Conflits et guerres actuelles

L’associée de Rohatyn défend Blackwater et un « empire privatisé »



Solidarité et Progrès
Dimanche 14 Octobre 2007

L’associée de Rohatyn défend Blackwater et un « empire privatisé »
Allison Stanger, la directrice du Centre Rohatyn pour les Affaires Internationales au Middlebury College -qui avait cosigné avec Felix Rohatyn une tribune dans le Financial Times le 17 novembre 2004 pleine d’éloges pour les armées de mercenaires de l’empire britannique présenté comme un modèle pour les Etats-Unis aujourd’hui-s’est livrée dans le New York Times à une défense de Blackwater et des sociétés militaires privées (SMP). Elle écrit : « Tandis que la plupart des américains sont conscient de la controverse sur le rôle de la société de sécurité privé Blackwater en Irak, probablement peu sont ceux qui comprennent que les sous-traitants [contractors] en Irak ne sont que le sommet de l’iceberg. Sur la surface du globe, dans des domaines multiples allant de la diplomatie au développement en passant par le renseignement, les sous-traitants représentent une présence américaine majeure, et seulement une fraction d’entre eux porte des armes. La politique étrangère, en grande partie, a été privatisée. »

Pour Stanger, le rôle des SMP n’est pas systématiquement mauvais : « l’argent des Etats-Unis crée des emplois pour la population locale et des organisations humanitaires. » Sa ligne consiste à dire qu’avec un peu de transparence et une pointe de régulation l’emploi des mercenaires sera globalement positif. Et elle avertit : « Certains sont tenté de vouloir remonter dans le temps et de privilégier l’autorité traditionnelle des gouvernements et dénoncent la cupidité du secteur privé et la ‘coalition of the billing (jeu de mots qui désigne la coalition de ceux qui ont la volonté comme la coalition de ceux qui veulent se faire de l’argent) » « Mais ce serait une erreur terrible, mais l’externalisation est une réponse responsable face aux nouvelles possibilités de l’age de l’informatique. Le défi consistera à gérer des formes créatrices de collaboration entre les gouvernements et les acteurs privés d’une façon à servir l’intérêt public. »

Madame Allison Stanger semble aussi s’intéresser à d’autres méthodes permettant de dépecer les Etats-nations. Un de ces cours au Middlebury College porte sur « l’Ethnicité, le nationalisme et l’état : des voix et des réponses ». Elle a aussi traduit le livre de Michael Kraus sur la dissolution de la Tchécoslovaquie.

Le titre de son livre à paraître ? « L’empire de ceux qui ont la volonté : la privatisation de la puissance américaine. »

A lire : MERCENAIRES SANS FRONTIERES, Les « chiens de guerre » de la mondialisation financière



Dimanche 14 Octobre 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires