Palestine occupée

L'enterrement de Pierre Amine Gemayel, Il y a les cèdres ; et puis il y a… les Cèdres [ne pas confondre !]


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 11 Mai 2008 - 13:13 Les derniers développements au Liban

Dimanche 11 Mai 2008 - 11:25 Liban : au seuil d'une crise incontrôlable?


Pendant la guerre civile, lesdites Phalanges

utilisaient le triangle équilatéral, stylisation de leur cèdre,

qui est aussi la moitié de l’étoile de David…


car leurs maîtres étaient les « envahisseurs élus entre les nations ».


Raja Chemayel
Lundi 27 Novembre 2006

L'enterrement de Pierre Amine Gemayel, Il y a les cèdres ; et puis il y a… les Cèdres [ne pas confondre !]

Raja Chemayel

Traduit par Marcel Charbonnier et révisé par Fausto Giudice

Funérailles de Pierre A. Gemayel.

A gauche : un cèdre, sur le drapeau des Phalanges

A droite : Le Cèdre, sur le drapeau officiel du Liban.





Aujourd’hui, le cercueil de Gemayel, qui était recouvert du drapeau des Phalanges,

Se vit recouvrir également du drapeau libanais,

mais seulement à la cathédrale…
Après quoi, ce drapeau national fut enlevé : seul resta le drapeau des Phalanges.



Est-ce par décence (dans ce cas),

ou est-ce par élitisme, par séparatisme, par exclusivisme ?

Le fait est que ces Phalanges ont conservé leur propre emblème,

Leur propre cèdre…



Pendant la guerre civile, les Phalanges avaient pris le Cèdre en otage,

On aurait dit que les autres Libanais n’avaient plus d’autre choix que d’adopter un autre symbole.
Le Hezbollah, en revanche, a toujours eu recours, lui, au drapeau libanais,

Et il n’a pas jugé utile d’inventer un quelconque nouveau Cèdre…



Je les en remercie ! !



En effet, le Cèdre du Liban est pour tout le monde ! !

Le cèdre des Phalanges, lui, est réservé aux Phalangistes.



Et maintenant, une bonne nouvelle :

Il y a à la fois des chrétiens et des musulmans au gouvernement du Liban

Et il y a à la fois des chrétiens et des musulmans dans l’opposition.



Donc, il n’y aura pas de guerre civile…


Par conséquent, le Mossad doit arrêter d’assassiner tous ces détracteurs de la Syrie ;
Qu’il aille donc voir chez les Kurdes d’Irak si, des fois, je n’y serais pas ;

On a bien davantage besoin d’eux, là-bas ! !



Et, avant de vous quitter, permettez-moi

De rappeler à ceux d’entre nous qui descendent des Phéniciens



Que lesdits Phéniciens furent les premiers à vendre nos Cèdres

aux Pharaons, aux Perses

et même aux maîtres temporaires de Jérusalem…



Il est par conséquent regrettable

d’avoir un Cèdre comme symbole de notre Liban,



L’Alphabet aurait été un symbole bien plus honorable,

après tout, c’est bien nous qui l’avons inventé ! ? !



De même que nous avons inventé le Tabbouléh

Et l’arrogance…



Raja Chemayel

attendant que le prochain enterrement soit enfin celui d’Ariel…

qui attend depuis si longtemps ! !

Et puis tiens : il aura droit à son cèdre des Phalanges, lui aussi…

De Raja Chemayel à : Cedar@ofthelord.lb

Traduit de l'anglais par Marcel Charbonnier et révisé par Fausto Giudice, membres de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft pour tout usage non-commercial : elle est libre de toute reproduction, à condition de respecter son intégrité et de mentionner auteurs et sources.

URL de cet article : http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=1638&lg=fr
Illustration : Pays du Cèdre, par Ben Heine



Lundi 27 Novembre 2006

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires