Conflits et guerres actuelles

L'attaque des forces occupantes américaines contre le Consulat de la RII, à Erbil


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 15:38 OBAMA VEUT À TOUT PRIX LA GUERRE


Le Ministère iranien des affaires étrangères a, vivement, condamné l'attaque de ce jeudi 11 janvier des forces occupantes américaines contre le Consulat de la RII, à Erbil, au Kurdistan irakien, la qualifiant de violation flagrante des lois et Conventions internationales. Les militaires américains, à bord de trois hélicoptères, ont attaqué, ce matin, le Consulat de la RII, et ont enlevé cinq employés et diplomates iraniens, en saisissant, également, les documents et les ordinateurs du consulat. Le Porte-parole du Ministère des affaires étrangères, Seyyed Mohammad-Ali Hosseini, a déclaré que l'objectif des forces américaines était de créer des tensions dans les relations qu'entretiennent Téhéran et Bagdad.


Jeudi 11 Janvier 2007

L'attaque des forces occupantes américaines contre le Consulat de la RII, à Erbil
Quelques heures après cette opération, la Secrétaire d'Etat américaine, Condoleeza Rice, a déclaré que Washington était déterminé à poursuivre les ressortissants iraniens, qui, selon elles, veulent saboter les efforts des Etats-Unis, pour stabiliser l'Irak. Hosseini a souligné que l'Iran ne permettra pas à la Maison Blanche de ternir ses relations avec le gouvernement élu irakien. Après l'opération des forces américaines contre son consulat, à Erbil, le gouvernement iranien a établi des contacts avec les hautes autorités irakiennes et attend leur intervention. Les responsables locaux du Kurdistan irakien disent que les employés et les diplomates iraniens ont été transférés dans une base des forces américaines, à Aïn Kaveh, près de l'aéroport d'Erbil. Ce n'est pas la première fois que les militaires américains appréhendent des diplomates iraniens, en Irak.

Il y a quelques semaines, à peine, les soldats américains avaient arrêté des diplomates iraniens, qui s'étaient rendus, en Irak, à l'invitation du Président irakien, Jalal Talebani. L'objectif de Washington est de faire croire, d'une manière ou d'une autre, que la RII s'ingère dans les affaires intérieures de son voisin irakien. Les Américains annoncent, de temps en temps, qu'ils ont trouvé des documents sur l'ingérence iranienne, en Irak, sans présenter, pourtant, la moindre preuve, pour étayer leurs allégations anti-iraniennes. Par ailleurs, comme l'a souligné le Porte-parole du Ministère iranien des affaires étrangères, l'arrestation des diplomates iraniens est, en même temps, une violation de la souveraineté du gouvernement irakien.

En tout état de cause, pour camoufler leur fiasco total, en Irak, les Etats-Unis accusent, souvent, les pays voisins d'être à l'origine des malheurs de l'Irak. Mais ce qui fait peur, finalement, aux Américains, c'est qu'un jour, le gouvernement élu irakien établisse de bonnes relations avec ses voisins, car, dans un tel contexte, il n'y aura plus de place pour les Etats-Unis, dans les rapports de forces, dans la région. La priorité pour la Maison Blanche est, donc, d'empêcher la sécurisation de l'Irak et la normalisation de ses relations avec ses voisins. Cependant, le Ministère iranien des affaires étrangère a annoncé qu'il fera preuve de retenue, en gardant son sang-froid, et qu'il poursuivra, par des voies légales, la question de l'attaque contre son consulat, à Erbil.

IRIB


Jeudi 11 Janvier 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires