Palestine occupée

L'OLP de la honte


Après de nombreuses années d'une OLP en état de léthargie, sinon cliniquement morte, son président Mahmoud Abbas tente de ranimer l'organisation pour s'en servir de pion contre le Hamas. La finalisation de l'Accord d'Oslo et la fusion de l'organisation qui s'en est suivie, en 1993, en une Autorité Palestinienne nouvelle, a dramatiquement affaibli l'ancienne, lui enlevant pratiquement toute raison d'être.

Par Khaled Amayreh > amayreh@p-ol.com


Vendredi 5 Décembre 2008

L'OLP de la honte
Certaines factions de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP), comme le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), ont quitté l'organisation pour protester contre les "concessions traîtres" et la croix mise par la direction du Fatah, c'est-à-dire Yasser Arafat, sur les constantes nationales palestiniennes.

Pendant le règne d'Arafat, qui s'est terminé avec sa mort mystérieuse en 2004, l'OLP a conservé un minimum de symbolisme, non pas tellement parce qu'elle avait une vie propre, mais plutôt parce qu'Arafat personnifiait l'OLP et l'Autorité Palestinienne (AP) combinées. Après tout, Arafat était l'OLP, et l'OLP, puisque Arafat prenait toutes les décisions, tenait tous les rênes et contrôlait tout l'argent.

Aujourd'hui, avec le régime de l'AP à Ramallah, soutenu par les Américains et courtisé par les Israéliens, Abbas et ses nombreux laquais, hommes de main et parasites, invoquent constamment le mantra de l'OLP pour justifier leur conduite ouvertement traître, non seulement vis-à-vis de l'ennemi ultime de la Palestine, Israël, mais aussi des masses palestiniennes, en particulier en Cisjordanie où les agences de sécurité de l'AP sont devenues de fait une autre strate sinistre de l'occupation et de la répression israéliennes.

Aujourd'hui, pas un jour ne passe sans qu'Abbas ne brandisse "l'épée rouillée" de l'OLP à la figure du Hamas. Ces gesticulations minables ne sont pas réellement destinées à renforcer ni même à protéger l'organisation, créée par Ahmed Shukeiri (photo ci-dessus) en 1964, mais plutôt à forcer le Hamas à accepter les positions de traîtrise et de capitulation adoptées par l'OLP ces dernières années.

Ceci inclut, entre autres, la reconnaissance de la légitimité du régime israélien en échange de la reconnaissance de l'OLP comme seule représentante du peuple palestinien.

Bon, quel bénéfice retire le peuple palestinien, en termes réels, de la reconnaissance israélienne de l'OLP comme "la" seule représentante du peuple palestinien ? L'OLP est-elle une variable éternelle jamais soumise à changement ? Et si l'OLP se transformait en une représentation nationale, comme elle le fut, serait-elle toujours "la seule et légitime représentation des Palestiniens ?".

Evidemment, après 15 années de reconnaissance stupide et inconditionnelle d'Israël par l'OLP, chaque homme, femme et enfant de Palestine est en droit de demander à la direction de l'OLP-AP quel avantage nous avons obtenu en échange de la reconnaissance de la légitimité du sionisme ? Le sionisme est-il légitime ?

De plus, Israël a-t-il, en échange, reconnu un Etat palestinien ? Israël a-t-il arrêté ou même allégé son expansion coloniale de notre terre ? Israël a-t-il arrêté sa politique meurtrière contre notre peuple ?

Israël a-t-il relâché sa répression néo-nazie des Palestiniens, que ce soit dans la Bande de Gaza, où 1,5 millions de Palestiniens crèvent de faim, ou en Cisjordanie, où les centres de population palestinienne sont assiégés par pas moins de 700 barrages routiers, tenus par des terroristes à la gâchette facile semblables à une gestapo judéo-nazie ?

Ce sont des questions légitimes éminemment justes, pour lesquelles la direction de l'OLP sénile et lamentablement malhonnête n'a pas de réponses satisfaisantes.

Nous savons tous que l'OLP d'aujourd'hui n'est pas celle d'hier.

Ce n'est pas la même OLP qui était dédiée à la libération de la Palestine et à la réalisation des droits palestiniens, dont le primordial droit au retour pour des millions de réfugiés qui ont été déracinés de leurs maisons et de leurs villages, et dispersés aux quatre vents par l'entité sioniste naissante.

Aujourd'hui, l'OLP est une honteuse maison close. C'est l'organisation qui s'est permis d'être utilisée comme outil de répression contre ce même peuple qu'elle prétend servir.

C'est une organisation qui donne à la trahison et à l'apostasie nationale un visage légitime et une façade acceptable. C'est une entité dont le comportement et la conduite constituent l'anti-thèse exacte de l'authentique PLO du passé qui, plus ou moins, représentait le consensus national palestinien.

Bien sûr, des Palestiniens à l'esprit libre, qui ne sont pas intimidés par les gros bâtons ou soudoyés par les carottes pour joindre le chœur de mensonges du gang néo-Oslo, sont en droit de demander s'il est moralement correct d'être loyal à une organisation dont les dirigeants clament qu'Israël n'est pas l'ennemi et l'occupant, et que tant les Israéliens que les Palestiniens n'ont qu'un ennemi, l'Islam et le Hamas ?

Au cours des récents semaines et mois, l'OLP a travaillé étroitement avec l'armée d'occupation israélienne pour harceler les Palestiniens, donnant l'assaut à leurs maisons au milieu de la nuit et bouclant les institutions caritatives et les orphelinats.

Sans parler des actes de torture que l'OLP a honteusement pratiqués sur les Palestiniens qui refusaient de donner des informations sur les combattants résistants, ni remettre leurs armes de résistance.

En bref, l'OLP, dont la raison d'être fut jadis la libération de la Palestine de l'infâme occupation israélienne, a presque disparu, et est remplacée par une OLP obséquieuse qui n'est qu'un outil de l'occupation israélienne contre le peuple palestinien.

Récemment, le Président Abbas a fait un discours devant le Conseil Central de l'OLP à Ramallah, dans lequel il expliquait que ceux qui voulaient rejoindre l'OLP devait l'accepter telle qu'elle est.

Alors, qu'elle aille au diable, parce que les masses palestiniennes ne sont pas décidées à accepter une organisation totalement corrompue, qui est devenue un sous-traitant de répression travaillant pour l'armée israélienne.

Non, les Palestiniens ne donnent pas et ne donneront pas leur soutien à un organisme qui obéit à Israël au doigt et à l'œil, un organisme qui reçoit des véhicules et des armes et de l'argent de la CIA et des régimes marionnettes américaines de la région, dans le but de combattre et de torturer les patriotes palestiniens au nom d'Israël.

Une telle organisation est une honte ; c'est un déshonneur pour le peuple palestinien et leur cause juste et longue. C'est un cancer sur la conscience de la lutte palestinienne pour la justice, la liberté et l'indépendance. Les dizaines de milliers de martyrs doivent se retourner dans leurs tombes, à voir cette OLP devenir l'ennemie de la Palestine.

Cette organisation ne représente plus le peuple palestinien puisqu'elle est devenue une petite société dirigée par des carriéristes avides d'argent qui n'hésitent pas à vendre nos droits nationaux et l'honneur national pour quelques dollars américains ou euros européens.

Il est impératif que les Palestiniens libres et patriotes, de toutes les factions, y compris du Fatah, comme les indépendants, entreprennent immédiatement la tâche primordiale de réforme de l'OLP.

Et dans le cas où cette tâche s'avèrerait trop compliquée, à cause de la résistance obstinée prévisible de la vieille garde corrompue, alors un nouvel organe doit être créé, un organe qui extirpera la cause palestinienne et les Palestiniens de la sphère d'influence israélo-américaine.

Sinon, nous finirons par avoir une OLP qui ne sera pas meilleure que les infâmes ligues villageoises de Menahem Milson, fin des années 70-début des années 80.

Eh bien, l'OLP n'en est-elle pas déjà là ?

Traduction : MR pourISM
 


Vendredi 5 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par Aigle le 05/12/2008 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mille merci Khaled ....et cette fois pas un minus dirigeant "arabe" dirigé ne pourra mettre son sale doigt dans la revolution a venir

2.Posté par ayatollah le 05/12/2008 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors, qu'elle aille au diable !! Le hamas vaincra sans aucun doute l'OLP finira comme
l'ALS mais ce qui est dramatique c'est le soutient arabo musulman a Mahmoud abbas et donc a israel , les palestiniens ( de palestine et de coeur ) ne leur pardonneront jamais cette trahison , israel c'est deja de l'histoire ancienne le vrai probleme est que va t'on faire de la jordanie de l'arabie saoudite et du regime egyptien car leur existance est liée a celle d'israel quand israel ne sera plus ( ce n'est plus qu'une question d'année) les Etat uniens n'auront plus aucune raison de soutenir ses regimes comment vont ils reagire face a leur defaite ayant misé leur survie a celle d'israel ?

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires