s) du 29 avril au 12 mai : La Real TV, qui du Loft Story de M6 à la Star Academy de TF1 balayera tout, sous la direction du producteur-animateur Arthur, associé à un certain "industriel millionnaire" nommé Stéphane Courbit et "réputé proche de Sarkozy", sous un nom prédestiné pour une "pieuvre" : ENDEMOL

Pas de molesse, l'empire d'origine néerlandaise écrasera tout en France y compris la puissante TF1 dont le dirigeant Patrick Le Lay, dépassé en audience par la petite chaine qui lui est monté dessus, ira jusqu'à argumenter pour que cesse la diffusion sur TPS : "Je ne veux pas avoir à répondre de faits de proxénétisme"...

PIEUVRE affirme T2s : Star Academy, qui fait venir se compromettre le gratin mondial avec des nuls auprès de Nicos Alliagas, Les enfants de la télé, qu'Arthur aurait copié de La première fois, de Dechavannes, Attention à la marche ! de jean-Luc Reichmann, A prendre ou à laisser, Vincent Rouil Lagaf, les Miss France de Fontenay, mais aussi, On Ne Peut Pas plaire à tout le monde, du désormais négrophobe Marc-Olivier Fogiel, et Le Vrai Journal, de Karl Zéro le tutoyeur des politiques et presque tombeur de Baudis.

Une "fulgurante ascension" pour Jacques Essebag, pseudo : Arthur en hommage à une marque de caleçons de l'époque, que le canard télé décrit sommairement en présentant le nouveau livre "L'histoire secrète d'Endemol".

"Endemol, c'est un Etat dans l'Etat" trouvera-t-on sous la plume du journaliste du Nouvel Economiste, Benoît Delmas, et de la journaliste des Echos, Véronique Richebois, qui précisent que "l'enquête a été difficile, beaucoup de gens de l'audiovisuel ont eu peur de nous parler", T2s ajoutant que "l'éditeur et les auteurs ont fait l'objet de pressions afin que cet ouvrage ne sorte pas"...

C'est bien de leur livre dont il est question, "L'histoire secrète d'Endémol" (Ed. Flammarion), soorti en janvier mais dont personne ne parle. Tout au plus vient-on d'apprendre que... Fogiel et Karl dégagent.

La télé-réalité représenterait en réalité un quart seulement du chiffre d'affaire de Courbit et Arthur, derrière les talk-show, jeux et divertissements, véritables gros morceaux du pactole. Plus significatif des appétits démesurés des compères associés dans CASE Productions, qui pourtant "n'avait aucune chance de devenir un mastodonte de l'audiovisuel" sans John de Mol, Courbit souhaite "se lancer dans la presse et rôde autour du Monde et du groupe Hachette", et selon les auteurs du livre"on devrait beaucoup entendre parler de lui au côté de Nicolas Sarkozy".

 

 

Fils de...

Hasard ou coïncidence, T2s Télé 2 semaines fait suivre les pages 28 à 32 sur cette enquête ENDEMOL, par les pages 34 et 35, consacrées à une liste édifiante sur les pratiques familiales du PAF, dans laquelle on retrouvera en première photo la directrice Starac, qui est aussi à la tête des programmes d'ENDEMOL, Alexia Larouche-Joubert, fille de la journaliste de France 2 - la plus néosioniste des chaînes publiques - Martine du même nom. N'a-t-elle pas débuté chez son beau-père Michel Thoulouze sur Canal ? "pour ranger des cassettes, pas de favoritisme"...

On y découvrira qu'une bonne partie des enfants de la télé, soit c'est génétique, soit c'est du piston.

Pierre Bellemare et Pierre Dhostel le fils toujours sur le concept de M6 Boutique, William Leymergie Télématin de France 2 et Gerry son fils sur le Morning Café de M6, la dynastie Jacqueline Joubert Georges de Caunes suivis d'Antoine puis Emma dans La matinale de Canal, Jean-Pierre Foucault et Virginie qui veut gagner des millions sur Téva et chez GLEM (Gérard Louvin, Editions Musicales, présent aussi sur Starac-Endemol) où elle assistait la prod de l'île de la tentation, Michel Drucker omniprésent de France 2 et feu son frère Jean aux commandes de M6, suivis de Marie qui a troqué Canal pour le Soir 3, Jacques Martin, habitué de France 2 et son fils David sur France 2 à Télématin et au Loto, Patrick Poivre d'Arvor et Arnaud, Clémence Arnaud petite-fille de la "papesse des divertissements"des 80's Michèle, Sarah Lelouch a vaincu le fort Boyard et produit désormais le bien nommé Watch'Us peut-être avec les conseils de son père Claude, Bernard Kouchner, mari de Christine Ockrent de France 3 a donné aux infos de iTélé (Canal) son fils Laurent, Jean-Pierre Elkabbach est sûrement fier d'Emanuelle Bach sa fille sur une série de France 2, tout comme Michel Fugain de Marie dans Navarro, avec Roger Hanin, le "beauf de", tout comme Jean-Louis Debré le président de l'assemblée nationale de son fils Guillaume journaliste de TF1.

La liste est même incomplète, on pense aussi à la dynastie Yves Montand, Signoret, Allégret, Castaldi, Flament, la fratrie Depardieu, ou la famille Delon et bien d'autres, dont tous les éléments seront toujours suspectés d'avoir bénéficié de passe-droits, compétence ou pas.

La plupart n'auraient "jamais imaginé" suivre les traces de leurs géniteurs, et pourtant... Mais rassurons-nous, selon le journal "le népotisme n'a pas totalement envahi la télé".

Deux articles que d'aucuns verront conspirationnistes, à la suite... Mais qui ont tous deux le mérite de dévoiler des informations qui bien que publiques, ne sont quasiment jamais étalées ni analysées publiquement, alors qu'elles relèvent d'une saine approche déontologique.

Tout comme l'affaire "Arthur et Tsahal", contre Dieudonné après 22 autres, plantées.

Le favoritisme familial n'est pas une caractéristique visible d'Arthur Essebag, bien qu'uni à Estelle ex-Halliday, la seule femme la plus belle du monde, et entretenant tout un réseau de "parents de la télé".

Mais on peut trouver des pistes d'un autre côté, dans un autre genre tout aussi familial.

 

 

Le lien néosioniste d'Arthur

On ne pourra pas soupçonner Arthur de mariage consanguin, et pourtant Arthur semble se livrer à une forme de népotisme à base idéologique, très discret si l'on en juge par l'image qu'en donnent les médias, un peu lisse de ce point de vue.

Le Monde a présenté la participation d'Arthur à une soirée de soutien à TSAHAL, l'armée israélienne, comme "UN FAIT", le 7/8 janvier 2004, dans un article intitulé "Dieudonné saisit la justice dans son différend avec Marc-Olivier Fogiel" avec la phrase suivante :

"Dieudonné explique cette accusation par le fait qu'Arthur et le chanteur Patrick Bruel ont participé en 2003 à Paris à une manifestation de soutien à Tsahal organisée par des mouvements sionistes français".

Cette affirmation du Monde suivait une citation attribuée au magazine The Source, et imputée à Dieudonné : "Il faut savoir qu'Arthur - animateur sur TF1 et producteur de télévision -, avec sa société de production, finance de manière très active l'armée israélienne, cette même armée qui n'hésite pas à tuer des enfants palestiniens. Et je ne parle même pas des autres leaders de ce mouvement comme Patrick Bruel et j'en passe..."

(Rappelons-nous que Le Monde a aussi fait peu après le coup d'un article dit "non daté" du site blackmap.com, une citation honteusement tronquée, pour relancer une polémique sur Dieudonné, alors que le contenu datait cet article à une période très ancienne...)

C'est pour cet article, bien relayé par Communauté On Line 'la voix de la communauté juive de France", en réalité un site idéologique ultra-sioniste, qu'Arthur a porté plainte contre Dieudonné (et pas contre Le Monde à notre connaissance), et plus particulièrement pour cette imputation qu'il juge diffamatoire.

Une première audience se tiendra ce vendredi 5 mai.

Mais sans attendre les analyses qu'en fera la justice, on peut déjà se rendre compte que l'ex animateur "le plus con de la bande FM", qui déteste et s'acharne contre Cauet pour juste une blague sur les camps nazis dont il s'est pourtant excusé, est effectivement silencieusement dans les grands médias mais pas du tout discrêtement sur internet, où il apparaît très engagé dans le soutien à l'Etat israélien.

Ce premier lien vers un moteur de recherche montre une réelle visibilité communautaire, voire communautariste d'Arthur :

arthur essebag israel

Par exemple Faits-et-documents.com signale des liens significatifs : "Tribune juive (10 juin 1993) ajoutait qu'« en bon juif traditionaliste qu'il est (il respecte) la casherout et shabbat. Une partie de sa famille vit en Israël (NDLR : dont sa grand-mère) mais il ne se considèrepas comme sioniste.", précisant plus bas, "Sa cousine germaine, Laetitia Serero, dite Larusso, a bénéficié d'entrées inespérées pour une débutante sur les plateaux de télévision, notamment TF1." (...) "Larusso ne manque en revanche jamais une soirée en faveur d'Israël, particulièrement lorsqu'il s'agit de réunions organisées par la droite sioniste. Elle a ainsi chanté lors des cérémonies officielles célébrant les 50 ans de l'Etat d'Israël. Le 30 janvier 2000, elle était au Palais des Sports de Paris pour le Tou Bichvat, la soirée du KKL et de la FOSF. Le 18 juin 2000, elle participait au Yom Yeroushalaïm, la soirée de soutien à Jérusalem capitale d'Israël organisée au Casino de Paris par la Fédération des organisations sionistes de France, le Keren Kayemet Leisrael (dirigé par l'ancien chef du Bétar/Tagar de France Moshe Cohen), le Libi (« soutien au bien-être du soldat israélien ») et diverses associations connues pour être proches du Likoud (extrême droite sioniste)."

Alors même si Arthur n'est pas Larusso, le lien familial pourrait s'avérer significatif ou révélateur.

D'autant que c'est Arthur lui-même dans le n° 912 d' Actualité Juive, qui se vantait de l'engagement de sa propre mère :

"Cette année, on m'a demandé d'être le parrain de la Tsedaka. Ce que j'ai accepté. En outre, la première de mon spectacle à Paris est pour l'AUJF et pour ma mère qui est une militante active de la WIZO. Mais il est évident que je ne peux pas répondre à toutes les sollicitations sinon comment pourrais-je faire ma tournée ?"

(WISO : Sionist Women Organization International - organisation des femmes sionistes en Europe, AUJF : Appel Unifié des Juifs de France)

Il expliquait pourtant "je reconnais ne pas être de tous les combats parce que je ne suis pas un militant actif, mais la communauté sait qu'elle peut compter sur moi."

A la question : "Comment vous situez-vous par rapport à Israël, distance ou retenue ?"

Arthur répondait : "Distance sûrement, pas par le simple fait que ma mère est la cadette d'une grande famille de quatorze enfants dont douze vivent en Israël. Par conséquent, j'ai au moins deux cents personnes de ma famille qui vivent dans ce pays. Ainsi, à chaque attentat, je suis profondément touché et inquiet. Cependant, cet attachement à Israël ne me donne pas le droit de me mêler et de donner mon avis sur la politique israélienne en étant confortablement installé à Paris. Ce qui ne m'empêche pas de me battre tous les jours contre les préjugés que l'on entend sur Israël. De toutes les façons, je préfère agir dans la discrétion, c'est à mon avis la meilleure des armes. J'ai toujours entendu dire que lorsque l'on fait une bonne action vis-à-vis de quelqu'un, la vraie fierté ce n'est pas d'avoir donné ou d'aider, c'est de ne l'avoir pas dit".

Pour quelqu'un qui jugerait diffammatoire qu'on prétende qu'il "finance de manière très active l'armée israélienne", d'aucuns pourraient au contraire trouver qu'il serait vexant pour lui de ne pas l'affirmer...

Evidemment, suivi de "cette même armée qui n'hésite pas à tuer des enfants palestiniens", ça fait tâche, mais c'est l'opinion de Dieudonné sur TSAHAL, et non pas sur Arthur. Un jugement moral, une condamnation verbale, qui semble légitime en première analyse, même si le rapprochement crû peut choquer.

A propos de "choquer", l'expression "animateur sur TF1 et producteur de télévision" est plus qu'étonnante dans la bouche de Dieudonné. Le Monde n'aurait-il pas, là aussi, "brodé" ?

Arthur est très actif depuis très longtemps dans le monde du soutien à la démarche sioniste en Israël et néosioniste en France.

"Mardi 9 avril 2002 Paris : 120 000 personnes étaient présentes à la manifestation. En tête du cortège du Crif marchaient des élus et des personnalités (François Bayrou, Corinne Lepage, Alain Madelin, Pierre Shapira, Nicole Fontaine, Patrick Bruel, Alain Finkielkraut, Alexandre Arcady, Arthur, Enrico Macias, Michel Boujenah, etc.)", "contre les actes antisémites et le terrorisme, et pour affirmer la solidarité avec le peuple israélien dans sa recherche de la paix".

Dans le n° 912 d'Actualité Juive, il affirmait avec beaucoup d'autres : « Israël je t'aime ».

Aimer et ne pas soutenir financièrement l'Etat, donc directement son armée, quand on est multimillionnaire ?

Pourquoi Arthur nierait-il ce genre de soutien ? Surtout au risque d'en faire une publicité médiatique, vraie ou fausse, qu'il a soigneusement évitée auparavant !

On retrouve sur le site très politiquement engagé de "l'agence de presse francophone d'Israël", Guysen.com, des éléments parlants.

Au rassemblement ISRAEL JE T'AIME du dimanche 17 avril 2005, il réaffirme radicalement : "J'ai toute ma famille qui vit en Israël"

Le mois dernier Arthur, "parrain 2005", présidait même la soirée de charité pour la Tsedaka au Palais des Congrès de Paris et se réjouissait des 300.000 euros de dons récoltés pour "aider nos frères dans la difficulté". Soirée présentée par Nikos Alliagas (Starac), viendront se relayer sur scène : "CHIMENE BADI & JEAN-FÉLIX LALANNE, SMAIN, DANY BOON, HELENE SEGARA, ADAM COHEN, GAD ELMALEH, JULIE FERRIER, JENIFER, DANIEL LEVI, MAXIME NUCCI, PASCAL OBISPO, LA TROUPE DU ROI SOLEIL",... Une participation récente plus ouvertement "charitable" au sens large et national pour en brouiller une autre plus discrète et internationale, mais moins politiquement correcte ?

Arthur : "Je suis heureux et très fier d'être le parrain de la campagne 2005 de l'Appel national pour la tsédaka. Quand on a la chance de connaître la réussite, il faut être solidaire de tous ceux qui sont confrontés aux drames de la vie. Il faut être à leur écoute, ne pas fermer son coeur, savoir tendre la main. C'est un devoir de donner, de l'argent et de son temps. En 2005, donnons tous à l'Appel national pour la tsédaka". Arthur Parrain 2005

Un procès pour quoi faire ?

Pourquoi Arthur attaque-t-il Dieudonné sur cette phrase qui le stigmatise ?

Comme on le voit ci-dessus, il n'est pas difficile pour le premier internaute venu de découvrir qu'il est néosioniste, et de deviner que, préoccupé par l'avenir d'Israël, ce qui est parfaitement son droit, et soucieux du respect qu'on doit aux victimes de la Shoah, ce qui est son devoir comme celui de tous, il fait tout ce qu'il peut pour aider ce pays, son pays devrait-on dire puisque "toute sa famille" y est ? Et en tant que milliardaire on ne peut pas douter qu'il participe d'une manière ou d'une autre, directement ou indirectement, publiquement ou discrètement, au "bien-être du soldat israélien" et de sa famille, comme se définit elle même l'opération menée par le KKL en France.

Alors quelle que soit l'approche que fera la justice française de cette plainte, gagnée ou perdue, elle aura au moins un effet qui apparaît assez contradictoire avec le positionnement "discret" adopté par Arthur jusqu'ici, en médiatisant à plus grande échelle la question dont il ne veut parler de toute évidence que dans un cadre philosophique communautaire ou idéologique communautariste.

Elle fera peut-être dire qu'il s'agit juste d'un réglement de compte d'un Arthur revanchard après que Dieudonné ait dévoilé des coulisses de son émission et le favoritisme népotique qui y régnerait.

Il est peut-être tombé dans le panneau après avoir entendu Dieudonné déclarer qu'il n'avait aucune preuve de ce qu'il avançait, ou peut-être ne croit-il pas en ses excuses, faites un peu vite il est vrai, et veut lui faire rendre gorge toujours plus ?

Il semble en tout cas que rien de bon ne puisse sortir pour Arthur dans ce mauvais procès. Dans tous les cas de figure, il y perdra.

L'animateur "le plus con de la bande FM", tel qu'il se défini, va-t-il ainsi étendre son "domaine de la lutte", et acquérir un nouveau titre de "plus con milliardaire pro-israélien" ?

Réponse à partir du 5 mai, et audiences suivantes...


Liens principaux :

http://www.tele2semaines.fr/

http://www.col.fr/article-422.html

http://www.islamiya.info//modules.p...

http://www.wizo.asso.fr/

http://www.actuj.net/articlewindow.php ?id=88704#],

http://www.guysen.com/israel.php ?vid=40

http://www.guysen.com/videos.php ?vid=169

http://www.tsedaka.fsju.org/fr/associations.html

http://www.tsedaka.fsju.org/fr/campagne.html

http://lesogres.org/article.php3?id_article=1951 http://lesogres.org/article.php3?id_article=1951



Jeudi 4 Mai 2006


Commentaires

1.Posté par leila le 26/06/2006 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je trouve arthur beau et gentil je veux bien le rencontré je veux savoir comment il a fait pour devenir français

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires