Analyse et décryptage

L'avenir du projet américain du bouclier anti-missile en Europe


Dans la même rubrique:
< >


Mercredi 2 Avril 2008

L'avenir du projet américain du bouclier anti-missile en Europe
Au seuil du sommet de l'OTAN à Bucarest, le ministère tchèque des Affaires étrangères a demandé aux pays membres de cette organisation de soutenir le projet de l'installation du site radar du bouclier anti-missile américaine sur le territoire de la République tchèque. Or, le ministère polonais des Affaires étrangères a annoncé que Varsovie n'a pas encore pris sa décision définitive concernant l'installation des sites de lancement de missile du même projet sur son sol. Dans le cadre de leur stratégie militaire en Europe, les Etats-Unis ont décidé d'installer leur bouclier anti-missile sur le territoire de la République tchèque et la Pologne. Cela a suscité de vives inquiétudes en Europe. Le ministère tchèque de l'Environnement a mis en garde contre les pollutions de toutes sortes que l'application de ce projet pourrait entraîner dans la région. Les partis de l'opposition tchèque s'inquiètent pour leur part des défis d'ordre sécuritaire que l'installation du bouclier anti-missile des Etats-Unis pourrait produire. Les mêmes inquiétudes existent en Pologne où la classe politique craint que l'installation des missiles américains ne transforme la Pologne en une cible d'attaques anti-américaines. D'autant plus que la Russie a annoncé ouvertement qu'au cas de l'installation du bouclier anti-missile des Etats-Unis en Pologne et en République tchèque, Moscou prendrait pour cible de ces missiles stratégiques, le territoire de ces deux pays de l'Europe de l'Est. Pour le Kremlin, le projet du bouclier anti-missile des Etats-Unis en Europe de l'Est serait une menace sérieuse contre la sécurité nationale de la Fédération de la Russie. Dans ce cadre, la Russie a menacé de se retirer du traité de réduction des armes conventionnelles en Europe. Suite aux menaces de Moscou, la Pologne et la République tchèque ont demandé aux Etats-Unis de leur donner des garanties en matière de sécurité, au cas où les installations du bouclier anti-missile seraient déployées sur leur sol. Or, la plupart des analystes estiment que les garanties que Washington pourrait donner à ce propos, ne seraient pas du tout fiables et ne pourraient pas rassurer les dirigeants tchèques et polonais face aux menaces de la Russie. Les partenaires européens ont demandé à Prague et à Varsovie d'entrer en négociation, directement avec Moscou pour obtenir eux-mêmes des garanties nécessaires, chose qui serait certainement très difficile étant donné la méfiance grandissante à Moscou vis-à-vis des vraies intentions des Etats-Unis. En tout état de cause, il est prévu que le sommet de l'OTAN à Bucarest aura du mal à se prononcer clairement à ce sujet, car les membres de cette organisation sont en désaccord en ce qui concerne la nécessité du projet du bouclier anti-missile des Etats-Unis en Europe de l'Est.


Mercredi 2 Avril 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires