Opinion

L'Italie sera-t-elle exclue du Club des huit?


Dans la même rubrique:
< >


Leonardo Coen
Jeudi 9 Juillet 2009

L'Italie sera-t-elle exclue du Club des huit?
L'Italie vit aujourd'hui un moment particulier. Le gouvernement de Silvio Berlusconi subit la pression des forces politiques car les problèmes nés de la crise économique persistent, et cette situation préoccupe de plus en plus les démocraties occidentales. On prétend aussi que le pays sombre dans la décadence. Bref, l'image de l'Italie est ternie depuis la formation du dernier gouvernement, et surtout sur fond des scandales autour de la vie privée du premier ministre.
Le quotidien italien La Repubblica a essayé de recevoir des réponses à ses dix questions relatives aux passions du chef de gouvernement pour les dames et à d'autres épisodes qui ont suscité de vifs débats de par le monde.



Par Leonardo Coen, journaliste à La Repubblica, pour RIA Novosti.



La Repubblica n'a pas obtenu de réponses aux questions posées. En plus, M.Berlusconi s'en est pris des éditions étrangères, dont le Guardian britannique, qui abordaient les sujets mentionnés.
Par exemple, la réaction des médias britanniques au comportement de M.Berlusconi en tant que premier ministre a été la plus dure. Selon la presse britannique, la présence de Silvio Berlusconi au gouvernement est dangereuse pour l'Italie.



L'Espagne et les Etats-Unis ont été, eux aussi, submergés par une vague de réprobation.
Sur cette toile de fond, les dirigeants des huit pays les plus riches du monde se réunissent pour leur réunion planétaire à L'Aquila, ville encore marquée par les stigmates du séisme du 6 avril dernier.
Il est vrai que le modèle du G8 en tant qu'instrument de la politique internationale est en crise. L'accord russo-américain sur le désarmement nucléaire signé à la veille du sommet de L'Aquila en témoigne avec éloquence.



Dans ce contexte, la conclusion du quotidien britannique The Guardian paraît logique: il faut exclure l'Italie du G8.
A mon avis, l'Italie restera membre des huit grandes puissances pour des raisons économiques et vu le rôle stratégique joué par ce pays dans les Balkans, au Proche-Orient, en Irak et en Afghanistan. L'Italie est un allié précieux des Etats-Unis. Et je ne pense pas que sa place puisse être occupée par l'Espagne, plus faible sur le plan économique.



Cependant, la crise politique en Italie s'aggrave et les agissements de M.Berlusconi pourraient porter un coup mortel aux intérêts du pays. Mon avis est d'ailleurs partagé par la société civile et le front des forces démocratiques italiennes.


Jeudi 9 Juillet 2009


Commentaires

1.Posté par fadi le 09/07/2009 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'italie s'il veut retrouver une partie de son passé glorieu,il n' qu' a se soustraire de
la tutelle americainne et essayer de s'integrer à son milieu historiquement meditéranienne
comme la france d'ailleurs au moins ils auront une place d'honeur car avec les etas unis
ils ne gagnerons rien à part apart quelque miette le maitre atlantiste.

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires