PRESSE ET MEDIAS

L’Union Européenne est prête à amener l’Internet des objets plus près de la réalité.


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective


"Si la tendance mondiale se poursuit (1) le web 3.0 sera étroitement surveillé et deviendra un outil sans précédent pour la surveillance. « L’internet des objets », une représentation numérique des objets du monde réel et des personnes portant des puces RFID, et une censure accrue constituent deux thèmes principaux de l’avenir du web.


gilbouxf@yahoo.fr
Mercredi 5 Novembre 2008

L’Union Européenne est prête à amener l’Internet des objets plus près de la réalité.


Daniel Taylor - Old-Thinker News
Dimanche, 2 novembre 2008

"Si la tendance mondiale se poursuit (1) le web 3.0 sera étroitement surveillé et deviendra un outil sans précédent pour la surveillance. « L’internet des objets », une représentation numérique des objets du monde réel et des personnes portant des puces RFID, et une censure accrue constituent deux thèmes principaux de l’avenir du web.

L'avenir de l'Internet, selon l'auteur et "critique du Web" Andrew K , sera surveillé par des "gardiens" afin de vérifier l’exactitude des informations postées sur le web. Le rapport "Outlook 2009" (Perspectives 2009) de l’édition de Novembre-Décembre de The Futurist rapporte que :

"L’entrepreneur du web Andrew K. estime que l'anonymat de l'Internet 2.0 d’aujourd'hui cèdera la place à un internet 3.0 plus ouvert dans lequel des gardiens, en tant que tierce partie, surveilleront les informations postées sur les sites web afin d’en vérifier l’exactitude "

K. a déclaré lors de son interview avec le magazine The Futurist (2) au début de l'année 2008 que l’Internet , dans sa forme actuelle, a miné les principaux médias traditionnels et a donné du pouvoir à des "amateurs " indignes de confiance, deux tendances qu’il faut inverser. « Plutôt que la prise de pouvoir par l’amateur, le web 3.0 montrera la résurgence des professionnels », déclare Keen.

L'Australie a désormais rejoint la Chine dans la mise en œuvre de la censure obligatoire sur Internet (3) , poursuivant la tendance vers un web verrouillé et surveillé.


L'Internet des objets

Aujourd’hui, l’Union Européenne a annoncé (4) qu’elle allait poursuivre la principale composante du web 3.0 : l’internet des objets (Internet of things, ou IOT).

Selon Viviane Reding, Commissaire de l’Union européenne pour la société de l'information et des médias, « l'Internet du futur va changer radicalement notre société ». En fin de compte, l'UE vise à "montrer la voie" dans la transformation menant au Web 3.0.

Effectuant un reportage sur la poursuite de l’Internet des objets par l’Union Européenne, iBLS rapporte ceci (5)

"Les applications de cette nouvelle technologie nécessiteront une couverture Internet omniprésente. L'Internet des objets signifie que l'interaction sans fils entre les machines, les véhicules, les appareils électroménagers, les capteurs et de nombreux autres dispositifs aura lieu en utilisant l'Internet. Il rend déjà possibles les cartes électroniques de voyage, et permettra aux appareils mobiles d’échanger des informations, de payer pour acheter des choses ou d’obtenir de l'information depuis des panneaux d'affichage".

L’Internet des objets se compose d’objets qui sont "marqués" avec des puces d’identification par radio-fréquence (Radio Frequency Identification ou RFID) et qui communiquent leur position, leur histoire, et d’autres informations à un lecteur RFID ou à un réseau sans fil . La plupart, sinon toutes les grandes sociétés informatiques et les développeurs technologiques (HP, Cisco, Intel, Microsoft, etc.) consacrent beaucoup de temps et d'argent dans l'Internet des objets.

Cisco et Sun Microsystems ont fondé une alliance (6) pour promouvoir l'Internet des objets et afin de poursuivre sa mise en application.

La Corée du Sud est à l'avant-garde de la mise en œuvre des technologies omniprésentes et de l'Internet des objets. Une ville entière, New Songdo, est en train d’être construite en Corée du Sud, et elle utilise pleinement cette technologie. Les partisans de l’Ubiquitous Computing (informatique omniprésente) aux États-Unis admettent que, si une grande partie de cette technologie est en train d’être développée aux États-Unis, elle est mise à l'essai en Corée du Sud où il y a moins de blocus liés aux traditions, à l’éthique et au social pour empêcher son acceptation et son utilisation. Comme le rapporte le New York Times (7) .:

« Une grande partie de cette technologie a été développée dans les laboratoires de recherche des États-Unis, mais il y a moins d’obstacles sociaux et liés aux réglementations pour les mettre en application en Corée », a déclaré M. T. [un directeur de recherche à l’Institute for the Future - l'Institut pour l'avenir - à Palo Alto, en Californie], qui a été consulté sur les plan de la « U-city » de Séoul, connue sous le nom de Digital Media City (cité des médias numériques). « On s’attend de façon historique à moins de vie privée. La Corée veut reporter les questions difficiles afin de mener de façon précoce à ce niveau et de fixer des normes ».

Un rapport datant du mois d’avril 2008 (8) et provenant du national Intelligence Council (Conseil national du renseignement ou NIC) a discuté de l'Internet des objets et de ses possibles implications.

Une ligne du temps montrée dans le numéro d'avril 2008 du NIC

Ce rapport décrit les utilisations pour cette technologie:

" Les réseaux de capteurs n’ont pas besoin d’être connectés à l’Internet et résident en effet souvent dans des sites reculés, des véhicules et des bâtiments n’ayant pas de connexion Internet . « Poussière futée » (smart dust) est un terme que certains ont utilisé pour exprimer la vision de minuscules capteurs connectés sans fil ; plus récemment, d'autres ont utilisé ce terme pour décrire une technologie parmi d’autres qui varient de la taille d'un paquet de chewing-gum à un paquet de cigarettes, et qui sont largement accessibles aux développeurs de systèmes.

Le positionnement omniprésent (ubiquitus positioning) décrit les technologies visant à localiser des objets qui peuvent résider n’importe où , y compris en intérieur et dans des endroits souterrains ou les signaux satellites pourraient ne pas être disponibles , ou insuffisants.

La biométrie permet de reconnaître les personnes et les autres êtres vivants, plutôt que les objets inanimés. Des objets connectés chaque jour pourraient reconnaître les utilisateurs autorisés au moyen d’empreintes digitales, d’empreintes vocales, du scan de l’iris, ou d’autres techniques biométriques » .

Ces tendances menant à la censure d'Internet et à l'Internet des objets vont sans aucun doute se poursuivre, mais diminuer votre liberté de parole et violer votre vie privée sera plus difficile à réaliser avec votre résistance farouche !

Regardez « Ubiquitous Computing: Big Brother's All-Seeing Eye » (« L’informatique omniprésente : l’œil-qui-voit-tout de Big Brother »), un reportage vidéo provenant de Old Thinker News concernant l'Internet des objets
-> http://www.youtube.com/watch?v=2I3T_kLCBAw
-> http://www.youtube.com/watch?v=oaihIKkSy8Q

Traduit par Vicflame de

EU Set to Move ‘Internet of Things’ Closer to Reality
http://www.prisonplanet.com/eu-set-to-move-internet-of-things-closer-to-reality.html

1.Global net censorship 'growing'
http://news.bbc.co.uk/2/hi/technology/6665945.stm

2 Fighting the Cult of the Amateur
http://www.wfs.org/Dec-janfiles/Keeninterview.htm

3. Australia to implement mandatory internet censorship
http://www.news.com.au/heraldsun/story/0,21985,24568137-2862,00.html

4. Reding: EU to govern Internet of the future
http://www.euractiv.com/en/infosociety/reding-eu-govern-internet-future/article-176169

5. EUROPEAN UNION: Commission Consults on how to put Europe into the Lead of the Transition to Web 3.0
http://www.ibls.com/internet_law_news_portal_view.aspx?s=sa&id=1441 

6. New industry alliance launched to promote use of IP in networks of smart objects
http://www.echannelline.com/usa/story.cfm?item=23722

7. Korea's High-Tech Utopia, Where Everything Is Observed
http://www.nytimes.com/2005/10/05/technology/techspecial/05oconnell.html?_r=1&oref=slogin

8. APPENDIX F:  THE INTERNET OF THINGS (BACKGROUND)
 http://www.dni.gov/nic/PDF_GIF_confreports/disruptivetech/appendix_F.pdf


Mercredi 5 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par al akl le 05/11/2008 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aucun logiciel, aucun jeu aucun système d'exploitation ne résiste plus de deux jours après sa sortie (voir avant) aux méthodes des crackers, et autres coders, les DRM ne sont respectés que par les éternels bouffons et veaux qui passent leur vie à payer. En général ils ne résistent pas à la gratuité instituée par défaut par nos amis informaticiens et leurs logiciels gratuits et magiques.
Il n'y a pas de raison pour que leurs nouveaux système viennent changer la donne.
A moins d'être un veau prêt pour l'abattoir, mais ça c'est en général l'état mental normal du veau. Il n'y a rien a modifier, sinon tenter d'en faire un taureau, ce qui n'est pas gagné
Ils nous font une guerre de l'information, faisons leur la guerre du partage, et partageons la merde qu'ils veulent nous voir acheter, peut être que le dégout conséquent finira par nous en détacher.
Tout doit être gratuit sur le net. Pas parce qu'ils le veulent, mais parce que nous le valons bien...
Le partage c'est essentiel. Face au fascisme larvé et anonyme de ces représentants de la "liberté", tout devient légal, même le pire. C'est notre droit et notre devoir.

2.Posté par Amar le 05/11/2008 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me pose une question comment allons nous accepter de nous faire mettre une puce sous la peau ?Les gens qui refuseraient une telle éventualité seraient ils condamnés a mourir ?
Ne pourrions nous pas nous organiser en petites communautés auto suffisantes pour contrer big brother ?

3.Posté par hafrit le 05/11/2008 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour repondre a votre question la reponse est simple , il va avoir une carte d'identite pour cache abonnement , mais la reponse est de voir vers l'open source , les logiciels sont gratuit sans mouchards , et si il n'y a plus de liberte d'expression sur la toile ,cela ne peut les interesser , car les meme dialogues vont se faire dans la rue et si le nombre est present , ca risque de chauffer , si c'est sur la toile , ils n'ont pas beaucoup de risque a ce niveau la .et perdre sur la vente de materiels infos , plus abonnement adsl et electricite , je crois qu'ils ne sont pas fou .

4.Posté par spearit le 06/11/2008 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ne sont pas fou...là, je me méfierais grandement.

S'ils ne sont pas fous, ils sont pire alors...ce ne sont pas les quelques pièces que rapportent internet qu'ils veulent, c'est TOUT...le contrôle, TOUT...posséder, y compris nous...

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires