Palestine occupée

L'assentiment du silence : les Israéliens n'entendent aucune objection


Nous, représentants du peuple palestinien, vous écrivons alors que nous pleurons les victimes d'un nouveau massacre. Les Forces Israéliennes de Défense ont commis un crime contre l'humanité, ce mardi 15 janvier. Beaucoup de civils innocents sont morts, beaucoup d'autres ont été mutilés.

Par Ahmed Yousef
Le docteur Ahmed Yousef est conseiller politique au Ministère des Affaires Etrangères dans le gouvernement de facto, dans la Bande de Gaza.


Ahmed Yousef
Vendredi 18 Janvier 2008

L'assentiment du silence : les Israéliens n'entendent aucune objection
Nous nous adressons à tous les gens de conscience pour qu'ils dénoncent le mépris atroce de tout comportement civilisé par une armée d'invasion, et pour demander que le gouvernement israélien mette un terme à ces incursions militaires dans les territoires palestiniens souverains. Nous demandons à toutes les ONG, organisations humanitaires, aux gouvernements ainsi qu'aux dirigeants des entreprises de faire pression sur la communauté internationale pour qu'elle demande aux Israéliens de retirer leurs soldats et d'en finir avec leurs attaques contre la population civile. Ces actes de violence font suite à la visite d'Etat du Président George Bush et il est raisonnable de penser qu'un accord tacite a été donné au gouvernement israélien pour qu'il attaque les habitants de Gaza dès que l'opportunité s'en présenterait. Les services de sécurité israéliens ont tué plus de 4.350 palestiniens depuis septembre 2000, selon l'association israélienne pour les droits de l'homme B'tselem. Les meurtres d'aujourd'hui ajoutent d'autres vies à des statistiques qui ne disent pas l'horreur à laquelle sont confrontées chaque jour des familles avec l'exécution de leurs bien-aimés. L'armement dont se servent les Israéliens violent la Loi sur le contrôle de l'exportation des armes des Etats-Unis eux-mêmes, et la Loi sur l'aide étrangère, qui stipulent que l'armement militaire doit être utilisé pour la légitime défense et la police interne, et non pour infliger une punition collective ou prolonger une occupation. Si la communauté internationale, représentée par des organismes comme les Nations Unies, l'Union Européenne, l'Association des Nations de l'Asie du Sud Est veulent remplir leur mission, à savoir que le monde civilisé oeuvre sous les auspices des lois internationales et du civisme humain fondamental, il incombe à chaque responsable au sein de cette communauté de prendre des sanctions contre les Israéliens pour leur agression jusqu'ici effrénée, y compris l'usage d'armes condamnées internationalement comme les bombes à fragmentation, Dew (Direct Energy Weapons), et les armes chimiques et biologiques. Les actes de violence honteux, arbitraires, qui ne respectent ni les personnes âgées ni les infirmes, ni les diplomates ni les policiers, ni les enfants, ni les adultes, sont une insulte à notre peuple, à nos hommes politiques et l'affirmation que la paix n'est pas un langage que le gouvernement israélienne a l'intention d'apprendre. Nous attendons de vous, membres de la communauté internationale, que vous fassiez les premières démarches pour arrêter la tyrannie croissante d'Israël, pour éviter l'inévitable cycle de guerre qui se profile à l'horizon. Source : [Maan News]url:http://www.maannews.net/en/index.php?opr=ShowDetails&ID=27227 Traduction : MR pour [ISM]url:http://www.ism-france.org/news/article.php?id=8121&type=communique&lesujet=Actions


Vendredi 18 Janvier 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires