Palestine occupée

L'Occident aide l'Autorité Palestinienne à brutaliser les Palestiniens


Les gouvernements occidentaux disent à leurs citoyens que l'aide financière qu'ils donnent à l'Autorité Palestinienne favorise la sécurité et promeut la démocratie, les droits de l'homme et la règle de la loi dans les territoires occupés. Ces gouvernements peuvent aussi s'illusionner en pensant que la répression souvent rude infligée par l'AP sur son propre peuple, martyrisé depuis longtemps par Israël, contribuera à la paix entre Israël et les Palestiniens. Mais l'Occident se trompe dans les deux cas.

Par Khaled Amayreh amayreh@p-ol.com


Traduction : MR pour ISM
Samedi 16 Août 2008

L'Occident aide l'Autorité Palestinienne à brutaliser les Palestiniens
Aujourd'hui, l'essentiel de "l'aide financière" occidentale fournie au régime basé à Ramallah est utilisé à la consolidation d'une structure d'Etat policier, en fait une police d'Etat sans Etat, puisque l'occupation israélienne continue à contrôler étroitement tous les territoires occupés, y compris le voisinage des propres quartiers généraux de Mahmoud Abbas.

Selon des sources fiables, plus d'un tiers du budget de l'Autorité Palestinienne, constitué de "dons" de donateurs occidentaux et des Etats pétroliers arabes, va aux agences de sécurité qui opèrent sans aucune restriction juridique ou morale.

En comparaison, moins d'un pour cent du budget va à l'agriculture tant à Gaza qu'en Cisjordanie. C'est le secteur qui assure le gagne-pain de plus de 50% des Palestiniens.

Nous savons tous que la raison d'être derrière l'existence même de l'appareil sécuritaire de l'AP est de réprimer la résistance palestinienne à l'occupation israélienne. Si non, Israël n'autoriserait pas les USA et autres pays à enrôler, entraîner et armer ces "forces palestiniennes".

Aujourd'hui, la manière dont fonctionnent ces soit-disantes forces sape la règle de la loi, les libertés civiles et les droits de l'homme dans les territoires occupés.

Elles arrêtent, maltraitent et torturent des gens innocents. Elles emprisonnent des journalistes qui font leur travail de journaliste. Elles bouclent et vandalisent des institutions sociales, culturelles, académiques et autres en violation flagrante de la loi.

En bref, c'est le règne de la terreur installé sur toute le Cisjordanie sous prétexte de "combattre le Hamas".

L'Autorité Palestinienne prétend que ces tactiques oppressives sont nécessaires pour empêcher le Hamas d'entreprendre un coup d'Etat en Cisjordanie.

Cette revendication est aussi ridicule que mensongère. Pour que le Hamas soit en mesure de mener un "coup d'Etat" en Cisjordanie, il faudrait qu'il soit militairement plus fort qu'Israël et l'AP combinés, ce qui est loin d'être le cas.

En vérité, la raison réelle derrière le règne de répression et de violations flagrantes des droits de l'homme en Cisjordanie est un désir irrépressible de revanche pour l'expulsion de Gaza des milices Fatah il y a plus d'un an.

Il y a quelques semaines, l'Autorité Palestinienne a arrêté trois journalistes en Cisjordanie sur des accusations manifestement futiles comme "mise en danger de la sécurité nationale", et "création de division dans le peuple".

Ces journalistes, dont Awadh Rajoub, correspondant du service arabe d'al-Jazeera.net, croupissent toujours dans les blocs et geôles de l'AP.

Les parents de Rajoub disent qu'il va vraisemblablement être jugé par un tribunal militaire ! Oui, un procès militaire pour un journaliste palestinien innocent, par une autorité qui n'a aucune autorité ni souveraineté, et dont la survie et l'existence mêmes dépendent presque complètement du bon vouloir d'Israël, l'ultime bourreau et oppresseur du peuple palestinien.

De plus, des dizaines de responsables communautaires, d'officiels religieux, de maires élus, aussi bien que des étudiants sont jetés en prison et probablement torturés par les enquêteurs de la sécurité.

Il y a quelques semaines, un visiteur à un hôpital local du gouvernement à Hébron, a laissé entendre à l'auteur de ces lignes qu'il avait vu un jeune homme, salement tabassé, attaché à son lit d'hôpital par des chaînes en fer, avec trois gardes de sécurité armés postés à l'entrée de sa chambre.

La semaine dernière, des policiers d'élite de l'Autorité Palestinienne ont passé à tabac deux professeurs qui donnaient des cours particuliers à des étudiants au Centre Académique Anwar, à Dura, à 10 km au sud-ouest d'Hébron. Les deux enseignants sont Naim Talahmeh et Salem al-Hureibat.

Plus tôt ce mois-ci, le Président de l'AP Mahmoud Abbas a dit qu'il avait donné ordre à tous les services de sécurité de libérer tous les prisonniers politiques raflés suite aux événements récents à Gaza.

Cependant, deux semaines ont passé et 95% des prisonniers politiques croupissent toujours dans les blocs et geôles de l'AP.
Et bien sûr, les forces de sécurité de l'AP continuent tous les jours d'arrêter des gens innocents et de fermer des commerces et des associations, sans tenir aucun compte des lois.

Dans les jours récents, les forces de sécurité de l'AP ont même commencé à arrêter des avocats qui défendaient des prisonniers illégalement détenus. Des sources des droits de l'homme en Cisjordanie ont rapporté que les avocats Muhammed Farrah, d'Hébron, et Fadel Bushnaq, du nord de la Cisjordanie, languissent dans les prisons de l'Autorité Palestinienne.

La répression menée par l'AP contre son propre peuple ne peut être justifiée par une quelconque conduite inacceptable du Hamas dans la Bande de Gaza, y compris l'arrestation abusive de personnalités politiques affiliées au Fatah.

La persécution de gens perçus comme partisans du Hamas en représailles aux arrestations de militants du Fatah par le Hamas, ou vice versa, est un comportement sans éthique, assimilable à celui des gangsters et des voyous.

Le Hamas a libéré un grand nombre de dirigeants politiques du Fatah, dont Zakaria al-Agha, le principal leader du groupe dans la Bande de Gaza. Alors pourquoi l'Autorité Palestinienne dominée par le Fatah continue-t-elle à violer les droits de l'homme et les libertés civiles du peuple palestinien ?

L'Occident se trompe lorsqu'il pense que les passages à tabac et les tortures des Palestiniens par l'Autorité Palestinienne produiront de la sécurité pour Israël.

L'AP a mené une répression énorme contre son propre peuple pendant l'ainsi nommée Ere Oslo (1994-2000). Cette période affreuse, nous nous en souvenons tous, a produit deux choses : l'Intifada al-Aqsa et la victoire électorale du Hamas en 2006. Il est donc très vraisemblable que la répression sponsorisée par Occident menée par l'AP contre ce même peuple qu'elle prétend servir, et dont elle clame qu'elle protège et sauvegarde les intérêts, se retournera tant sur l'Occident que sur son rejeton de plus en plus impitoyable.

L'Occident doit relier clairement son aide financière à l'Autorité Palestinienne à ses performances en matière de droits de l'homme. Ce serait compatible avec ses idéaux et politiques déclarés et servirait également les intérêts de la paix en Palestine.

En fin de compte, la dernière chose dont ont besoin les Palestiniens, c'est d'un autre bourreau qui aggrave la terreur génocidaire d'Israël contre notre peuple.

http://ism-france.org/news/article.php?id=9672&type=analyse&lesujet=Collabos http://ism-france.org/news/article.php?id=9672&type=analyse&lesujet=Collabos



Samedi 16 Août 2008


Commentaires

1.Posté par Hassan le 16/08/2008 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et oui le problème c'est que l'autorité palestiniennes est manipulé par les sionistes et divise les palestiniens entre eux , cela est le but des israéliens pour mieux leurs voler leurs terres et les massacrer leurs enfants !

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires