Géopolitique et stratégie

L'Iran peaufine sa défense anti-aérienne en prévision d'une frappe



RIA Novosti
Mardi 6 Mars 2007

L'Iran peaufine sa défense anti-aérienne en prévision d'une frappe
L'Iran s'est lancé mardi matin dans des exercices de défense anti-aérienne afin de se préparer à d'éventuelles frappes aériennes sur son site nucléaire de conversion d'uranium d'Ispahan, rapporte l'agence officielle iranienne IRNA.

Depuis plusieurs mois, la presse internationale évoque de possibles frappes aériennes américaines et israéliennes sur les sites nucléaires de l'Iran.

Presque toutes les figures clés de l'administration Bush, notamment le président lui-même, la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice, le secrétaire américain à la Défense Robert Gates et le porte-parole de la Maison Blanche Tony Snow ont cependant démenti à plusieurs reprises la préparation secrète de frappes aériennes sur l'Iran.

Dans le même temps, le vice-président américain Richard Cheney n'avait pas exclu une attaque aérienne lors d'une récente intervention en Australie, affirmant que toutes les variantes seraient étudiées.

Le site nucléaire de conversion d'uranium d'Ispahan (province centrale de l'Iran) s'étend sur 120.000 mètres carrés. Les installations de conversion d'Ispahan transforment l'uranium en tétrafluorure d'uranium (UF4) et en hexafluorure d'uranium (UF6), gaz nécessaires au fonctionnement des centrifugeuses produisant de l'uranium enrichi.

Selon les dernières informations des autorités iraniennes, le centre a jusqu'à présent produit 250 tonnes d'hexafluorure d'uranium.

Les activités d'enrichissement de l'uranium dans les centrifugeuses sont effectuées à l'usine de Natanz, où sont installées deux cascades de 164 centrifugeuses chacune.


Mardi 6 Mars 2007

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires