Néolibéralisme et conséquences

L’écrivain américain Lee Siegel : Obama prépare l’euthanasie des vieux et des pauvres !



Jeudi 13 Août 2009

L’écrivain américain Lee Siegel : Obama prépare l’euthanasie des vieux et des pauvres !
Après l’article dévastateur Deadly Doctors paru dans le New York Post le 24 juillet par l’ancien vice-gouverneur de New York Betsy McCaughey, qui dénonce les conceptions fascistes du bio-éthicien Ezekiel Emanuel, un des plus influents conseillers d’Obama pour sa réforme de la santé, c’est maintenant l’une des plumes les plus éclairées de la gauche new-yorkaise, Lee Siegel, qui démasque l’arnaque que cherche à « vendre » le président.

Publié sur son blog, l’article courageux de Siegel s’intitule : Obama’s Euthanasia Mistake (l’erreur d’Obama sur l’euthanasie).

On y lit : « Pour ceux d’entre nous qui croient que l’absence d’une couverture médicale universelle est une honte absolue pour les Etats-Unis, le spectacle de ceux qui s’opposent à la réforme de la santé proposée par Obama parait venir tout droit d’Alice aux pays des merveilles et nous met en colère – sauf que sur un point, les critiques ont parfaitement raison. Un des dispositifs des lois élaborées : envisager positivement l’imposition de limites aux soins en fin de vie – est moralement révoltant. Et surtout aide à tuer la réforme elle-même.

« Détrompez-vous : définir quel type de soins sont [des dépenses]"rentables" (cost effective) ou "pas rentables" pour une personne en situation de fin de vie est une des priorités d’Obama. C’est une des principales façons avec laquelle il compte faire des économies et rendre la couverture universelle abordable. »

Siegel souligne qu’Obama envisage bel et bien la création d’une agence spécifique* constituée de cinq experts en charge de décider en ce sens.

« C’est le cauchemar d’un gouvernement oppresseur, ce fameux Big Brother au sujet duquel les propagandistes malins de la droite nous ont cassé les oreilles. Sauf que cette fois-ci, ils ne se trompent pas. »

Siegel démontre ensuite que ce seront justement les pauvres et les vulnérables – donc ceux à qui Obama prétend vouloir rendre service – qui seront les victimes mortelles de la privation de soins. Ces catégories de populations « seraient les seules auxquelles on interdira l’accès aux technologies coûteuses capables de prolonger la vie. Les riches arriveront toujours à se les payer… Ces technologies pèsent lourd sur les finances ? Alors, faisons des économies ailleurs ».

Siegel estime que les attaques de la droite contre le dispositif sur les « testaments biologiques » sont injustes. « Cependant, leur proximité avec la vérité nous mettent fortement mal à l’aise, » dit-il.

Au-delà d’une simple critique de la réforme, Siegel s’interroge : « D’où Obama vient-il ? Pourquoi un homme d’apparence aussi humaine peut-il envisager une initiative utilitariste venue directement de l’Angleterre victorienne ? » Dans sa réponse, Siegel rappelle qu’Obama a été formaté par la faculté de droit de l’Université de Chicago.

La figure la plus importante de ce milieu universitaire est, de loin, Richard Posner, juge à la cour d’appel du septième circuit et professeur de droit à Chicago. Posner est également l’auteur prestigieux d’une série de livres pompeux dont tout le monde fait l’éloge et que personne ne lit.

« Le juge Posner est un chaud partisan de l’euthanasie et un eugéniste énergique. Il a écrit sur les conceptions d’Oliver Wendell Holmes sur l’eugénisme et sur le fait qu’Holmes croyait qu’une société juste "évitait le maintien [en vie] des inaptes" — et qu’on devrait considérer "l’enthousiasme de Holmes [pour l’euthanasie] plutôt comme une prescience que comme l’opinion d’un dépravé" ».

Richard Posner est aussi l’apôtre de Friedrich Nietzsche et n’a pas hésité à rebaptiser Oliver Wendell Holmes « le Nietzsche américain ». En tant que membre de la Société du Mont Pèlerin, Posner travaille à aligner le droit américain sur celui de l’Empire britannique. Il préconise notamment de remplacer les politiques d’adoption d’orphelins par leur vente ( !) et la légalisation de la drogue, le tout justifié par la nécessité d’exclure toute considération morale du droit.

Cass Sunstein, l’économiste comportementaliste « nommé par Obama pour diriger la nouvelle agence, est un disciple de Posner et croit à ce que le magazine Time a décrit récemment comme la pratique statisticienne qui consiste à tenir compte de l’espérance de vie dans les évaluations de la régulation. En d’autres termes, Sunstein croit que les vies des personnes jeunes ont plus de valeur que celles des personnes âgées. Ceci, de toute évidence, a des implications radicales sur les politiques de fin de vie. »

Le Congrès américain devra statuer dès septembre sur la nomination de Sunstein. Il risque de se retrouver d’ici peu dans la position idéale qui lui permettra de promouvoir les politiques d’euthanasie à but économique qu’il préconise.

D’ici-là, aidez-nous à faire éclater la vérité sur ce qu’il se passe réellement outre-Atlantique. Lyndon LaRouche fut le seul et le premier à sonner le tocsin sur la nature terrifiante de ces réformes à un moment où d’autres dormaient tranquillement en Obamaland. A nous d’encourager le tsunami de la colère citoyenne qui se lève en Amérique contre ces projets. Une nouvelle révolution américaine est en marche.

Article et vidéo : déclaration de Lyndon LaRouche sur la grève de masse aux Etats-Unis


Note :

*C’est la proposition de projet de loi du démocrate Jay Rockefeller qui préconise la création d’un haut conseil médical indépendant (Independant Medical Advisory Committee ou IMAC) qui, supplantant en cela le Congrès, fixera les enveloppes budgétaires à respecter et l’allocation des soins. Obama y voit un moyen excellent pour « trouver de l’argent ». Il a même déclaré que, pour lui, IMAC doit opérer comme un « MedPAC on steroids », c’est-à-dire comme le directoire qui conseille actuellement le Congrès sur les besoins de financement de Medicare (l’assurance maladie pour les personnes de plus de 65 ans), mais « dopé aux hormones » et contrairement à MedPAC, sous le contrôle direct de l’Exécutif.

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Jeudi 13 Août 2009


Commentaires

1.Posté par Virgile le 13/08/2009 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est bon de rappeler que M. Obama fut formé/financé en grande partie par le milliardaire Soro (tout comme le pantin de Géorgie, M. Saakachvili etc.) qu'il est "lié" et qu'il dépend de la FED, mafia gérée par Rotschild/Rockefeller, etc. Le tout étant coordonné par les services secrets et divers "Behind stay" qu'il est inutile de rappeler pour les branchés du Réseau Voltaire et de sites alternatifs comme le courageux Alterinfo.

Tous ces milliardaires sont impliqués dans les pires crimes contre l'humanité et cet effrayant plan eugéniste qui est en cours depuis un siècle (financé depuis Ford et autres gouvernances...sur les hérésies de Thomas Malthus, et Francis Galton, un cousin de Charles Darwin, qui fonda l’eugénisme dur et Herbert Spencer).
(Google, tapez "Ford, eugénisme, Rothschild)

Toutes les capitales occidentales et notamment européennes, sont désormais sous la coupe de ces "gens-là". Nous assistons à la programmation de génocides pour le confort de quelques nantis, fous et hérétiques. Ce qui va à l'encontre de TOUTES ETHIQUES ET ÉCRITURES SAINTES. C'est épouvantable et nos moyens de résistances sont quasi-nuls car ce ne sont pas nos posts qui vont les arrêter mais bien une mobilisation mondiale. Il y aura de toute façon beaucoup de casse, déjà planifiée par le FEMA US et l'U.E.

Quant à Obama, il pérennise la politique de la marionnette sioniste G.W. Bush qui avait déjà supprimé les plus importantes aides sociales (santé, chômage, retraite...). Les milliards étant dégagé pour les guerres impériales (énergies, minerais, instauration du G.M., etc.). M. Sarkozy commence à donner des signes de discrimination...

Les amis, nous vivons et nous sommes témoins d'un des plus sombres chapitre de l'histoire de l'humanité. Cette "guerre froide" orchestrée par les banquiers talmudistes, occultes, a déjà fait deux fois plus de morts que la seconde guerre mondiale. Avec les génocides et false flag en cours, nous allons sombrer dans le chaos, que nous ayons la foi ou pas. Que les âmes de bonne volonté se réunissent pour faire face au pire à venir et à chacun d'informer, de se protéger et de multiplier sites et blogs avant la totale censure.

2.Posté par jacques le 13/08/2009 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Evidemment cela m'aurait étonné que Virgile ne nous sorte pas son sempiternel couplet sur les "talmudo-sioniste" et sur les banquiers occultes et comploteurs .
Pourtant la réforme d'Obama repose sur des considérations parfaitement logiques ; a savoir que les 47 millions d'Américains qui n'ont pas de couverture sociale peuvent crever la gueule ouverte s'ils tombent malades . D'autre part pour un malade condamné en fin de vie il n'est ni rationnel ni mème charitable de lui administrer des médicaments extrémement couteux qui au mieux n'allongeront sa durée de vie que de quelques mois au lieu d'utiliser ces fonds pour soigner un grand nombre de malades .

3.Posté par hans le 13/08/2009 23:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La loi projetée par OBAMA est déjà appliquée (sans avoir été ni votée ni même discutée) en Belgique. La ministre (PS) Laurette Onckelinks a débranché, fin 2008, les vieux et quelques autres catégories d'insuffisants respiratoires (seulement les pauvres, bien sûr) en supprimant le remboursement sécu de tous les médicaments nécessaires aux asthmatiques, emphysémateux, etc., et en les remplaçant par un seul, obligatoire, qui, non seulement n'aide personne à respirer, mais entraîne des effets secondaires "aussi pires" que les maux qui ne sont plus soignés.
En bon français, cela s'appelle des exécutions capitales extra-judiciaires.

Cependant les en instance de guillotine sèche peuvent continuer à cotiser (pour les autres) tant qu'ils ne sont pas morts. C'est même obligatoire. Les Chinois, avec leur balle payable par le condamné croient peut-être avoir quelque chose à nous apprendre.

Auparavant, le remboursement sécu des médicaments prescrits dépendait de l'accord d'un "médecin-conseil", à qui le médecin prescripteur devait fournir les preuves du bien-fondé de sa prescription. Le médicament n'était remboursé au patient que si le médecin-conseil de la sécu avait donné son feu vert (renouvelable d'année en année).
C'est donc une loi non votée et rétroactive).

Les médecins soucieux de leur serment d'Hippocrate peuvent s'obstiner, s'ils veulent, à prescrire des médicaments qu'ils estiment nécessaires à la survie de leurs patients. Le "contrôle" se fera désormais après les prestations, à une date indéterminée, et la sanction prévue est de faire rembourser les médicaments à la sécu par les médecins prescripteurs.
Si bien que si la sanction tombe, mettons, trois ans après la prescription jugée abusive, le médecin devra rembourser trois ans du médicament prescrit à la place de son patient. En bon français, cela s'appelle du terrorisme.

Nous verrons ce que deviendra la philosophie de Jacques quand il sera belge, vieux et asthmatique, ou jeune français, pauvre et asthmatique, car la France obéira aussi aux ordres, n'en doutons pas.

N.B. Tout ceci ne concerne pas les riches, évidemment, qui peuvent rester moribonds et entubés aussi longtemps qu'ils veulent, dès lors qu'ils paient la rançon exigée.
Inutile de préciser que les médicaments interdits à des citoyens qui votent et paient leurs impôts EXISTENT et sont EN VENTE LIBRE. À des prix astronomiques. Fixés par des laboratoires que personne n'a jamais eu l'idée de réglementer, encore moins de nationaliser.
Je ne sais s'ils appartiennent à Rothschild ou à Tartempion. Ils s'appellent tous Meurtriers en masse Inc.. Et savent comment s'achètent les personnels politiques.

Je ne dis rien des médicaments à l'efficacité éprouvée et aux prix abordables, qui ont TOUS, les uns après les autres, ÉTÉ SUPPRIMÉS (après rachat des laboratoires qui les fabriquaient par les quelques-uns qui restent), ceci nous entraînerait trop loin.

Réflexion d'un vieux con qui a laissé ses soufflets dans la mine :

Et si tous les assurés sociaux s'arrêtaient de voter ?
Et s'ils s'arrêtaient en masse de payer leurs impôts ?
Quand on est condamné à mort, on se fout de la prison pour dettes, non ?

4.Posté par Le roi des thons le 14/08/2009 00:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Virgile.
C'est avec palisir que je prends régulièrement connaissance de vos précieuses et fiables informations. Vous êtes dans le vrai : on ne répètera jamais assez que, pour l'heure , nous devons comprendre ou disparaitre, être insurgés ou complices.
Continuez donc votre précieuse et pertinente pédagogie . Ma petite et amicale réserve que je me dois de vous livrer concerne la forme que revêt quelques unes de vos interventions: la bataille de la Vérité contre le Mensonge, du Bien contre le Mal, ne nécessite point de langage excessif et la patience est une vertu cardinale. Vos efforts sont louables et utiles mais, hélas, une créature de Dieu qui est seule, est faible. Mais, les forces du Mal que vous dénoncez à juste titre craignent des bonnes volontés telles que les vôtres . Comme les mauvais esprits de la nuit craignent les premières lueurs de l'aube.
@HANS.
Je ne vous connaissais pas. Votre commentaire est d'un grand intérêt et vous venez à l'appui de Mr Virgile, constituer un renfort de choix. Continuez donc, s.v.p, votre collaboration car, dans cette titanesque bataille de l'information, on est jamais trop nombreux.
Ne vous fiez pas à mon pseudo, j'en change souvent car, tel Fan fan la tulipe, je suis espiègle et je prends plaisir à m' inventer des pseudos loufoques.
Bien à vous tous.

5.Posté par jacques le 14/08/2009 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quelques petites précisions sur ce que devrait ètre une politique de santé publique : vivant une grande partie de l'année en Amérique latine je vois tous les jours des gens de tous ages mourir fautes de soins car ils n'ont pas d'argent pour se soigner . J'admire ce qui a été fait a Cuba ou en dépit des moyens dérisoires dont dispose le corps médical ; la majeure partie de la populations est soignée gratuitement . Enfin j'estime que les médecins de nos pays "riches " ne doivent pas prescrire n'importe quoi a n'importe quel prix ; car les ressources sont pas illimitées .

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires