Conflits et guerres actuelles

L'attaque contre l'Iran ne surviendra jamais



Samedi 19 Juillet 2008

L'attaque contre l'Iran ne surviendra jamais
L'ancien député de la Knesset et activiste pacifiste, faisant allusion aux dernières menaces du régime sioniste contre la RII, a déclaré qu'en raison du détroit d'Hormuz, l'attaque contre l'Iran ne sera pas concrétisée. Le membre de la Knesset, Uri Avnery, a récemment publié un article dans le journal pakistanais "Daily Times", dans lequel il a fait allusion aux militarismes du Président George W Bush et à la corruption financière du Premier ministre israélien, Ehud Olmert, écrit: " Il est facile pour des politiciens comme le Président Bush et Olmert de concrétiser leur dernier militarisme contre l'Iran, mais comme Napoléon Bonaparte l'affirme, si on veut comprendre les stratégies d'un pays, on doit prendre en compte la carte dudit pays. " Celui qui tient à savoir si Israël et les Etats-Unis ont l'intention d'attaquer l'Iran ou non, il fait attention aux circonstances géographiques du détroit d'Hormuz, détroit qui s'est situé entre l'Iran et l'Arabie Saoudite", a-t-il souligné. Les navires accèdent à ce détroit étroit, avec une largeur de 34 Km, pour transiter entre 20% et 30% du pétrole nécessaire du monde. Les pétroliers transfèrent, via ce détroit important et vital le pétrole des pays tels que l'Iran, l'Irak, l'Arabie Saoudite, le Koweït, le Qatar, et le Bahreïn vers d'autres pays du monde. A en croire de cet activiste pacifiste israélien, la plupart de commentateurs politiques qui parlent de l'attaque inéluctable des Etats-Unis et d'Israël contre l'Iran, ne font pas attention aux circonstances géographiques de l'Iran. Avnery déclare qu'en cas du raid aérien contre l'Iran, la fermeture du détroit d'Hormuz sera assurément l'une des options de représailles de l'Iran. L'Iran, a-t-il précisé, maîtrise le détroit d'Hormuz et est à même de le fermer complètement pas ses missiles et les obus de ces canons. Et d'affirmer: " Dans le cas où Israël et les Etats-Unis lanceraient une attaque contre l'Iran, le prix du pétrole serait considérablement grimpé, dépasserait même 200 de dollars le baril par jour, ce qui pourrait aboutir à l'effondrement de l'économie et des industries du monde, et la croissance imaginable du chômage aux Etats-Unis, en Europe et au Japon. Cet activiste pacifiste a précisé que les Etats-Unis devaient occuper des parties ou tout l'Iran pour minimiser de tels dangers éventuels, ce qui est impossible, car leurs forces terrestres se sont en pratique empêtrées dans les bourbiers irakien et afghan. Anvry ajoute que les marin'es US sont dangereux pour l'Iran, mais lorsque le détroit d'Hormuz soit enfermé, les navires et les bâtiments de guerre américains sont similaires à des maquettes de bateau dans une bouteille.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Samedi 19 Juillet 2008


Commentaires

1.Posté par Népios le 19/07/2008 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Supposons et auquel cas tant mieux !

2.Posté par julie le 19/07/2008 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il aurait été intéressant de savoir qu’il a pris le temps, plusieurs fois, pendant sa campagne d’Egypte et surtout lors de son séjour final à Ste Hélène, d’écrire et de faire écrire ses vues sur la religion de l’Islam. Je signale que cette persistance de l’Islam chez Napoléon dans ces derniers jours, ruinent totalement l’hypothèse du mensonge politique ou stratégique en Egypte, comme avancée par certains historiens, pour justifier ses vues pro-islamiques. Il faut se rendre à cette évidence.
Mais cela, je ne l’ai jamais appris à l’école, et on ne trouve guère encore trace de ses vues, à prix exorbitants, chez quelques antiquaires spécialisés. J’ai eu cette chance. Je vous les livre, ci-dessous.
L’Empereur Napoléon Bonaparte, ayant une écriture illisible, faisait écrire par ses derniers amis et généraux son “journal intime”... Et dans celui-ci il a enregistré son évaluation du Judaïsme, du Christianisme et de l’Islam.
Il dit en substance :
-Moïse (p) a reçu de Dieu, un message pour guider les hébreux sur le droit chemin. Mais conséquemment, ces derniers ont gardé pour eux-seuls les merveilleux enseignements de Moïse (p). Ils ont détourné ce message pour le confiner à “une race d’élus de Dieu”, au lieu d’en faire profiter le monde.
-Puis vint Jésus (p), dit-il. Jésus (p) a souligné une belle vérité sur Dieu. Il a dit que Dieu est Unique et que vous devez l’aimer de tout votre cœur, et aimer votre voisin comme vous même.
Mais, dit Napoléon, après la mort de Jésus (p), un groupe de politiciens, de Rome, a vu dans cette religion, une possibilité de contrôler une masse importante de gens. Ils ont donc élevé Jésus (p) au rang de Dieu, et partie de Dieu Lui-même. Ils ont ensuite donné à Dieu des partenaires. Ils étaient maintenant trois en un.
Napoléon a dit : c’est de l‘idolatrie.
-Puis enfin, l’Empereur Bonaparte a enregistré ceci: à un certain moment de l’histoire, apparut un homme appelé “Mohamed” (Mohammad -pbsl). Et cet homme a dit la même chose que Moïse (p), Jésus (p), et tous les autres prophètes: il n’y a qu’Un Dieu. C’était le message de l’Islam.
L’Empereur Napoléon Bonaparte a dit: “l’Islam est la vraie religion”. Et il a ajouté que plus les gens liront et deviendront intelligent, plus ils se familiariseront avec la logique et le raisonnement. Ils abandonneront les idoles, ou les rituels qui supportent le polythéisme, et ils reconnaîtront qu’il n’y a qu’Un Dieu. Et par conséquent, j’espère que le moment ne tardera pas où l’Islam prédominera le monde, car .....il prédominera le monde.

Ainsi a parlé l’Empereur Napoléon Bonaparte.

Réf. succinctes: - Correspondance de Napoléon 1er: tome V, p518
Correspondance de Napoléon 1er: pièce N°3148
Journal inédit de Sainte Hélène, de 1815 à 1818 (Gal Baron Gourgaud)
Références complémentaires : voir bibliographie à la fin

Ce sont là des sources précises, vérifiables, sur l’évaluation de l’Islam par Napoléon Bonaparte, Empereur de France.

Ses prévisions se déroulent, aujourd’hui, sous nos yeux. Voilà pourquoi cela nous intéresse, ici.

En annexe, je précise que dans “Correspondance de Napoléon 1er”, tome V, p518 “Correspondance et Mémoire sur l’administration intérieure 1798-1799”, la pièce n°4287 du 17 Juillet 1799, Napoléon Bonaparte prononce aussi officiellement sa déclaration de foi à l’Islam. Et la même information figure aussi dans un autre ouvrage (Nakoula): sa profession de foi en arabe (j’ai le photostat), traduite et publiée par M. Desgranges aîné, secrétaire-interprète officiel, et imprimé en 1839 à l’Imprimerie Royale - p130 et 131.

Dieu possède les secrets de l’âme, dit le Coran. Bonaparte devait être considéré comme musulman, puisqu’il l’a dit et écrit!

De ces archives nationales historiques-là de la Guerre, on n’en fera jamais la une des journaux! Si ce n’est ici, dans ce livre, vous aurez peu de chance de relire cela. Mes références sont toutes vérifiables et officielles pourtant!

Note: les historiens qui parlent de cette conversion, la qualifie de stratégie égyptienne. Cependant il suffit de lire le “Journal inédit de Ste Hélène, de 1815 à 1818” du Gal Baron Gourgaud -2 tomes- Ed. Flammarion, pour se rendre compte que la persistance de l’Islam chez Napoléon, lors de son séjour final à Ste Hélène, ruinent totalement cette hypothèse. Car, là, nulle ambition ou stratégie politique ne dictaient alors sa conduite.


3.Posté par azgral le 19/07/2008 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pertinent !!!

4.Posté par Népios le 19/07/2008 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, pertinent et quasi-inconnu, effectivement... Mais bon... Napoléon n'est pas une référence en matière d'élévation spirituelle et d'homme de paix... Au moins, j'espère que l'Islam aura adouci un peu ce cœur rude et peu scrupuleux...

5.Posté par otmane le 19/07/2008 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je n'etais pas au courant de tout cela!!! c'est trés trés interessant!!! napoleon musulman?!!!!! alors ça je l'aurais jamais penser!!!!! en tout cas c une bonne nouvelle.
comme tu dis julie jamais dans les livres d'histoires ils stipulerons que napoleon etais devenu musulman car pour la france un tel homme un tel symbole musulman ça demonte toute leur logique!!!!
au fait julie t celibataire? lol

6.Posté par MIJEON Amaury le 19/07/2008 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut également rappeler que Jésus annonce la venu du Paraclet!
(certain l'on identifier comme étant le troisième personnage de la trinité).
Bon!
Échappons à cette thèse,
et regardons de très près:
_Jean 14,verset15 à 30;
_Petit extrait:Le Paraclet ,l'Esprit de Vérité que le Père(Dieu unique) enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous fera ressouvenir de tout ce que je vous ai dit.

On peut se demander si il ne parle pas de Muhammad.
Pour ma part,
Le Coran rappel la vrais histoire de Jésus et son importance.
Muhammad est bien le dernier prophète!
Jésus le dit.

Je pense que Napoléon a du faire le même rapprochement.
Il m'aura fallu du temps avant que je découvre cette similitude bien avant que je n'acquière l'accès à internet :)

A débattre!

7.Posté par MIJEON Amaury le 19/07/2008 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut également remettre en partie le contexte!
Le christianisme tel qu'on le connait,
s'est développé surtout à Bysance.
On se rappel que c'est Constantin 1er qui fut premier empereur chrétien!
Il officialisala chrétienté vers le 3 ème siècle!

On comprend également que la bible falsifiée fut écrite en grec puis en latin.
Donc,
une secte a surgit du pouvoir romain,
est à bien manipulé la population en y introduisant les cultes druidiques qui formèrent la superstition don tles peuples celtes et romains étaient encrés.
La divinisation de Jésus n'aura pas été compliqué!

Mais Jésus est important!
Mais pas comme l'interprètent aujourd'hui les chrétiens dont je suis issu.
Toutefois,
je suis hors du "système".
;)

8.Posté par G. Zukri le 19/07/2008 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jésus est une résurgence du mythe babylonien de Mitra, tout comme de celui d'Osiris en Egypte.
Il est un mythe solaire (lui le soleil, les 12 apôtres les 12 mois, 12 mois que symbolisent également les 12 tribus bibliques d'Israel.
Ce personnage crucifié est dont un mythe, et n'a aucune existence physique.
Prendre cette légende à la lettre est de nos jours un signe de sous-information, ou d'inculture, volontaire, et dès lors réactionnaire comme conservatrice et passéiste.
Ceci précisé, et pour revenir à l'article, n'en déplaise aux fous de Dieu, il est rassurant de voire qu'enfin, après nous avoir averti plusieurs dizaines de fois de l'"attaque imminent contre l'Iran", alterinfo révise son point de vue.
Il n'y a en effet que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.


9.Posté par Maxwel le 19/07/2008 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me fous des religions qui ont deja fait des millions de morts inutilement et perdure encore de nos jours, par la faute de personne soi-disant intelligente, mais savoir que le Détroit d'Hormuz peut nous éviter la folie sioniste me fait grand plaisir, pourvu que cela soit suffissament solide pour eviter cette connerie.

10.Posté par MIJEON Amaury le 19/07/2008 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

G.Zukri!
Je connais cette version de Zeitgeist!
Mais je n'ai trouvé aucune racine que Osiris est née un 25 décembre et qu'il fut crucifié.
de même pour les autres personnages.

Si toi tu as trouvé les infos données par ce film,
donnes-nous les adresses.

Merci infiniment!

La recherche commence pas soi!

11.Posté par MIJEON Amaury le 19/07/2008 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et arrêtes d'insulter les gens d'imbéciles!

12.Posté par MIJEON Amaury le 19/07/2008 18:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Erreur d'analyse stratégique!
Les obus et navires iraniens ne sont pas à l'abri d'une offensive de l'US navy qui serait à la foi du golfe persique et de la mer d'Oman!
De plus les capacités aériennes entraient en jeu pour détrire l'artillerie iranienne et repousser les navires iraniens!
Vous rappelez-vous du crack de 1929?
Celui-ci fut orchestré par les banquiers présidant la FED!
Alors aujourd'hui,
nous retrouvons une partie avec la crise Hypothécaire.
A méditer!

13.Posté par Paradisial le 19/07/2008 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MIJEON Amaury,

Concernant la façon par laquelle Jésus (que le Salut de Dieu soit sur lui) eut annoncé le Paraclet je me permets d'insérer pour vous (ainsi que pour les curieux parmi le lectorat) la retranscription d'une analyse faite par Maurice Bucaille quant à ce sujet:

Le Paraclet de l’Evangile de Jean



par

Maurice Bucaille

dans
La Bible, le Coran et la Science
Pages : 189-195






Jean est le seul évangéliste à rapporter, à la fin du dernier repas de Jésus et avant l’arrestation de ce dernier, l’épisode des ultimes entretiens avec les apôtres, qui se termine par un très long discours : quatre chapitres de l’Evangile de Jean (15-17) sont consacrés à cette narration, dont on ne trouve aucune relation dans les autres Evangiles. Et, pourtant, ces chapitres de Jean traitent de questions primordiales, de perspectives d’avenir d’une importance fondamentale, exposées avec toute la grandeur et la solennité qui caractérisent cette scène des adieux du Maître à ses disciples.



Comment peut-on expliquer que fasse entièrement défaut chez Matthieu, Marc et Luc le récit d’adieux si touchants qui contiennent le testament spirituel de Jésus ? On peut se poser la question suivante : le texte existait-il initialement chez les trois premiers évangélistes ? N’a-t-il pas été supprimé par la suite ? Et pourquoi ? Disons tout de suite qu’aucune réponse ne peut être apportée ; le mystère reste entier sur cette énorme lacune dans le récit des trois premiers évangélistes.



Ce qui domine le récit est - cela se conçoit dans un entretien suprême - la perspective de l’avenir des hommes évoquée par Jésus et le souci du Maître d’adresser à ses disciples et, par eux, à l’humanité entière ses recommandations et ses commandements et de définir quel sera en définitive le guide que les hommes devront suivre après sa disparition. Le texte de l’Evangile de Jean et lui seul le désigne explicitement sous le nom grec de Parakletos, devenu paraclet en français. En voici, selon la Traduction Oecuménique de la Bible, Nouveau Testament, les passages essentiels :
« Si vous m’aimez, vous vous appliquerez à observer mes commandements ; moi je prierai le Père : il vous donnera un autre Paraclet » (14:15-16).



Que signifie Paraclet ? Le texte que nous possédons actuellement de l’Evangile de Jean explique son sens en ces termes :

« Le Paraclet, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, vous communiquera toutes choses, et vous fera ressouvenir de tout ce que je vous ai dit » (14:26)

« Il rendra lui-même témoignage de moi » 15:26

« C’est votre avantage que je m’en aille ; en effet, si je ne pars pas, le Paraclet ne viendra pas à vous ; si au contraire je pars, je vous l’enverrai. Et lui, par sa venue, il confondra le monde en matière de péché, de justice et de jugement… » 16:7-8

« Lorsque viendra l’Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité tout entière, car il ne parlera pas de son propre chef, mais il dira ce qu’il entendra et il vous communiquera tout ce qui doit venir. Il me glorifiera… » 16:13-14

(A noter que les passages non cités ici des chapitres 14 et 17 de l’Evangile de Jean ne modifient aucunement le sens général de ces citations.)



Si l’on en fait une lecture rapide, le texte français qui établit l’identité du mot grec Paraclet avec l’Esprit Saint n’arrête pas le plus souvent l’attention. D’autant plus que les sous-titres du texte généralement employés dans les traductions et les termes des commentaires présentés dans les ouvrages de vulgarisation orientent le lecteur vers le sens que la bonne orthodoxie veut donner à ces passages. Aurait-on la moindre difficulté de compréhension que des précisions comme celles données par le Petit Dictionnaire du Nouveau Testament d’A. Tricot, par exemple, seraient là pour offrir tous les éclaircissements. Sous la plume de ce commentateur, à l’article « Paraclet », on peut y lire, en effet, ce qui suit :

« Ce nom ou ce titre, transcrit du grec en français, n’est employé dans le Nouveau Testament que par S. Jean : quatre fois quand il rapporte le discours de Jésus auprès la « Cène [1] » (14:16 et 26:15,26 ; 16:7) et une fois dans sa première épître (2:1). Dans l’Evangile johannique, le mot s’applique à l’Esprit Saint ; dans l’épître, au Christ. « Paraclet » était un terme couramment employé par les Juifs hellénistes du Ier siècle au sens d’intercesseur, de défenseur. […] L’Esprit, annonce Jésus, sera envoyé par le Père et le Fils et il aura pour mission propre de suppléer le Fils dans le rôle secourable exercé par celui-ci durant sa vie mortelle au profit de ses disciples. L’Esprit interviendra et agira comme substitut du Christ en tant que paraclet ou intercesseur tout-puissant. »

[1] En réalité, c’est bien au cours même de la « Cène » que, pour Jean, Jésus a prononcé le long discours où il est question du Paraclet, discours non rapporté par les autres évangélistes.



Ce commentaire fait donc de l’Esprit Saint le guide ultime des hommes après la disparition de Jésus. S’accorde-t-il avec le texte de Jean ?



La question doit être posée car, a priori, il semble curieux que l’on puisse attribuer à l’Esprit Saint le dernier paragraphe cité plus haut : « Il ne parlera pas de son propre chef, mais il dira ce qu’il entendra et il vous communiquera tout ce qui doit venir. » Il parait inconcevable qu’on puisse prêter à l’Esprit Saint les pouvoirs de parler et de dire ce qu’il entend… A ma connaissance, cette question, que la logique commande de soulever, n’est généralement pas l’objet de commentaires.



Pour avoir une idée exacte du problème, il est nécessaire de se reporter au texte grec de base, ce qui est d’autant plus important que l’on reconnaît à l’évangéliste Jean d’avoir écrit en grec et non en autre langue. Le texte grec consulté fut celui de Novum Testamentum graece [2].

[2] Nestle et Aland, 1971.



Toute critique textuelle sérieuse commence par la recherche des variantes. Il apparaît ici que, dans l’ensemble des manuscrits connus de l’Evangile de Jean, il n’existe pas d’autre variante susceptible d’altérer le sens de la phrase que celle du passage 14:26 de la fameuse version en langue syriaque appelée b[Palimpseste[3]. Ici, on ne mentionne pas l’Esprit Saint, mais l’Esprit tout court]b. Le scribe a-t-il fait un simple oubli, ou bien, placé en face d’un texte à recopier qui prétendait faire entendre et parler l’Esprit Saint, n’a-t-il pas osé écrire ce qui lui paraissait être une absurdité ? A part cette remarque, il n’y a pas lieu d’insister sur d’autres variantes, si ce n’est les variantes grammaticales qui ne changent rien au sens général. L’essentiel est ce qui est exposé ici sur la signification précise des verbes « entendre » et « parler » vaille pour tous les manuscrits de l’Evangile de Jean et c’est le cas.

[3] Ecrit au IVe siècle ou Ve siècle et découvert au mont Sinaï, en 1812, par Agnès St.-Lewis, ce manuscrit est ainsi appelé parce que le texte initial avait été recouvert par un autre texte qui, effacé, fit apparaître le premier.



Le verbe « entendre » de la traduction française est le verbe grec akouô, qui signifie percevoir des sons. Il a donné, par exemple, en français le mot acoustique, en anglais acoustics, qui est la science des sons.



Le verbe « parler » de la traduction française est le verbe grec lateô, qui a le sens général d’émettre des sons et le sens particulier de parler. Ce verbe revient très souvent dans le texte grec des Evangiles pour désigner une déclaration solennelle de Jésus au cours de sa prédication. Il apparaît donc que la communication aux hommes dont il est fait état ici ne consiste nullement en une inspiration qui serait à l’actif de l’Esprit Saint, mais elle a un caractère matériel évident en raison de la notion d’émission de son attachée au mot grec qui la définit.



Les deux verbes grecs akouô et laleô définissent donc des actions concrètes qui ne peuvent concerner qu’un être doué d’un organe de l’audition et d’un organe de la parole. Les appliquer par conséquent à l’Esprit Saint n’est pas possible.




Ainsi, tel qu’il nous est livré par les manuscrits grecs, le texte de ce passage de l’Evangile de Jean est parfaitement incompréhensible si on l’accepte dans son intégrité avec les mots Esprit Saint de la phrase (14:26) : « le Paraclet, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom… », etc., seule phrase qui, dans l’Evangile de Jean, établit l’identité entre Paraclet et Esprit Saint.



b[Mais si l’on supprime les mots « Esprit Saint » (to pneuma to agion) de cette phrase, tout le texte de Jean présente une signification extrêmement claire. Elle est d’ailleurs concrétisée par un autre texte de l’évangéliste, celui de la première épître où Jean utilise le même mot Paraclet pour désigner Jésus en tant qu’intercesseur auprès de Dieu [4]. Et quand Jésus dit, selon Jean (14:16) : « je prierai le Père : il vous donnera un autre Paraclet », il veut bien dire qu’il sera envoyé aux hommes un « autre » intercesseur, comme il l’a été lui-même, auprès de Dieu en leur faveur lors de sa vie terrestre.]b

[4] Bien des traductions et des commentaires, surtout anciens, des Evangiles traduisent le mot par « consolateur », ce qui est une erreur complète.



On est alors conduit en toute logique à voir dans le Paraclet de Jean un être humain comme Jésus, doué de faculté d’audition et de parole, facultés que le texte grec de Jean implique de façon formelle. Jésus annonce donc que Dieu enverra plus tard un être humain sur cette terre pour y avoir le rôle défini par Jean qui est, soit dit en un mot, celui d’un prophète entendant la voix de Dieu et répétant aux hommes son message. Telle est l’interprétation logique du texte de Jean si l’on donne aux mots leur sens réel.



La présence des mots Esprit Saint dans le texte que nous possédons aujourd’hui pourrait fort bien relever d’une addition ultérieure tout à fait volontaire, destinée à modifier le sens primitif d’un passage qui, en annonçant la venue d’un prophète après Jésus, était en contradiction avec l’enseignement des Eglises chrétiennes naissantes, voulant que Jésus fût le dernier des prophètes.

14.Posté par YaKoust le 19/07/2008 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et s'ils cherchaient justement à faire cela:
Destruction des classes moyennes avec l'augmentation des prix.
Vivre dans l'insécurité permanente, la peur, ... pourrait amener à ce que certains désirent : un Gouvernement Mondial ...

Ils créent des problèmes et proposent des solutions.

Tout est écrit dans la lettre d'Albert Pike.

15.Posté par Jean-Mi le 19/07/2008 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On parle beaucoup de coran et de bible dans ces pages. Mais le coran n'est il pas censé confirmer ce qui est déjà écrit dans la bible ?

Soyons objectif, le coran enseigne des choses contraires à certains versets bibliques. La bible dit : il n'y a pas de prédestination (Deutéronome 30:19). Les musulmans y croient..
Le Coran (4:34) dit : 'bats ta femme', la bible dit autre chose..

La trinité n'est pas biblique, c'est un fait, et Napoléon partageait cet avis aussi (pour reprendre l'article ci-dessus). Mais n'oublions pas ce que Jésus a dit : Si vous ne croyez pas mes paroles, croyez au moins mes oeuvres.

Qui a, aujourd'hui, un discours ET un comportement foncièrement apolitique, pacifique et bon ? Méditons la-dessus...

16.Posté par G. Zukri le 19/07/2008 22:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ MIJEON Amaury
Je ne traîte personne d'imbécile, relis mon post.
Je vois de quel film tu parles, Zeitgeist, film qui comporte en effet quelques inexactitudes, voire mensonges déplacés.
Le fil "esoteric agenda" est plus intéressant, mais en anglais.
La bible n'est pas une reprise mot pour mot de ces légendes, elle est d'ailleurs inspirée par bien d'autres légendes.
Reste qu'elle est bel et bien une fiction, un réarrangement de mythes plus anciens, ayant trait à l'astrothéologie.
Et reste que les informations sont disponibles facilement, ne serait-ce que pour la crucifixion, impossible dans les circonstances racontées, de même que l'appellation "rabbi" pour Jésus, "rabbi" désignant un homme marié. Et ce ne sont là que petites incohérences.
Reste enfin que tout esprit sain se débarasse rapidement de cette mascarade par la confrontation avec la réalité, en s'informant un peu sur le sujet. Et ceci même un imbécile peut le faire.
Refuser la réalitié devient dès l'ors ce que l'on nomme "la mauvaise foi", monstrueux criminel insensé responsable de tant de crimes qu'il est illusoire de vouloir les énoncer tous.




17.Posté par Zorro french integrists sparing partner le 19/07/2008 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arf Napoléon sur le retour, agonisant et tremblant dans ses frocs devant l infini néant mais orgueilleux, toujours, ne pouvait tout simplement pas revenir sur son aversion du pape et des catholicos...lui l original, le réformateur, l athée...l empereur qui se sacra lui même, enlevant la couronne des mains du pape.

Mais devant sa fin proche comme tout être humain, le petit monsieur, instrument de son siècle ne pouvait se mentir et a tout simplement trouvé dans l Islam une foi étrangère donc assez originale et lointaine (mais pas trop) pour qu il puisse s y raccrocher et demander à genou l absolution divine pour tous les crimes et les bains de sang qu il fit couler en son nom de despote...

Les hommes sont différents dans la vie, semblables dans la mort.

La religion est nocive pour la santé mentale.


18.Posté par rayan le 20/07/2008 04:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci julie, je ne connaissait pas cette histoire de Napoléon... ce qui fait que je hais encore plus l'école qui nous a caché des textes de Hugo, De Lamartine, de Ghoete et même Ernest Renan
Ils préfèrent Houelbeck, Rushdie, Val, BHL,Dantec et autres tordus.
Même Nietsche aurait dit des croisades que c'est de la piraterie...
Le terme musulman à fait son apparition dans la langue française seulement entre le XVI et XVIIè... c'est dire...

19.Posté par Népios le 20/07/2008 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On s'éloigne de l'Iran mais bon... Je vois que le fait religieux est une constante...

20.Posté par Paradisial le 20/07/2008 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MIJEON Amaury ,

Voilà le témoignage narré par Ancelm Turmeda - prêtre espagnol du 14ième siècle - quant à sa découverte personnelle de l'identité du Paraclet.

Son histoire est assez atypique. Né en Espagne à Majorque, ses parents le vouèrent à une vie ecclésiastique. Après des études brillantes, il rejoint le plus important séminaire de son pays, situé à Bologne, s'installant dans le Presbytère d'un prêtre très âgé et d'une grande autorité, nommé Nicolas Myrtily. Il y progressa jusqu'à devenir le bras droit de ce dernier. Sa migration vers l'Islam a eu depuis l'intérieur dudit Presbytère.

Ancelm Turmeda raconta lui-même sa propre histoire dans un livre qu'il nomma « Cadeau du Lettré pour Réfuter les Partisans de la Croix » ou « Pourquoi j’ai embrassé l’Islam », qui se décompose selon ces trois chapitres qui suivent :



* Sa migration vers l'Islam (+Sa vie en terre d'Islam)

Turjuman1 [cliquez pour visiter]

* Réfutation des dogmes du Christianisme à partir de la Bible (ce n'est pas une attaque faite contre le Christianisme, mais plutôt une dénonciation critique de l'interprétation que l'Eglise a des Evangiles)

Turjuman2 [cliquez pour visiter]
Suite
Turjuman3 [cliquez pour visiter]

21.Posté par MIJEON Amaury le 20/07/2008 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour cette info Paradisial!

22.Posté par MIJEON Amaury le 20/07/2008 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et bel exposé!
Pour un autre,
il faut vérifier les traductions de la bible.
Celle-ci fut fort probablement trafiquée par l'officialisation de la religion chrétienne dans l'Empire romain.
Bien évidemment,
la plupart des dirigeants de l'empire étaient païens et ont vu un bon moyen pour renforcer leur pouvoirs car les changements étaient très importants et remettaient en cause les institutions bâties sur les futures anciennes croyances.
Ils ont pu voir en effet un moyen pour assurer un meilleur contrôle des populations qui se tournèrent majoritairement vers cette nouvelle croyance.

A cette époque,
les peuples étaient soumis à la superstitions des cultes druidiques.
Les croyances de tout genre étaient présentes.
La peur et la crainte des dieux étaient maximales.
Cela aura permis (avec honte et dégouts) de diviniser Jésus en le rendant "Dieu".
Né du "Saint-Esprit" dans la manière de laquelle ceci nous a été enseigné.

Nous comprendrons donc les différences qui existent entre monothéisme et polythéisme.

Pour ce qui est de l'autorisation de frapper sa femme,
il vous faut indiquer les verset coranique.
Car il faut éviter les amalgames.
Des erreurs d'interprétations sont fréquents.

Les comparaisons de la naissances et du sacrifices de Jésus ne sont donc pas légitime car son histoire a été modifié par des intégristes non-croyants!
Les fondateurs de l'Eglise actuelle.
Il ne faut pas confondre la parole de Jésus au pouvoir matériel de l'Eglise.






23.Posté par MIJEON Amaury le 20/07/2008 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L' Empereur Constantin en a tiré profit.

24.Posté par Paradisial le 20/07/2008 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MIJEON Amaury,

Une lecture rationnelle de la Bible ne saurait nous faire adhérer à l'interprétation irrationnelle que l'Eglise en fait.

Les messages qui y sont prêtés à Jésus sont assez clairs. Les dogmes inventés par l'Eglise Pauliènne sont la corruption même des enseignements livrés par Jésus.

L'Eglise Paulienne voire Justinienne n'a fait qu'inviter les néophytes à passer d'un paganisme hard vers un paganisme soft comme vous l'insinuez.

Sinon, dans la même lignée dans laquelle s'était lancé Ancelm Turmeda, voici un très intéressant débat télévisé qui eut lieu entre un ex-séminariste converti à l'Islam et un parterre de prêtres chrétiens.

Admirez l'analyse analogique que ledit séminariste emploie dans sa lecture de la Bible, tout en la comparant à celle trop littéraliste dans laquelle s'arcboutent les doctes qu'il a en face:

Jésus est-il Dieu ?!! [cliquez pour visionner]

Jésus, le Salut et l'Eglise [cliquez pour visionner]

Le Salut et la Rédemption par Jésus [cliquez pour visionner]

Jésus l'incarnation de Dieu ?!! [cliquez pour visionner]

Emmanuel et Jésus ! [cliquez pour visionner]

25.Posté par Paradisial le 20/07/2008 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jean-Michel,

Battre sa femme !!!

Le Coran n’incite pas les maris à battre leurs femmes. Le verset 4:34 il faudrait le contextualiser, et ne pas l’aborder comme tout autre littéraliste aveugle.

D’ailleurs, à ce sujet, je vous collerais une réponse à une question que me posait un interlocuteur sur un autre site:


Question (Stephanesh): Est-ce que l’homme a la préséance sur la femme et donc qu’elle lui doit obéissance, et que l’homme peut la "corriger" si elle agit mal ?

Réponse (Paradisial): Il n’y a pas de présééance ni morale ni physique.

Tous ceux qui croient le contraire sont confondus par une mauvaise lecture superficielle du passage que tu connais ; lequel passage stipule plutôt que l’homme a davantage d’obligations à respecter vis à vis de sa femme.

Quant au second volet de ta question, le seul verset qui parle de cela (en opposition à tous les autres qui parlent du bon traitement de la femme, de même que les hadiths) il faudrait le tempérer et en faire une lecture historique et circonstanciée: il s’adressait à des gens qui sortaient à peine de la jahilia (période des lourdes ténébres), à partir d’une une société très machiste jadis habituée à considérer la femme comme un objet. Dans ladite jahiliya la femme se marchandait, s’héritait, et pour un oui ou pour un non certains pouvaient assassiner leurs femmes (sans en rendre compte à quiconque). Le Coran s’adressant à ces mêmes brutes à peine converties à l’Islam, les invitait en cas de conflits conjugaux vraiment acerbes à utiliser la communication en premier lieu, la prise de distance en second lieu, et de ne laisser qu’en troisième option la correction physique vraiment très légère (alors que la brutalité envers la femme était jadis plutôt systématique, systématisée et très emportée chez les machistes de la jahiliya, allant parfois jusqu’à entraîner la mort).

Le même verset se clôture par une invitation à craindre la colère de Dieu à l’égard des tyrans et malfaisants, et invite les gens à faire arbitrer en cas de lourds conflits l’arbitrage de la famille de part et d’autre les deux époux.

Le prophète ne cessait de répondre à ces brutes: le meilleur d’entre vous serait celui qui est bienfaisant en premier à sa propre famille.

Quelqu’un qui a été éduqué avec la fameuse citation "le paradis se situe sous les pieds de vos propres mères" ne pourrait se comporter en mal à l’égard de sa propre épouse et la mère de ses enfants.

Omar disait en guise de fausse plainte: du temps de la jahiliya nous étions pour nos femmes des terreurs, aujourd’hui en Islam elles crient sur nous et nous marchons dans leurs ombres.

Il faudrait connaître les familles musulmanes de l’intérieur: le vrai maître du couple, de la maison et de la famille c’est bel et bien la femme.

26.Posté par fred is back le 20/07/2008 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pareil, en tant que chrétien, aparament l'homme à une précéance sur la femme, si il l'accepte. par contre dans ce cas il se doit d'agir comme le christ vis à vis de son église, c'est à dir jusqu'à donner sa vie pour elle. Il discute avec, prend son avis et peut de fait changer le sien, mais à la fin il prend la décision et assume la responsabilité collective du couple. Un couple c'est deux qui font un, donc comme une voiture, il n'y peut y avoir deux volants. Par contre le pilote ne peut se passer de l'avis et de la connaissance du co-pilote
Cela rejoint ce que je pense dans la vie, à plus de pouvoir, plus de responsabilité.
Ce que l'on ne retrouve pas dans l'ultraliberalisme ambiant, qui se dit "responsable, mais pas coupable" !!

27.Posté par otmane le 20/07/2008 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci mes freres et soeur pour vos commentaires trés interessant!!!

28.Posté par fred is back le 20/07/2008 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci otmane pour nous appeler tous frères et soeurs, cela fait chaud au coeur. Pas de différence nou sommes tous humains !

29.Posté par Népios le 20/07/2008 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vos informations sont détaillées, précises, référencées, et vous savez fort bien les présenter, Paradisial. Très érudit. Je conteste certaines approches mais somme toute assez peu et quand bien même, c'est toujours très intéressant. Passionnant.

30.Posté par isa le 20/07/2008 18:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A poste 25,
bravo pour vos explications simples et posées,
tellement de gens croient que le Coran dicte, plus de mal que de bien dont tout les amalgames engendrés.
Aussi, puisque vous avez l'air de bien vous y connaître, il y a pas longtemps j'ai lu une controverse au sujet de l'archange Gabriel et sa rencontre avec Mahomet.
Plus précisément le moment qui dit; que Gabriel a désobéi a Dieu, suite a quoi, il fut licencié sur le champs et que Dieu le remplaça par l'ange Dobiel. Et c'est seulement apres que Gabriel aurait révélé le Coran a Mahomet !
Est-ce possible ?
Certains historiens spécialisés en légende Babylonienne et d'anges déchus, fient aussi part que Gabriel apres avoir essayé de se faire pardonner par Dieu mais rien n'y fait.
Des lors, Gabriel serai devenu un esprit brouillé dont sa foi vacille.
Disant aussi; que Gabriel aura un rôle fondamental dans l'apocalypse !
Quel sens faut-il donné a cette interprétation d'apres vous ?

31.Posté par Jean-Mi le 20/07/2008 18:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Paradisial

Merci pour ta réponse : Mais voici ce que je peux lire dans ma version du coran (4:34b):

"(...) Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et
protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles
dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles
arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !"

Tu m'excuseras, mais cet enseignement est contraire à celui d'un autre prophète : Jésus, qui disait en substance : Si on te frappe, tend l'autre joue. Donc frapper, n'est pas justifié... Quel que soit le contexte historique...

En toute sincérité et objectivité, comment concilier les enseignements de ces 2 prophètes ?

32.Posté par Z le 20/07/2008 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fred id back écrit:

"Merci otmane pour nous appeler tous frères et soeurs, cela fait chaud au coeur. Pas de différence nou sommes tous humains !"

Ca y est c est fini la crise, on est heureux de venir chercher un peu de chaleur humaine sur le site que l on menaçait d ennuis judiciaires grâce à ses amis "bien placés" il n y a pas 6 mois?
C est bien tu progresses.Maintenant il te faut comprendre les déistes les polythéistes et les athés...Au boulot.

33.Posté par fred is back le 20/07/2008 20:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Z : Je ne regrette rien et n'ai changé en rien mes pensées, des actions sont en cours, mais quand on n'est pas sioniste on a moins de poid. Ce n'est pas parce que je n'aprécie pas voir je combats une certaine vision et propagnade d'alterinfo que je suis un abrutis qui insulte tous le monde. Ce n'est pas par ce que je trouve débile certaine interprétation de l'islam et leur conséquence que je n'ai pas de respect profond pour l'ensemble des croyants de cet religion. La doctrine et l'humain sont deux choses différente et il y a chez moi aucune confusion.
Je sais, ça peut être difficile à comprendre un monde multipolaire lorsque l'on est ethnocentré.
Je suis toujours vigilant et il y a encore une semaine ou j'ai eu des postes non seulement censuré mais carément effacer avec mai personnel de menace d'alterinfo.
Alors ne rève pas, comme chantait roulio 'je n'ai pas changé'

MODERATION

Il faut publier la menace que vous auriez reçu d'Alterinfo, à moins que vous informer qu'aucun fanatisme ne serait toloré sur le site soit une menace ?
Et, nous avons toutes le raisons de penser que vous êtes bien un fanatique.
Même si vos derniers commentaires sont plus lénifiants que vindicatifs, cela ne change en rien notre conviction.

Au lieu de jouer la victime,publiez donc le mail envoyé par Alter Info.

34.Posté par G. Zukri le 20/07/2008 21:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a dans la Bible cette belle phrase: "Vous les reconnaîtrez à leurs fruits".
L'histoire comme l'actualité de l'humanité nous montrant ainsi les résultats des croyances religieuses, à savoir guerres, meurtres, oppressions, divisions, discriminations, génocides, trahisons, mensonges, suicides, pédophilie, en bref une liste infinie de malheurs infâmes causés au nom d'un Dieu jamais prouvé mais pour lequel il faut tuer er mourir, et qui serait Amour, il m'est pénible de lire combien d'entre nous en sont encore à guerroyer pour des arguments tels que "mon dieu il est mieux que le tiens, la preuve, c'est écrit dans mon livre sacré".
Constatant qu'il est inutile de discuter avec des croyants enfermés dans leurs certitudes (pourtant l'opposé de la croyance, ils disent bien "nous sommes croyants, donc nous savons", ô immonde folie), prêts à discuter pendant des heures de passages de leurs livres sacrés, pourtant écrits et imposés pour les soumettre à l'autorité, et prouvés faux et mensongers par toute étude sérieuse sur le sujet, leur faisant ainsi perdre leur libre-arbitre comme leur conscience intelligente, et sachant par ailleurs très bien pourquoi les mêmes désirent ardemment une catastrophe planétaire destinée à incarner l'apocalypse, et donc hâter le retour de leur messie, je suis au regret de leur annoncer qu'effectivement, l'attaque contre l'Iran n'aura pas lieu.
Il vous faudra inventer une autre monstruosité pour le faire revenir, votre Christ ou votre Mahdi.
Peut-être une attaque extraterrestre de démons et de djins dirigée exclusivement contre les "vrais" croyants?
Une centaine d'articles sur cette probabilité ne déparerait pas ce site, après les centaines d'articles sur l'imminence de la guerre en Iran.

35.Posté par Paradisial le 20/07/2008 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nepios,

Je vous remercie pour votre appréciation, toutefois, permettez moi de récuser un seul détail: en fait, je ne suis pas un érudit.

Toute contestation de votre part, et de la part des autres interlocuteurs ne pourrait qu'une invitation à aller vers une meilleure prise de conscience de la chose débatue et partant vers une meilleure érudition.

Ce qui importe le plus, ce n'est pas tant de porter une érudition quelconque, mais le fait d'héberger au milieu de sa poitrine un coeur pur.

Un érudit dépourvu d'une pureté du coeur, des pensées et du comportement ne pourrait être semblable qu'à un âne chargé de livres.

J'aimerai tant parvenir à purifier totalement mon coeur. La tâche est rude, et je suis à peine sur cette voie.

36.Posté par Népios le 20/07/2008 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'objectif est louable est partagé. Seuls compteront les efforts qu'on y aura mis. Pas les résultats.

37.Posté par Paradisial le 20/07/2008 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Isa,

Merci pour vos propos ainsi que pour vos interrogations.

J'apprécierais répondre à celles-ci après avoir effectué le présent détour, qui consiste en un copié/collé d'une contribution que j'avais par le passé, ailleurs, produite:



Pour revenir à votre question ma réponse sera la suivante.

En fait, dans le référent islamique, les anges sont des créatures qui représentent la perfection absolue:

* ce sont des êtres célestes
* ils ne sont point des animaux, mais des êtres de lumière;
* nous ne saurons en conséquence faire de projections antropomorphiques ou anthrocentriques par rapport à nous humains et par rapport à l'ensemble des référents constituant notre univers; toute spéculation sur eux serait hasardeuse;
* ce sont des être éternels, mais comme l'éternité est l'apanage de Dieu seul, sans aucun associé, ceux-ci goûteront à la mort - ainsi que Tout L'Existant - le jour de la résurection pour ressusciter à nouveau avec l'ensemble de La Création;
* tout ce qui a précédé décrit leur relation avec l'Existant; mais dans leur relation à Dieu, ce qui les singularise surtout par rapport à l'Homme, c'est que Dieu les a créés sans aucun libre arbitre, et sans aucune propension à choisir: ils appartiennent au royaume divin et ils ont été créé pour obéir pleinement à l'Ordre Divin.

Pourtant, s'ils représentent la création dans sa perfection absolue, Dieu révèle dans ses livres saints que l'Etre Humain a la plus grande préséance parmi tout ce qui a été créé, en témoigne (dans le Coran) son ordre aux anges de se prosterner à Adam une fois que Dieu y essouffla la vie.

Pourquoi une telle préséance?!

La réponse est simple: parce que l'homme il a été créé dans la dualité, dans un monde duel, et marqué lui-même intérieurement par la dualité; dualité qui nous permet de prendre conscience et de notre monde et de nous-mêmes (sans dualité cela aurait été impossible / j'ai déjà écrit un essai expliquant cela / je pourrais le placer ici si nécessaire). Parce que aussi l'homme a été doté d'un cerveau et d'un esprit, qui nous permettent d'apprécier pleinement notre cadre de vie, et de juger de l'interaction que nous aurons à y effectuer. Parce que l'homme aussi a été rendu responsable de ses choix et actions, puisque le libre arbitre nous a été confié, aussi sommes-nous responsable de la maîtrise de notre dualité intérieure, qui s'exprime par la coexistence en nous de la propension tant vers le bien que vers le mal (aurions nous à ne laisser s'exprimer chez nous que le bien)....

D'ailleurs c'est pour cela, que la citation que j'avais livrée en haut disait: quiconque ses passions triomphent de son esprit sera plus vil que quelconque simple animal, et quiconque son esprit triomphe de ses passions s’élève par dessus tous les anges.

Quelque part, Dieu nous a destiné à prendre une destination meilleure que celles des anges, si nous nous démontrerions suffisament bons et bienfaisants pour nous en rétribuer. C'est une rétribution au mérite; le mérite de l'investissement que l'on fera de notre cerveau, de notre coeur, de notre esprit, de notre conscience, de notre intelligence, de notre existence, de nos responsabilités.... de notre personne.

Sinon, pour répondre de façon plus directe à votre question, ma réponse est la suivante. En Islam, l'ange a été créé pour répondre intégralement à Dieu (ce n'est que l'homme orgueilleux [qui ne reconnait pas Dieu] qui est rebelle). Il n'existe point de concept d'ange déchu en Islam. Donc toutes les spéculations que vous avez lu, tentant de faire ce genre de connexions avec l'Islam sont non avenues.

38.Posté par Paradisial le 20/07/2008 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Isa

Oups, mon texte a été haché de toute sa suite.



Pour revenir à votre question ma réponse sera la suivante.

En fait, dans le référent islamique, les anges sont des créatures qui représentent la perfection absolue:

* ce sont des êtres célestes
* ils ne sont point des animaux, mais des êtres de lumière;
* nous ne saurons en conséquence faire de projections antropomorphiques ou anthrocentriques par rapport à nous humains et par rapport à l'ensemble des référents constituant notre univers; toute spéculation sur eux serait hasardeuse;
* ce sont des être éternels, mais comme l'éternité est l'apanage de Dieu seul, sans aucun associé, ceux-ci goûteront à la mort - ainsi que Tout L'Existant - le jour de la résurection pour ressusciter à nouveau avec l'ensemble de La Création;
* tout ce qui a précédé décrit leur relation avec l'Existant; mais dans leur relation à Dieu, ce qui les singularise surtout par rapport à l'Homme, c'est que Dieu les a créés sans aucun libre arbitre, et sans aucune propension à choisir: ils appartiennent au royaume divin et ils ont été créé pour obéir pleinement à l'Ordre Divin.

Pourtant, s'ils représentent la création dans sa perfection absolue, Dieu révèle dans ses livres saints que l'Etre Humain a la plus grande préséance parmi tout ce qui a été créé, en témoigne (dans le Coran) son ordre aux anges de se prosterner à Adam une fois que Dieu y essouffla la vie.

Pourquoi une telle préséance?!

La réponse est simple: parce que l'homme il a été créé dans la dualité, dans un monde duel, et marqué lui-même intérieurement par la dualité; dualité qui nous permet de prendre conscience et de notre monde et de nous-mêmes (sans dualité cela aurait été impossible / j'ai déjà écrit un essai expliquant cela / je pourrais le placer ici si nécessaire). Parce que aussi l'homme a été doté d'un cerveau et d'un esprit, qui nous permettent d'apprécier pleinement notre cadre de vie, et de juger de l'interaction que nous aurons à y effectuer. Parce que l'homme aussi a été rendu responsable de ses choix et actions, puisque le libre arbitre nous a été confié, aussi sommes-nous responsable de la maîtrise de notre dualité intérieure, qui s'exprime par la coexistence en nous de la propension tant vers le bien que vers le mal (aurions nous à ne laisser s'exprimer chez nous que le bien)....

D'ailleurs c'est pour cela, que la citation que j'avais livrée en haut disait: quiconque ses passions triomphent de son esprit sera plus vil que quelconque simple animal, et quiconque son esprit triomphe de ses passions s’élève par dessus tous les anges.

Quelque part, Dieu nous a destiné à prendre une destination meilleure que celles des anges, si nous nous démontrerions suffisament bons et bienfaisants pour nous en rétribuer. C'est une rétribution au mérite; le mérite de l'investissement que l'on fera de notre cerveau, de notre coeur, de notre esprit, de notre conscience, de notre intelligence, de notre existence, de nos responsabilités.... de notre personne.

Sinon, pour répondre de façon plus directe à votre question, ma réponse est la suivante. En Islam, l'ange a été créé pour répondre intégralement à Dieu (ce n'est que l'homme orgueilleux [qui ne reconnait pas Dieu] qui est rebelle). Il n'existe point de concept d'ange déchu en Islam. Donc toutes les spéculations que vous avez lu, tentant de faire ce genre de connexions avec l'Islam sont non avenues.

39.Posté par Paradisial le 20/07/2008 23:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Isa, (voilà encore une tentative)

//Début de l'Intercalaire//

Imam Ali disait :

Dieu créa les anges dotés que d’Esprit,

IL créa les animeaux dotés que de passions,

puis IL créa l’Homme doté et d’Esprit et de passions,

quiconque ses passions triomphent de son esprit sera plus vil que quelconque simple animal,

et quiconque son esprit triomphe de ses passions s’élève par dessus tous les anges.


A chacun de chercher s’il lui ai imparti de se rapprocher plus des anges que des animaux, ou des animaux plus que des anges.

Interpellation :

Par quoi sommes nous si semblables aux animaux, si ce n’est par nos instincts et besoins : nous mangeons, buvons, faisons du sexe (pour le plaisir et pour la reproduction), avons besoin de repos et de distraction, donc de sommeil et de loisirs. Nous nous entretenons par le sport, pareils que le fauve qui courre dans les plaines, nous sommes dans une lutte des classes et faisons tout pour atteindre les sommités de la société (études et travail), pareils que le félidé qui acère ses griffes sur un tronc d’arbre et qui courre derrière sa mère pour apprendre les techniques de la chasse.... et devenir un bon chasseur plus tard.

Par quoi serions nous si différents des animaux, si ce n’est par notre Esprit !

Mais qu’en faisons-nous souvent ?

On l’investit pour la plupart que pour assouvir nos besoins primaires et nos instincts animaliers.

Quelle gloire mériterions-nous si notre Esprit ne nous élève que pour finalement nous abaisser vers la satisfaction de tout ce qui est primaire en nous ?!!

Même cette culture que nous nous vantons trop de détenir - devant nos paire - et que l’on peine beaucoup à récolter et à entretenir, l’animal non plus n’en est pas exempte, il en a une qui lui est propre, toutefois, contrairement à nous, elle est souvent innée chez lui.

L’usage le meilleur (de l’Esprit) que l’on pourrait rendre à l’animal qui est en nous, serait celui d’investir notre Esprit pour tenter de trouver des réponses aux questions existentielles qui nous taraudent dans notre for intérieur.

//Fin de l'Intercalaire//

Pour revenir à votre question ma réponse sera la suivante.

En fait, dans le référent islamique, les anges sont des créatures qui représentent la perfection absolue:

* ce sont des êtres célestes
* ils ne sont point des animaux, mais des êtres de lumière;
* nous ne saurons en conséquence faire de projections antropomorphiques ou anthrocentriques par rapport à nous humains et par rapport à l'ensemble des référents constituant notre univers; toute spéculation sur eux serait hasardeuse;
* ce sont des être éternels, mais comme l'éternité est l'apanage de Dieu seul, sans aucun associé, ceux-ci goûteront à la mort - ainsi que Tout L'Existant - le jour de la résurection pour ressusciter à nouveau avec l'ensemble de La Création;
* tout ce qui a précédé décrit leur relation avec l'Existant; mais dans leur relation à Dieu, ce qui les singularise surtout par rapport à l'Homme, c'est que Dieu les a créés sans aucun libre arbitre, et sans aucune propension à choisir: ils appartiennent au royaume divin et ils ont été créé pour obéir pleinement à l'Ordre Divin.

Pourtant, s'ils représentent la création dans sa perfection absolue, Dieu révèle dans ses livres saints que l'Etre Humain a la plus grande préséance parmi tout ce qui a été créé, en témoigne (dans le Coran) son ordre aux anges de se prosterner à Adam une fois que Dieu y essouffla la vie.

Pourquoi une telle préséance?!

La réponse est simple: parce que l'homme il a été créé dans la dualité, dans un monde duel, et marqué lui-même intérieurement par la dualité; dualité qui nous permet de prendre conscience et de notre monde et de nous-mêmes (sans dualité cela aurait été impossible / j'ai déjà écrit un essai expliquant cela / je pourrais le placer ici si nécessaire). Parce que aussi l'homme a été doté d'un cerveau et d'un esprit, qui nous permettent d'apprécier pleinement notre cadre de vie, et de juger de l'interaction que nous aurons à y effectuer. Parce que l'homme aussi a été rendu responsable de ses choix et actions, puisque le libre arbitre nous a été confié, aussi sommes-nous responsable de la maîtrise de notre dualité intérieure, qui s'exprime par la coexistence en nous de la propension tant vers le bien que vers le mal (aurions nous à ne laisser s'exprimer chez nous que le bien)....

D'ailleurs c'est pour cela, que la citation que j'avais livrée en haut disait: quiconque ses passions triomphent de son esprit sera plus vil que quelconque simple animal, et quiconque son esprit triomphe de ses passions s’élève par dessus tous les anges.

Quelque part, Dieu nous a destiné à prendre une destination meilleure que celles des anges, si nous nous démontrerions suffisament bons et bienfaisants pour nous en rétribuer. C'est une rétribution au mérite; le mérite de l'investissement que l'on fera de notre cerveau, de notre coeur, de notre esprit, de notre conscience, de notre intelligence, de notre existence, de nos responsabilités.... de notre personne.

Sinon, pour répondre de façon plus directe à votre question, ma réponse est la suivante. En Islam, l'ange a été créé pour répondre intégralement à Dieu (ce n'est que l'homme orgueilleux [qui ne reconnait pas Dieu] qui est rebelle). Il n'existe point de concept d'ange déchu en Islam. Donc toutes les spéculations que vous avez lu, tentant de faire ce genre de connexions avec l'Islam sont non avenues.

40.Posté par Sébastien le 21/07/2008 00:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me fiche de la Bible comme du Coran, et du Talmud, ramassis d'imbécilités pour enfants.

Comme si j'avais besoin de ces bouquins pour savoir si j'ai le droit ou pas de taper ma femme, ou de flinguer mon voisin!

La bêtise est la seule religion de l'homme: immuable et éternelle.

41.Posté par Paradisial le 21/07/2008 00:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jean-Michel,

Je ne rajouterais rien à ce que je t'avais expliqué en haut, ni aurais à en soustraire quoi que ce soit.

J'avais d'ailleurs rechigné à insérer le verset que tu as placé (mais savais bel et bien que tu y faisais allusion) car je crains toujours que certains n'aient à le lire ou aient à le lire encore de façon que littérale).

La lecture circonstanciée et circonstancielle explique pleinement le verset. D'ailleurs, dans mon développement je faisais préciser que le même verset interpelle l'Homme à la vigilance de Dieu. D'ailleurs, voilà une traduction non pas littérale mais sémantique de la conclusion dudit verset: Si elles arrivent à vous obéir, alors ne soyez pas enclins à les affecter par quelconque abus sous quelconque forme, car Dieu est assurément, Haut et Grand !

La Hauteur de Dieu, entend ici qu'il veille à tout ce qui se déroule dans l'intimité entre le couple, aussi, aucune abus ou agression ne lui écharperaient. Et par Sa Grandeur, il est entendu, qu'il serait juger et punir en conséquence celui qui commettrait de tels forfait vis à vis de son épouse.

Puis, rappelez-vous en, je vous exprimais en haut que le verset que vous aviez collé s'en suivait un autre (une sorte de conseil final) qui invitait à faire appel à l'arbitrage de la famille de part et d'autre les deux époux afin de de lourds conflits. C'est le verset 35: 35. b[Si vous craignez le désaccord entre les deux [époux], envoyez alors un arbitre de sa famille à lui, et un arbitre de sa famille à elle. Si les deux voudraient (réellement) la réconciliation, Dieu rétablira l'entente entre eux. Dieux est assurément Omniscient et Parfaitement Connaisseur]b.

Ce même verset insinue aussi que si les deux époux ne souhaiteraient plus rester ensemble, ils pourraient divorcer, à défaut de sombrer continûment dans le conflit (sans recherche sérieuse de part et d'autre à le résoudre).

Quand tu disais: "Tu m'excuseras, mais cet enseignement est contraire à celui d'un autre prophète : Jésus, qui disait en substance : Si on te frappe, tend l'autre joue. Donc frapper, n'est pas justifié... Quel que soit le contexte historique..."

Mon ami, la lecture du Coran ne saurait aucunement se faire sans se référer au contexte historique. Eduquer les "brutes" dont je parlais en haut ne pouvait se faire que progressivement. Je t'en donne une illustration via l'exemple de l'interdiction de l'alcool: avant l'interdiction claire et sommaire du vin, celui-ci ne fut pas interdit d'emblée (dès le départ, non), mais seul l'accès à la prière en état d'ébriété avait été interdit (n'approchez la prière que jusqu'à ce que vous discerneriez ce que vous prononceriez).

Il a été prêté à Jésus d'avoir dit : Si on te frappe, tend l'autre joue. Mais il lui a été prêté d'avoir dit aussi : Je suis venu confirmer La Loi. Il entendait les enseignements apportés par Moïse. Et plus loin aussi il précisait: qu'il ne pouvait en changer même pas le moindre caractère. Or dans la Torah on parle du talion: œil pour œil, dent pour dent.

C'est moi donc qui te demande en toute sincérité et objectivité: comment concilier entre de tels dires ?!!

42.Posté par Paradisial le 21/07/2008 00:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sébastien,

Voilà ma définition personnelle de la religion:

La religion a pour finalité de mettre l’homme en bonne résonance avec son créateur,

mais aussi en bonne résonance avec les autres hommes,

car la première résonnance ne saurait être acceptée sans la seconde,

et la seconde ne saurait être bien appréciée sans la première.


La vraie bêtise serait celle de ne pas prendre conscience de cela.

43.Posté par Zorro m.d.s le 21/07/2008 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolé Paradisial mais pour la deuxième proposition c est raté et tu pardonneras, j en suis certain, ceux qui n ont pas envie de tenter le coup une fois de plus...au risque de nouveaux bains de sang.

Sinon pour ceci:

"Il a été prêté à Jésus d'avoir dit : Si on te frappe, tend l'autre joue. Mais il lui a été prêté d'avoir dit aussi : Je suis venu confirmer La Loi. Il entendait les enseignements apportés par Moïse. Et plus loin aussi il précisait: qu'il ne pouvait en changer même pas le moindre caractère. Or dans la Torah on parle du talion: œil pour œil, dent pour dent.

C'est moi donc qui te demande en toute sincérité et objectivité: comment concilier entre de tels dires ?!!"

Voilà ce que j en déduit Paradisial, j en déduit que Moise comme Jésus comme Mahomet étaient des êtres imparfaits et capables d erreurs et de contradiction.

Simplement si je comprends tu te réfères à "oeil pour oeil dent pour dent" pour justifier les dire de Mahomet quand au traitement des femmes par trop récalcitrantes...Sincèrement je préfères la vision christique dans ce cas et confirmer la loi ne veut pas forcément dire sans la réinterpréter ni la modifier le cas échéant.Un peu d honnêteté.

Il me semble que c est un des 3 ou 4 cas ou le coran devrait être amendé.Les femmes ne doivent pas être frappées, ni mariées à 6 ans, ni ne valent pas moins que les hommes en termes de dote, ni ne sont forcées de se couvrir les cheveux.
Je salue quand même ta sagesse de répéter que le coran nécessite des interprétation contextualisées.

44.Posté par Paradisial le 24/10/2008 05:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voilà une histoire vraie que j'avais personnellement vécue:

Cela se passe à Paris. J'étais installé en collocation dans un studio avec un autre étudiant.

Un soir, alors que nous regardions la télé, mon colocataire me proposa de faire un jeu de cartes, qui consistait (pour lui) à deviner toute carte que je pouvais tirer.

Je trouvais l'idée pas mal, ayant moi-même pas mal joué à ce genre de jeux étant enfant, je me demandais s'il allait utiliser une technique de fraude que je connaissais déjà, ou s'il allait déployer une nouvelle qu'il me sera très aisé de dévoiler.

Je savais que l'on pouvais marquer des cartes en les pinçant, sinon on reconnaissant (d'avance) celle mise en dessus ou en dessous, voire en utilisant des techniques de calcul ou des combinaisons de mélange et de redistribution des cartes.

Tous mes sens étaient donc aiguisés. Et oh combien j'allais être désemparé par ce qui allait suivre.

J'avais jamais vu quelqu'un procédé de la sorte. Mon colocataire n'avais recourut à aucune de ces technique. Son jeu était d'une simplicité et d'une complexité absolus.

Il me laissait tout le jeu de cartes dans ma main. C'était moi qui devait tout mélanger. Il ne pouvait donc ni marquer la carte tirée ni procéder à quelconque combine mathématique.

Le jeu consistait en ceci: je mélangeais tout le jeu de cartes dans mes mains. J'arrêtais. Je tirais une carte du jeu. Je l'observais. Je devais la mémoriser. Je la remettais dans le jeu. Je remélangeais le jeu de nouveau. Puis je le lui remettais.

Là, mon colocataire prenait le jeu derrière son dos, puis il faisait mine de chercher la bonne carte parmi le jeu (le tout derrière son dos), donc sans être à même de regarder le jeu, et hop: il tirait la carte.

Figurez-vous: il tirait systématiquement la bonne carte (celle que j'avais initialement choisie).

J'avais été énormément bluffé. Ce ne pouvait être un coup de chance ou de hasard. Il me fit la dite démonstration à deux reprises successivement.

Il n'y avait aucun trucage, aucun marquage, aucune combine mathématique, cela était trop évident.

Comment s'y était-il pris m'étais-je mis à me dire!!!

La réponse m'était évidente: ce type était en train de lire dans mes propres pensées.

Comment le vérifier ? et comment le piéger m'étais-je dis?!

Je devais lui mentir, en mentant à ma conscience.


(au troisième jeu) J'ai procédé alors comme suit:

- j'ai mélangé studieusement (comme les précédentes fois) le jeu de cartes;

- j'ai tiré une cartes au hasard (comme les fois précédentes);

- je me suis dit: je devrais l'imprégner le moins possible par les traces de mon être (au cas où il en détecterait sur elle), aussi, à peine l'avais-je tirée et regardée furtivement que je l'avais remise dans le jeu (au grand étonnement de mon colocataire) que je commençais déjà à remélanger;

- je me suis dit: si mon colocataire parvient à lire dans mes pensées, bein je vais mémoriser dans mon esprit - avec préméditation - une autre mauvaise carte à la place de la bonne (exemple: au lieu du 10 coeurs je me disais dans ma tête j'ai tiré le 4 trèfles) afin de l'induire en erreur;

- je me suis alors dit: bah, s'il lit alors vraiment dans mes pensées, bein il saura se rendre compte de ma supercherie, et donc saura malgré ce reconnaitre la bonne carte à la place de la mauvaise que je tente fallacieusement de mémoriser;

- je me suis dit en conséquence: s'il serait donc aussi fort, il gagnera encore, bein il ne me reste alors qu'une seule solution à employer. Je l'ai exécutée (je vous raconterais plus loin ce que c'était).

- après avoir bonnement mélangé les cartes je lui remis le jeu dans ses mains;

- il l'installa derrière son dos, et il se mit à chercher la bonne cartes (comme les précédentes fois);

- mais là, il fit preuve d'une très grande gêne: il cherchait, cherchait et cherchait, et mit beaucoup de temps, avec les signes de la déception et confusion sur son visage;

- après moult efforts, il tira une carte qu'il me présenta;

- bingooooo (pour moi) : c'était une fausse carte, il n'avait réussi ni à tirer la bonne carte ni la mauvaise (que j'essayais fallacieusement de mémoriser).

J'étais aux anges. Je souriais ainsi que mon locataire: moi je souriais de joie, et lui il souriait de déception, mais nos deux sourires et nos deux regards avaient quelques brins malicieux: j'avais su ce qu'était son artifice, et lui savait que je l'avais débusqué.

Là, je lui ai alors lancé cette injonction (en l'appelant par son prénom): untel, je sais comment tu as procédé, untel, tu es possédé (par le diable). il m'a alors sourit avec une grande gêne, et il me répondit par l'affirmative; puis il m'intima de ne pas rapporter cela à nos connaissances communes; et je l'en ai certes rassuré.


[voilà la révélation de la solution que j'avais utilisée]

Là je vous révèle la chute qui me choqua davantage: je lui ai dit, tu sais, pour t'empêcher de lire dans mes pensées via le diable qui es en toi, j'avais lu "le verset du trône"*.

* ce verset est réputé de prémunir contre l'approche du diable et de l'éloigner.

Il me répondit: oui, je le sais, d'ailleurs tu ne l'avais pas lu dans sa totalité.

Oh combien je fus choqué par une telle révélation par sa part, car, j'avais lu - en effet - ledit verset qu'en ses deux tiers.


Culturellement (au travers de ma religion), je savais que les voyants et extralucides utilisaient le diable pour lire dans les pensées de leurs interlocuteurs (allant jusqu'à les berner de la possession de quelques "fameux" dons), ce jour là, j'en fus personnellement témoin, et par mon témoignage ici présent je voulais vous signifier comment de telles personnes s'y prennent.

Mon colocataire voulait m'impressionner, mais sans son gré il se piégea à son propre jeu: en me faisant la démonstration en direct de ce qu'est l'essence du fameux "don d'extralucidité".

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires