Diplomatie et relation internationale

L'Iran et la Bolivie publie une déclaration commune


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Jeudi 4 Septembre 2008

L'Iran et la Bolivie publie une déclaration commune
L'Iran et la Bolivie ont publié une déclaration commune mardi pour déclarer que l'ingérence du Conseil de sécurité des Nations Unies dans le dossier nucléaire de l'Iran n'a aucune justification légale ou technique.

La déclaration commune a été publiée après une rencontre entre le président bolivien Evo Morales et son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad mardi à Téhéran.


Selon la déclaration commune, les deux états ont qualifié leur rencontre de très fructueuse.


L'Iran et la Bolivie ont annoncé un renforcement de leur coopération afin de continuer à lutter contre "l'impérialisme".


"Aucun pays, ni aucune puissance, ne pourra affaiblir nos relations avec l'Iran révolutionnaire," a déclaré le président bolivien Evo Morales.


"C'est seulement grâce à la solidarité que nos pays pourront affirmer leur puissance," a-t-il ajouté. "Nous sommes partenaires et nous nous aidons mutuellement", a dit Mahmoud Ahmadinejad précisant que l'Iran et la Bolivie poursuivaient des idéaux communs.


La déclaration commune précise également que les activités nucléaires de l'Iran sont de nature pacifique et l'Iran a fait du mieux qu’il a pu pour gagner la confiance de la communauté internationale par ses activités transparentes.

Le conseil de sécurité n'a aucune légalité pour intervenir dans ce dossier qui doit simplement être résolue dans le cadre de l'AIEA.


Le président bolivien a soutenu l'adhésion en tant que membre non-permanent au conseil de sécurité en 2009-2010.


Le président bolivien Evo Morales, accompagné d'une délégation de responsables de haut rang, est arrivé lundi à Téhéran, capitale iranienne, pour
effectuer une visite officielle.


M. Morales a été accueilli par le ministre iranien des Industries et des Mines Ali-Akbar à l'aéroport international de Mehrabad à Téhéran.


http://www2.irna.ir/ http://www2.irna.ir/



Jeudi 4 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par MatriceNOM le 05/09/2008 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La bolivie fut une des nombreuses victimes de l'impérialisme américain et des idée néolibérales. Pas etonnant qu'aujourd'hui elle soit à juste titre solidaire de l'Iran.

Je vous invite à lire un livre génial : "La stratégie du choc" de Naomi Klein !

Un livre extraordinaire qui dénonce des événements sordides!

Ce livre est à la fois une mine d’information et une bombe lancée contre le néolibéralisme.
Ladite bombe n’aura probablement et malheureusement que peu d’impact puisque son éclat ne sera pas relayé par « nos » médias et que trop rares seront les lecteurs. En tous cas cette œuvre fait redécouvrir notre histoire politique et économique des 40 dernières années sous un nouveau jour. Après sa lecture le conspirationnisme (ou stratégie cachée) des néoconservateurs pour imposer les idéologies de Milton Friedman aux populations du monde ne fait plus aucun doute. Tout comme le fait que ce courant de pensée ne peut pas se développer sans utiliser ou créer des crises, des chocs ! C’est la stratégie du choc qui permet son extension et c’est d’ailleurs en ces thermes que la qualifie les économistes de Chicago eux-mêmes ! Peut importe les morts, les tortures, la pauvreté et les injustices générés, ce qui compte pour ces économistes criminels et fanatiques c’est la réalisation de leur utopie, l’avènement d’une page blanche sur le monde pour pouvoir s’enrichir sans aucune entrave.



2.Posté par filsdelhomme le 05/09/2008 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tot ou tard, l'IMPERIALISME sera vaincu. courage Ahmadinejad!

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires