Palestine occupée

L’escalade des attaques israéliennes contre les lieux saints islamiques



Mardi 15 Décembre 2009

L’escalade des attaques israéliennes contre les lieux saints islamiques
De nouveau, agressions et offenses. Les Israéliens ne cessent de profaner les lieux saints islamiques sur le territoire palestinien.

Parallèlement au soutien du régime sioniste à l’extension de la colonisation, dans les régions palestiniennes, les militaires et les colons sionistes ont intensifié leurs attaques et outrages, à l'encontre des lieux saints islamiques, notamment, la mosquée d’Al-Aqsa.

Les sources palestiniennes ont fait état de la tentative de deux militaires israéliens de pénétrer, par force, dimanche après-midi, dans la mosquée d’Al-Aqsa, première Qibla des Musulmans, avant d’être confrontés aux gardiens de ce lieu saint. L’un des gardiens a été grièvement blessé par ces militaires du régime sioniste.

De même, les forces de sécurité israéliennes ont demandé, dimanche, à l’Imam de la prière collective de la mosquée, Hatam Abdel-Qader, en lui présentant une convocation, de respecter l’ordre des responsables de la sécurité qui lui ont interdit, pour six mois, d’entrer dans la mosquée d’Al-Aqsa. Vendredi dernier, Abdel-Qader est allé à la mosquée, pour accomplir la prière du vendredi et prononcer son sermon, rappelant qu’il ne craignait pas les impacts du non respect de la décision des Sionistes.

Qualifiant d’illégale et d’arbitraire la décision du régime sioniste, il a insisté sur le fait que personne ne pouvait l’empêcher d’accomplir sa prière dans cette mosquée. N’oublions pas, en passant, qu’un groupe de colons sionistes a incendié, jeudi dernier, la seule mosquée du village de Yassouf, près du district de Salfit, dans le nord de la Cisjordanie, ce qui a provoqué la vive réaction du peuple et des responsables palestiniens. Entre autres, le ministre palestinien des Waqfs, Mahmoud Al-Habbach, a condamné l'incendie de cette mosquée et a considéré l’indifférence de la Communauté internationale vis-à-vis de la destruction des lieux saints islamiques, dans les régions palestiniennes, comme étant à l’origine de la multiplication de tels actes discriminatoires.

Environ, un millier de mosquées, ont été détruites, depuis la formation de l’entité sioniste, par les militaires ou les colons sionistes, comme l’a rappelé ce ministre de l’Autorité autonome palestinienne. Il n’y a pas l’ombre d’un doute que la violation des lieux saints islamiques par les Sionistes, n’est pas chose nouvelle. La mosquée d’Al-Aqsa a été, à maintes reprises, attaquée par les Sionistes. En 1969, des Sionistes extrémistes, dirigés par Michael Rohan, dans le cadre d’une démarche préméditée et avec l’aide de groupes terroristes, ont incendié la mosquée d’Al-Aqsa, y infligeant des dégâts considérables.

De même, le 11 avril 1982, un militaire israélien, Allan Goodman, s’en est pris à la mosquée d’Al-Aqsa, avant de mitrailler les fidèles palestiniens participant à la prière, faisant, ainsi, tomber en martyrs des dizaines de Palestiniens, et blessant plus de 60 d'entre eux. En tout état de cause, les Palestiniens ne resteront pas les bras croisés devant de tels actes, ce dont ils ont, déjà, fait la preuve. Mais il incombe, aussi, à la Communauté internationale, d’y faire face et de mettre un terme à ces profanations des lieux saints.

http://french.irib http://french.irib



Mardi 15 Décembre 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires