ALTER INFO

L'administration Bush a organisé le soutien aux militants qui attaquent le Liban


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



David Edward et Muriel Kane,
Jeudi 24 Mai 2007

L'administration Bush a organisé le soutien aux militants qui attaquent le Liban


David Edward et Muriel Kane, 22 mai 2007


​​​​Lors d'une interview dans [l'émission] Votre Monde Aujourd'hui de CNN International, le journaliste vétéran Seymour Hersh explique que la violence actuelle au Liban est le résultat d'une tentative du gouvernement Libanais de sévir contre un groupe Sunnite militant, Fatah al-Islam, qu'il a autrefois soutenu.


​​​​En mars dernier, Hersh a signalé que la politique US au Moyen-Orient avait bougé pour s'opposer à tout prix à l'Iran, à la Syrie, et à leurs alliés Chiites, même s'il fallait pour cela soutenir des jihadistes Sunnites extrémistes.


​​​​Un élément clef de ce changement politique était un accord entre le vice-président Dick Cheney, Elliot Abrams, Conseiller Adjoint à la Sécurité Nationnale, et le prince Bandar bin Sultan, conseiller à la Sécurité Nationale Saoudienne, par lequel les Saoudiens financeraient secrètement le Fatah al-Islam Sunnite au Liban comme contrepoids au Hezbollah Chiite.


​​​​Hersh signale que la situation actuelle est très semblable à celle durant le conflit Afghan dans les années 80 -- qui a donné lieu à Al Qaeda -- impliquant les mêmes gens aux USA et en Arabie Saoudite et la « même combinaison » US qui utilise des jihadistes que les Saoudiens assurent pouvoir contrôler.


​​​​Quand on demande pourquoi l'administration US agirait d'une manière qui semble aller à l'encontre des ses intérêts, Hersh dit que, depuis que les Israéliens ont perdu contre eux l'été passé, « la peur du Hezbollah est vive à Washington, en particulier à la Maison Blanche. »


​​​​De ce fait, sous-entend Hersh, l'administration Bush n'agit plus rationnellement dans sa politique. « Nous sommes en scène pour soutenir les Sunnites partout où nous le pouvons contre les Chiites. ... Nous sommes en scène pour créer... la violence sectaire. » Et il décrit l'arrangement pour financer le Fatah al-Islam comme un « programme secret que nous nous sommes joint dedans aux Saoudiens en tant qu'élément d'un plus grand, un plus large programme de faire tout nous pourrions arrêter la diffusion du monde Chiite, et lui juste simplement -- il nous a mordus à l'arrière. »



NDT : L'article se poursuit par la vidéo d'une interview de Hersh suivie de la transcription de la vidéo. La transcription a déjà été traduite par Info-Palestine.net :

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=1645



Original : http://rawstory.com/news/2007/Hersh_Bush_arranged_support_for_militants_0522.html

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info





Jeudi 24 Mai 2007


Commentaires

1.Posté par petrus le 24/05/2007 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai oublié de réviser le dernier paragraphe :

De ce fait, sous-entend Hersh, l'administration Bush n'agit plus rationnellement dans sa politique. « Nous sommes en scène pour soutenir le Sunnisme partout où nous le pouvons contre le Chiisme. ... Nous sommes en scène pour engendrer... la violence sectaire. » Et il décrit l'arrangement pour financer le Fatah al-Islam comme un « programme secret où nous nous sommes joints aux Saoudiens comme partie d'un plus grand et plus large programme, pour faire tout ce que nous pouvons pour arrêter la propagation du monde Chiite, et lui [le Sunnisme] nous a simplement mordu par derrière. »

2.Posté par Marco le 25/05/2007 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour l'info. Elle dément la campagne médiatique des néocons qui voudraient engager le monde occidental dans une guerre contre l'Iran.

Les médias français ont une nouvelle fois décider de répéter les mensonges et les manipulations terroristes de Bush et ses complices. Je leur ai envoyé l'info pour bien leur faire sentir que nous sommes mieux informé que leur vulgaire propagande infantile.

J'ai pris connaissance de cette info, hier sur IndymédiaParis. Indymédia Paris a censuré l'info.
Or ce site est animé par des gens qui se disent anti-impérialiste.
J'ai été confronté à la même censure diligente lorsque j'ai voulu publié un résumé du livre de Arendt, Eichman à Jérusalem. Tout texte qui dénonce la situation faite aux Palestiniens, se voit soit censuré, soit interdit de commentaire.

Il me semble que ces sites comme Indymédia Paris ou Bellaciao soient en réalité devenus des couvertures néoconservatrices.

Comment expliquer que sur un site anti-impérialiste, toutes informations qui dénoncent les machinations terroristes de ce même impérialisme, soient immédiatement censurées ?

3.Posté par Bestfriend le 17/07/2007 23:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore une affabulation anti-bush à 2 balles.
La situation libanaise est très compliquée et si les USA voulait vraiment créer le chaos, il auraient bien d'autres moyens de le faire. Et les relations entre les USA et les Saoudiens ont un peu évolué (certains néo-cons considèrent à juste titre que l'Arabie Saoudite est un ennemi potentiel).

Certains au Liban sont mécontents du fait que Sarkozy et les USA ne soutiennent plus aveuglément le gouvernement de la famille Hariri (comme le faisait Chirac).

Vous devriez d'ailleurs savoir que la famille Hariri (sunnite), elle est infiniment plus liée à l'Arabie Saoudite que ne le sont les USA : Rafik Hariri a fait sa fortune en investissant l'argent venue d'Arabie Saoudite et à l'époque avec l'aide des Syriens (qui ont massacré les chrétiens qui tenaient l'économie libanaise). Les Saoudiens sont toujours les partenaires financiers essentiels des sociétés contrôlées par la famille Hariri.

C'est pour cela que les Chrétiens proches du Général Aoun n'accepteront jamais de s'allier avec les Hariri, et préfère encore (et ils ont mille fois tort à mon avis) s'allier avec des pro-syriens.



ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires