ALTER INFO

L'apocalypse biologique évitée


Dans la même rubrique:
< >


Samedi 27 Octobre 2007

L'apocalypse biologique évitée


Extrait du livre La révolution alimentaire de John Robbins


Ces produits [du génie génétique] sont absolument sans danger. Pour la plus part, vous ne saurez pas [si vous en mangez], mais le fait est que vous n'avez pas besoin de le savoir. -- Bryan Hurley, porte-parole de Monsanto


​​​​Il y a beaucoup de controverse quant à la sécurité des aliments génétiquement modifiés. Les partisans de la biotechnologie disent souvent que les risques sont exagérés [dire ça c'est avouer qu'il existe des risques, NDT]. « Il y a eu maintenant 25.000 essais de cultures génétiquement modifiées dans le monde, et pas un seul incident, ou quelque chose de dangereux dans leur diffusion, » a déclaré un porte-parole de Adventa Holdings, une société britannique de biotechnologie.


​​​​Au cours de la campagne présidentielles de 2000, George W. Bush alors candidat a dit que, « études après étude, aucun signe de danger n'apparaissait. » Et Dan Glickman, ministre de l'agriculture de l'administration Clinton, a dit que la sécurité des produits génétiquement modifiés a été prouvée « test après test scientifique rigoureux »


​​​​Est-ce le cas ? Malheureusement non, selon une grande chercheuse de l'Union of Concerned Scientists, la Dr Jane Rissler. Avec un doctorat en phytopathologie, quatre ans de formation aux règlements de la biotechnologie à l'Agence de Protection de l'Environnement (EPA), elle est l'une des plus grandes autorités sur les risques environnementaux liés aux aliments génétiquement modifiés. La Dr Rissler a suivi de près les procès et les études.


​​​​« Les observations selon lesquelles rien ne se serait passé lors de ces ... essais ne parlent pas beaucoup, » écrit-elle avec sa collègue la Dr Margaret Mellon (membre du Comité consultatif sur la biotechnologie agricole du ministère de l'agriculture US). « Les essais en plein champ ne procurent pas un bilan de sécurité, mais sont affaire de " ne pas regarder, ne pas trouver ". »


​​​​Lorsque les scientifiques cherchent réellement, ce qu'ils voient peut être terrifiant. Il y a quelques années, une société biotechnologique allemande a conçu une bactérie commune du sol, la Klebsiella planticola, pour aider à décomposer les copeaux de bois, les tiges de maïs, les déchets des entreprises du bois et de l'agriculture, dans un processus produisant de l'éthanol. Il semblait que ce soit une grande réussite. Le génie génétique pourrait aider la bactérie Klebsiella à produire la putréfaction des matières organiques et le processus produirait du combustible pouvant servir à la place de l'essence, réduisant ainsi la production de gaz à effet de serre.


​​​​Il était supposé que les déchets résultants du processus pourraient être rajoutés dans le sol sous forme d'amendement, comme du compost. Tout le monde allait y gagner. Avec l'approbation de l'EPA, la société a testé la bactérie sur le terrain de l'Université d'État d'Oregon.


​​​​Concernant les objectifs visés, l'élimination en pourriture des déchets organiques et la production d'éthanol, la bactérie génétiquement modifiés était une réussite. Mais, quand un étudiant en doctorat nommé Michael Holmes a décidé d'ajouter les déchets résultant du processus au sol vivant actuel, il est arrivé quelque chose que personne n'attendait. Les graines qui ont été plantées dans le sol mélangé avec la Klebsiella modifiée germaient, mais ensuite toutes sont mortes.


​​​​Qu'est-ce qui les tuait ? La Klebsiella génétiquement modifiée s'est avéré être hautement compétitive avec les micro-organismes natifs du sol. Les plantes ne sont capables de prendre l'azote et les autres aliments du sol qu'à l'aide de champignons appelés mycorhizes. Ces champignons vivant dans le sol aident à rendre les nutriments disponibles pour les racines des plantes. Mais lorsque la Klebsiella génétiquement modifiée a été introduite dans le sol vivant, elle y a énormément réduit la population de champignons mycorhiziens. Et sans champignons mycorhiziens en bonne santé dans le sol, les plantes ne peuvent survivre.


​​​​Que les chercheurs aient été en mesure de suivre le mécanisme par lequel la Klebsiella génétiquement modifiée empêche les plantes de se développer, témoigne de l'étonnant pouvoir de la science. Il y a des milliers d'espèces de micro-organismes différents dans chaque cuillère à café de sol fertile, et ils interagissent de milliers de milliards de manières.


​​​​Mais les scientifiques ont découvert quelque chose d'autre dans ces expériences, quelque chose qui leur a fait froid dans le dos. Ils ont constaté que les bactéries génétiquement modifiées étaient capables de persister dans le sol, ce qui soulève la possibilité que, si elles avait été libérées, les Klebsiellas génétiquement modifiées se seraient incrustées, et leur éradication serait pratiquement impossible.


​​​​« Quand les données sont arrivées pour la première fois, » a dit Elaine Ingham, la pathologiste des sols de l'Université d'État d'Oregon qui dirigeait la recherche de Michael Holmes sur la Klebsiella, « l'EPA nous a accusé de n'avoir pas avoir mené l'étude correctement. Ils ont tout passé au peigne fin, et n'ont rien pu trouver d'incorrect dans la conception expérimentale, bien qu'ils l'aient éprouvée aussi complètement que possible ... Si nous n'avions pas fait cette recherche, la Klebsiella aurait pu passer le processus d'approbation du lancement commercial. »


​​​​Le généticien David Suzuki comprend que ce qui s'est passé est vraiment inquiétant. « La Klebsiella génétiquement modifiée, » dit-il, « aurait pu supprimer toute la flore du continent. Les implications de ce cas unique ne sont rien de moins que terrifiants. »


​​​​Pendant ce temps-là, Monsanto et les autres sociétés biotechnologiques développent avec empressement toutes sortes d'organismes génétiquement modifiés, dans l'espoir de les mettre sur le marché. Comment peut-on savoir s'ils sont sûrs ? Selon Suzuki : « Nous ne le verrons pas avant qu'ils soient largement utilisés depuis des années. »


​​​​Ce n'est pas une perspective qui contribue à calmer les nerfs, ni à rétablir la confiance en notre avenir commun. Sans doute je voulais croire qu'aux moments critiques les scientifiques et les chercheurs ne feraient jamais rien de compromettant pour la vie sur Terre. Sans doute, les gens qui dirigent ces entreprises, le gouvernement et les fonctionnaires qui les supervisent, ne permettraient jamais l'arrivée d'un truc dangereux.


​​​​Mais il faut dire que ce ne serait pas la première fois que des sociétés comme Monsanto nous promettent de nouveaux produits qui rendront la vie meilleure pour tout le monde et que ça se retourne en quelque chose de très différent. C'est après tout la même compagnie qui nous a amené le PCB et l'agent orange. Même le produit que l'entreprise a conçu à l'origine pour le fournir, la saccharine, l'édulcorant artificiel, s'est plus tard avéré être cancérigènes [sans parler de l'aspartame aujourd'hui, NDT].


​​​​Bien entendu, Monsanto nous dit que cette fois-ci, nous n'avons pas à nous inquiéter.



Les cultures d'OGM ne peuvent être circonscrites


​​​​Un test dirigé par le Wall Street Journal révélait que 16 aliments pour végétariens sur 20, étiquetés « sans » OGM, contenaient en fait des graines de soja génétiquement modifiées. Comme Arran Stephens, président de Nature's Path Foods, l'a noté: « On ne peut construire de mur assez haut, » pour faire obstacle à la pollution génétique des espèces sauvages et des cultures biologiques.


​​​​En août, une équipe de chercheurs belges a été étonnée de découvrir que les graines de soja génétiquement modifiées de Monsanto contenaient « un segment d'ADN ... pour lequel aucune séquence homologue ne pouvait être détectée. Personne ne sait ce qu'est cette séquence de gène supplémentaire [ni] ... quels seront ses effets, » a déclaré Doug Parr de Greenpeace au Royaume-Uni. « Si Monsanto ne note même pas exactement les informations les plus basiques, que devons-nous penser quant à la validité de l'ensemble de ses tests de sécurité ? »



​​​​John Robbins est l'auteur de Diet for a New America et fondatrice de EarthSave International. Extrait avec la permission de Food Revolution: How Your Diet Can Save your Life and the World [Conari Press, 2550 Neuvième Rue., Suite 101, Berkeley, CA 94710, (510) 649-7175].



Original : http://www.earthisland.org/eijournal/new_articles.cfm?articleID=285&journalI
Traduction approximative de Pétrus Lombard pour Alter Info



Autres articles du site sur le danger avéré des OGM


Une étude indépendante pointe le danger de la nourriture GM

​​​​Cette étude de Pusztai démontrait que le processus d'ingénierie génétique lui-même fabrique des plantes incompatibles avec les organismes naturels. Elle a été étouffée par Monsanto :

http://www.alterinfo.net/Dangers-des-OGM_a4250.html


Une étude indépendante Russe publiée en 2006 montrait que la progéniture des rates nourries aux OGM était gravement affectée

​​​​Le taux de mortalité des nouveaux nés chez les rats est six fois plus élevé quand la mère a été nourrie avec un régime de soja modifié :

http://www.alterinfo.net/Une-etude-independante-Russe-publiee-en-2006-montrait-que-la-progeniture-des-rates-nourries-aux-OGM-etait-gravement_a12714.html



Dangers confirmés de la nourriture génétiquement modifiée

​​​​Plusieurs études récentes confirment les craintes que la nourriture génétiquement modifiées (GM) abîme la santé humaine. Ces études ont été diffusées alors que l'Organisation Mondial du Commerce (OMC) se dirigeait vers l'entérinement de la décision que l'Union Européenne avait violé les règles du commerce international en stoppant l'importation de nourriture GM :

http://www.alterinfo.net/Dangers-confirmes-de-la-nourriture-genetiquement-modifiee_a4265.html


1820 moutons sont morts en broutant sur la terre où a été moissonné du coton génétiquement modifié

​​​​Même les vêtements en coton génétiquement modifié peuvent causer de terribles réactions de la peau. Les dernières études sur l'agriculture du coton génétiquement modifié (GM) ont soulevé des inquiétudes graves concernant la sûreté du coton GM qui est couramment employé tant dans la nourriture que dans l'habillement :

http://www.alterinfo.net/1820-moutons-sont-morts-en-broutant-sur-la-terre-ou-a-ete-moissonne-du-coton-genetiquement-modifie_a4888.html




Samedi 27 Octobre 2007


Commentaires

1.Posté par MIJEON Amaury le 27/10/2007 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous ce qui n'est pas naturel n'est pas forcément bon!
Surtout les OGM que les américains veulent nous faire ingurgiter.
Il faut arreter de manipuler la nature,car celà nous retombera sur la tete.ET c'est déjà le cas!!

2.Posté par MIJEON Amaury le 27/10/2007 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De plus,les éléments tels les OGM,sont destinés à nourrir des peuples qui dépendent déjà des problèmes climatiques et qui,justement,sont destinés à les faire dépendre des grandes pussances comme et surtout les USA.

3.Posté par ben le 27/10/2007 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut que certain dirigeant de notre planete arrete de ce prendre pour des dieux et de manquer de respect a notre terre ( essai nucleaire guerre etc ........)ils sont entrain de niquer la planete c fou

4.Posté par Gilles COUTURIER le 27/10/2007 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La nature produit déjà 100.000 poisons. Cela ne suffit pas à l'homme qui en invente encore de nouveaux...n'est-ce pas, en soi, alarmant ! Qu'est ce qui peut bien pousser l'humain à ainsi chercher la petite bête...Et surtout, pourquo ne pouvons-nous pas nous contenter des bienfaits naturels que notre planète met gratuitement à notre disposition ? En quoi ces O.G.M. répondent-ils à une demande publique ? Qui d'entre nous se souvient avoir publiquement fait la demande pour des produits trafiqués ? Quel est donc cet affreux sentiment qui traverse l'esprit de ces empoisonneurs ? Qui sont donc ces "Hitlers" qui nous imposent leurs produits miracles? Et par quelle complicité passive ne leur avons nous pas ouvert en grand nos portes ? Réponse :

Quand le dernier courageux "Astérix" français combat courageusement ces
empoisonneurs...à peine deux pour cent des français le comprennent !


5.Posté par Atomamical le 28/10/2007 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous sommes devenus des esclaves inutiles, nos maitres ont pris la décision de nous éradiquer.

Ne croyez pas qu'ils ne savaient pas.
Du mercure dans nos plombages, de l'aspartame dans nos boissons, de l'amiante dans nos maisons, Nos plats réchauffés au micro-ondes. Des antennes GSM dans l'école de nos enfants, des microparticules d'uranium appauvri dans nos soldats et leur victimes. De l'AZT pour éradiquer un virus inexistant. Des remèdes pour le cancer interdits de vente (voir DCA cure for cancer). Une guerre contre une menace imaginaire...etc....etc..

6.Posté par Daniel Milan le 28/10/2007 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que voulez-vous, les "maîtres" ont entre les mains toutes les puissances, dont celle de la désinformation et de l'aliénation pour mieux nous asservir...

Que veulent "nos maîtres" : que nous leur rapportions toujours davantage, que nous ne pensions qu'à travers eux et que nous nous prosternions devant chacune de leurs paroles et de leurs traces !

7.Posté par régi le 28/10/2007 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faudrait organiser une conférence de presse avec les dirigeants de monsanto et toutes les personnes qui stipulent que c'est sans danger.
Et leur proposer d'en manger devant les caméras histoire d'observer leurs réactions.

8.Posté par msawri le 28/10/2007 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pensons à ces miliers d'enfants qui continuent chaque jour à mourir de faim dans tous les coins du monde. Nourrissons les avec des produits naturels ou O.G.M. Connaître la pais avec l'estomac plein ne serait-ce que pour une courte durée est toujours meilleur et préférable que de souffrir la faim jusqu'à la mort. Si nous faisons la paralèlle avec les milliards de dollars que les états gaspillent pour tuer et détruire nous pouvons inférer sans risque de nous tromper que l'homme d'aujourd'hui ne possède plus ni âme ni coeur transformés en ruine et vermines.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires