EUROPE

L'UE menace Khartoum de sanctions supplémentaires


Dans la même rubrique:
< >


Lundi 23 Juin 2008

L'UE menace Khartoum de sanctions supplémentaires
Les Etats-Unis et certains pays européens utilisent, ‎de temps en temps, le conflit du Darfour comme un levier ‎de menaces et de sanctions contre Khartoum. " L'Union ‎européenne a menacé de considérer des mesures ‎supplémentaires contre le Soudan s'il continue à refuser de ‎coopérer avec la cour pénale internationale, CPI, pour ‎livrer certains responsables soudanais visés par des ‎mandats internationaux lancés par la même cour. Certains ‎pays européens ont évoqué l'éventualité de geler des avoirs ‎du Soudan et d'interdire à certains ses responsables de ‎voyager à l'étranger. La CPI a accusé certains responsables ‎soudanais de meurtres, de violes et de pillages dans la région ‎du Darfour. Le Soudan qui n'est pas membre de la CPI ‎refuse de répondre, favorablement, à son exigence, car ‎selon les autorités soudanaises, la CPI n'a aucune ‎juridiction sur le Soudan. Par ailleurs, les responsables ‎soudanais disent être capables de résoudre la crise du ‎Darfour en coopération avec les acteurs régionaux, si ‎certains pays occidentaux, en particulier les Etats-Unis, n'y ‎mettent pas des entraves. Pour Khartoum, le verdict ‎tendancieux émis par la CPI contre certains responsables ‎soudanais est destiné à le mettre sous pression. En effet, les ‎conflits du Darfour remontent aux actes de provocation des ‎Etats-Unis, de l'Occident et de certains groupes rebelles liés ‎aux Etats-Unis, en l'an 2003. En fait, au cours de ces deux ‎dernières décennies, Washington et certaines capitales ‎européennes ont utilisé fait tout pour imposer leurs diktats à ‎Khartoum. Depuis, l'Union européenne s'est mise en ‎diapason avec les Etats-Unis pour présenter le ‎gouvernement soudanais comme responsable de la crise du ‎Darfour. Ce, alors que les Etats-Unis, certains pays ‎européens et des groupes rebelles du Darfour ont torpillé le ‎processus de paix. Dans la conjoncture actuelle, le ‎gouvernement de Khartoum et des médiateurs régionaux ‎s'efforcent de ramener les deux parties à la table des ‎négociations. Mais, l'Union européenne a fait distiller le ‎venin par ses prises de positions intempestives à l'égard de ‎la crise du Darfour et contre le gouvernement soudanais. ‎

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Lundi 23 Juin 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires