MONDE

L'Iran projette de construire de nouvelles installations nucléaires



Samedi 3 Avril 2010

L'Iran projette de construire de nouvelles installations nucléaires

Ali Akbar Salehi, chef de l’Organisation de l’énergie atomique iranienne


PressTV, 3 avril 2010


      Au milieu de l’accroissement des efforts des États-Unis et leurs alliés à se rallier le soutien international pour imposer des sanctions plus sévères contre l'Iran, un haut responsable de Téhéran déclare l'intention de construire de nouvelles installations nucléaires.


      « Nous avons présenté des plans pour construire de nouvelles installations nucléaires au Président Mahmoud Ahmadinejad. Nous allons commencer le processus de construction dans les six prochains mois, si le Président est d'accord, » a déclaré samedi le chef de l'Organisation de l'énergie atomique d'Iran, Ali Akbar Salehi, à l’Iranian Labor News Agency (ILNA).


      « L'Organisation précisera la construction d'une ou de deux installations nucléaires, » a-t-il ajouté.


      Selon l’ILNA qui citait le haut responsable, « Des installations sont situées en différents endroits à travers le pays, mais seront construites en des lieux recommandés par le président Ahmadinejad. »


      L'Iran affirme que son programme nucléaire concerne des applications techniques civiles. L'Occident accuse pourtant le pays de se servir de ses activités, qui sont sous la supervision de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), comme une couverture pour poursuivre des objectifs militaires.


      Sur la base d'allégations, Washington fait pression pour imposer une quatrième série de sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) contre l'Iran.


      En tant que signataire du Traité de non-prolifération nucléaire, l'Iran dit qu'il ne cédera pas aux pressions internationales pour le faire renoncer à son droit d’enrichir de l’uranium pour un usage civil. Les sanctions, que l’Iran qualifie d’illégales, n’ont pas pu forcer Téhéran à stopper son activité d'enrichissement.


      La campagne de la Maison Blanche a toutefois été contestée par la Chine, membres permanents du CSNU avec droit de veto, qui dit que le dialogue est la seule solution à la question. La Russie, un autre membre doté du droit de veto, dit que les sanctions ne sont pas « optimales » dans les arrangements avec l'Iran à propos de son programme nucléaire. [Ndt : ces derniers jours, la propagande occidentale annonçait pourtant que la Chine est désormais d’accord avec les USA pour faire cesser le programme nucléaire iranien.]


      Salehi a résumé les projets du gouvernement iranien pour développer un programme d'énergie nucléaire national et a dit, « Les projets de construction des nouvelles installations nucléaires seront annoncés dans un proche avenir. »



Original : www.presstv.com/detail.aspx?id=122361&sectionid=351020104
Traduction copyleft de Pétrus Lombard




Samedi 3 Avril 2010


Commentaires

1.Posté par ABC le 03/04/2010 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'iran a le plein droit de construire des installations nucleaires pour un usage civil,ce droit est reconnu par le TNP,traité de non proliferation,dont l'Iran est un signataire et pas Israël.

Le TNP autorise les cinq États ayant développé des armes nucléaires avant 1970 à
les conserver temporairement et interdit aux autres de chercher à les obtenir(le cas d'Israël). En contrepartie, des facilités d’accès doivent être offertes aux États parties (signataires) désirant se doter du nucléaire à des fins civiles.
Il est important de remarquer que le traité comprend une clause de désarmement (articleVI), par laquelle les puissances nucléaires s'engagent à des négociations " de bonne foi " pour désarmer progressivement sous contrôle international.Chose que les puissances nucleaires n'ont jamais respectés,au contraire ils ont fait de sorte d'augmenter leurs arsenal nucleaires.

TRAITE SUR LA NON-PROLIFERATION DES ARMES NUCLEAIRE (1970)
Texte intégral du Traité de non-prolifération nucléaire ouvert à la signature à Londres, Moscou et Washington
le 1er Juillet 1968 Entré en vigueur le 5 mars 1970(Format PDF) :

2.Posté par dik le 03/04/2010 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

GWBusch l'a déjà avoué, certainement dans un de ses moments d'absence d'esprit, que ce que veulent les US c'est d'empêcher l'Iran de détenir la technologie nucléaire, même civile.

3.Posté par Rafic Soormally le 03/04/2010 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout comme la Corée du Nord, l'Iran a tout le droit de se retirer de la TNP pour des raisons de sécurité. L'IAEA est un organisme contrôlé par les Sionistes. Il a désarmé l'Irak pour faciliter son invasion par des puissances nucléaires. L'IAEA a le droit d'inspection uniquement sur les sites déclarés par l'Iran, en non sur des allégations des Sionistes. Aucun traité ne peut forcer un pays souverain de faire connaître ses secrets militaires et autres. L'Iran est sous une menace constante pour avoir signé la TNP sous un régime pro sioniste en 1968. Elle a qu’à se retirer.

4.Posté par Anita1945 le 04/04/2010 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai entendu à la télé : M. SARKOZY ne veut guère de frappes Militaires contre l'IRAN qui ne serviraient d'ailleurs à grand chose car l'IRAN a plus d'une quarantaine de Sites souterrains ! (OUF provisoire) (?).

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires