MONDE

L’exode des conseillers juifs de la Maison Blanche obamienne n’est sans doute pas de bon augure


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest


Même si nombreux sont ceux – malades, ce qui est fort compréhensible, de voir de puissants intérêts juifs creuser leurs tunnels de leurs dents voraces jusqu’aux plus hautes instances du pouvoir tant en Amérique que dans le monde entier – qui se réjouissent, n’en doutons pas un instant, de la nouvelle du départ annoncé de Rahm Emmanuel (qui quitte son poste de chef du personnel de la Maison Blanche), il y a sans doute de fortes raisons de prendre en considération ce développement de la dernière heure avec plus d’appréhension que de soulagement.


Mark Glenn
Samedi 9 Octobre 2010

Rahm Emmanuel et Barack Obama
Rahm Emmanuel et Barack Obama
Installé à son poste de chef de la Maison Blanche de Barak Obama immédiatement après que celui-ci fut élu, Emmanuel (qui est le fils d’un terroriste de l’Irgoun dont la seule participation à nos forces armées fut entièrement consacrée au service d’un pays étranger, Israël) est effectivement devenu les yeux et les oreilles d’une puissance étrangère hostile acharnée à détruire l’Amérique en l’impliquant dans une série de guerres dévastatrices et économiquement ruineuses. En tant que tel, son installation à un poste aussi sensible représente l’opération la plus efficiente de surveillance et de flicage d’un président américain en exercice de toute l’histoire, Emmanuel jouant en quelque sorte le rôle d’une éponge informationnelle suivant pas à pas le Président américain à chaque instant de sa vie éveillée. L’on peut être certain qu’avec lui à un tel poste, il n’y a pas eu un seul bâillement, une seule quinte de toux ni un seul éclaircissement de gorge présidentiels qui n’aient trouvé finalement leur chemin jusqu’au QG du Mossad à la fin de chaque journée. La dernière fois où Israël avait eu quelqu’un d’aussi « intimement » impliqué que Rahm Emmanuel dans la surveillance des moindres faits et gestes à l’intérieur du Bureau Ovale fut lorsqu’une gente demoiselle juive nommée Monica Lewinski jouait le rôle d’ « assistante personnelle » de William Jefferson Clinton…

Aussi le simple fait qu’Israël puisse être enclin à passer par pertes et profits une source aussi inestimable de renseignement de première main qu’Emmanuel ne peut signifier autre chose que le fait que de grandioses plans sont sur le bureau et que, comme l’Amérique ne l’a que trop bien appris en raison de son demi-siècle de relations indiscutablement toxiques avec la Compagnie du Crime, aucun de ces grandioses plans ne saurait être de bon augure.

Ce qui rend ce dernier développement particulièrement inquiétant, c’est le fait qu’Emmanuel n’est pas le seul VIP [Very Important Person] au sein des intérêts sionistes organisés à partir ainsi. Peu après l’annonce d’Emmanuel, le monde politique a été secoué d’entendre coup sur coup – littéralement à moins de deux jours d’intervalle – que deux collègues d’Emmanuel, à savoir David Axelrod (principal conseiller politique d’Obama) et Larry Summers (premier conseiller en matière économique) annoncer qu’ils quittaient eux aussi l’exécutif. Le fait que ces annonces soient intervenues à un tel rythme indique non seulement une coordination entre tous les acteurs concernés, mais aussi la forme de coordination la plus détestable qui soit, à savoir la collusion. Il faut aussi ajouter que tant Axelrod que Summers, bien que se trouvant assurément à des positions ne leur assurant certainement pas une « vue d’aigle » aussi avantageuse pour Israël que celle d’Emmanuel, étaient à des postes d’écoute importants vis-à-vis des travaux internes de la Maison Blanche d’Obama et que, partant, leur absence doit représenter, elle aussi, une grande perte pour l’Etat juif en termes de renseignement humain.

A cela, il faut ajouter l’absence remarquée d’Israël dans le discours prononcé par Obama à l’Assemblée générale de l’Onu au cours de la troisième semaine de septembre – un événement sans précédent en tant que tel – ainsi que le message, envoyé à Obama, si fortement que même un sourd, dans un concert de Led Zeppelin, aurait pu l’entendre se faire reprocher que « Nous, peuple juif, nous vous tournons le dos, M. le Président, et nous nous en allons ».

Sauf qu’étant donné le harcèlement qu’Obama a dû endurer ces deux dernières années en ce qui concerne Israël et ses partisans de tous poils en matière de colonies et de ses cris de guerre incessants contre l’Iran, il n’est pas douteux que le Président américain accueillerait avec satisfaction un tel développement promettant la grande paix intérieure qu’un tel abandon représente, ou plus exactement aurait représenté s’il s’était agi d’un événement de one-man-show dénué de répercussions.

Toutefois, comme tous ceux qui ont étudié cette question ne le savent que trop bien, dès lors qu’il est question d’Israël, des intérêts juifs et de la politique du pouvoir, les « non-répercussions » sont inconnues au bataillon. S’agissant d’un peuple dont le leitmotiv est « n’oublie jamais » et qui insiste toujours pour avoir le dernier mot dans n’importe quel discussion, nous pouvons supposer que cette « rebuffade » et ce « traitement silencieux » en train d’être dirigé directement vers la présidence Obama valent déclaration de guerre. Enoncée dans un dialecte particulier du gangstérien visant à éviter la clarté là où la clarté représente une gêne, ce à quoi visent les parties intéressées dans cet exode, c’est cette forme de subtilité qui en dit des tonnes instantanément, comme une tête de cheval placée sous les couvertures du lit ou un poisson mort emballé dans un gilet pare-balles.

Au mieux, cet « exode » à partir de la Maison Blanche d’Obama indique que les mêmes intérêts juifs qui voient en Obama « leur homme » sont en train de planifier d’ouvrir les portes du placard laissées jusqu’ici stratégiquement closes et d’ouvrir les vannes du flot bien préparé de squelettes embarrassants (voire potentiellement accusateurs) devant les yeux du monde entier, quelques semaines seulement avant les élections de mi-mandat au Congrès. De la même manière que Bill Clinton avait dû faire face à un tsunami de bruit médiatique embarrassant au sujet de sa gaudriole avec l’agent israélienne déjà citée Monica Lewinsky (un bruit médiatique conçu afin de le contraindre à céder aux exigences israéliennes), Obama risque lui aussi d’avoir à faire face à ses propres problèmes dès lors qu’Israël lui mettrait la pression afin de tenter de l’amener à dire « OK » au sujet d’une guerre contre l’Iran.

Au pire, toutefois, et nous ne saurions écarter cette hypothèse ne serait-ce qu’une minute, étant donné la propension d’Israël à la violence sous toutes ses formes – réelles ou théoriques – ce que tout cela pourrait indiquer serait le fait que les mêmes intérêts juifs qui ont été responsables depuis un demi-siècle d’une myriade d’attentats attribués à d’autres, d’assassinats et d’actes de terrorisme contre les Etats-Unis pourraient être en train de planifier quelque chose d’encore plus dramatique. En tête de liste figurerait la démolition contrôlée de l’économie américaine en des temps où le pays des hommes libres et la patrie des hommes courageux respire à-peine et se trouve sous perfusion financière à la suite de l’effondrement financier de septembre 2008, une démolition dont les hommes bien placés dans le District of Columbia et à New York connaissent les détails, mais dont ils ne parlent jamais. Pire encore, toutefois, pourrait être le fait qu’un nouvel attentat terroriste contre l’Amérique, voire un assassinat présidentiel, risque d’être déjà dans les tuyaux.

Les observateurs quelque peu curieux de ce film de gangsters contemporain mettant en scène Israël se souviendront que dans les derniers jours de la présidence de Bush, celui-ci avait été reçu très froidement lors d’une visite en Israël par des rabbins étroitement liés à des éléments ultraviolents de la droite israélienne, qui lui avaient soumis une liste d’exigences. Ces dix commandements d’un genre nouveau baptisés du nom hébreu de « Megillat Bush » avaient été rédigés sur un parchemin spécial conçu de manière à le faire apparaître écrit personnellement par quelque prophète tout feu et cendres tout droit sorti de l’Ancien Testament. Aussi typique du ton exigeant, menaçant, obséquieux et condescendant universellement connu pour être aussi intrinsèque à l’Etat juif que les pâtes et la sauce tomate le sont à la cuisine italienne, ce décret commençait ainsi :

« A George Bush… venu à Jérusalem, capitale éternelle de notre pays, joie de la Terre entière…

(…) Si vous désirez sincèrement la paix et si vous souhaitez être compté au nombre des authentiques Justes, nous vous exhortons à déclarer au monde entier ce qui suit :

« Moi, George Bush, je déclare que la Terre d’Israël a été promise à la nation d’Israël par le Créateur du monde, c’est Lui qui a donné cette terre à Son peuple, Israël, le peuple éternel. C’est pourquoi j’appelle toutes les nations à se sauver d’une perdition certaine et à reconnaître que cette terre est l’héritage légitime exclusif du peuple d’Israël. Quiconque nie cette vérité met en danger toute vie sur terre.»

Cette proclamation, qui n’est pas sans évoquer d’identiques menaces de damnation et de destruction proférées par Moïse mettant la pression sur Pharaon il y a de cela pas mal d’années, continuait ainsi :

« Sinon, ce qu’à Dieu ne plaise, vous pouvez choisir la deuxième possibilité… c’est-à-dire contribuer de votre plein gré à votre destructionVous savez certainement ce que le Dieu d’Israël fit à l’Egypte et à tous les ennemis d’Israël, depuis des temps immémoriaux. Pensez-vous que vous pourrez échapperez à des guerres en cours en Iran, au Pakistan, en Arabie saoudite, en Syrie, en Egypte et au Liban simplement en sacrifiant les juifs qui sont quotidiennement massacrés par leurs ennemis ? Rappelez-vous notre aïeul Abraham, qui poursuivit les quatre plus grands souverains du monde afin de sauver son neveu de l’esclavage. Nous ne pouvons oublier les hauts-faits de nos patriarches, dont l’exemple nous guide génération après génération…

... Il faut que vous compreniez bien ceci : Dieu a stipulé que le rôle de toutes les nations du monde consiste à renforcer la nation d’Israël. Par conséquent, il vous incombe de déclarer : « Moi, George Bush, commandant en chef des armées des Etats-Unis d’Amérique, je donne l’ordre à toutes mes armées de protéger les droits divins de la nation d’Israël, et d’en écarter toute menace ». Vous avez le choix : soit vous méritez la vie éternelle, soit vous êtes marqué pour la disgrâce éternelle. Votre destin et celui de tous ceux qui sont avec vous est lié au destin de notre terre
»

Quelques mois seulement après que cette liste d’exigences eut été remise à Bush, à la mi-septembre 2008, en seulement deux heures quelque 550 milliards de dollars s’évaporaient des marchés monétaires américains. D’après une déposition faite par le Secrétaire de la Réserve Fédérale Ben Bernanke et le secrétaire du Trésor d’alors Paulson devant le Congrès, n’eussent les Etats-Unis pris l’initiative de fermer les marchés monétaires, ils auraient été totalement ruinés à deux heures de l’après-midi du même jour.

Qu’il se soit agi d’une attaque financière coordonnée contre l’économie américaine (dont le résultat planifié était vraisemblablement d’en rejeter entièrement la responsabilité sur les terroristes islamiques – l’Iran, à n’en pas douter – afin de ‘justifier’ des agressions militaires contre ces pays) ne relève en rien d’une quelconque théorie du complot échevelée et spéculative. Une répétition de cet événement reste une possibilité logistique, étant donné la prédominance de l’influence sioniste au sein du secteur économique américain, n’est en rien une pure hypothèse théorique.

Toutefois, dans la traînée de scandales financiers impliquant des gens tels que Bernie Madoff, Lloyd Blankfein et les autres membres du gang, à laquelle s’ajoutent les nombreux sondages d’opinion montrant que le spectre ancestral associant les juifs à la rapacité et à l’argent émerge puis plonge alternativement à l’instar d’un cadavre dont on se serait débarrassé en hâte en le balançant dans les eaux de la pensée américaine. Ce que cela indique, c’est que les intérêts sionistes n’ont peut-être pas besoin, en réalité, d’ « y aller ».

Il est par conséquent plus plausible que les mêmes intérêts juifs salivant sur une nouvelle guerre au Moyen-Orient impliquant l’Iran risquent de recourir à des mesures plus désespérées en obtenant que la grosse boule de la roulette continue à tourner, quelque chose plus dans la ligne de ce qui était arrivé, à Dallas, en 1963, au président américain d’alors, JF Kennedy.

Qu’il y ait eu des ruminations allant dans ce sens est hors de doute. Des informations consensuelles émanant d’Israël, des Etats-Unis et d’Europe véhiculent le relent non équivoque de menaces contre la vie du Président en raison de sa prise de position vis-à-vis de la question des colonies israéliennes et de sa réticence à élargir l’implication américaine dans une guerre d’ores et déjà désastreuse dans la région [du Moyen-Orient]. En Israël, des protestations puissantes et coléreuses, parfois devant la résidence de Netanyahu, ont lieu, des foules brûlant des effigies d’Obama, qu’elles qualifient de « Pharaon noir ». D’autres récits, citant des ministres israéliens de haut rang, font référence à Obama en tant que « descendant d’esclaves » qui ne sait pas se tenir à sa place et mérite une bonne correction. Il ne se passe guère de semaine où Netanyahu ne prédise un futur apocalyptique au cas où l’Amérique ne s’affairerait pas incontinent à envoyer des GIs sur le terrain.

La question qui est posée est de savoir si Israël irait jusqu’à assassiner un président américain à seule fin de gagner certains avantages politiques ? D’après l’ex-agent du Mossad Victor Ostrovsky, la réponse à une telle question est connue d’avance, car, comme il l’explique dans son ouvrage « The Other Side of Deception » (L’autre face de la tromperie), Israël avait planifié d’assassiner le Président George H.W. Bush lors de la conférence de paix de Madrid, en octobre 1991, afin de pouvoir faire retomber la responsabilité de son assassinat sur des « extrémistes arabes ».

« Dès lors que le Mossad avait en main toutes les dispositions en matière de sécurité, amener les assassins aussi près qu’ils le désiraient du Président Bush, puis mettre en scène l’assassinat de ce dernier aurait été pour lui du gâteau ; les Israéliens auraient engrangé une victoire de plus, voilà tout. Grâce à la complicité des assassins, il aurait été difficile de découvrir où la 'faille sécuritaire' aurait bien pu se trouver, d’autant que plusieurs pays impliqués dans cette conférence, comme (au hasard…) la Syrie, étaient considérés comme des pays apportant leur assistance aux terroristes ».

D’autres indices de la manière dont une telle opération aurait pu être ourdie sont donnés pour partie dans un article paru dans le New York Times sous le titre « President Apostate », sous la plume de l’ultra-sioniste patenté Edward Lutwak, dont voici un extrait :

« En tant que fils de son père musulman, le Sénateur Obama est né musulman d’après la loi musulmane telle qu’on la comprend dans le monde entier. Le fait que, comme le Sénateur Obama a pu l’écrire, son père ait dit qu’il avait renoncé à sa religion, n’y change rien. De la même manière, selon la loi musulmane fondée sur le Coran, l’éducation chrétienne de sa mère n’a aucune importance. Bien entendu, comme la plupart des Américains le pensent, le Sénateur Obama n’est pas musulman ; il a choisi de devenir chrétien et il a, de fait, écrit de manière convaincante une explication de la manière dont il en est venu à faire ce choix et à quel point sa foi chrétienne est importante pour lui. Sa conversion, toutefois, était un crime, aux yeux des musulmans ; il s’agit d’un ’irtidâd ou de riddah, un terme arabe signifiant « apostasie », mais avec certaines connotations de rébellion et de trahison. De fait, c’est le pire de tous les crimes qu’un musulman puisse commettre ; l’apostasie est considérée pire qu’un crime.

A de rares exceptions près, les juristes de toutes les écoles musulmanes tant sunnites que chiites prescrivent l’exécution de tous les adultes qui abandonnent la foi (musulmane) sans y être contraints par la torture ; le châtiment recommandé est la décapitation effectuée par un clerc religieux. Etant donné qu’aucun gouvernement n’est prêt à autoriser la persécution du Président Obama, une autre prescription de la loi musulmane est sans doute plus pertinente : elle interdit que soit châtié un musulman ayant tué un apostat et elle prohibe, de fait, toute interférence avec tout assassinat de cette nature. A tout le moins, cela risquerait de compliquer les disposition sécuritaires lors de visites d’Etat du Président Obama dans des pays musulmans, car le simple fait pour les gardes de sécurité musulmans [d’assurer la sécurité de cet apostat] pourrait être considéré comme peccamineux ».

Autrement dit, l’idée qu’Israël est en train de communiquer à El Presidente est celle-ci : s’il sort du rang, il sera assassiné et son assassinat sera mis sur le dos d’un « extrémiste musulman » en colère conter l’ « apostasie » d’Obama.

Histoire de faire comprendre à Obama qu’Israël parle sérieusement et qu’il n’est que trop capable de franchir tous les barrages de sécurité et toutes les mesures défensives mises sur pied afin d’assurer la protection de l’homme le plus puissant du monde en amenant quelqu’un dans la proximité immédiate tant de sa personne que des membres de sa famille, le 24 novembre 2009, dans un événement qui fit les gros titres des journaux et occupa la nation des semaines durant, Tareq Salahi (présenté comme un Palestinien né en Israël) s’est introduit dans un dîner officiel organisé à la Maison Blanche en l’honneur du Premier ministre indien et s’est suffisamment approché du Président pour pouvoir être pris en photo à son côté, les photos étant affichées par la suite sur Facebook. A cette fin, Salahi avait dû franchir deux checkpoints de sécurité des services secrets, dont tous les deux auraient dû vérifier que son nom figurait bien sur la liste des invités (ce que ni l’un ni l’autre ne fit) et lui demander une photo d’identité. La brèche sécuritaire était tellement grave qu’elle entraîna des enquêtes criminelles tant du Congrès que du parquet, qui impliquèrent tous les services fédéraux chargés d’assurer la protection personnelle du Président.

Qu’il puisse ou non être démontré qu’il s’agissait là d’une opération ourdie par Israël, le fait est que les médias consensuels américains détenus et/ou gérés par les juifs en tirèrent un profit maximal en faisant passer à Obama le message selon lequel « personne n’est intouchable, M. le Président ! » Les similarités impossibles à ne pas déceler entre cet événement et l’assassinat de Robert F. Kennedy par le Palestinien né en Israël Sirhan Sirhan, le 5 juin 1968 en relation avec la situation politique au Moyen-Orient furent aussi subtiles que cette tête de cheval dissimulée sous les couvertures du lit, dans le film Le Parrain.

Toute la dramaturgie de l’exode du pouvoir juif de la Maison Blanche sous Obama rappelle point pour point ces informations infâmantes parues immédiatement après les attentats du 11 septembre (2001) où l’on apprenait que très peu d’Israéliens figuraient parmi les morts ce jour-là. Dans le cas du 11 septembre, le monde a découvert après coup que les Israéliens avaient été avertis de se tenir à l’écart via le centre du système de messagerie instantanée Odigo sis en Israël, alors que, dans le cas présent, le monde découvre la vérité avant la date de l’événement planifié. Israël et ses partisans ne veulent manifestement pas que leurs hommes de main soient « là-bas » au moment où une quelconque bombe à retardement explosera.

S’il est une chose dont on puisse être sûr, c’est que pour des individus de l’acabit des Emmanul, Axelrod et autre Summers, quitter des postes aussi prestigieux et importants non seulement pour eux, personnellement, mais aussi pour la continuation du bien-être de leur home sweet home Israël est comparable à quelqu’un qui s’éloignerait d’un sac de fric qu’il aurait trouvé par hasard, de six pieds de haut et six de large, en renonçant, ce faisant, à tout le pouvoir, aux privilèges et au prestige qu’une telle trouvaille laisse présager. En sus de la perte personnelle, il faut prendre en considération aussi le « poids de l’histoire ». En ce moment-même, Israël a besoin d’autant d’yeux et d’oreilles que possible à la Maison Blanche, car il en va de sa propre survie. Avec des modèles bibliques tels que ceux de Joseph et d’Esther, qui se rongèrent leur galerie jusqu’aux plus hautes places du pouvoir à leur époque respective et dans leur pays respectif, le fait que trois rats de taille XXL quittent le navire de l’Etat américain en ce moment particulièrement critique de l’histoire ne peut signifier qu’une seule chose, à savoir qu’à travers certains moyens extraordinaires, ils savent qu’une torpille est en train de foncer sur le navire et que celui-ci ne va pas tarder à couler.

Source : RebelNews.org  
  Traduction : Marcel Charbonnier

http://www.ism-france.org/news/article.php?id=14459&type=analyse http://www.ism-france.org/news/article.php?id=14459&type=analyse



Samedi 9 Octobre 2010


Commentaires

1.Posté par David le 09/10/2010 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En plus de trois personnes, il y a un autre conseiller sécuritaire d'Obama, c'est à dire James Logan Jones qui vient de quitter aussi le navire.
Et-il un sioniste aussi??

2.Posté par said le 09/10/2010 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@david reconnait que le lobby sioniste n est pas là pour la photo mais se sert de l amerique a ses fins non reconnait le toi qui doit surment en etre un parmi tant doctrines sans savoire où vous allez denuder de toutes humanitee tous les sionistes ont herites de ce géne que dieu nous en preserve

3.Posté par Taleb le 09/10/2010 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

excellent article. ça illustre bien le vrai visage de ce groupe criminel sioniste et leurs ruses dégueulasses.
Un président des USA comme n'importe quel personne est utilisé comme un outil et dès que cet outil ne fait plus l'affaire des sionistes, il est menacé et jeté comme un mouchoir dans la poubelle.

4.Posté par Alain le 09/10/2010 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@david. OUI biensûr que Jones est un sioniste car il demandé sans cesse d'attaquer l'Iran mais les USA, un pays en état de faillite déjà ne peuvent plus ouvrir un autre front de guerre.
Et pour cette raison qu'il a quitté mais ne t'inquiète pas, dès qu'il est parti, il a été remplaçé par un autre sioniste Thomas Donilon, membre du Conseil de sécurité nationale et proche du vice-président Joe Biden.

5.Posté par dik le 09/10/2010 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment peut-on expliquer que le peuple qui lit le plus en sait le moins? C'est impensable que ni l'intelligence, pour ne pas dire le génie, ni la puissance de la technologie tous azimuts ni la richesse colossale ne puissent éveiller le moindre soupçon chez le commun des mortels en Zunie!


6.Posté par hélène le 09/10/2010 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les zuniens ne sont hélas pas le peuple qui lit le plus , ils sont totalement déculturés et soumis au cretinisme gaplopant distilé par qui n ous savons(medias, hollywod et autres moyens) tout comme nous maintenant!
le peuple amérciain commence à voir dans quel désatre cette racaille sioniste qui l'occupe depuis si longtemps les a jetés, et ils l'ont "amère" comme on dit vulgairement
voilà pourquoi israel est en train de courtiser sévèrement la russie pour trouver un autre grand protecteur de rechange...sdauf que le peuple russe lui ne les a pas oubliés les "deux cents ans ensemble"...................

7.Posté par Noss-t-Algie le 09/10/2010 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les rabbins de vrais psychopathes ... En tout le cas s'il arrive un pépin à Obama , ça sera bien fait pour lui !

8.Posté par Sylvia le 09/10/2010 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment les sionistes sont arrivés a créer un système criminel si complexe qu'ils puissent contrôler quasiment le monde?

9.Posté par ARMAGEDDON le 09/10/2010 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« Pour l'Europe, nous formerons là-bas un élément du mur contre l'Asie ainsi que l'avant-poste de la civilisation contre la barbarie. » TH HERZL

et cela se confirme. Un visionnaire !

10.Posté par Maryam le 09/10/2010 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pharaon été aussi un régime oppresseur comme ils les sont aujourd'hui les sioniste. Allah à anéanti ce régime.
Et Allah va anéantir aussi les diables des sionistes comme Pharaon Incha-Allah.

11.Posté par Bouirgeois le 09/10/2010 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Sylvia. Les sionistes sont arrivés pour des qualités qu'ils possèdent.
Un juif parle peu ou pas de tout, il est discret et agit en toutes discrétion tandis que les autres et surtout les musulmans parlent fort avant d'agir et au final ne peuvent rien faire

12.Posté par Patrick le 09/10/2010 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ARMAGEDDON
Th herzl est un grand menteur et son mensonge est utilisé comme une grande ruse car les 1er victimes des sionistes sont les juifs, les peuples Européen et américain, ensuite les musulmans.
Et puis les sionistes ont en main beaucoup des pays d'Asie comme la Corée du sud, Thailande, extra.

13.Posté par Saber le 09/10/2010 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Je ne sais si vous avez vu l'incident lors d'une conférence devant un par terre de journalistes internationaux où le porte-nom du Président se détache du pupitre pour mauvaise fixation. Alors, un journaliste posa la question sur ce fait si c'était un signe expliquant quelque chose et ce qu'en pense Mr le Président, alors, il a répondu:" qu'il n'aimerait pas être à la place de celui qui fabriqué la chose."

14.Posté par Arthur Gohin le 09/10/2010 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ David
La logique indique en effet que Logan Jones est probablement sioniste... plus que la moyenne. Car n'oubliez pas que de toute façon une carrière politique aux USA commence par une allégence à Israël, donc tout le monde est plus ou moins sioniste: au minimum par consentement.
Les américains eux ne sont plus guère sionistes, ils veulent vivre tranquillement sans crouler sous les délires financiers, et la politique guerrière à outrance de leur gouvernement va prendre fin... y compris le soutient à Israël.
Au fait David comment souhaitez vous qu'advienne la fin d'Israël?

15.Posté par Azuma le 09/10/2010 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Armageddon,

Tout d'abord, et comme c'est souvent le cas pour tes commentaires de propagande hasbara: ce n'est pas le sujet ici. Quand on ne commente pas un article à proprement dit et que l'ont vient raconter sa petite histoire cela s'appelle de la propagande.

Ensuite, ton Herzl avait écrit cela aux européens et cela faisait partie de son petit manège de lèche cul universel au moment où il mendiait tel un SDF, des terres à tout le monde. Il a sorti à chacun ce qu'il voulait entendre et s'adaptait tel un parasite avide et cupide à chacun de ses hypothétique bienfaiteurs. Au sultan Turc il a sorti une autre argumentation, aux européens une autre etc...

Et ne vient pas parler de civilisation et de barbarie, je te l'ai dit mais tu fais semblant de ne pas lire ou de pas le retenir, en matière de barbarie si tu regardes l'histoire tu verras que les plus grands barbares sont les Européens.
Ils ont passé leur temps à se faire des guerres, ils ont fait deux guerres mondiales, exterminé les Indiens d'Amérique, exterminé les aborigènes, colonisé la moitié du monde, inoculé la syphilis aux guatémaltèques et sans doute (on le saura dans 50 ans) le sida aux africains mis des Juifs (dont normalement tu devrais être solidaire), des tziganes et des handicapés dans des camps, ils ont imaginé les pires armes qui existent (nucléaire, chimiques, bactériologiques), ils ont volé les terres des Palestiniens, rasé leurs villages pour y implanter des gens venus de partout (et ensuite viennent se plaindre que les autres les attaquent ou ne veulent pas reconnaître leur état!) Ils jouent avec le destin de milliards d'êtres humains avec la finance internationale et le capitalisme moderne. Leurs soldats commettent des actes de barbarie quotidiennement en Irak, en Afghanistan, en Palestine occupée, tuent des civils pour s'amuser, les humilient, les filment etc!

PS:
L'hospitalité des pays arabes et des pays pauvres en général est bien plus grande qu'en occident dit civilisé.
Regarde simplement l'émission "j'irai dormir chez vous". Dans les pays arabes ou africains ou asiatiques il est reçu et nourri malgré l'état de pauvreté des gens. Quand il est allé en "Israël" les gens ne répondaient même pas à ses bonjour, lui continuait à essayer de leur parler et il a fini par se faire insulter. Regarde la vidéo de ton état civilisé!

Et à l'avenir commente les articles au lieu de distiller ta pitoyable propagande Hasbara. On sait comment ça fonctionne et qui est derrière tout ça pour soit disant "redorer l'image d'Israël" qui est salie de son propre fait!

16.Posté par mega le 09/10/2010 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Arthur Gohin

exact,mais aussi pour la france,l'allégeance de sarkozy à la knesset,je me le suis regarder l'autre jour,pas étonné mais sur le cul,tellement il parle d'israel comme son maitre ça dure 45 minutes,c'est presque de la torture à l écouter cette ordure,ce traitre.

17.Posté par THEODOR HERTZ HEIL le 09/10/2010 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Pour le Monde , nous formerons la bas un foyer de haine, contre la Paix et pour la discorde entre les Peuples, Jusqu' à ce que LE PEUPLE ELU " soit enfin reconnu"
THEODOR HERTZ HEIL

18.Posté par Marion le 09/10/2010 22:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un philosophe français Pierre DORTIGUIER commente le discourt du Président Armadinejad à l'ONU ... il dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas

http://www.dailymotion.com/video/xeydix_le-discours-d-ahmadinejad-a-l-onu-p_news

http://www.dailymotion.com/video/xeydix_le-discours-d-ahmadinejad-a-l-onu-p_news://

19.Posté par AS le 09/10/2010 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

encore un autre signe d'une operation majeure israelienne

20.Posté par Fredd le 09/10/2010 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qt[Emmanuel n’est pas le seul VIP [Very Important Person] au sein des intérêts sionistes organisés à partir ainsi. Peu après l’annonce d’Emmanuel, le monde politique a été secoué d’entendre coup sur coup – littéralement à moins de deux jours d’intervalle – que deux collègues d’Emmanuel, à savoir David Axelrod (principal conseiller politique d’Obama) et Larry Summers (premier conseiller en matière économique) annoncer qu’ils quittaient eux aussi l’exécutif. ]qt

Dès qu'on se libère le moindrement de l'emprise sioniste, on risque un peu plus de se faire terrasser par leur furie vengeresse. C'est un fait de la vie, il faut vivre avec.

Bravo à Obama d'avoir poussé ces trois juifs sionistes hors de son administration.

Je crois pas que l'on doive s'inquiéter du fait que le ménage soit fait. Les sionistes profèreront des menaces, comme toujours, puisqu'ils ne sont jamais contents.

21.Posté par Saber le 10/10/2010 00:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Si les sionistes par malheur, ils assassinent Mr OBAMA pensant qu'ils vont s'en sortir eux leurs amis de wall street, alors, qu'ils s'attendent à une guerre civile sanglante aux USA.
Le monde est en train de changer et les vents seront redoutables pour ces criminels sionistes.

22.Posté par Kaoshyn le 10/10/2010 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Effectivement ce n'est pas étonnant et plutôt inquiétant (au passage merci pour cet article très intéressant).

La politique d'Israël dans les relations internationales est à l'image de ce qu'ils font en politique intérieure.

Israël, et on le sait pas besoin de polémiquer là-dessus, est un Etat criminel, raciste, xénophobe, gouverner par des dégénérés complets qui s'appuient sur une idéologie (le sionisme) criminelle et usurpatrice de la religion judaïque.

Les sionistes et non sans tomber dans une paranoïa puérile, sont placés dans bien des domaines stratégiques que ce soit au niveau politique mais aussi social et culturelle.

Par exemple notre pays, la France, est aujourd'hui et depuis bien des années, sous la pression continuelle du lobbying sioniste dégénéré, criminel et raciste. Voir la propagande digne de l'étoile jaune des nazis à l'encontre des musulmans et plus globalement des noirs, des arabes et de tout ceux qui sont contre la politique de l'Etat raciste et criminel qu'est Israël.

C'est la pire chose que la Terre est jamais portée avec le nazisme. Le sionisme est dangereux et il serait vital que les gens se réveillent à ce sujet.

Cordialement.




23.Posté par passage le 10/10/2010 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce que veulent ceux qui contrôlent ces marionnettes politiques c'est diriger le monde vers un conflit militaire total alors continuer de croire qu'Obama est un super-héro...

24.Posté par Imrane le 10/10/2010 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon professeur de sociologie me disait à l'époque que l'Amerique est une Nation-Market (Pays Marché).
Si un jour, il n'y aura pas de Market (Marché ou Business), la Nation disparaitra.

IL AVAIT PARFAITEMENT RAISON : THERE IS NO NATION. GOOD BYE AMERICA !!!

25.Posté par jlc le 10/10/2010 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Armageddon
Pour notre monde contemporain il n’y a qu’une barbarie essentielle à vocation universelle qui se répand sur la terre entière à coup de pseudo culture, pseudo musique (le jazz excepté),pseudo art de vivre, commerce, guerre terrorisante : C’est l’american way of life ou amrican dream le plus désastreux matérialisme existentiel de l’histoire humaine.

26.Posté par serggio le 10/10/2010 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

au passage veillez bien excuser"" Armageddon""son psy comme celui de netanyahu s'est suicidé !! d'où ses inepties pathétiques.......salém

27.Posté par machiavélamitiés le 10/10/2010 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et pourtant, Obama n'a pas fait grand-chose pour les Palestiniens. Jusque-là, c'est l'entité sioniste qui a toujours mené la dance devant des marionnettes hypnotisées par je ne sais quelle potion anesthésiante. Néanmoins, les sionistes vont continuer dans un premier temps à lui comprimer les neuronnes et à le harceler en lui brouillant toutes les cartes, géopolitiques et économiques, en créant toutes sortes d'incidents et de dysfonctionnements en Amérique-même et dans le monde pour l'amener à ne plus regarder que du côté de leur entité. La solution finale, ils la réserveront pour plus tard, lorsque toutes les conditions seront réunies afin que le crime soit le plus parfait possible, c'est-à-dire mis sur le dos de quelque palestinien, voire syrien ou iranien. Mais en attendant, c'est d'abord la zizanie intérieure, les coups bas dans la finance et l'économie, c'est la provocation sournoise, les alertes à la bombe d'Al Qaïda ou des Chiites, les incidents diplomatiques téléguidés par l'hyper sioniste Hillary Clinton, les crimes et les attentats dans les régions du monde où il y a une présence militaire étasunienne, le chantage et les scandales de toute sorte. Rien qu'avec ce scénario-là, on est sûr qu'Obama, dépourvu de toute boussole, descendra de lui-même de son podium . Quant à la perspective de l'assassinat présidentiel, si ses commanditaires venaient à être découverts par insuffisance de préparation ou de facteurs imprévus, il faut savoir qu'Obama est malgré tout un afro-américain et que son assassinat risque d'enflammer la fibre communautaire aux Etats-Unis pour le grand désastre de l'américain blanc et du juif en particulier . Une telle entreprise ne sera pas facile pour les sionistes , à mon sens .

28.Posté par paul mohad dhib le 10/10/2010 16:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quand je pense qu'il suffirait que demain matin au réveil ,suite a une intervention ,euh disons de mère nature, les 80 % d'esclaves aux élites ,se disent tous ensemble : on va désormais tous coopérer par envie, amicalement sur la production collective par et pour tous des nécessités vitales, sans idée de profit, donc sans argent......et la que font les pseudo élites ?
envoyer leurs bombes peut être , mais ces nouveaux humains sont décidés , ils ne vont désormais rien lâcher ils sont devenus des "éveillés "...
ca en est fini de leur pouvoir.....il vient de nous.....le petit con qu'on laisse faire dans la cour de l'école , c'est notre monde , nous sommes encore plus responsables que ces élites qui sont déments, non ? je dis cela car on se targue, nous gens de peu de pouvoir d'être en quelque sorte le bien....
je dis que ce n'est pas exact..........

29.Posté par Saber le 10/10/2010 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Je propose que dans chaque pays où le peuple se dit ou se croit souverain, qu'il y ait un référendum sur la question qui pourra résoudre bien des problèmes et cette question est la suivante: " voulez-vous rester membre de l'ONU / FMI / OMC / OMS?"
OUI ou NON .

Vous serez étonné du résultat et de l'application de la volonté des peuples.

30.Posté par Columbo le 10/10/2010 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Article très intéressant ....
Ne crions pas trop vite victoire , car , par qui vont- ils etre remplacés?

31.Posté par lillian06 le 11/10/2010 00:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'ayez pas peur, la révélation est pour bientôt, bien que vous connaissiez déjà la vérité qui sommeille en vous, vos vue s'obstruent par trop de colère.
Obama n'est pas marqué du signe de la bête, il est l'une des clefs de la porte du royaume.
2013, mène à la fin des utopies des faux prophètes. Du faux royaume, les flammes s'élèveront jusqu'au ciel qui s'obscurcira de la noirceur des mauvaise âmes qui l'ont édifié en injure à Dieu.
Prospérez à porter la parole et la sagesse, et croyez en la puissance de celui qui nous a placé là, avec en chacun notre rôle à tenir.

32.Posté par le_tout_puissant le 11/10/2010 03:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Inutile de chercher midi à quatorze heure.
Les sionistes font un caca nerveux parce que les USA traînent des pieds pour attaquer l'Iran.
Si l'administration Obama n'est pas chaude pour attaquer l'Iran ce n'est pas par charité chrétienne ni humanisme mais tout simplement parce qu'ils ont parfaitement compris que l'Occident est intérîeurement trop faible pour se permettre une telle guerre. L'UE et les USA ont parfaitement compris qu'ils seront seuls dans cette aventure. Non seulement le monde entier sera opposer à cette guerre mais en plus de nombreux pays, dont la Chine et la Russie, aideront les iraniens à se défendre en leur livrant des armes. Si l'on rajoute le fait que sur le plan intérieur l'Europe et les USA sont en situation pré-insurectionnel on se doute que les conséquences d'une guerre contre l'Iran seront plus qu'aléatoire.
L'oligarchie aime le chaos mais un chaos qu'elle peut contrôler, or une guerre totale au Moyen-Orient risque d'apporter un désordre incontrôlable.

Au jour d'aujourd'hui l'oligarchie est dans une voie sans issue. Quoiqu'elle fasse son projet mondialiste dégénéré est voué à l'échec. Maintenant reste à savoir si la bête immonde du mondialisme acceptera de mourir calmement ou si elle préférera faire un carnage avant de s'en aller...notre espoir est que ces gens n'ont aucun courage physique. Depuis des générations ils ont toujours vécu à l'abri, ils ont toujours été les spectateurs des guerres et génocides qu'ils ont suscité, or le chaos d'une guerre totale au Moyen-Orient risque de menacer leur sécurité personnel, chose que ces pleutres ne peuvent pas accepter.

33.Posté par Lina le 11/10/2010 05:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'accord avec.21.Posté par Saber, si quelque chose arrive à Obama ("scandale à la Lewinsky"... ou assassinat) c' en est fait d' Israël, et du lobby juifUS! Alors sonnera le réveil étasunien de sa lobotomie sioniste... que pas même leurs soutiens évangélistes-sionistes ne pourront endiguer! Attendons pour voir... ces derniers mois de l' année 2010 vont être décisifs dans le retournement du monde, que ce soit dans le politique, économique ou militaire, qq chose va arriver...

Merci pour cet excellent article!

34.Posté par AS le 11/10/2010 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ 32 tres bon commentaire mais voila ce qui se trame reellement a Washington, un groupe de personnes identifiees meance obama de tout devoiler sur le 11 septembre... apparement c'est venu dans les oreilles de Ahmadinejad qui l'a tres bien joué et mis en scene a l'ONU... Obama a repondu mais pas assez vigoureusement, si on ajoute le fait que Obama demande 'trop a Netanyahu concernant le faux jeu' des negociations de paix et que les israeliens quittent le navire rapidement, n'attendant meme pas les resutlats des elections de Novembre 2010... on s'attend a une operation israelinne pour degommer Obama qui est accusé de jouer la menace des americains reclamant une nouvelle enquete sur le 11 septembre 2001 ... des americains extremement bien organises aux Etats-Unis et en Europe.... et qui par leur determination montrent qu'ils ont pris maintenant position contre Israel... ce qui est radicalement nouveau...

Le reste c'est du cinema d'israelien

35.Posté par ZZZ le 11/10/2010 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les sionistes veulent absolument que les USA attaquent l'IRAN et Obama n'a pas d'autre choix qu'obéir et il n'est pas contre.
Seulement le problème est que les USA ne s'en sortent pas ni en Irak, ni en Afghanistan et puis ils sont endettés et ne peuvent plus agresser pas seulement l'Iran mais aucun autre pays d'ailleurs.

36.Posté par MIFOS le 13/10/2010 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai découvert ce site grâce à une certaine propagande sioniste. Comme quoi!
Franchement, je prends mon pieds chaque fois que je clique sur le lien.
Il n'y a pas de petit de plaisir...

37.Posté par Lina le 14/10/2010 05:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Finalement en réfléchissant bien, on ne peut croire à la thèse de la"torpille". En commentant cet article avec des proches, la conclusion est plutôt qu'Obama n' a pas été aussi manipulable que ses conseillers sionistes et pro sionistes l'espéraient. Il n'y a en effet de leur part rien à attendre d'un Président US ( le premier qui "ose")
qui va à l'ONU pour déclarer :" nous espérons bientôt avoir avec nous ici un état palestinien".

Cela semble "peu", mais c' est "une gifle" pour Israël et particulièrement pour ses espions installés à la Maison Blanche.

Et voilà, à un mois des élections partielles de novembre, on le lâche afin sans doute d'essayer de préparer son échec et sa non réélection dans 2 ans!

De toute manière ce sont des joueurs...si ça ne marche pas ils n'insistent pas et pensent à regarder ailleurs. On peut être sûr qu'ils ont déjà quelques fers au feu...
Mais il restera toujours quelques sous marins bien placés au cas où ? Car c'est cela la distribution des tâches chez eux.



38.Posté par dik le 14/10/2010 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Lina

Obama ou pas, ce qui est minable de la part de la Zunie, la "superpuissance", est de ne rien décider sans l'aval d'une entité illégitime reconnue criminelle de guerre. Que de personnalités choisies par le piètre président, récusés par l'entité sioniste! On est loin, bien loin de la liberté, la démocratie...les droits de l'homme et tout le pataclan qui n'est, en fait, que de la poudre aux yeux.

39.Posté par Fredd le 17/10/2010 01:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

USA : l’électorat juif abandonne Obama 14/10/10
http://www.voxnr.com/cc/dep_mondialisme/EklZpFkyllkuqMwRFX.shtml

40.Posté par Fredd le 17/10/2010 01:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

video: Israelis throwing their stinky shoes at Obama
http://www.youtube.com/watch?v=NLORPLg94_A

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires