Diplomatie et relation internationale

L'Iran salue le message d'Obama mais demande des actes concrets


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Samedi 21 Mars 2009

L'Iran salue le message d'Obama mais demande des actes concrets
L'Iran accueille favorablement le message du président américain Barack Obama à l'occasion du nouvel an iranien mais demande des actes concrets pour réparer les erreurs passées, c'est ce qu'a déclaré Ali Akbar Javanfekr, le conseiller de presse du président Mahmoud Ahmadinejad.

"Nous accueillons favorablement la volonté du président américain de mettre de côté les différences passées, mais le moyen d'y arriver n'est pas de demander à l'Iran d'oublier unilatéralement l'attitude agressive des Etats-Unis par le passé", a-t-il déclaré.

Il a expliqué que "les Etats-Unis doivent reconnaître leurs erreurs passées et les réparer afin de mettre de côté les différences entre les deux pays".

"Dans son message, le président Obama a parlé de Norouz et du renouveau de la nature (avec l'arrivée du printemps), cela doit être une leçon pour
nous tous (qui devons) profiter de cette occasion pour apporter des changements fondamentaux", a-t-il ajouté.


De son coté, le ministre iranien de l'Energie Parviz Fattah, a affirmé, lors d'une conférence de presse à l'occasion du 5e Forum mondial de l'eau à Istanbul, que "ce message est un point positif". Mais il a ajouté qu'
"en plus des paroles, nous avons besoin d'actes", précisant que les dirigeants iraniens examineraient ce message "avec attention".


Dans la nuit de jeudi à vendredi, le président américain Barack Obama s'est adressé directement aux dirigeants iraniens et leur a offert de surmonter trente années de conflit, et ce, dans un message diffusé pour le nouvel an iranien.

"En cette saison qui est celle des nouveaux commencements, je voudrais parler clairement aux dirigeants iraniens", dit Obama.

"Nous avons de graves divergences et elles se sont amplifiées avec le temps. Mon administration est désormais résolue à pratiquer une diplomatie qui traite la totalité des problèmes que nous avons devant nous, et à chercher à établir des relations constructives entre les Etats-Unis, l'Iran et la communauté internationale. Ce processus ne progressera pas par la menace. Nous cherchons au contraire un dialogue honnête et fondé sur le respect mutuel", dit-il.

Obama a offert également aux dirigeants iraniens un "avenir où les anciennes dissensions ont été surmontées, où vous et tous vos voisins et le monde en général vivent dans une sécurité et une paix plus grande".

Il fait miroiter "de plus grandes chances de partenariat et de commerce".
"Vous aussi, vous avez un choix à faire", dit-il cependant aux dirigeants iraniens.

"Les Etats-Unis veulent que la République islamique d'Iran prenne la place qui lui revient dans la communauté des nations", mais "on ne peut obtenir cette
place par la terreur ni par les armes, mais par les agissements pacifiques qui démontrent la véritable grandeur du peuple et de la civilisation iranienne",
dit-il, et ce, en allusion au soutien iranien aux forces de résistance.



L'UE ESPERE UN NOUVEAU CHAPITRE AVEC L'IRAN


Le diplomate en chef de l'Union européenne Javier Solana a émis vendredi l'espoir qu'un "nouveau chapitre" puisse s'ouvrir dans les relations avec l'Iran après le discours du président américain Barack Obama à Téhéran.

"Je pense qu'il s'agit d'un message très constructif", a déclaré à la presse M. Solana en arrivant à un sommet des dirigeants européens à Bruxelles.

Solana a estimé que la communauté internationale avait fait "une bonne offre" à l'Iran sur la question du nucléaire.

Pour sa part, le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini a salué, ce vendredi, "le grand leadership" dont a fait preuve le président américain Barack Obama avec son message d'ouverture adressé à l'Iran, et exprimé l'espoir que Téhéran y réponde positivement.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Samedi 21 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par Abdelghani le 21/03/2009 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A mon modeste avis, l'Iran devrait totalement ignorer l'Europe de Javier Solana , qui s'est beaucoup trop compromise avec israel en soutenant continuellement des " sanctions " contre l'Iran ...et négocier seulement avec les USA !
Ce serait une excellente leçon pour cette europe entièrement prostituée aux sioniostes israeliens!

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires