Palestine occupée

L’Unesco et les événements de Jérusalem


Où en est l’Unesco des agressions sur le patrimoine architectural et religieux de la ville sainte de Jérusalem ? La judaïsation et l’israélisation de tout ce qui est arabe et musulman ont commencé à susciter la colère de l’opinion publique mondiale de manière générale. D’ailleurs, nombreuses sont les déclarations qui ont été émises de parties connues pour leur alignement aveugle sur Israël, exprimant leur rejet des agressions israéliennes sur les lieux sacrés à Jérusalem, en plus du sanctuaire d’Abraham (le Caveau des patriarches)

Mohamed Salmawy - Al-Ahram/hebdo


Mohamed Salmawy
Mercredi 31 Mars 2010

L’Unesco et les événements de Jérusalem
Cette vague s’est manifestée dans la construction de colonies juives à Jérusalem-Est occupée par Israël en 1967. L’Unesco, quant à elle, n’a pas pris la position pour la condamnation de ces crimes tout au long des derniers mois.

Je dis cela en prenant en considération la première mission de l’Unesco en vertu de sa principale charte qui stipule la sauvegarde du patrimoine. Toutefois, jamais un patrimoine humain n’a fait l’objet d’une campagne aussi organisée pour sa destruction et l’effacement de son identité arabe et musulmane, comme c’est le cas actuellement à Jérusalem.

J’ai récemment rencontré Irina Bokova, directrice générale de l’Unesco, à Riyad, lors du jubilé d’argent de la Janadireya (festival culturel) auquel elle était invitée d’honneur. Je lui ai parlé de ce silence inacceptable de la part de la première organisation internationale concernée par le patrimoine humain. J’ai ajouté que même le secrétaire général de l’Onu, à laquelle est rattachée l’Unesco, s’était enfin exprimé, déclarant que la construction de colonies israéliennes à Jérusalem déstabilisait toutes les tentatives de règlement dans la région. Mais il semble que l’Unesco n’est point concernée, lui ai-je dis pour conclure. La directrice bulgare a rétorqué qu’au contraire, l’Unesco est concernée et qu’elle prendrait une position à cet égard.

Quelques jours plus tard, une déclaration décevante a été publiée en son nom selon laquelle l’organisation internationale ressent de l’inquiétude face aux événements de Jérusalem. A mon sens, si tout ce que l’Unesco peut faire est de ressentir de l’inquiétude, le monde n’a plus besoin de cette organisation qui a été dépassée même par l’administration américaine, par le biais de la secrétaire d’Etat Hillary Clinton, connue pour son alignement sur Israël.

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a totalement ignoré toutes ces déclarations et a annoncé que Jérusalem était la capitale d’Israël et non pas une terre occupée. Ce qui veut dire que son gouvernement peut agir comme bon lui semble. Dans cet ordre d’idées, les Arabes de Jérusalem qui y vivaient bien avant l’entrée des forces d’occupation israélienne sont devenus, eux, les occupants. C’est en se servant de cette logique que s’inscrivent les agissements d’Israël qui procèdent à l’évacuation, à la confiscation des propriétés palestiniennes, à la destruction des lieux de prière et au changement des noms des rues. Tout ceci sans que l’Unesco ne fasse aucun pas positif. L’organisation internationale s’est contentée de dire, des mois plus tard, qu’elle était tout simplement « inquiète » à cause de ces violations !

En réalité, je ne suis pas surpris par la position de Bokova. J’avais d’ailleurs écrit à ce même endroit, durant la dernière campagne électorale pour le poste de directeur général de l’Unesco, que le lobby juif qui s’était opposé dès le début à la candidature de Farouk Hosni ne se souciait aucunement de ces quelques mots dits de manière spontanée à un moment d’émotion au sujet des livres israéliens. J’avais dit que la raison essentielle derrière le refus qu’un Arabe musulman accède à l’Unesco est le dossier de Jérusalem qui avait besoin d’être revu, à cause de la négligence qui a été de son ressort voilà des années. J’avais également dit qu’Israël avait des plans affichés pour changer la physionomie des lieux à Jérusalem et pour la transformer en une ville israélo-juive et que les opérations de judaïsation et d’israélisation allaient s’accélérer, comme jamais cela n’avait eu lieu depuis l’accession de Benyamin Netanyahu à la tête du gouvernement.

Il y avait effectivement ceux qui ont été assez naïfs et qui ont cru les Israéliens sur parole en s’imaginant que la raison du refus d’Israël et ses alliés à l’accession du ministre égyptien de la Culture à la tête de l’organisation internationale était le fait qu’ils craignaient que l’on brûle les livres israéliens s’il se trouvait à la tête de l’Unesco. Parmi ceux-là, il y avait des grandes puissances, telles que la France qui avait exercé des pressions sur le candidat égyptien pour revenir sur ses dires afin de pouvoir le soutenir. Des sources au sein de l’Elysée avaient d’ailleurs déclaré que l’instance présidentielle était avec le candidat de l’Egypte et du groupe arabe et musulman. Mais que l’unique obstacle l’empêchant d’afficher sa position était sa déclaration suscitant l’inquiétude des cercles juifs.

Le candidat égyptien a alors pris l’initiative courageuse de revenir sur cette déclaration qui n’était guère révélatrice de sa position vis-à-vis des livres et de la culture en général. Mais la déclaration précitée n’était pas l’origine du refus manifesté à la candidature égyptienne par les cercles sionistes alliés d’Israël, puisque la position juive à son égard n’a pas changé. Même après que le quotidien prestigieux Le Monde eut publié que cette déclaration était spontanée et que Farouk Hosni ne croyait pas à l’autodafé. D’ailleurs, les trois chevaliers du sionisme qui ont fait campagne contre le candidat arabo-musulman dans les médias français sous la houlette de Bernard-Henri Lévy qui aime à se qualifier de philosophe, avaient publié un autre communiqué à la veille des élections, mettant en garde contre l’élection du candidat égyptien qui s’était engagé officiellement devant le Parlement égyptien - pour reprendre les propos de Bernard-Henri Lévy rapporté dans un entretien à la télévision française - de brûler tous les livres hébreux, de ses deux mains. Toutefois, la campagne électorale a commencé et a pris fin sans que la France n’affiche sa position officielle, tel qu’elle l’avait promis.

Ce n’est pas uniquement la France qui s’est alignée et qui a cru à la position juive, mais il y avait des Arabes qui se sont mis à répéter, même après la fin de la bataille, que la raison derrière l’échec du candidat égyptien était ses déclarations.

Quelques mois après l’accession d’Irina Bokova à la tête de l’Unesco, Israël s’est empressé d’exécuter sur le terrain le plan de judaïsation et d’israélisation de Jérusalem. Il défiait ainsi le monde entier, y compris ses alliés traditionnels et il était protégé par le silence attendu de l’organisation internationale chargée de préserver le patrimoine humain et qui a pris la peine de ressentir de l’inquiétude face à de tels agissements. (JPG)



Al-Ahram/hebdo - Semaine du 31 mars au 6 avril 2010, numéro 812 (Opinion)
http://www.info-palestine.net


Mercredi 31 Mars 2010


Commentaires

1.Posté par naouelle le 31/03/2010 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je crois que ca sert plus à rien d'espérer une quelconque réaction du coté des institutions quelques qu'elles soient. On serait bien naïf de se dire qu'ils prendront bientôt parti et dénonceront ce génocide. Faut pas rêver. C'est aux musulmans de se soulever point barre y a pas à épiloguer sur le pourquoi du comment

2.Posté par ABC le 31/03/2010 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut rien attendre de l'Unesco.Qu'a t-il fait cet organisme censé defendre la diversité culturelle contre la Mcdonaldisation et la Coca-colonistion de la palnéte.

3.Posté par Zahra le 31/03/2010 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La depossession des Palestiniens continue , au vu et au su de tous , quelle lacheté !Lacheté française , americaine , israelienne egyptienne et j'en passe
Bien mal acquis ne profite jamais ,et s'ils profite a quelqu'un c'est bien au diable d'Israel , mais pour combien de temps encore ? les israeliens de nationalité americaine , française etc ....établis dans ces pays là , financent la depossession des palestiniens qui se voient proposer de fortes sommes d'argent pour quitter leurs maisons au profit des colons .
Il faut aider les Palestiniens a ne pas ceder aux offres allechantes et cheques en blancs proposer par Israel, les Palestiniens ne devraient pas en arriver a brader leur patrie , On ne vend pas son pays , mais si les aides financieres internationales etaient equitablemnt reparties au lieu d'etre gaspillées par le Fatah ou le Hamas ,qui preferant s'en servir pour construire des prisons , des commisssariats , au lieu de maisons , d'hopitaux , d'ecoles palestiniennes , On n'en serait peut etre pas la aujourd'hui .
De tout coeur avec vous .
FREE PALESTINA

4.Posté par dik le 01/04/2010 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zahra

Je ne pense pas qu'on puisse reprocher quoique ce soit au Hamas qui n'avait été élu, et haut la main, que suite aux détournements de fonds et gaspillages évidents de Mahmoud Abbas et ses sbires. Tout au contraire de ces malfrats poussés et protégés par l'occupant, le Hamas s'est distingué par l'esprit de partage même de miettes avec le peuple et, surtout, de probité et de réelle résistance.

Cela dit, le blabla islamiste assimilé par les ennemis au "terrorisme" n'a aucune importance dans l'état actuel des choses, l'objectif sur lequel se focaliser étant la décolonisation d'abord et rien d'autre.

5.Posté par Xmen le 01/04/2010 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



La seule chose qui pourrait encore sauvé les palestiniens, les musulmans...C'est la Oummah !(Avec l'aide de Dieu) sans elle les musulmans seront perdu à tout jamais et leur histoire s'éffacera au fur et à mesure du temps.

Dieu est entrain de punir les musulmans de les rédiculiser, parce qu'ils s'éloignent de leur vrai religion, le retour des musulmans à leur véritable religion ce fera quand Dieu le décidera.

Ce jour arrivera (inch'Allah le plus vite possible) et aucunes nations, pays, ou armés ne pourra arreter la monter en puissance des heritiers de l'Islam.

C'est aux musulmans de ce défendre eux même ( Avec l'aide d'Allah ) avec toute leur force et leur courage contre les ennemis d'Allah.






6.Posté par naouelle le 01/04/2010 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on est tous d'accord pour dire que c'est aux musulmans de réagir mais concrètement il y a rien. On reste bloqué derrière nos écrans à suivre l'actualité sans rien faire. Ni les manifestations, ni les courriers par ci par la ne change rien. A un moment donné il faut des solutions concrètes. Il faut absolument que les peuples de pays musulman fasse pression sur leur gouvernement mais à qui parler??????? Ils ont quasiment tous reconnus israel et ils font commerce avec eux. Ils font commerce avec le diable qui tue leurs frères et sœurs. Franchement c'est mal parti pour les palestiniens

7.Posté par murielnajia le 01/04/2010 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand même, c'est déjà quelque chose de proclamer l'injustice que les palestiniens subissent, leur droit à garder leur terre, leur combat pour l'honneur, c'est ce que font les personnes qui écrivent tous ces articles, bravo et ce n'est pas rien, ils sont lus par un grand nombre. Mais que peut-on faire de plus ici en France sinon continuer à voter contre Sarkosy, allié des sionistes, et parler pour convaincre les autres qui n'ont pas encore compris? Espérons que tout ce que les israéliens construisent sera un jour pour les palestiniens qui avec l'aide du tout puissant reprendront leurs droits.
Que les musulmans se soulèvent? Au prix encore de milliers de vies? Combien de millions ont été déjà assassinés par les occidentaux ces derniers siècles? et en Afrique et en Asie et partout!!

8.Posté par Oumelkheir le 05/04/2010 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorsqu'il s'agit des musulmans, l'Unesco peut condamner sans détours les "crimes contre la culture" http://www.unesco.org/bpi/fre/unescopresse/2001/01-38f.shtml
Mais dès lors qu'il s'agit d'israel, c'est à peine si ces officiels sont "inquiets"... je suis certaine que cette inquiétude ne les empêche pourtant pas de dormir...
Ceci dit, sur le site de l'Unesco il n y a aucune déclaration au sujet d'Al Qods par la Directrice Generale, mis à part celle concernant la Mosquée d'Ibrahim
http://www.unesco.org/new/fr/media-services/single-view/news/unesco_director_general_expresses_concern_about_tomb_of_the_patriarchs_and_rachels_tomb/back/18384/

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires