FRANCE

L'Oraison funèbre d'une France encore vivante.


Dans la même rubrique:
< >

Ce que prônent aujourd’hui ces identitaires haineux n'est rien d'autre qu'un néo-druidisme prêchant le mystique retour vers une forêt gauloise, sombre et terrifiante, étape incontournable pour l’accession à ce village gaulois mythifié. Autant dire que tous ceux qui n'ont pas le certificat d’origine adéquate ne s'en sortiront pas de cette maudite foret, devenue accessoirement le cimetière de la Nation française, ou du moins l'usine de fabrique de « la Nation positive » amputée, pureté oblige, de tous les superflus. Finkielkraut lira alors, dans son discours de réception à l’Académie, son oraison funèbre. Quant à l’Épitaphe, il suffit de graver « identité malheureuse ». Et pourtant elle vit encore, la vieille.


Cide
Lundi 5 Octobre 2015

L'Oraison funèbre  d'une France  encore vivante.
On sait depuis Clemenceau qu'il suffisait d'ajouter « militaire » à un mot pour lui faire perdre sa signification. Ainsi, ajoute-t-il, la justice militaire n'est pas la justice, la musique militaire n'est pas la musique.
Un autre mot a aussi des vertus similaires: «Hongrie ». En effet une fois collé à une phrase, elle prend de sitôt une autre tournure.
De ce fait, les Habsbourg juste avant de sortir de l'histoire eurent le malheur ou du moins la mauvaise idée de nommer leur pays l'Autruche-Hongrie. Du coup, c'en est fini de l'Autruche impériale, jadis victorieuse et flamboyante. Tout sauf l'apothéose d'un millénaire brillant. Puis le nouveau fascisme magyar est venu, démocratie hongroise nous dira-t-on.
Pourtant elle est synonyme des barrières, tranchées, coups de bâtons et traitement dégradant inhumainement infligés aux pauvres réfugiés indulgents et déjà largement malmenés, hélas, par l'histoire. Rien à voir, en tout cas, avec celle de l'Allemagne ou l'Autruche.

Pourquoi alors cette « malédiction hongroise »  comme la nomme si bien le poète Borbély ?
C'est que la Hongrie est le réceptacle de tous les déchets de l'Europe Centrale : humains, culturels ou politiques.
Ce qui, forcement, fait d'elle un cas d’école en la matière. Tellement cette région a brillé durant toute son histoire par tant d'avaries humaines et sociales.
Ainsi, il est difficile d'expliquer la haine crasse qui anime un Alain Finkielkraut obsessionnel sans rappeler qu'il est d'abord Polonais. Quant à notre Sarkozy, il est bien Hongrois et c'est justement cela le plus inquiétant.
Dans la mesure qu'il est le sorcier en chef de cette France qui vient. Ou cette France-Hongrie, qui n'est en réalité qu'un tombeau ouvert de toutes les valeurs humanistes et universalistes qui ont fait sa grandeur et son passé.

Or tous ces instincts belliqueux et inhospitaliers se renforcent aujourd’hui par des alliances extrémistes avec le Sionisme identitaire, majoritaire chez les juifs français, toutes classes confondues, ainsi que par un «revenant fascisme italien » de plus en plus tentant pour les descendants de cette migration transalpine.

En fait la France-Hongrie se veut d'abord un fractal politique de ce mythique village gaulois fruit de l'imagination tourmentée et débordante d'un migrant polonais dont aucun lien de sang ni de mémoire ne le lie à la Gaule. Elle consiste, donc, à transformer expressément la cinquième puissance économique mondiale et le deuxième domaine maritime du Globe à un village gaulois imaginaire. La gageure !

D’où ce passage obligé par cette misérable France-Hongrie, en étape intermédiaire, ou tremplin indispensable de l'« alya socio-politique » vers un tribalisme villageois se substituant désormais à l’universalisme français d'antan.
Un Israël Franc, en somme, en parfaite symbiose d’intérêt et de nature avec son alter-ego hébreu cher à Finkielkraut et affilés. Et dans lequel les valeurs d'un autre ages sont érigées en lois : identité, filiation, race, religion et tribu.
Surtout que pour diriger ce fractal hybride et obscurantiste les candidats ne manquent pas dans la France d’aujourd’hui.. De la Gauche à la l’Extrême droite en passant par la Droite et le Centre les Orban et les Natanyahou sont en effet légion.

En vérité ce que prônent aujourd’hui ces identitaires haineux n'est rien d'autre qu'un néo-druidisme prêchant le mystique retour vers une forêt gauloise, sombre et terrifiante, étape incontournable pour l’accession à ce village gaulois mythifié.

Autant dire que tous ceux qui n'ont pas le certificat d’origine adéquate ne s'en sortiront pas, eux, de cette maudite foret, devenue accessoirement le cimetière de la Nation française. Ou du moins l' usine de fabrique de « la Nation positive » amputée, pureté oblige, de tous les superflus (Arabes, Noirs ou Musulmans) comme les Nazis avaient jadis leur « Christianisme positif ». Le tout sous les coups de boutoir de ce nouveau paganisme gaulois, somme toute, assez conforme à cette idéologie moribonde dont Finkielkraut est le sacerdoce   attitré en France : le Sionisme.
La France qui, bien que son fossoyeur premier, il lira tout de même, janvier prochain, l'oraison funèbre, dans son discours de réception à l’Académie française. Quant à l’Épitaphe, il suffit de graver « identité malheureuse ». Et si elle vit encore, la vieille?


 


Lundi 5 Octobre 2015


Commentaires

1.Posté par Aldamir le 05/10/2015 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans le Monde Diplomatique de Juillet 2003 :
Organes et agents de Propagande :
- USA : Fox News,, CNN, MSNC, Radio Clear chanel 1225 station
- France : Pierre Lelouche, Bernard Kouchner , Yves Roucante, Pascal Bruchner, Guy Millière_ André Glusksman, Alain Finkielkraut, BHL, Pierre Rigoulot entre autres

2.Posté par Mila le 05/10/2015 15:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article plein de vérité !

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires