ALTER INFO

L'arme secrète de l'OTAN : Faire crever de rire la Russie


Dans la même rubrique:
< >


Mercredi 17 Septembre 2008

L'arme secrète de l'OTAN : Faire crever de rire la Russie


Pravda, 16 septembre 2008


​​​Dmitry Rogozin, l'ambassadeur de Russie à l'OTAN, estime que la Géorgie ne pourra pas se joindre au Membership Action Plan en décembre. Ce fonctionnaire a ajouté que les dernières déclarations du Secrétaire général de l'OTAN, Jaap de Hoop Scheffer, ont signé le début de la guerre froide entre l'Alliance et l'Union européenne.


​​​Lundi, une délégation de l'OTAN avec Jaap de Hoop Scheffer à sa tête est arrivée en Géorgie pour une visite de deux jours. La délégation comptait des fonctionnaires représentant l'ensemble des 26 pays de l'alliance. La session du Conseil de l'OTAN sur la Géorgie est devenu le principal événement de la visite. Scheffer est allé en Géorgie pour savoir si la Géorgie remplissait les conditions requises pour obtenir le statut de candidat à l'OTAN.


​​​Hier, le Ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, a visité lui aussi l'Ossétie du Sud, ce qui, comme le pense Bruxelles, n'était pas une simple coïncidence.


​​​La visite de la délégation officielle de l'OTAN à Tbilissi se déroulait sur le seuil de la réunion informelle des ministres de la défense de l'alliance, qui est prévue pour le 18 et 19 septembre à Londres. La situation dans le Caucase sera l'une des questions centrales de l'ordre du jour de la réunion. Scheffer aussi a discuté de la question avec l'administration géorgienne (dont le Président Saakashvili) et des porte-parole de l'opposition et d'organisations internationales.


​​​Une source diplomatique du siège de l'OTAN a déclaré que les événements actuels à Tbilissi impliquent une politique de soutien à la Géorgie.


​​​Jaap de Hoop Scheffer a déclaré récemment qu'il était impossible d'accepter les accords conclus entre la Fédération de Russie et l'Union européenne sur l'hypothèse du fait que le plan Medvedev-Sarkozy implique un trop grand nombre de concessions à la Russie.


​​​Dmitri Rogozine a déclaré que ce genre de remarques remet en question la mission de maintien de la paix de l'Union européenne.


​​​Scheffer a déclaré dans une récente entrevue avec le Financial Times que l'accord de retrait signé par Sarkozy et Medvedev le 8 septembre est inacceptable, car ce document fait de trop nombreuses concessions à Moscou. Scheffer désapprouve le fait que la Russie ait été autorisée à maintenir sa présence militaire dans les deux régions.


​​​Ces déclarations du secrétaire générale de l'OTAN vont à l'encontre de la position plus souple de l'Union européenne. L'UE préfère ne pas attirer l'attention sur la présence des troupes russes en Abkhazie et en Ossétie du Sud.


​​​Un fonctionnaire russe a déclaré : « Une guerre froide a éclaté à Bruxelles entre la bureaucratie de l'UE et celle de l'OTAN. Elles se télescopent sur la Géorgie parce qu'elles ont une vision différente de la situation en dépit du fait que ces deux organismes émanent d'un seul et même pays. » Rogozin a ajouté : « Les déclarations de Scheffer prouvent aussi que l'UE a succombé à la pression de la Russie. »


​​​Dmitry Rogozin a décrit les pourparlers dans le cadre du Conseil Euro-Atlantique à Bruxelles (26 pays de l'OTAN ainsi que 24 partenaires, dont la Russie et les pays de la CEI) comme très difficile et surchauffés. Lors de la réunion, le début et la fin de tous les discours de chaque fonctionnaire était identique, a dit Rogozin.


​​​Pas un participant de la réunion n'a soutenu la position de la Russie. Dmitri Rogozine a déclaré que les ambassadeurs russe et géorgien ont exposé leurs estimations sur ce qui s'est passé dans le Caucase, bien que personne ne s'est mis d'accord sur la version russe. Contrairement à la Géorgie, la Russie n'a pas donné son aval à l'enquête internationale sur les événements en Ossétie du Sud.


​​​« Quand j'ai parlé du rôle que l'OTAN, en particulier les États-Unis, ont joué dans le conflit au Caucase, l'ambassadeur des États-Unis a quitté la pièce comme un ouragan, » a dit l'ambassadeur de Russie à l'OTAN.


​​​Parlant de l'intervention d'une enquête internationale, Rogozine, a déclaré : « Du moment où l'OTAN refuse de répondre à la question qui a attaqué qui, bien que la réponse soit évidente, il n'est pas nécessaire de parler de cette enquête indépendante. Qui sera l'enquêteur indépendant ? Condoleezza Rice ? »


​​​« La Russie n'examinera la suggestion d'enquête que si l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud sont invitées à Bruxelles et à New York. Le camp qui a souffert de l'agression de Saakashvili doit avoir la possibilité d'exprimer son point de vue, » a dit Rogozine.


Original : english.pravda.ru/russia/politics/16-09-2008/106368-russia_nato-0
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info




Jeudi 18 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par allie le 17/09/2008 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C est quand meme assez difficile a croire que, parmi tous les pays et partenaires au sein de l OTAN, il n y ait pas une cohalition, si petite soit elle, qui hurle contre la supercherie faite a la Russie. C est incroyable. Comment peut on en arriver la ? Tous les pays qui representent la majorite internationale sont ligues contre la Russie ? Ils restent certains que la Georgie a attaque sa province separatiste. Mais pourquoi ne pas avouer que la Georgie a commence ? Et ensuite, essayer de comprendre pourquoi, dans quel but ? Avec quelles informations ?
Ca me rappelle la premiere guerre en Irack ou les Americains etaient venus avec des photos satellites montrant de grosses taches marrons en train de penetrer le sol Koweitien depuis l Irack. Ca a justifie une guerre. Un Amboargo. Et une deuxieme guerre. Quelques millions de morts.
Donc, je pense que les Georgiens on attaque la province avec de fausses assomptions sur lesquelles les Russes etaient en train de penetrer le terrain ...
Avec l Ukraine, ca va etre pareil. L OTAN va venir s installer tranquillement pour garantir la securite ...
Les dirigeants ne gouvernent plus les peuples mais dirigent des portefeuilles gigantissimes.
Chuis ecoeure, triste.
Putain, merde, on est tous des brothers et des sisters. Arretons de nous faire la peau.

2.Posté par allie le 17/09/2008 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De tout facon, les factions russes ont repeuple l amerique latine ... et les americains, via l Otan, l ont mauvaise ... Ca fout tous les plans par terre. Le Venezuela est le deuxieme fournisseur en petrole aux US et Chavez est un coco pote russe de Poupou et Mémé. Maintenant, c est l echec instantane: tout le monde avanceses pions au plus vite sauf que personne ne sait encore quel est le roi abattu qui signifiera la finde la partie entre les russes, les US, l OTAN, l Europe, la Chine, l Iran, ... c est la cata, il y a 6 reines sur l echiquier (transformation de pion en dame) et pas un seul roi ...

3.Posté par STALKER le 17/09/2008 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les américains essaient de reprendre du poids via l'OTAN, car ils sont complètement exclus du processus de négociations. Ils sont absents et leur position ne se résume qu'à de l'agression et de la provocation futile. C'est une défaite stratégique majeure qu'ils ont subi en Géorgie.
Ce qui leur fait le plus peur, ce sont les propositions de Medvedev pour une collaboration Russie-Europe. Les US veulent garder le contrôle de l'Europe mais ils sentent qu'ils sont allés trop loin avec la Géorgie et que l'europe pourrait ne plus leur faire confiance.
D'où le conflit entre l'UE et l'OTAN (où les Us sont majoritaires). Ceci ne peut conduire à mon sens qu'à la décrédibilisation profonde de l'Alliance et à son démantèlement. Sommes-nous prêts, demain, à nous sacrifier en rentrant en conflit ouvert avec la Russie pour assouvir les ambitions impérialistes états-uniennes? Non, sûrement pas.

Ce à quoi on assiste aujourd'hui en europe, c'est à mon sens à la prise de conscience qu'il devient suicidaire de continuer à s'aligner sur la politique extérieure des US, via l'OTAN. Et donc, à la remise en question même de l'OTAN.

4.Posté par STALKER le 17/09/2008 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et je pense que l'attitude russe, qui n'est pas dénuée de provocation non plus (reconnaissance de l'indépendance des territoires séparatistes, etc), est une stratégie politique visant à rompre avec l'ordre mondial actuel et mettre l'Europe face à la réalité et face à ses responsabilités. Du genre: "Ok, vous suivez la politique irresponsables des US depuis un bon moment maintenant, par facilité, par servilité aussi et bien regardez, maintenant vous que vous assumiez et si vous continuez, la collaboration sera impossible". Je pense qu'il y a une véritable volonté de rupture dans la politique russe. Cela a assez duré. L'Europe doit maintenant faire un choix.

Quand on voit ce qu'on gagne à suivre la politique US, quand on voit ce que les US peuvent nous apporter et quand on le compare à ce que la Russie peut nous apporter.... Le choix est vite fait.

5.Posté par Ambre le 17/09/2008 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pendant que les occidentaux dominants jouaient "des singes stars", la Russie non endettée engrangeait de l'or. La chine affinait son explosion commerciale en même tant que les Indes. Chavez a payé les dettes du Vénuzuela...

6.Posté par Tokora le 17/09/2008 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Depuis toujours, l'Europe est a la botte des US. Cela n'a fait que retarder l'Europe. Les Dirigeants europeens devraient reellement servir leurs citoyens et non faire l'interet des US qui ne font que creer le desordre partout ils voyent leurs interets menaces, sans chercher a trouver de maniere diplomatique a recupere du terrain. La conclusion de toute guerre est autour d'une table de negociation. Alors pourquoi sacrifier tant de vies pour une question de megalomanie et egoisme. Les USA ont ouvert a nouveau la guerre froide et ils devront l'assumer. La Russie a inflige une honteuse defaite aux atlantistes qui se croyaient tout permis apres le demantelement de l'union sovietique. Apres tant d'elucubrations, voila le rouleau compresseur qui reprend sa marche. Et cette fois-ci, il sera difficile pour les atlantistes arrivistes de bluffer comme ils l'ont fait dans le passe; car Poutin est la et bien la. Putin a montre sa grande maitrise dans geopolitique et strategie. Les europeens devraient se reveiller et penser a leurs propre interets, plutot que de s'aligner sans serieuses analyses derriere les USA. Les pays n'ont pas d'amis mais des interets. Quels types de dirigents nous nous sommes donnes. L'europe doit regretter Machiavel. De toutes les facons, Monsieur POUTIN a demontre etre un grand stratege. Le jeu d'echec ne fait que commencer, le vainqueur est deja en marche pour faire echec et mat avec tous ses poins intacts et securises par l'organisation de cooperation de Shangai. Pendant que les dirigeants sovietiques jouent aux echecs, les notres jouent au golf. Tout analyste objectif sait que l'invasion georgienne en ossetie n'etait qu'une tentative de positionnement d'une tete de pont pour l'invasion future de l'Iran. Le monde risque de peter un matin, si nous ne sanctionnons pas par nos votes ces megalos qui nous dirigent.. Une vraie lecon de democratie doit etre donnee a ces dirigeants comme l'a fait la Turquie (referendum) pour refuser l'utilisation du territoire turque pendant l'invasion de l'Irak.

7.Posté par anomyme le 17/09/2008 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Hahahahahaha enfin les States se metent dans l'impasse!
Pas sûr qu'il ne faille que s'en réjouir mais bon... ça fait qd même tellement plaisir mouahaha

8.Posté par allie le 18/09/2008 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cherchons l intersection de deux principes fondamentaux : 1 la raison du plus fort est toujours la meilleure, 2 le mieux est l ennemi du bien. Les amoureux du pouvoir trouveront toujours mieux pour rester au sommet meme si evidemment de nombreuses tetes peuvent tomber parmi les personnes qui exercent un grand pouvoir. Par exemple, Bush a ete choisi president deux fois de maniere la plus forte. La premiere fois, il a ete designe par le parlement suite a l abandon d AlGore et surtout parce que les procedures de recomptes des voix qui avaietn ete truquees necessitaient quasiment une periode d un mandat entier, ce qui pose un probleme constitutionnel. La deuxieme fois ou il a ete elu, de nombreuses voix qui allaient contre lui ont ete jugees non viables pour des raisons obscures concernant les electeurs qui n avaient plus de maison, ou etaient en justice, ... notamment dans l Ohio. Pour ne pas critiquer que les US, regardons du cote des machines a voter en France. Il y eut beaucoup de procedures qui ne respectaient pas la loi et qui ont favoriser Sarko, des maires qui rajoutaient des voix ... Mais ce n est pas tout. Les medias, les assassinats, .... tout est bon pour l amour du pouvoir. Donc, je ne crois pas que la democratie changera quelquechose. Les amoureux du pouvoir, meme s ils tombent, sont intelligents, ruses, et se relevent toujours avec de nouvelles idees pour etre au sommet en creant des nouvelles organisations au dessus de tout. L Otan, L ONU, le Tpi, les unions de trucs de "je sais pas quoi". Le probleme la dedans, c est que les gouvernement s occupent aussi de faire du benefice au detriment d avoir a proteger les citoyens, le peuple. Il ne faut pas se tromper sur la raison de la presence de Sarko au pouvoir : en 1 an et demie, l armee se translate en Otan, des morts en Afghanistan, renforcement de l armee en Afghanistan, soutien aveugle belliquex et provocateur a l armee israelienne et aux colons qui sont dans la plus pure et plus extreme illegalite internationale, condamnes par toutes les mega prganisations, mais ce sont des mots, alors que pour l Iran, on n a pas de preuve, c est pas grave, on va en inventer comme avec l Irack, l Afghanistan, l Amerique latine, le Liban, .... et on installe tout un train de sanctions qui vont au dela des mots ...
En tout cas, il faut se mefier des icones et des illusions. Si demain, les grandes fortunes americaines decident de relancer la machine economique aux US, ce sera tres facile. Je crois qu on assiste a un deplacement latteral en diverses directions des capitaux souverains vers la Chine, l Europe, le Moyen Orient. En effet, il faut regarder ou va l argent. Les guerres sont des guerres economiques : on prive des marches pour en favoriser d autres, on construit des pipeslines, on creent de nouveaux marches ... le but n est pas tellement l aneantissement de telle ou telle population ou religion ou gouvernement qui sont bien soutenus en fonction des interets et des moyens ... c est une grande farce.
Par exemple,l Iran, son vrai probleme, c est qu elle devientla premiere puissance au MoyenOrient au detriment d Israel et des US. Qu ensera t il lorsque les Russes voudront exporter tout leur gaz ? Ils seront en competitionface a l Iranet tout peut rebasculer a nouveau.

9.Posté par le fevre le 20/09/2008 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il me semble avoir lu que le président géorgien avait reçu le feu vert pour attaquer l'Ossétie via Israël. Quand on regarde qui possède les usines d'armement, on voit très bien la cause de cette offensive.L'axe du mal us- israélite frappe encore.Etre plus riches. Qu'en ont-ils à faire de la souffrance des populations?

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires