Politique Nationale/Internationale

L'ONU accuse le Maroc d'espionner ses sujets


Le rapport comprend des données sur une entreprise britannique parmi les plus grands producteurs d'armes et de systèmes de cybersurveillance du monde.
De nouvelles accusations contre le manque de liberté d'expression auxquelles le Maroc sera confronté ce mois-ci à Genève.


Lehbib Abdelhay
Mardi 18 Juin 2019










Un nouveau rapport de l'ONU a accusé le Maroc d'espionner ses sujets dans le cadre d'un programme complet de surveillance qui viole la vie privée des citoyens. Le rapport, présenté par le Rapporteur spécial sur le droit à la liberté d'expression, qui sera présenté le 25 juin à la 41e session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève, contient des informations détaillées sur l’entreprise BAE Systems. En plus d'être l'un des plus grands producteurs d'armes au Royaume-Uni, celle-ci est responsable de l'exportation d'outils de cybersécurité. Parmi les pays où les violations des droits humains sont systématiques, dont le Maroc et les pays du golfe Arabo-Persique et du Moyen-Orient, le rapporteur de l'ONU indique que le Maroc adopte le programme de l'entreprise britannique comme outil de surveillance.



Les pays arabes qui ont acheté le système d’espionnage des communications appelé Evident, développé par la filiale danoise de BAE Systems, ETI
Les pays arabes qui ont acheté le système d’espionnage des communications appelé Evident, développé par la filiale danoise de BAE Systems, ETI

L'institutionnalisation de la surveillance

Le Maroc exerce une surveillance très organisée des réseaux sociaux. Il est de l'obligation des entreprises locales, à large participation du Makhzen, de contrôler les réseaux sociaux surtout dans la région du Rif et de l'ancienne colonie espagnole du Sahara occidental. Le but du gouvernement est d'empêcher la prolifération de messages contre le régime par la censure permanente, les arrestations arbitraires et les disparitions mystérieuses. Là où ces actions sont les plus visibles, c’est peut-être sur Facebook et Twitter, où les commentaires sont supprimés presque en temps réel avec l'aide de plus de 3 000 agents appartenant aux services secrets.



Traduit par Fausto Giudice

Merci à Tlaxcala
Source: https://www.elconfidencialsaharaui.com/2019/06/la-onu-acusa-marruecos-de-espiar-sus.html
Date de parution de l'article original: 16/06/2019
URL de cette page: http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=26284



Lundi 17 Juin 2019


Commentaires

1.Posté par Max le 18/06/2019 22:48 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Genre les pays accidentaux ne surveillent pas leur sujets comme du bétail dans une prison à ciel ouvert, et pour info ce n'est pas le Sahara occidentale c'est le Sahara du Maroc

2.Posté par Jo le 19/06/2019 20:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C''est le Sahara occidental :)

3.Posté par Amir le 20/06/2019 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Sahara est marocain et il le restera , quant à Big Brother c'est les peuples du monde entier qui sont sous surveillance et le meilleur arrive avec la 5G...

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires