Politique Nationale/Internationale

L’administration Bush recourt, encore et toujours, au mensonge




L’administration Bush ne cesse de mentir à la Communauté internationale, au sujet du programme nucléaire civil iranien. L’exemple le plus récent a été le refus du Président américain de publier le nouveau rapport de la CIA, sur le sujet.


irib
Samedi 21 Octobre 2006

« L’administration Bush, prétextant que le rapport de la CIA demeure, encore, inachevé, refuse de le publier. », c’est, du moins, l’avis d’un ancien officier de la CIA, Philippe Geraldi, cité, par le website de la revue «American Conservative ». Le refus de l’administration Bush s’explique, tout particulièrement, par le fait que ledit rapport indique, clairement, qu’il n’existe aucune preuve concernant la prétendue tentative de Téhéran d’accéder à l’arme nucléaire. En d’autres termes, ce rapport confirme le caractère pacifique des activités nucléaires iraniennes et met en évidence les allégations fallacieuses de la Maison Blanche, en la matière, et ce, à tel point que ce fameux rapport, n’étant pas du goût des dirigeants américains, a été, vivement, contesté, par le vice-Président, Dick Cheney. Un autre point à retenir, c’est que le rapport de la CIA révèle les sources de renseignements de la Maison Blanche sur l’Iran.

Le rapport précise que le Président de la Commission des renseignements de la Chambre des représentants a collecté certaines informations, auprès de l’opposition iranienne en exil, au cours d’un voyage, à Paris, informations, dont l’origine reste plus que douteuse, à en juger même les analystes de la CIA. C’est en se référant à ces informations non-fiables que le Président de ladite commission a présenté, le 23 août dernier, un rapport à l’AIEA, selon lequel l’Iran constituerait une menace à la paix et à la sécurité internationale. Cependant, ce rapport, qualifié de sans fondement, par le Directeur général de l’AIEA, n’a nullement aidé les autorités américaines à justifier leurs rhétoriques anti-iraniennes. Tout cela intervient à un moment où les Etats-Unis cherchent, par leur politique de la carotte et du bâton, à faire adopter, par le Conseil de sécurité, une résolution imposant des sanctions à la RII.

Des concertations auront lieu, dans les prochains jours, au sujet du projet de résolution contre l’Iran. Mais la question qui se pose, toujours, et de manière très forte, est de savoir comment peut-on justifier l’examen du dossier nucléaire civil iranien, au Conseil de sécurité. Il va de soi que l’administration Bush, très critiquée pour ses erreurs, même à l’intérieur des Etats-Unis, tente de présenter, cette fois-ci, des pays, tels que l’Iran, comme une menace, afin de renforcer la position actuellement fragile des Républicains, à la veille des primaires du Congrès. A cela s’ajoute, également, le fait que des pays, comme l’Allemagne, la France et la Grande Bretagne, qui se sont laissés impressionnés, par les rapports mensongers de l’administration Bush, pour emboîter le pas aux Etats-Unis, sur le processus des négociations, auront, désormais, fort à faire, pour convaincre leur opinion publique respective.


Samedi 21 Octobre 2006


Commentaires

1.Posté par ALI14 le 21/10/2006 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le danger pour la paix dans le monde c est le sionisme et les neocons. PALESTINE AFGANISTAN IRAK LIBAN des centaines de milliers de civils innocents tués. DIEU vous Maudisse buch, blair, olmert sharon...

2.Posté par Benito Juarez le 24/10/2006 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre message a été supprimé !

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires