Politique Nationale/Internationale

L’essai nucléaire de la Corée du nord, un bon prétexte pour les Américains, pour procéder à des tapages contre l’Iran




Après l’essai nucléaire de la Corée du nord, les milieux politiques et médiatiques ont procédé à un nouveau tour de guerre des nerfs contre l’Iran. Tout en présentant des analyses et des rapports démagogiques, et tout en comparant le programme nucléaire de Pyongyang aux activités nucléaires pacifiques de Téhéran, ces milieux ont tenté de faire croire que l’essai nucléaire de la Corée du nord encouragerait l’Iran à se doter de l’arme nucléaire.


IRIB
Mercredi 11 Octobre 2006

L’essai nucléaire de la Corée du nord, un bon prétexte pour les Américains, pour procéder à des tapages contre l’Iran
Le Président américain, George W. Bush, a estimé que la Corée du nord était l’un des éléments du transfert de la technologie balistique et nucléaire à l’Iran. Reuters a prétendu que l’essai nucléaire de Pyongyang accélèrerait le programme nucléaire iranien et encouragerait les efforts balistiques de ce pays. Tout en se référant à des sources euroépennes non crédibles, Reuters a prétendu, également, que les savants atomistes nord-coréens instruisaient les savants iraniens. D’autre part, comme les Etats-Unis ont échoué, jusqu'à présent, dans leurs efforts, pour créer un consensus international anti-iranien, certains milieux politiques et médiatiques imaginent qu’avec l’instrumentalisation de l’essai nucléaire nord-coréen, ils pourront faire aligner la Communauté internationale sur la politique maximaliste de Washington contre Téhéran. C'est pourquoi, l’ancien Ambassadeur des Etats-Unis, en Israël, Martin Indyk, a prétendu que, si la réaction internationale contre l’essai nucléaire était faible, les pays, comme l’Iran, suivraient l’exemple de la Corée du nord.

Le Premier conseiller du Centre d'Etudes stratégiques et internationales, à Washington, Robert Einhorn, a prétendu que Téhéran observait, avec beaucoup d'attention, la réaction du Conseil de sécurité, et que si les Etats-Unis ne réussissaient pas à créer un consensus international contre Pyongyang, Téhéran poursuivrait ses efforts, pour se doter d’arme nucléaire. Et ce, alors que l’arme nucléaire, n’a aucune place dans la doctrine défensive de l’Iran, et que, contrairement à Pyongyang, Téhéran a signé le TNP et s'est, totalement, engagé à respecter les règlements de la non prolifération des armes nucléaires. En outre, la RII est membre de l’AIEA, et toutes ses activités sont sous la surveillance continue des inspecteurs de l’AIEA. Cette Agence n’a même pas pu rapporter un seul cas de dérive, dans les activités nucléaires pacifiques de l’Iran, et tous les rapports de ses inspecteurs prouvent l’engagement de l’Iran dans l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire. En vérité, la récente lettre protestataire de l’AIEA, d'ailleurs, des plus révélatrices, en réponse aux faux rapports non documentés et injustes des Etats-Unis, au sujet des activités pacifiques de l’Iran, met en évidence les actes hostiles, ainsi que les mensonges des locataires de la Maison Blanche, afin de monter la Communauté mondiale contre l’Iran.


Mercredi 11 Octobre 2006


Commentaires

1.Posté par Benito Juarez le 11/10/2006 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Manque de jugement total de la part de l'administration Bush !!!

Il faut croire que nous sommes revenu à la case départ comme dans le temps du cow-boy à Reagan?

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires