Politique Nationale/Internationale

L'Iran réagit au discours du président américain



IRNA
Mardi 3 Avril 2007

 L'Iran réagit au discours du président américain
Mohammad Ali Hosseini, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères réagissant au discours de George W. Bush, président des Etats-Unis, concernant les marins britanniques arrêtés, a conseillé d'écouter son sous-secrétaire d'Etat aux affaires étrangères et de s'abstenir de faire des commentaires irréfléchies et illégaux.



Mohammad Ali Hosseini a rappelé à Bush dans un communiqué que
Nicholas Burns a déclaré que toute affirmation américaine qui prendrait la défense du gouvernement britannique pourrait compliquer davantage
la situation. Pour cette raison, il conviendrait mieux que le président des Etats-Unis s'abstienne de faire des commentaires irréfléchies et illégaux.


Le président américain a rompu hier son silence sur "le dossier
iranien" déclarant que l'Iran doit immédiatement
libérer les marins britanniques qu'il a qualifié d' " otages ".


Selon des agences, c'est la première fois que le gouvernement américain qualifie les marins britanniques d' " otages ", un mot qui non seulement émet un verdict sur le conflit international mais évoque la crise qui a suivie la prise de l'ambassade américaine à Téhéran en 1979.


Les déclarations du président se sont produites pendant la conférence de presse conjointe avec le président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, à
Camp David.


G.W. Bush a qualifié la conduite de l'Iran d'"impardonnable" soulignant que les Marins britanniques "sont innocents".


Le président américain a déclaré également qu'il soutenait les efforts du premier ministre britannique pour résoudre ce dossier par des
moyens diplomatiques, mais a signalé qu' "il n'y aura pas de possibilité d'échange.




Mardi 3 Avril 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires