Conflits et guerres actuelles

L’échec d’Israël et la victoire du Hezbollah par les médais occidentaux


Les médias du monde estiment que de lourdes pertes en vie humaine et des dommages matériels sans précédent, depuis 1948, sont ce que le régime de Tel-Aviv a récolté, durant sa campagne militaire contre le Liban. Plus de 33 jours de vaines attaques, le renforcement de la position et du statut du Hezbollah, la montée des divergences, à l’intérieur d’Israël, et l’accent mis sur l’échec total de l’armée israélienne, face à un groupe de combattants de la résistance islamique libanaise, figurent, aussi, à son palmarès.


IRIB
Mardi 15 Août 2006

L’échec d’Israël et la victoire du Hezbollah  par les médais occidentaux


Dans un article consacré à l’échec de l’armée d’Israël, dans son offensive contre le Liban, et ses reculs consécutifs, face aux combattants de la résistance islamique, et, notamment, le Hezbollah, le "New York Times" écrit que le cabinet d’Olmert est la première "gueule cassée" de la guerre du Liban. Ce journal ajoute que le Premier ministre, Ehud Olmert, et le Ministre de la Guerre, Amir Peretz, sont accusés d'avoir réduit la vie du cabinet, en adoptant des attitudes inappropriées et en prenant des décisions militaires erronées. En effet, au début de son offensive, Israël avait pour principal objectif de désarmer et d'anéantir le Hezbollah.

L’armée israélienne, qui avait promis d’arriver à ses objectifs, en deux semaines, grâce à d'intenses raids aériens, se heurte, à présent, à de vives critiques, sur ses analyses stratégiques, l’entraînement de ses soldats, et, notamment, ses réservistes. Le "Daily Telegraph", en citant le journal israélien, "Haaretz", écrit que, sans nul doute, Israël, désorienté et brisé, avait, non seulement, besoin d’un nouveau Premier ministre, mais aussi, de tout reprendre à zéro. "Haaretz" souligne qu’après la fin de la guerre, la guerre des opposants à Olmert va commencer, car il doit répondre de ses démarches inappropriées, durant la guerre. Selon le "Daily Telegraph", Le vice-Premier ministre, Shimon Peres, a perdu, aux côtés d’Olmert, en raison des proportions qu'a pris l’offensive terrestre contre le Liban.

Les autorités du Parti Likoud, dirigé, par Netanyahu, ont brisé le silence et ont condamné Olmert pour ses graves erreurs. Les détracteurs accusent le gouvernement d’Olmert de s'être lancé, à l'aveuglette, dans une guerre, dont les opérations terrestres ont commencé, tardivement, en pensant que les raids aériens suffiraient à arrêter les attaques, par roquettes, du Hezbollah. L’ancien Ministre israélien des Affaires étrangères du parti Likoud, Sylvan Shalom, a déclaré : "Nous aurons la peau du gouvernement." La chaîne française, LCI, tout en diffusant un rapport sur le retrait de certaines unités militaires israéliennes du sol libanais, après le cessez-le-feu, a annoncé que les combattants du Hezbollah avaient surpris tout le monde.


Mardi 15 Août 2006


VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires