Conflits et guerres actuelles

L'envoi de renforts, en Afghanistan, et des alliés réticents



Mercredi 23 Septembre 2009

L'envoi de renforts, en Afghanistan, et des alliés réticents
Les alliés des Etats-Unis, au sein de l'OTAN, entre autres, l'Allemagne, la France et la Grande Bretagne, seraient contre l'idée d'envoyer de nouveaux renforts, en Afghanistan. Un responsable de l'OTAN a déclaré, sous couvert d'anonymat, à l'agence Reuters, que Paris, Londres, et Berlin estimaient qu'au lieu d'envoyer des soldats sur le terrain, pour combattre les Talibans, il faudrait renforcer les forces de sécurité afghanes.

Or, dans son rapport transmis, fin août, au Pentagone, le Général américain, Stanley McChrystal, note que la mission afghane a manqué de ressources, dès le départ, et continue d'en manquer. Le général ne donne pas d'indication chiffrée, quant aux renforts nécessaires, mais des sources au Pentagone parlent de 30.000 soldats supplémentaires, "faute de quoi, poursuit-il, la coalition risquerait un échec".

La grande Bretagne, l'Allemagne et la France sont présentes, en Afghanistan, avec, dans l'ordre, 9.000, 4.000 et 3.200 soldats. Le Premier ministre britannique, Gordon Brown, a annoncé qu'en dépit des appels pour l'envoi de nouveaux renforts, en Afghanistan, la politique consisterait plutôt à réduire le nombre des militaires britanniques sur le sol afghan. Il a, également, émis l'espoir qu'avec le renforcement des capacités des forces afghanes à assurer la sécurité de leur pays, Londres aurait l'occasion de retirer un certain nombre de ses effectifs militaires d'Afghanistan.

Par ailleurs, le Président de la Ligue du Nord, en Italie, Umberto Bossi, le principal allié de Silvio Berlusconi, a appelé le Président du Conseil italien à retirer les forces italiennes, qualifiant une telle décision d'indispensable. Le Premier ministre canadien, Stephan Harper, a déclaré, pour sa part, qu'en dépit de l'appel de la Maison Blanche, pour prolonger la présence des forces canadiennes, en Afghanistan, Ottawa ne changerait pas son calendrier prévu, en 2011, sur la base d'une loi adoptée au parlement. "Le gouvernement canadien, a dit M. Harper, en est arrivé à la conclusion que la sécurité devait être assurés par le gouvernement afghan.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mercredi 23 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par said le 24/09/2009 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pourquoi plus de vies brisees si vous avez un desein dans le future envoyez vos enfants
laissez les homes a leur destins libres c est une impasse on ne peutgagner une guerre en afganistan ils sont chez eux le combat est deloyale meme avec tous les soldats de la planete
vous ne gagnerez pas cette guerre de plus tous les musulmans dans le monde ne vous font plus onfiançe

2.Posté par jojo le 24/09/2009 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

faut il laisser les talibans gouverner l'afghanistan ?

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires