Palestine occupée

L’autorité d’occupation projette la construction de nouveaux logements à Jérusalem-Est



Jeudi 20 Décembre 2007

L’autorité d’occupation projette la construction de nouveaux logements à Jérusalem-Est
L’autorité d’occupation envisage de construire 10.000 nouveaux logements destinés aux juifs à Jérusalem-Est, a annoncé mercredi son ministre du logement, un projet qui, selon les Palestiniens, menace le processus de paix relancé lors de la conférence d’Annapolis, aux Etats-Unis, fin novembre.

Ehoud Olmert, qui a formellement lancé les négociations de paix avec les Palestiniens la semaine dernière, a pris ses distances avec le projet. "Aucune décision n’a été prise et il n’y a rien de nouveau", a assuré Mark Regev, son porte-parole.

Les Palestiniens, qui aspirent à la création d’un Etat ayant Jérusalem-Est pour capitale, sont déjà furieux à cause d’un autre projet annoncé au début du mois d’y construire 300 logements supplémentaires dans le quartier d’Abou Ghnaïm.

Le ministre du Logement de l’autorité d’occupation Zeev Boim a précisé mercredi que le nouveau projet de construction d’un quartier juif à Atarot, près du quartier palestinien de Qalandia, avait fait l’objet d’une "étude préliminaire".

Selon Boim, cette initiative est motivée par une pénurie de logements dans les quartiers juifs existants. Un projet de bâtir des milliers de logements à Jérusalem-Ouest a été torpillé à cause de l’opposition des écologistes, ne laissant d’autre choix à l’autorité d’occupation que de construire dans la partie orientale de la ville, a-t-il expliqué. "Le ministère du Logement doit trouver une solution à la pénurie de logements à Jérusalem", ajoute-t-il.

Même si le projet est validé, il faudra des années avant que les travaux ne commencent. Malgré tout, les Palestiniens ont immédiatement dénoncé ce plan, dans lequel ils voient une remise en cause de la relance du processus de paix. "Pourquoi Israël opterait pour les diktats plutôt que les négociations ? Pourquoi détruirait-il les perspectives de paix avec de telles activités ?", a demandé le négociateur palestinien Saeb Erekat.

Haim Ramon s’est dit opposé à l’initiative de Boim, estimant qu’elle "n’aide pas les négociations et surtout notre position internationale et notre soutien international".

L’autorité d’occupation revendique l’ensemble de Jérusalem comme capitale. Mais Olmert a signifié qu’il serait disposé à renoncer à des quartiers arabes périphériques, qui pourraient inclure des secteurs comme Atarot. Boim, membre de Kadima, le parti d’Olmert, a reconnu que le moment était "sensible", tout en affirmant que ce n’était pas une raison pour suspendre les activités de ses services.

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=4321


Jeudi 20 Décembre 2007


Commentaires

1.Posté par la main de midas le 21/12/2007 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils ont qu as retourner chez eux en enfer

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires