RELIGIONS ET CROYANCES

'L'axe de la peur' est né


Dans la même rubrique:
< >

On peut dire que l'administration Bush est en train d'obtenir ce qu'elle veut au Moyen Orient. Pour combattre un croissant chiite fictif (une construction du roi Abdullah de Jordanie), elle a fortement encouragé le croissant sunnite (l'Arabie Saoudite, l'Egypte, la Jordanie, le Koweit et les Emirats arabes unis), exacerbant ainsi jusqu'au paroxysme la "stratégie" qu'elle avait déjà appliquée en Irak : le sectarisme comme paramètre doré du "diviser pour mieux régner'" impérial.


Par Pepe Escobar


Pepe Escobar
Mardi 13 Février 2007

 'L'axe de la peur' est né
Historiquement, les Sunnites et les Chiites ont coexisté malgré des tensions sociales. Mais jamais ces tensions n'ont été aussi cyniquement exploitées – par Washington – comme dans l'Irak d'après l'invasion et tout le Moyen Orient.

L'administration du Président US George W. Bush s'efforce d'imputer le désastre monumental de l'Iraq occupé à un nouveau bouc émissaire. Ainsi le énième revirement dans la "guerre contre la terreur" : exit al-Qaeda, voilà l'Iran.

L'"axe de la peur" arabe sunnite coopère gaiement. Le roi Abdullah d'Arabie Saoudite s'est même plaint dans un journal koweitien que l'Iran essayait de convertir au chiisme les Arabes sunnites. Même Israël s'allie maintenant, par tous les moyens, à l'Arabie Saoudite contre l'Iran – La Mecque/Jérusalem contre Qom ; les Musulmans et les Juifs luttant contre les Musulmans.

Il est éclairant de comparer ce développement avec l'analyse de l'Ambassadeur d'Iran en Syrie, Mohammad Hassan Akhtari – rien d'autre que la répétition du "diviser pour mieux régner" de l'Empire Britannique. Washington, une nouvelle fois, sème les graines de la discorde parmi les Musulmans : "Bush et ses alliés sont favorables à davantage de troubles, d'agitations et de crises, qui leur permettent de justifier le déploiement de leurs troupes dans la région."

Il arrive aussi que les Chiites vivent au milieu de l'"axe de la peur" – comme en Arabie Saoudite et dans les monarchies du Golfe Persique. Au-delà du sectarisme, la perception populaire arabe est assez en alerte pour identifier la manoeuvre pour ce qu'elle est : une guerre des Etats-Unis – soutenus par les régimes dictatoriaux arabes – contre l'Islam.

Et la cible n'est pas seulement l'Iran : la connexion israélo-saoudienne est aussi anti-Hamas – un point évident puisque la Maison des Saoud n'est rien d'autre qu'une annexe de Washington.

Une enquête récente menée dans l'opinion publique arabe par le groupe britannique YouGov a révélé qu'Israël est "la plus grande menace pour la sécurité et l'avenir" du Moyen Orient (88%), suivi par les US, al-Qaeda et enfin l'Iran (33%). Cela n'a pas empêché la majeure partie des principaux médias arabes de s'engager dans une vague de propagande anti-iranienne systématique.

Mais comme l'Iran s'efforce de se positionner, dans la pratique, comme le soutien-clé du mouvement national de libération palestinien, il ne peut pas manquer de consolider son rôle populaire de premier plan au Moyen Orient. Une fois de plus, cela n'amusera pas Washington.


Les jeux patriotes-

La guerre de l'administration Bush contre l'Iran a déjà commencé et l'escalade et la provocation sont menées avec fébrilité. Cela comprend :

- La – fausse – affirmation de la Maison Blanche sur des "réseaux" iraniens qui aideraient à cibler les troupes US en Irak.

- Un dossier bientôt colporté par l'administration Bush détaillant la prétendue "subversion" iranienne en Irak, et qui développe l'hypothèse surréaliste d'"agents" iraniens collaborant avec la résistance (muqawama) arabe sunnite dans un déchaînement anti-américain.

- Des Forces spéciales US déstabilisant l'Iran sur le terrain (en particulier dans les provinces du Khuzestan et du Sistan-Balochistan).

- Des sanctions des Nations Unies.

- La Banque Sepah appartenant à l'Etat iranien mise sur liste noire.

- Le déploiement de missiles défensifs Patriotes en Israël et dans les Etats du Golfe (en théorie pour abattre toutes représailles venant des missiles iraniens Shihab-3).

- Le déploiement vers le Golfe des porte-avions nucléaires USS (1) John C. Stennis et USS Eisenhower – deux énormes aéroports flottants accompagnés de croiseurs lance-missiles, de frégates, de contre-torpilleurs, de sous-marins et chargés d'un déluge de missiles et d'hélicoptères. Si le porte-avion Nimitz – actuellement à San Diego – fait lui aussi route sur le Moyen Orient, l'attaque de l'Iran sera une certitude.

Et il y a l'avalanche ininterrompue de désinformation.

Comme en 2002, avant l'opération "Choc et Effroi", lorsque après Ousama Ben Laden, Saddam Hussein est devenue la cible, dans la redite 2007 (avec un rebondissement nucléaire), on fait glisser l'attention du bourbier irakien vers la "menace" iranienne.

L'Institut International d'Etudes Stratégiques, à Londres, a rejoint la bagarre, statuant que l'Iran "pourrait" être à seulement deux années de la possession d'une bombe nucléaire. Ce qui rejoint curieusement la déclaration du chef du Likud Benjamin Netanyahi, qui a dit que l'Iran est "à 1.000 jours" de devenir une puissance nucléaire. CNN et Fox News le martèlent impitoyablement pour obtenir la primeur des cadeaux du Pentagone – être aux premières loges lors de la prochaine guerre.

Pendant ce temps, à Téhéran, tout est suspendu à la décision cruciale qui doit être prise par la direction de la théocratie nationaliste.

Quelle voie choisir : la coopération avec les Etats-Unis ou la confrontation ?

Le Président Mahmud Ahmadinejad et son groupe sont favorables à une confrontation.

Hashemi Rafsanjani, en pratique le n° 2 du régime, est favorable à la coopération (comme l'est un acteur incontournable, l'Ayatollah réformiste Hossein Ali Montazeri).

Le chef suprême, l'Ayatollah Ali al-Khamenei a pris des mesures pour isoler Ahmadinejad. Mais c'est peut-être trop tard : quelle que soit la voie choisie, l'administration Bush est déjà sur le pied de guerre. Les options abondent.

Comme selon les nouvelles règles définies par la Maison Blanche, la guérilla en Irak est maintenant menée par l'Iran et non pas par Al-Qaeda, l'Iran peut être attaqué sans autre autorisation.

La principale pièce manquante : comment fabriquer le nouvel incident Golfe (persique) du Tonkin, comme en 1964, lorsque les vaisseaux vietnamiens ont attaqué les destroyers US, déclenchant la Guerre du Vietnam.


Priez et après, je vous tuerai

La division sunnite-chiite entretenue par les USA doit impliquer le pétrole. L'Arabie Saoudite est directement confrontée à l'Iran au sein de l'Organisation des Pays exportateurs de pétrole. Les marchés considèrent comme acquis que l'administration Bush est une fois de plus alliée à la Maison des Saoud. L'Iran veut que le pétrole soit vendu à au moins 70 US$ le baril. Le Ministre saoudien du Pétrole, Ibrahim al-Naimi, d'un autre côté, continue à répéter que les prix du pétrole vont "dans la bonne direction", c'est-à-dire à la baisse.

La collusion US/Saoud n'y va pas de main morte pour faire pression sur l'économie de l'Iran (moins de ventes de pétrole, moins de devises, problèmes croissants pour Ahmadinejad, dont l'administration notoirement incompétente n'a pas réussi une meilleure répartition des revenus du pétrole de l'Iran).

Et pour couronner le tout, extraire un baril de pétrole saoudien peut coûter au plus 2$. L'Iran, d'un autre côté, doit dépenser au moins 18$. Et cela va empirer. Il est impossible à l'Iran d'acheter le meilleur équipement d'exploration et de forage, parce qu'il est fabriqué en Amérique du Nord.

Ce n'est pas étonnant que Téhéran procède avec une extrême prudence – en même temps qu'il se prépare à une possible attaque.

D'un point de vue diplomatique, Téhéran a invité des scientifiques de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique et des diplomates du Mouvement des Non-Alignés, le Groupe des 77 et la Ligue Arabe à visiter les sites nucléaires iraniens. Ali Larijani, le directeur du Conseil Suprême de la Sécurité Nationale et négociateur en chef pour le nucléaire, est allé en Arabie Saoudite et a parlé personnellement au Roi Abdullah – lui transmettant l'offre du Chef Suprême de l'aide iranienne pour stabiliser l'Irak. Mais ceci ne sera pas suffisant pour appaiser Bush.

Le feu vert de Bush pour l'assassinat d'Iraniens en Irak a été une absurdité notoire – en plus d'être illégal. La majorité des Iraniens d'Irak sont des pèlerins, qui vont principalement sur les sites saints de Najaf et Karbala (l'Iran finance actuellement la construction d'un aéroport à Najaf).

Chacun peut maintenant traiter les pèlerins d'"espions" ou de "terroristes" ou pire, et se lancer dans des assassinats ciblés.

Ce que les agents iraniens font, c'est vendre des obus de mortier et des grenades lance-roquettes aux commandants de l'Armée du Mehdi de Muqtada al-Sadr. L'Armée du Mehdi ne tue pas d'Américains – du moins pas encore.

Les pèlerins shiites ne sont pas responsables des victimes américaines. Les tueurs sont les Arabes sunnites – de la province d'al-Anbar à Salahuddin, de Mosul à Bagdad ouest. Ces tueurs arabes sunnites sont sponsorisés par personne d'autres que des individus riches vivant dans "l'axe de la peur" – l'Arabie Saoudite, l'Egypte, la Jordanie, le Koweit et les Emirats. Parmi les 10.000 prisonniers dans les geôles US en Irak, la majorité des étrangers sont les Saoudiens, suivis par les Jordaniens. Il n'y a pratiquement aucun Iranien.

Dans une interview du 19 janvier donnée à la chaine arabe al-Manar, le secrétaire général du Hezbollah, le Sheikh Hassan Nasrallah, a analysé avec finesse comment la libanisation est liée à l'irakification et, plus largement, à la division Sunnite-Chiite au Moyen Orient. Et tout a à voir, bien sûr, avec le "Nouveau Moyen Orient" de Bush.

D'après Nasrallah, "En bref, le –Nouveau Moyen Orient- signifie une série d'Etats-croupions divisés selon des lignes religieuses, sectaires et raciales, du Liban à la Syrie, à l'Irak, à l'Iran, à la Turquie, à l'Afghanistan, au Pakistan ; toute la route vers l'Arabie Saoudite et le Yemen et le reste des Etats du Golfe, jusqu'à l'Afrique du Nord. Et là, je voudrais mettre chacun en garde, dans le monde arabe et islamique, quelle que soit la secte ou la religion à laquelle il s'identifie, qu'il soit musulman ou chrétien, shiite ou sunnite ou druze, quelle que soit sa race, arabe, kurde, turc, etc. Quiconque peut croire que le "Nouveau Moyen Orient" lui garantira son propre Etat indépendant, et ça sera peut-être le cas, mais il ne doit pas ignorer qu'un des piliers central de ce "Nouveau Moyen Orient" est le conflit continuel entre ces Etats-croupions".

La réalité lui donne raison. L'administration Bush prospère sur le chaos – sectarisme interne et sectarisme d'Etat à Etat.

Elle donne à un Etat irakien clientéliste (le gouvernement de Nuri al-Maliki) l'ordre de tuer les Arabes sunnites (ou les Shiites nationalistes, comme les Sadristes).

Elle donne à un client suppliant en Palestine (Mahmoud Abbas) l'ordre de tuer les gens du Hamas.

Elle donne à un régime clientéliste au Liban (le gouvernement de Fouad Siniora) l'ordre de tuer les gens du Hezbollah. C'est ce que Washington appelle "la démocratie".

Comparez cela avec le fait que Nasrallah, Khalid Meshal du Hamas et Ahmadinejad sont les trois chefs musulmans les plus populaires en Egypte.

Si la "solidarité sunnite" était davantage qu'un slogan vide de sens dans la guerre pour l'âme de l'Islam, l'"axe de la peur" soutiendrait les guérillas arabes sunnites en Irak pour chasser les US.

Ils n'ont jamais pu trouver le courage, bien sûr – contrairement à leurs populations – alors ils ont fabriqué la menace du "croissant chiite". Pour les Etats-Unis, c'est plus que confortable d'attribuer à l'Arabie Saoudite sunnite inconditionnelle le rôle d'acteur clé de "l'axe de la peur" dans leur guerre contre l'Iran chiite. Le Pakistan ami des Talibans devrait s'y joindre bientôt.

Le fait que l'Arabie Saoudite et le Pakistan fabriquent des "terroristes" en quantité industrielle est un détail mineur. Ce qui importe maintenant pour l'administration Bush est cependant une autre bande sauvage de "terroristes" encore plus malfaisants qui menacent la "civilisation" avec des armes nucléaires (qui n'existent pas).

Si un mini-11 septembre 2001 devait se produire, les USA accuseraient l'Iran. Nancy Pelosi (2) et le Congrès devront dire "oui" aux bombes US. Et pendant ce temps, des Musulmans tueront des Musulmans partout au Moyen Orient, pour le plus grand bénéfice des Etats-Unis.

(1) ndt. Abréviation de United States Ship
(2) ndt. Présidente de la Chambre des représentants

Source : Wa3ad
Traduction : MR pour ISM


Mardi 13 Février 2007


Commentaires

1.Posté par Ed'haine nique le 13/02/2007 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment ça s'appelle en terme marxiste un Ben Laden ? Un complice objectif ! Un salaud au sens Sartrien du terme. Il serait de bon ton que les services secrets du Hamas, du Hezbollah ou d'Iran se mettent à la recherche de ce triste sire et le livre en pâture mais vivant à la presse mondiale !

Quant à vous dessinateurs à vos crayons : faites-nous une caricature de I.H.V.H adon Aÿ, le grand Vizir d'Aÿ, le grand vizir et assasin d'Akhénaton, Sémenkaré, Touthankamon, sa propre fille Neterttiti et six de ses petites filles en train de mettre le Christ et Mahomet, vous aurez fait un bon résumé de la situation. Car se prépare un beau retournement de veste. Nous allons voir les sionistes, s'allier à certains musulmans et aller taper sur des chrétiens, les provocations des ultrasionistes : la secte dans la Secte : la secte du chandelier à 7 branches à laquelle appartient Sarkozy a donné le " la" cette année à Noël en allant saccager aux Etats-Unis et en Angleterre les magasins des goys ne supportant plus mais alors plus du tout, pauvre choux !, la religion de l'usuparteur le Christ, le seul problème c'était justement de ce nom que les Egyptiens qualifiaient I.H.V.H. Adon Aÿ le Dieu des Hébreux, un piètre Pharaon avide de pouvoir, de puissance et d'argent qui s'était autoproclamé Dieu à la place de Dieu (Osiris) Voir la tombe de Touthankamon !
1868 2007 / Non-stop ! 1868 : première vague d'émigration de Russie vers la Palestine .
Affaire Dreyfus : pipo sur toute la ligne ! Dreyfus n'est pas un traître au peuple français mais aux peuples juifs : c'était une gigantesque manipulation, première affaire surmédiatisée de Moscou à Washington et ce, pas par hasard, du théoricien du sionisme, : Théodor Herlz, Mandel auquel se réfère sans arrêt Sarkozy, ministre de Clémenceau, Lazare, Waldeck-Rousseau et quelques autres afin de dire aux Juifs du monde : Vous voyez au pays de la Révolution démocratique, au pays des droits de l'homme, le pays qui vous a donné toutes vos institutions même là vous n'êtes pas en sécurité, vous n'avez d'autre solution qu'aller coloniser la Palestine ! " Cela permettra par ailleurs de faire retomber la faute sur les épaules des Français qui n'en peuvent mais.... Ensuite démantèlement de l'empire Ottoman° afin qu'il n'y ait pas une puissance trop importante, proche de l'implantation sioniste, Première guerre mondiale ( Déclaration de Balfour ) , IIème guerre mondiale ( Création de l'Etat D'Israël),IIIème guerre mondiale ( Eretz Israël) de l'Euphrate (Irak) jusqu'au Nil ( la propagande contre l'Egypte a déjà commencé Nb RFI ) Théorie Theodor Herlz reprise par Ben Gourion et tous ses successeurs. Mais il ne suffit pas de conquérir le territoire, après il faudra convaincre tous les Juifs du monde notamment le plus gros des troupes : les Juifs américains de s'y s'installer: ils vont commettre des exactions, faire monter les tensions entre les communautés comme ils le font en France et soudain on nous dira que les Américains sont devenus les plus féroces de la terre. Ils ont fait ça partout Russie, Allemagne, la jolie petite notion de communautarisme a été introduite en France par Cohn- Bendit, il n'y a que les imbéciles qui ne savent pas que 68 était spontanément téléguidé de Tel Aviv, ce qui leur a permis de prendre le pouvoir politique, médiatique et financier, dès lors qu'ils l'ont eu en 81 avec Mitterand tous ces gens de Gauche ont fait un beau retournement de veste; se rappeler de l'émission : " Vive la crise " ont appliqué une politique capitaliste saignante qui a créé autant de richesse éhontée d'un côté que pauvreté, misère de l'autre avec tension entre les communautés totalement montée en épingle instrumentalisée par les médiocres-médiocrates sionistes : Cabale du voile, affaire Redeker, Holocauste à bout portant de nos Africains dans leurs hôtels de fortune, Provocations de Nicolas Sarkozy, bus brûlés jusqu'au dernier coup fourré du Parc des Princes en attendant peut être un petit attentat sur la Tour Eiffel, ne pas oublier que Sarkozy a confié le contrat de télésurveillance de la tour Eiffel a l'entreprise israélienne qui avait en charge le contrôle des aéroports d'où sont partis les avions qui se sont encastrés dans le WTC . Un petit attentat des plus récalcitrants des Européens qu'on mettra sur le compte des affreux terroistes islamistes, serait le bien venu. Et maintenant à Paris nous en sommes aux rafles Jeudi 8 février ils ont fait une mégarafle place de la Répiublique des Sans Papiers mais aussi des SDF et des gens dans la misère, les Restos du coeur servant d'appâts, ils ont même laché les chiens les Fafs de Sarkozy sur des hommes, femmes et enfants, je l'ai vu de mes yeux vu, je suis prête à le jurer sous serment et les pourris des médias : loi de l'omerta ! Mais il n'y a pas que les médias officiels, sur internet il y a aussi des sites très peu fréquentables comme un site qui s'appelle Sarkostique qui se dit sarkophobe mais en vérité est un sous-marin sioniste de Sarkozy. Quand je leur ai fait part de cette rafle, ils m'ont "modéré " en hurlant à la diffamation et m'ont banni de ce site, je ne suis pas la première et quelque chose me dit que d'autres vont suivre. Mais il ne faut pas se décourager, il faut les investir et les confondre ! Ils veulent la guerre ils vont nous trouver !

RESISTANCE !!!

Ami entends-tu le vol noir des corbeaux sur la place
Ami entends-tu les cris sourds de la vie qu'on enchaine
Ohé partisans,
Ouvriers et paysans c'est l'alarme !
Ce soir l'ennemi connaitra le prix du sang et... des larmes !

TOUS UNIS CONTRE LE METAFASCISME QUI S'APPELLE SIONISME !!!!


2.Posté par Fred Zimmerman le 13/02/2007 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pepe Escobar's GLOBALISTAN: HOW THE GLOBALIZED WORLD IS DISSOLVING INTO LIQUID WAR is available on Amazon.com and via Nimble Books:

http://www.amazon.com/exec/obidos/ASIN/0978813820/simpleproduction/ref=nosim/blog-comments-20

http://www.nimblebooks.com/wordpress/globalistan-by-pepe-escobar/

3.Posté par Toucar le 13/07/2007 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tous les musulmans sont frères, un peuple qui s'unit à des non musulmans pour combattre ses frères en islam s'écarte de la voie du prophètes. Les saoudiens et autres doivent revoir leur positions envers les chiites, car sunnites ou chiites , le fondement qui est le message du prophète est unique même si les réceptacles et les spères géographiques diffèrent. je me demande si les Saoudiens préfèrent les juifs et gens de livres à leurs frères en Mouhamed, that's the question]qtqt[

4.Posté par Devoir de Dire le 14/07/2007 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis dans l'ensemble d'accord avec toi, mais être musulman, c'est d'abord lutter contre les idoles, les injustices et l'oppression ; défendre la vie et la liberté dans son quotidien.

Je n'ai rien de commun avec les punaises de tapis complices des tyrans...

5.Posté par Devoir de Dire le 14/07/2007 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au diable les querelles d'écoles, mais le seul président musulman digne de ce nom est le président Ahmadinejad...

Tous les autres, ne sont que des caricatures et des tyrans, y compris, (surtout !)Khadafiote et Al-Bachir !

Des ennemis de l'Islam et des Musulmans !

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires