Politique Nationale/Internationale

L'axe arabo-israélien


Les régimes arabes ne peuvent désormais plus masquer leur alliance objective avec Israël, après les récents développements au Sud-Liban et devant la montée de la puissance iranienne. Ils sont en train de s’engager dans une coordination subjective étendue avec Israël. Ils en ont été des alliés objectifs car Israël et les puissances occidentales, particulièrement les USA, ont préservé et assuré la continuité de leurs dictatures.


Sattar Kassem
Mardi 3 Octobre 2006

Illustration de titre : le drapeau saoudien redessiné par l'artiste palestinien Amer Shomali
Illustration de titre : le drapeau saoudien redessiné par l'artiste palestinien Amer Shomali


Sattar Kassem

Traduit par Fausto Giudice



Le Hezbollah a gagné la guerre et cela a effrayé les régimes arabes, qui se sont sentis sous pression pour réagir rapidement. Cette victoire implique une force sur le plan national et constitue un stimulant psychologique qui élève le moral des Arabes. Cela est dangereux pour des régimes qui se sont constamment nourris de défaites et d’humiliations. Ces régimes ne sont que des marionnettes qui ne se soucient que de leurs propres intérêts privés.

La victoire remportée par le Hezbollah indique, dans une certaine mesure, la puissance de la Syrie et de l’Iran. Israël, les USA, la Jordanie, l’Arabie saoudite, l’Égypte, les États du Golfe, certains Palestiniens et certains Libanais ont intérêt à ce que la Syrie et l’Iran soient écrasés. Ces parties ne peuvent plus cacher leur alliance et l’axe arabao-israélien est progressivement en train de se déployer. Les Saoudiens visitent Israël, les Égyptiens parlent d’avoir leur propre technologie nucléaire, les Jordaniens entraînent des éléments anti-Hezbollah libanais, les Palestiniens qui suivent Abbas sont en train de rejoindre la campagne de pressions sur le Hamas orchestrée par les régimes arabes, les Européens, les USA et Israël.

La région assiste à une cristallisation de deux axes : l’axe syro-iranien soutenu par le Hezbollah, le Hamas et la paresseuse opinion publique arabe d’une part, et d’autre part, l’axe arabo-israélien soutenu par les USA et l’Europe.



Sattar Kassem enseigne les Sciences politiques à l’Université Annajah de Naplouse

Voir sur Tlaxcala:
Traduit de l'anglais par Fausto Giudice, membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft : elle est libre de reproduction, à condition d'en respecter l'intégrité et d'en mentionner sources et auteurs.



Mardi 3 Octobre 2006


Commentaires

1.Posté par ALI14 le 03/10/2006 22:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis d accord avec toi kassem. ils n ont pas bien compris le verset 51 de la sourate 5 du SAINT CORAN. mais le vainqueur, c est toujour le PARTI DE DIEU (HEZBOLLAH)

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires