EUROPE

L’Union Européenne a utilisé des moyens illégaux pour obtenir le « oui » Irlandais.


Dans la même rubrique:
< >


Jeudi 8 Octobre 2009

L’Union Européenne a utilisé des moyens illégaux pour obtenir le « oui » Irlandais.
Immédiatement après le « oui » Irlandais au Traité de Lisbonne, les leaders Européens cherchent à introduire l’esclave favori des Rothschild, Tony Blair, pour occuper le poste de la première présidence permanente de l'UE. Ceci a cependant levé de fortes protestations de la part des Conservateurs Britanniques qui menacent de tenir un référendum pour retirer la Grande-Bretagne des accords de Bruxelles. Mais étant également à la solde des Rothschild, leur opposition n’est que d’apparence.

 


L'UE a comploté avec le gouvernement Irlandais pour le « oui » - ignorant totalement le « non » de 2008. Ces deux partis ont à la fois transgressé les lois Irlandaises et Européennes, en interférant dans le référendum Irlandais : M. Barroso a contraint les travailleurs Irlandais à voter oui. Les deux partis ont menacé avec des mensonges horribles, miroitant la prochaine pauvreté du déjà pauvre Etat Irlandais, en cas de victoire du « non ».


 


La Commission de l'UE a payée avec notre argent pour qu’un guide totalement orienté de 16 pages sur le Traité, soit inséré dans les journaux nationaux Irlandais. L'UE a financé la publicité des partisans du oui. Une désinformation illégale a été produite - en particulier par le Président de la Commission du Référendum Irlandais, qui, en vertu de la loi, est obligé de rester neutre. Il a menti au sujet des conséquences du Traité et n'a pas parlé aux Irlandais au sujet de la nouvelle citoyenneté Européenne et des implications du Traité de Lisbonne. Le gouvernement a utilisé illégalement l'argent du contribuable pour distribuer sa propagande pro-Traité de Lisbonne par des mails vicieux. La Commission du Référendum n'a rien dit au sujet de la modification nécessaire de la Constitution Irlandaise et de ses prochains « engagements envers l'Union Européenne (version Lisbonne)». En un mot l’UE a pour synonyme: intimidation, corruption, mensonges, de dissimulation, infraction des constitutions.


 


The Observer,  4 octobre 2009 : « Tony Blair sera parachuté sur le tas, en tant que premier président permanent de l'UE. » Ils sont déjà tous prêts à aider l'homme des Rothschild et favori de Madame Lynn Forrester de Rothschild, pour occuper le poste suprême de l'UE, maintenant que les Irlandais ont capitulé aux mensonges du leurs politiciens et de ceux de l'UE, leur miroitant la peur de plus de pauvreté, ils n’ont pas osé rejeter une fois de plus le Traité de Lisbonne. Et les crédits des M. Blair sont superbes pour ce travail : Il a lancé la mission interconfessionnelle de l’Antéchrist et ouvert la voie aux religions New Age. Il s’est converti au catholicisme par sécurité, afin d'être un top expert dans son vrai domaine : fusionner toutes les religions ensembles, au nom de ses maîtres illuministes, de leur UE illuministe et de leur ONU sataniste.



L’Union Européenne a utilisé des moyens illégaux pour obtenir le « oui » Irlandais.

Au revoir la democratie – Vous voila de retour, Monsieur le Président, ancien vendeur et chef de guerre, Tony Blair - bien que beaucoup voudraient vous voir devant un tribunal pour crimes de guerre. Vous avez fait plus de guerres d'agression que n'importe quel autre Premier Ministre Britannique ! En fait vous étiez si bellicistes que le Président Clinton a dû stopper votre rhétorique belliciste concernant le Kosovo.


 


The Times, 3 octobre 2009 : William Hague a averti que les leaders Européens aujourd'hui s'attendent à une forte opposition s'ils font de Tony Blair le premier Président de l’Europe. Le Ministre des Affaires Etrangères du gouvernement « fantôme » a dit dans The Times : « Il n'y a pas de plus mauvaise façon de vendre l'UE au peuple de la Grande-Bretagne ». Il a lancé la perspective d'un référendum en Grande-Bretagne pour se retirer de Bruxelles, même si le « oui » Irlandais conduira rapidement à la ratification du Traité de Lisbonne. Il a également indiqué que les conservateurs se serviraient de la présidence de Blair pour mobiliser l'opposition pour un vote sur les relations de la Grande-Bretagne avec l'Europe.


 


Le Président de la Commission Européenne, Barroso, a dupé les Irlandais avec notre propre argent


 


Breaking News, 19 Septembre 2009 : M. Barroso a offert 15 millions d'Euro aux employés de Limerick, qui avaient été informés par Dell de chercher un nouvel emploi… si…


 


José Barroso. Lui Achèteriez-vous une voiture d'occasion ?


 


Comportement illégal par la Commission de l'UE


 


The Daily Telegraph, 29 Septembre 2009 : Le Daily Telegraph a appris que les services juridiques de la Commission et du Conseil de l'UE, qui représente les gouvernements, ont émis des réserves concernant la publication du « résumé sur la citoyenneté » du Traité de Lisbonne. Un haut fonctionnaire de l'UE a déclaré : « Des avocats ont demandé si la commission a le droit de produire un résumé du traité de Lisbonne, avant qu'il n’ait été ratifié et alors qu’il n'est pas encore inscrit dans la constitution.


 


« L'hésitation de certains pays, en particulier la France et les Pays Bas où la Constitution a été rejetée, ont du aussi être surmonté en raison des similitudes entre les deux textes. » La Commission Européenne a été accusée d'interférence « illégale » dans le référendum Irlandais pour avoir financé la diffusion d’un guide de 16 pages sur le Traité de Lisbonne, dans les journaux nationaux. Les militants pour le « non » ont menacé de poursuites judiciaires, après que 1,1 millions de copies du livret de l'Union Européenne, aient été distribuées, ce qui a coûté £139,000 au contribuable.


 


Le guide donne un résumé des accomplissements de l'Union Européenne avant de décrire comment le Traité de Lisbonne aiderait à améliorer encore plus le niveau de vie en Irlande. On peut y lire : « Aujourd'hui, les membres de l'UE jouissent d’avantages financiers : un marché libre avec une seule devise, ce qui rend plus facile et plus efficace les échanges commerciaux, la création de millions d’emplois, l’amélioration des droits des travailleurs, la libre circulation des personnes et un environnement plus propre. « Ce sont des objectifs majeurs. Le Traité de Lisbonne a été conçu pour donner à l'UE les outils pour les réaliser. »


 


National Platform/Wise up Journal, 24 Septembre 2009 : La lettre d’Anthony Coughlan à Frank Clarke, Président de la Commission du Référendum, reprend toutes les anomalies en rapport avec le Traité de Lisbonne.


 


Le Traité de Lisbonne œuvre pour la promotion de l'Union politique Euro-Méditerranéenne.


 


Le Vatican a exprimé son mécontentement en ce qui concerne l’échec de l'UE, de tenir compte de l'héritage Chrétien de l'Europe dans le Traité de Lisbonne - aussi son mécontentement en ce qui concerne la vision de l'UE que l'avortement est simplement une question médicale comme n'importe quel autre traitement ! Néanmoins, le Vatican ne s'est pas servi de sa grande influence sur les Irlandais catholiques pour s’opposer au traité - seulement indirectement et vaguement. Cependant, depuis que les papes ont rejoint le Nouvel Ordre Mondial, il n’y a aucune raison de s’en étonner après tous.


 


Maintenant, après que les Irlandais aient été intimidés pour voter pour le désastreux, auto-préjudiciable Traité de Lisbonne et de facto contribué à abolir la démocratie en Europe, il reste un dernier espoir : que M. Vaclav Klaus et ses 17 Sénateurs puissent retarder la signature du Traité jusqu'aux élections Britanniques. Malheureusement, même le Président. Klaus semble abandonner la cause après le non Irlandais.


 


Les Conservateurs - ou au moins M. David Cameron – peuvent certainement l’emporter s'ils promettent aux Britanniques un référendum même après le oui Irlandais, selon cet article du The Indépendant: 97% des conservateurs n'acceptent pas le contenu du Traité de Lisbonne, 84% veulent même un Référendum - et beaucoup veulent quitter l'UE.


Cependant, on ne peut pas non plus faire confiance aux Conservateurs. Ils sont étroitement affiliés aux Rothschild.


 


Donc, le Traité de Lisbonne n'est pas encore la Constitution de l'UE, et n'accomplit pas encore les désirs des illuministes de l'UE: en laissant le monde musulman entrer dans l'Europe à travers la Turquie et l'Union Euro-Méditerranéenne, par exemple, l'UE recrutera même, d’ici 2050, 56 millions d’Africains + leurs familles pour élargir l’UE jusqu’aux extrémités du monde, l’UE combat quiconque indisposé à se soumettre à leur gouvernement mondial, véritable dictature muni de la peine de mort, remuant la queue devant leurs maîtres : Les fabricants d'argent.


 
Article original: http://euro-med.dk/



Mercredi 7 Octobre 2009


Commentaires

1.Posté par brigitte le 08/10/2009 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En Occident, les élus se considèrent au dessus des lois, et sont prêts à tout pour obtenir satisfaction à leurs désirs, ou plutôt des désirs de leurs maitres, le banquiers. Ce n'est pas le peuple qui est roi, mais le fric.

2.Posté par Chègoku le 08/10/2009 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Brigitte: Et tu crois que c'est différent ailleurs? Cite moi un pays en contre exemple.

3.Posté par souad le 10/10/2009 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si les gens sont assez con pour les croire, que voulez vous qu'on fasse ? On peut amener un cheval à la source, mais on ne peut l'obliger à boire.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires