MONDE

L'Iran indique que les USA, la Grande Bretagne et le Canada participent au trafic de drogue en Afghanistan


Traduction de l'article original Press TV: "Iran says US, UK, Canada assist Afghan drug trade"


Vendredi 15 Janvier 2010

L'Iran indique que les USA, la Grande Bretagne et le Canada participent au trafic de drogue en Afghanistan
Un haut fonctionnaire anti-drogue Iranien a accusé les USA, la Grande-Bretagne et le Canada de jouer un rôle majeur dans le lucratif commerce de drogues en Afghanistan.  
 
 Dans les coulisses d'une conférence anti-drogue à Téhéran, le directeur adjoint du Drug Control Headquarters, Taha Taheri, a déclaré que les pouvoirs occidentaux participent au commerce de drogues en Afghanistan.  
 
 « Selon notre information indiscutable, la présence des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et du Canada n'a pas réduit le commerce de drogues et les trois pays occupent un rôle majeur dans la distribution de la drogue » a déclaré ce Jeudi Taheri cité par IRIB.  
 
 Les hauts fonctionnaires Iraniens ont toujours critiqué les pays occidentaux concernant leur politique en Afghanistan, où la culture du pavot a rigoureusement augmenté depuis l'occupation militaire du pays menée par les USA en 2001.  
 
 Taheri a ajouté que des catalyseurs de drogue passent en contrebande en Afghanistan à travers les frontières qui sont contrôlées par les troupes US, Britanniques et Canadiennes.  
 
 Quelques 13.000 tonnes de catalyseurs de drogue sont introduits en Afghanistan chaque année, étant donné que le pays déchiré par la guerre produit 90% de l'opium mondial.  
 
 Le bureau de l'ONU pour le trafic de drogues et le crime a indiqué le mois dernier que la valeur brute potentielle d’opium exporté d'Afghanistan en
2009 s'élève à $2,8 milliards.  
 
 Les hauts fonctionnaires de la police Iraniens maintiennent que la production de drogue en Afghanistan a été multipliée par 40 depuis l'invasion du pays menée par les USA en 2001.  
 
 « Plus de 340 tonnes de drogues ont été saisies à travers l’ensemble du territoire Iranien sur les neuf derniers mois », a indiqué l’IRNA, citant les propos tenus plus tôt dans le mois par le Commandant du peloton anti-drogue, le Général Hamid Reza Hossein-Abadi.  
 
 L'ONU a félicité Téhéran pour son engagement pour combattre le trafic de stupéfiants.
 
 lien de l'article original:
http://www.presstv.com/detail.aspx?id=116144&ionid=351020101



Vendredi 15 Janvier 2010


Commentaires

1.Posté par Snejana Onopka le 15/01/2010 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour toute excuse, à l'époque où des journalistes au début de l'invasion, leur avaient posés la question. Les militaires avaient répondu que sans le pavot, ça serait la révolution. Donc pour ne pas avoir d'adversaires supplémentaires, ils avaient pris le parti de laisser libre court à "l'agriculture locale".
Bizarrement, peu de temps après, la consommation d'héroïne a sensiblement augmentée en Europe. Peut être que par avions militaires ils passent plus facilement la douane, allez savoir.

2.Posté par ETABLISSON LE CALIFAT !!! le 15/01/2010 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il n'est pas precisé que les TALIBAN en prenant le pouvoir ont réduit la production de pavot(heroine) à 3 % de la PRODUCTION MONDIALE.....

3.Posté par contest-a-terre le 15/01/2010 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Le gouverneur" Hamid KARZAI est le plus gros producteur de pavot du monde.
D'ailleurs les cultivateurs iindépendants ont été tués pour étendre le controle de "sa famille"...

Bien sur que les militaires font transiter la drogue, et en plus ils s'en servent pour financer leurs activités occultes (dont ils ne veulent pas rendre compte au congrès et autres institutions...)

Voir le lien pour les sceptiques...

4.Posté par Larguet le 15/01/2010 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ( USA, GB;Canada) ils sont derrière cette cochonnerie.
La preuve dans les pays arabes et musulmans, les drogués font l'objet de condamnations parfois c'est la mort.
Chez eux ils leur réservent des salles pour consommer la drogue avec la bénédiction de l'Etat et des pouvoirs publics. Certains hauts responsables ont même proposés la légalisation des drogues pour faire entrer des recettes dans les caisses de l'Etat.
L'usure ne leur a pas suffit elle les a ruiné, ils cherchent quelque chose de plus pire qui va les terrasser une fois pour toute.

5.Posté par TheTruh le 15/01/2010 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voila une video Youtube d'un avion de la CIA qui s'est crashé avec à son bord 4 tonnes de cocaine!!!

http://www.youtube.com/watch?v=oszATUJ4IRE

Le frere de Karzai est le baron de la drogue en Afghanistan. Certains soi-disant Talibans, ne sont que des dealers et des criminels payé par l'argent de la drogue et servant de bouc emissaire aux USA, UK, Canada...

6.Posté par Marc Fievet le 15/01/2010 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les USA, la Grande Bretagne et le Canada ne sont pas les seuls États occidentaux à faire business des drogues licites et illicites.
Nos très respectables fabricants d'armes sont parfois très heureux d'être payés en cannabis, cocaïne, héroïne ou autres produits stupéfiants!
Nos très respectables services spéciaux sont parfois très contents de trouver les financements d'activités "undercover" par le biais du narcotrafic!
Nos très respectables Politiques n'hésitent jamais à trouver les personnes idoines pour financer des campagnes très couteuses par toutes opérations juteuses, narcotrafic compris!
6 ans d'infiltration dans le narcotrafic mondial en tant qu'agent infiltré (NS55 DNRED) pour le compte de la douane française m'ont permis de constater de la totale hypocrisie de nos dirigeants.

7.Posté par TheTruh le 15/01/2010 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Marc Fievet

Tu peux même descendre jusqu'au simple troufion de la BAC qui confisque la drogue sur les utilisateurs sans dresser de procès verbal dans le but de se faire une petite soirée tranquille... lol.... en fonction de leur position dans la hiérarchie les pions de ce système ont leur petite sphère de pouvoir.

8.Posté par djamel le 16/01/2010 00:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai lu tout dernièrement sur le Figaro qu'un gendarme a détourné 2 bouteilles de whisky alors qu'il a été missionné pour établir un constat d'un accident de la route impliquant un camion de livraison de liqueurs.
Bien entendu, c'est un petit fait divers mais le pauvre flic doit sûrement servir de fusible et d'écran de fumée pour les grosses légumes.

9.Posté par Marc Fievet le 16/01/2010 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lu dans El Watan

La CIA joue, en principe, un rôle dans la « guerre à la drogue » : elle est censée fournir des renseignements au FBI, au département d’Etat (Affaires étrangères) et à la Drug Enforcement Administration (DEA) qui est une agence policière du département de la Justice, qui dépend du pouvoir exécutif du gouvernement fédéral. Mais une « guerre des services » fait depuis longtemps rage entre la CIA et la DEA. On l’explique généralement par le fait que la CIA utilise le trafic de drogue pour mener ses activités à bien alors que la DEA s’efforce de le combattre.

Diverses enquêtes de la DEA ont ainsi été arrêtées ou gelées car elles mettaient en cause des alliés de la CIA (l’ancien dictateur panaméen Manuel Noriega, par exemple). Ce qui montre bien que, malgré les déclarations officielles, la « guerre à la drogue » est subordonnée à d’autres objectifs de sécurité nationale. On soupçonne même qu’elle tente de contrôler le marché de la drogue en Afghanistan, premier producteur d’opium.
Il est lui légalement interdit d’assassiner qui que ce soit depuis les années 1970 et elle a toujours démenti toute participation au trafic de drogue....
La CIA n’a pas pour vocation d’agir sur le territoire américain, qui est du domaine du Federal Bureau of Intelligence (FBI).

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires