Conflits et guerres actuelles

L'attaque terroriste de Bombay : Islamabad en ligne de mire



Samedi 29 Novembre 2008

L'attaque terroriste de Bombay : Islamabad en ligne de mire
Cela fait trois long jours qu'une même question lancinante accompagne les douloureuses informations en provenance de l'Inde : qui est ce qui a commandité, financé, puis exécuté la terrible assaut terroriste contre la gigantesque cité économique de Bombay ?

Il est vrai que la stupéfaction envahit toute conscience saine au spectacle de ces barrières de l'imagination criminelle, de l'innovation en matière de technique terroriste qui viennent d'être enfoncées à Bombay. Des commandos venus de mer, dit-on, qui convergent par groupe vers le quartier des grands hôtels, arraisonnant à l'occasion, voiture de police et ambulance et qui, une fois parvenus sur place, tirent sur tout ce qui bouge même sur des malades d'un hôpital de bienfaisance !

Pour la Nouvelle Delhi, la réponse est à peu près évidente : c'est le Pakistan, réputé être un havre de paix pour tous les bourreaux de la planète, qui a servi de base à cette spectaculaire affluence terroriste. Selon le chef de la police de Bombay, une douzaine d'assaillants, auraient même franchi à la veille de l'attaque, les frontières du Pakistan pour se rendre à Bombay via Gujarat voisin.

S'il est vrai que le précédent particulièrement peu glorieux des services secrets du Pakistan renforce la piste pakistanais, il existe cependant des indices qui nous empêche d'aller trop vite en besogne. Il y d'abord la nationalité des assaillants : seuls deux d'entre eux sont de nationalité pakistanaise contre une majorité d'origine indienne ou venus d'autres pays que le Pakistan. Viennent ensuite le moment et les circonstances dans lesquels s'est déroulée l'attaque : en effet, à aucun moment de leurs difficiles relations, le Pakistan et l'Inde n'ont été aussi proches d'une entente.

Depuis le départ du général Musharaf et l'arrivée au pouvoir d'un gouvernement civil, le Pakistan a multiplié des mesures pour expurger ses services secrets des éléments "indésirables", ceux-la même qui sèment par milice interposée la terreur dans les états limitrophes. Le premier ministre Guilani vient même de proposer un projet de loi destiné à placer le puissant ISI sous contrôle direct du ministère de l'intérieur, réalisant là un énorme progrès qui consiste à briser l'intouchabilité de cette caste de généraux extrémistes qui infecte l'armée pakistanaise.

Ce genre d'avancée n'est pas pour plaire aux adversaires d'une normalisation des liens entre les deux capitales. et on parle ici autant d'adversaires intérieurs qu'extérieurs : ceux en Inde qui haïssent Man Muhan Sing et son charisme débordant au point de vouloir le détruire par ces coups bas et ceux à l'extérieur qui cherchent, en prévision à une agression militaire d'envergure contre le Pakistan, à rallier l'Inde à leur cause. Ne dit-on pas que le temps de l'unilatéralisme est bel et bien terminé et que l'heure est désormais au multilatéralisme?

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Samedi 29 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par vili le 29/11/2008 19:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

FAUX ! sur FRANCE 24 en francaise , aujourd'hui 29nov. ils ont parle dans un jurnal vers 16h que il y a des preuves de la main britanique !!! sur FRANCE24 !!! IMAGINEZ !!!

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires