Diplomatie et relation internationale

L'ambiance pourrait se ternir entre Téhéran et Paris, averti Ali Ahani


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Mercredi 27 Février 2008

L'ambiance des coopérations économiques Téhéran-Paris pourrait se ternir, à cause notamment de l'approche du gouvernement français au dossier nucléaire, estime l'Ambassadeur iranien en France, Ali Ahani. «Nous espérons que le gouvernement français ne voudra pas priver les sociétés françaises du marché iranien », a-t-il ajouté. Paris plaide pour de nouvelles mesures punitives censées conduire l'Iran à arrêter ses activités nucléaires sensibles. Selon l'ambassadeur iranien à Paris, il ne serait pas inattendu de voir les responsables iraniens réagir aux efforts de l'Elysée pour faire adopter une nouvelle résolution contre le programme nucléaire et les sociétés françaises présentes en Iran pourraient en être affectées. «On espère cependant que le pays ne se verra pas obligé de le faire », a ajouté Ali Ahani. Dans l'optique des responsables de la RII, le nouveau rapport d'El-Baradei a marqué une grande réussite pour les Iraniens, a souligné l'ambassadeur, et d'ajouter que Téhéran envisage de poursuivre sa coopération avec l'agence viennoise. Ahani a également appelé aux explications éclaircissantes du gouvernement français sur son plan de création une base militaire aux Emirats Arabes Unis. Le 15 janvier, à Abou Dhabi, le Président français, Nicolas Sarkozy a élaboré la proposition d'établir aux Emirats Arabes Unis une base militaire permanente. La RII trouve le plan une source d'insécurité dans la région.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mercredi 27 Février 2008

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires