Diplomatie et relation internationale

"L'Iran ne fait pas confiance à l'Occident"


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Mardi 8 Décembre 2009

"L'Iran ne fait pas confiance à l'Occident"
L'Iran se méfie des Occidentaux mais ne rejette pas le principe d'un échange d'uranium faiblement enrichi contre du combustible enrichi à 20% s'ils "regagnent sa confiance", a déclaré ce mardi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.
   
Ramin Mehmanpars, interrogé lors de son point de presse hebdomadaire, a par ailleurs rejeté une proposition de la Turquie d'aider à un règlement de la crise opposant l'Iran aux grandes puissances sur le dossier nucléaire.
   
"La Turquie veut jouer un rôle pour résoudre cette question, mais nous pensons que notre position est claire et n'a pas besoin d'être interprétée par d'autres", a déclaré le porte-parole.
 
Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré lundi, lors d'une rencontre avec le président américain Barack Obama, que "la Turquie se tient prête à faire tout ce qu'elle peut pour une solution diplomatique à la question nucléaire" au Moyen-Orient.
  
"Nous avons révélé très clairement nos intentions à l'AIEA" (Agence internationale pour l'énergie atomique), a ajouté Mehmanpars.
 
Il a affirmé que l'Iran n'avait "jamais dit" qu'il était opposé au principe d'un échange d'uranium. "Mais en raison de l'attitude de certains pays occidentaux dans le passé, nous avons perdu confiance" car "ils n'ont jamais tenu leurs promesses".
 
"S'ils font en sorte de réunir les conditions pour gagner notre confiance, nous sommes prêts à l'échange du combustible", a-t-il ajouté.
    
Mercredi, le président Mahmoud Ahmadinejad avait indiqué que l'Iran produirait l'uranium enrichi à 20% dont il a besoin et affirmé que Téhéran considérait le dossier nucléaire comme "clos".
   
"La nation iranienne produira elle-même le combustible (nucléaire) enrichi à 20% ainsi que tout ce dont elle a besoin", avait-il déclaré. "A nos yeux, la question nucléaire est close", avait-il ajouté.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mardi 8 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par dik le 08/12/2009 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le régime iranien n'est pas le régime égyptien ou de tout autre potentat arabe. Al Jazira, dans un de ses génériques, passe en boucle une partie de l'allocution de Sadate à la Knesset disant que "la récupération de tous les territoires occupés depuis 1967 n'est pas négociable et ne peut faire l'objet d'aucune concession ni de sollicitation et de personne" et l'autre déclaration de Sharon lors de sa visite sur l'esplanade d'Al Qods, qui fut à l'origine de la 2° intifada "We come here with a message of peace"! Bla bla bla...

Relativement aux conflits du MO, les occidentaux et leurs alliés de la région mentent tellement qu'ils en ont perdu leur âme. Pourquoi l'Iran les croirait-il à nouveau? Il a absolument raison de les laisser venir que ce soit pour négocier ou pour attaquer. Le résultat in-fine reviendrait au même.

2.Posté par icare le 08/12/2009 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Iran a déja payé des milliards a la France dans les annees 80 mais en échange on ne leur a jamais fournis le nucléaire promis. C'est pourquoi ils se sont vengés par la vague d'attentats qui a suivit. J'aimerais bien qu'il se procure la bombe, au moins ils fermerait leurs gueules aux Israélo/américains qui sont eux, la vraie ruine de l'humanité.

3.Posté par ALI le 08/12/2009 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Seule l'arme nucléaire peut protéger les pays musulmans de la destruction comme l'a été l'Irak, l'Afghanistan et empêcher la servilité
Dans ce monde seule la force (malheureusement) fera reculer les charognards

4.Posté par brigitte le 09/12/2009 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne pas faire confiance à l'occident est tout à fait justifié vu les antécédents. En affaire, l'occident n'a pas de paroles. Même un accord signé est souvent parjuré.

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires